15 et 14 de Nanterre

alors délégué la maîtrise d'ouvrage de cet accès - une première pour la RATP – que nous lui avons livré en. Vefa (vente en l'état de futur achèvement). » Une boîte à ressort. Construite en seulement 4 mois par Eiffage Construction Val-de-Seine, la « cathédrale » est une structure poteau-voile de 24 m de longueur sur 22 m ...
75KB taille 9 téléchargements 235 vues
Après l’immeuble Grand Axe sur les terrasses 16/15 et 14 de Nanterre, lien fédérateur entre la Seine et l’Arche, l’investisseur foncier Silic est en passe d’achever Grand Axe 2, un bâtiment de 18 500 m2 pris en location par Axa France, et pour 620 m2 par la mairie de Nanterre. Exemplaire du point de vue environnemental, notamment au niveau du tri des déchets de chantier, l’opération certifiée HQE représente surtout une prouesse technique car le bâtiment, un R+8 de 3 900 t, repose, par le biais de ressorts, sur le toit du nouvel accès de la gare RER de Nanterre-Préfecture. « Le bâtiment est en effet situé juste au-dessus des tunnels du RER A, à l’endroit où la ligne se dédouble en deux tubes superposés, explique Nicolas Bonfils, chef de projet à la RATP. Les travaux d’aménagement des « Terrasses de Nanterre », la construction de l’immeuble SILIC, conjugués aux travaux de rénovation de la gare ont été l’occasion pour la RATP de redimensionner la gare (qui accueillera 30 000 voyageurs/jour à l’horizon 2012) en lui ajoutant trois nouvelles entrées dont une en rez-de-chaussée de l’immeuble. » Vincent Ginguenaud, responsable de programmes chez Socomie poursuit : « Pour nous permettre de respecter les délais de livraison de Grand Axe 2, sans attendre la fin de la construction du volume RATP, la régie nous a alors délégué la maîtrise d’ouvrage de cet accès - une première pour la RATP – que nous lui avons livré en Vefa (vente en l’état de futur achèvement). » Une boîte à ressort Construite en seulement 4 mois par Eiffage Construction Val-de-Seine, la « cathédrale » est une structure poteau-voile de 24 m de longueur sur 22 m de largeur qui s’élève sur 4 niveaux en sous-sol. Les travaux d’infrastructure ont été réalisés à l’abri, et ont nécessité, en soutènement, le recours à deux types de techniques : côté autoroute A14, la zone est protégée par une paroi « parisienne » avec blindage en béton projeté, ainsi que par des pieux structurels ; côté boulevard des Bouvet, par une paroi « parisienne » et un voile en béton projeté ainsi qu’une cage d’armature jusqu’au fond de fouille. La boîte comprendra de nombreux aménagements destinés à faciliter la circulation et l'accès aux quais des usagers, en particulier les personnes à mobilité réduite : 5 ascenseurs, 4 passages élargis motorisés, 4 escaliers fixes, 9 escaliers mécaniques, 4 lignes de péage, commerces et services. « La boîte a été dimensionnée pour supporter l’immeuble et récupérer les efforts des ressorts », note Nicolas Bonfils. La masse de 3 900 t est ainsi mise en suspension sur 555 ressorts fixés sur le toit de la gare, et constitués d'un fil d'acier de 36 mm de diamètre. « Ce procédé, éprouvé depuis quelques temps, reste toujours impressionnant, fait remarquer Vincent Ginguenaud, mais surtout, il permettra de réduire drastiquement les bruits et vibrations en provenance du RER. » Les deux bâtiments sont donc totalement indépendants, de même que pour l’immeuble voisin, séparé de la gare par un joint de dilatation. « Nous avons dû faire face à de nombreuses contraintes, à commencer par les délais très courts, le phasage complexe des deux opérations, l’exiguïté du chantier encombré par les butons de soutènements, l’impossibilité à certains endroits de placer des banches de coffrages, les réservations dans les murs pour les luminaires, blocs, secours et caméras, sans oublier les normes de sécurité spécifiques des ERP de type GA (règlement gares) », continue Nicolas Bonfils. Pour les zones béton non coffrables, Eiffage Construction a fait appel à la société KP1, spécialisée et leader dans le béton préfabriqué précontraint. « Le choix d’Eiffage Construction s’est porté sur nos systèmes constructifs préfabriqués en raison de l’impossibilité sur certaines zones de la cathédrale d’installer des coffrages, et pour respecter les cadences élevées du chantier », explique Jacky Cauet de KP1 et chargé de l’opération. Plus de 8 000 m2 de prémurs ont ainsi été livrés pour la gare RER et le bâtiment du Grand Axe 2. « Nous avons également livré des panneaux à facettes fabriqués sur-mesure, pour réaliser les murs des rampes circulaires de circulation, ainsi que 20 000 m2 de pré-dalles précontraintes », ajoute le responsable. Silic a déjà remis les clés de l’espace RATP qui entrera en service au premier semestre 2011. Quant à l’immeuble Grand Axe 2, débuté en juin 2009, il sera livré en septembre 2010.