Bonjour, moi c'est Antoine

et du solfège, deux séries de noms de notes coexistent : - la série constituée des syllabes do, ré, mi, fa, sol, la et si, promue par Gui d'Arezzo au. XIe siècle, a été ...
2MB taille 8 téléchargements 337 vues
UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

1

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

UNITÉ

Pourquoi pas ! 1

GUIDE DU PROFESSEUR 01 / 16

Bonjour, moi c’est Antoine

Objectifs de l’unité



MISE EN ROUTE

Dans cette unité, les élèves vont apprendre à se présenter, à découvrir leurs camarades de classe en leur posant les premières questions en français, à parler de leur entourage familial et géographique, à manipuler les nombres en transmettant leurs numéros de téléphone. Pour cela, ils vont devoir utiliser les nombres de 11 à 100, le présent des auxiliaires (être et avoir) ou de certains verbes (parler, habiter, étudier), la négation, les articles définis, les pronoms sujets (je, tu, il), les pronoms toniques (moi, toi), des noms de pays et les adjectifs de nationalité. Enfin, ils seront prêts pour la tâche finale : présenter un collage collectif et une chanson à conserver dans le portfolio.

Cette page de présentation devrait être l’occasion de motiver les élèves, du fait qu’elle annonce la tâche finale qu’ils seront en mesure de réaliser à la fin de l’étude de cette unité. Mise en relation titre et illustration. Demandez à vos élèves d’observer l’illustration p. 23 et demandez-leur de dire, en vrac, ce qu’ils y voient. Posez-leur ensuite quelques questions, si nécessaire.

(p. 23)

Que voit-on sur cette photo ? Des garçons ? Des filles ? Comment s’appelle un des garçons ? Qu’est-ce qu’ils font ou disent ? Quel âge ont-ils 9, 10, 11, 12 ans ? (hypothèses) Où vont-ils ? Combien sont-ils ? Que voit-on d’autre sur cette illustration ? On pourra, à ce moment-là, attirer leur attention sur la pancarte annonçant le Portfolio et se reporter à la page correspondante (p. 34) pour leur faire découvrir la tâche finale de l’unité. Expliquez à vos élèves qu’Antoine vient d’un pays où l’on parle français. Demandez-leur, en binôme, d’imaginer un pays et une ville de résidence pour Antoine. Écrivez au tableau les réponses, il y aura certainement des réponses similaires. Afin de fournir des noms de pays francophones, vous pouvez suggérer de jouer au pendu. On pourra commencer par les pays déjà cités à l’unité 0 comme la Belgique, le Canada, la Suisse, le Luxembourg, etc.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 02 / 16

Pour chaque lettre qui compose le nom du pays, faites un trait (ex. : 8 traits pour la Belgique). Afin d’utiliser les nombres déjà vus, on pourra annoncer le nombre de lettres ou faire compter les traits par les élèves. Ensuite, les élèves vous proposent une lettre dans leur langue véhiculaire. Vous pouvez, à ce stade, répéter, après eux, la lettre en français pour commencer à les familiariser avec l’alphabet. Si la lettre proposée par les élèves figure dans le nom de pays, écrivez-la à l’endroit correspondant. Si la lettre proposée n’est pas dans le nom du pays, on ajoute un élément au dessin du pendu. Demandez ensuite aux élèves de voter pour le pays et la ville qu’ils aimeraient assigner à Antoine comme lieu de résidence. On pourra, pour réutiliser les nombres, compter les élèves qui voteront à main levée. Pour finir, afin que les élèves prennent conscience qu’ils en savent plus qu’ils ne le croient sur le monde francophone, demandezleur des noms, des lieux, des personnalités du monde francophone.



1. Premier contact





(p. 24)

1 La rentrée Objectifs de l’activité : comprendre une situation de classe ; sensibiliser aux sons du français ; se familiariser avec la prononciation française ; lire les prénoms français.



MISE EN ROUTE (p. 24)

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Demandez à vos élèves d’observer la photo de la page 24 qui fournit le cadre de la situation de la compréhension orale qui suit. Et posez les questions suivantes : Qui sont-ils ? Où sont-ils ? Que regardent-ils ? (hypothèses) Le professeur est-il présent ? Mise en relation titre et illustrations (attirer l’attention de vos élèves sur le terme « premier » dans le titre « Premier contact » et la consigne « C’est le premier jour de cours ».) Demandez aux élèves : Que voit-on d’autre sur l’illustration, un cahier, une liste, un livre, une trousse, un carnet de correspondance ? Faire lire les titres. À partir des deux titres et de l’illustration demandez aux élèves de faire des hypothèses sur le sens du mot rentrée et sur le moment où se passe cette situation.

Pourquoi pas ! 1

Démarche A

Passez l’enregistrement une première fois pour une compréhension globale. Demandez à vos élèves : LE piste 10

Qui parle ? Le professeur et les élèves. Que fait le professeur ? Il dit le nom des élèves, il fait l’appel. Que font les élèves ? Ils répondent. Quels mots se répètent ? Présent/e, ici.

Procédez à une deuxième écoute, les élèves ayant la liste de la page 24 sous les yeux. Expliquez que trois élèves de cette classe sont absents. Demandez-leur, en binôme, d’essayer de repérer les noms de ces trois personnes et de les cocher sur la liste au crayon. Demandez ensuite combien de noms ils ont pu cocher.

Corrigés

Chouchaoui Julie est absente. Dupré Benjamin est absent. Rastoureau Colin est absent.



Démarche B

Distribuez la fiche FT U1P24. Lire l’énoncé de l’activité. Vos élèves complètent le tableau avec les prénoms de filles et de garçons. Ils FT U1P24 comparent leurs réponses par groupes de deux. Quand ils ont fini, commentez les résultats avec toute la classe. Demandez aux élèves de faire leurs commentaires sur l’activité. Comment ont-ils procédé ? Les prénoms ne fournissent aucun indice pour savoir s’il s’agit de prénoms de garçon ou de fille. C’est l’usage et la connaissance que l’on en a qui nous guident. La comparaison avec certains prénoms dans la langue ou d’autres langues peut également aider. Les élèves remarqueront éventuellement des différences de prononciation d’une langue à l’autre. La mise en commun des réponses fournira une autre occasion de prononcer les prénoms.



Corrigés







Prénoms de garçons : Malik, Mehdi, Benjamin, Quentin, Nicolas, Colin, Jules, Clément, Antoine. Prénoms de filles : Julie, Anaïs, Hélène, Coline, Noémie.

Démarche C

Dans un premier temps, vous pouvez relire les prénoms, les élèves répètent après vous. Ensuite chaque élève se lève pour dire un prénom selon un ordre préétabli.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 03 / 16

Si un des élèves a des difficultés à prononcer un nom de la liste, prononcez-le correctement après que l’élève l’a prononcé, sans faire de commentaire. Vous pouvez faire lire la liste plusieurs fois, à un rythme de plus en plus rapide. Pour terminer, demandez à vos élèves quels sont les prénoms les plus difficiles à prononcer. Essayer de leur faire observer pourquoi c’est difficile. Quelles remarques peut-on en dégager ? Le français ne s’écrit pas comme il se prononce. Il y a des sons qui n’existent pas dans la langue maternelle des élèves. Certaines graphies se prononcent différemment dans la langue maternelle des élèves. Les mêmes graphies ne se prononcent pas toujours de la même manière. On pourra s’appuyer sur des exemples.



Pour aller plus loin 

Former les prénoms : en binôme, demandez FA 1.01

aux élèves de former différents prénoms français en unissant les syllabes des étiquettes de la fiche FA 1.01.



Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

QuAR T

i

eR

l

ibR e

(p. 32)

Les prénoms à la mode

Cette activité vient en fin d’unité. On peut, quand elle s’y prête, l’utiliser comme prolongement ou comme moment de détente.



Lisez ensuite les prénoms à voix haute. Demandez aux élèves de voter pour le prénom qui leur plaît le plus, un prénom de garçon et un prénom de fille. Distribuez à vos élèves un petit carton et demandez-leur d’y inscrire le prénom qui leur plaît le plus. Demandez-leur à présent de lire les prénoms d’autrefois et demandez-leur s’ils les connaissent. S’ils les connaissent, faites appel à leurs connaissances personnelles et demandez-leur si ce sont des prénoms qu’ils ont rencontrés dans leur famille, dans un film, une BD, des paroles de chanson… Demandez-leur de faire une courte présentation de la personne qui porte un de ces prénoms d’autrefois.

Démarche D

Demandez à vos élèves d’écrire, en deux minutes, une liste d’autres prénoms français. Puis, par deux, ils devront voir s’il y a des prénoms qui se répètent d’une liste à l’autre et mettre une croix devant ces derniers. Demandez ensuite à vos élèves de comparer leurs listes en groupes : les noms et les prénoms les plus populaires, ceux qui auront été le plus répétés, s’ils ont un équivalent dans leur langue. Vous pouvez leur demander de votre pour le prénom qu’ils préfèrent.



Pourquoi pas ! 1

Démarche

Pour commencer, demandez à vos élèves quels sont les prénoms à la mode dans leur pays. Donnez-en éventuellement la traduction en français. Indiquez-leur le document : Prénoms à la mode. Posez-leur les questions suivantes : Combien de prénoms sont proposés ? 32 Combien de prénoms il y a dans chaque liste ? 8 Combien de prénoms se répètent d’une liste à l’autre ? Lesquels ? Léa, Emma, Laura, Lucas



2 Comment ça s’écrit ? (p. 24) Objectifs de l’activité : apprendre l’alphabet ; apprendre à épeler les prénoms.



MISE EN ROUTE

Dans un premier temps, vous pouvez lire à voix haute l’alphabet qui se trouve à la rubrique On a besoin de, de la manière suivante : a comme Amélie. Dans un deuxième temps, vous ne lisez que les lettres et les faites répéter au fur et à mesure par les élèves. Dites une lettre au hasard (ex. : o), demandez aux élèves de la répéter et d’ajouter, dans ce cas précis : comme Océane. Demander aux élèves de comparer l’alphabet français et celui de leur langue véhiculaire.



Démarche A

Épelez votre nom de famille. Demander aux élèves de l’écrire au fur et à mesure, puis corrigez. Demandez, à plusieurs élèves d’épeler, tour à tour, leur nom de famille pendant qu’un autre élève l’écrit au tableau. Procédez aux corrections qui s’imposent au niveau de la prononciation et de l’orthographe.



Démarche B

En groupe de trois, chacun à leur tour, les élèves éppellent le nom d’un personnage célèbre. Lorsqu’un des deux élèves a deviné le nom du personnage, c’est à son tour d’épeler le nom d’un autre personnage célèbre. Vérifiez que les élèves sachent nommer les accents sur le e et que dans le cas de doubles consonnes, ils disent bien : deux l, deux m, etc.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 04 / 16

sons

Pour aller plus loin 

Des et des

1 - Dramatisation : en binôme, les élèves reproduisent le dialogue suivant en utilisant un prénom français. E1 : Bonjour. Comment tu t’appelles ? E2 : Salut, je m’appelle Matteo. E1 : Comment ça s’écrit ? E2 : Ça s’écrit M, A, T, T, E, O E2 : Et toi, comment tu t’appelles ? E1 : Rosalie. E2 : Comment ça s’écrit ? E1 : Ça s’écrit R, O, S, A, L, I, E





L’alphabet français est composé de 26 lettres, 20 consonnes, 5 voyelles et une demiconsonne [y]. En français, les noms de lettres sont masculins ; on dit par exemple un L ou un A. Un abécédaire est un livre pour apprendre l’alphabet. Dans les écoles françaises, l'abécédaire est de format important et fait partie des panneaux pédagogiques de base. Il comprend généralement les trois écritures utilisées dans les classes des écoles maternelle et primaire : l’écriture manuscrite, l’écriture script et les capitales.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 12, 14, 15 p. 11

lettres

(p. 25)



3 Les mariages de voyelles (p. 25) Objectifs de l’activité : apprendre à mettre en relation la graphie et le son de quelques voyelles; montrer que certaines combinaisons de voyelles produisent un son différent ; sensibiliser ici les élèves à cette particularité du français à travers l’observation de 5 sons vocaliques : le [E] et le [e] ne seront pas différenciés dans un premier temps du fait de leur proximité phonatoire.

2 – Le pendu : on peut jouer au pendu avec les mots appris jusque-là (ex. : vocabulaire des objets de la classe). Dans un premier temps, choisissez un mot et les élèves vous proposent des lettres, puis l’élève qui aura trouvé le mot pourra venir au tableau et proposer un mot à ses camarades et ainsi de suite.

Pour en savoir plus :

Pourquoi pas ! 1



Démarche A

Passez une première fois l’enregistrement, les élèves ayant le tableau de l’activité 3 sous les yeux. Après une deuxième écoute, demandez aux élèves de prononcer les mots entendus à LE pistes partir de la graphie. 11-12 Distribuez auz élèves la fiche FT U1P25 et demandez-leur de faire leurs commentaires et de comparer les mots à l’écrit et à l’oral. Ils feront peut-être remarquer, à l’occasion, que les FT U1P25 consonnes finales ne se prononcent pas (le –x à la fin de Bordeaux, le –t à la fin de Chaumont, le- s à la fin de Calais…).



Démarche B

Demandez à vos élèves de prendre connaissance de la liste de mots proposés dans l’activité B. Passez l’enregistrement une première fois afin que les élèves écoutent la prononciation de chaque mot. Procédez à une deuxième écoute. Marquez une pause après chaque mot et répétez avec toute la classe. Lors d’une troisième écoute, demandez à vos élèves de placer ces mots dans la colonne correspondante du tableau de l’activité A, en les numérotant de 1 à 4.



Démarche C

Demandez aux élèves de comparer leurs réponses avec celles de leur partenaire. N’oubliez pas de rappeler à vos élèves que deux mots peuvent figurer dans deux colonnes à la fois.



UNITÉ 1



Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 05 / 16

Corrigés 

ei, ai Français S’il vous plaît ! Je ne sais pas Anglais

au, eau jaune Pau Pauline Lausanne



ou Le tour de France S’il vous plaît ! Bonjour Rouge Pourquoi Luxembourg

oi Bonsoir Poitiers Pourquoi Trois

Pour aller plus loin

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Utilisez deux photocopies de la fiche FA 1.02 et apportez de la pâte collante. Divisez la classe en deux et formez deux équiFA 1.02 pes. Distribuez un mot à chaque élève en vous assurant que les deux équipes possèdent tous les mots. Lisez un des mots de la liste. Les élèves de chaque équipe ayant le carton correspondant doivent aller au tableau et disposer le carton dans la colonne associée au son. Vous pourrez attribuer un point à l’élève qui aura le plus rapidement disposé le carton dans la bonne colonne. Procédez de même pour tous les mots de la liste. Attention, trois mots figurent dans deux colonnes à la fois. Redistribuez les cartons aux élèves, dans un ordre aléatoire. Prononcez un mot ; les deux élèves qui ont le carton correspondant se lèvent et prononcent le mot à leur tour. Si des difficultés de prononciation surgissent, vous pouvez relire le mot, ce qui va amener les élèves à le prononcer une autre fois. Demandez aux élèves de trouver des mots pour chaque graphie, en les cherchant dans leur livre à partir de l’unité 0. Faites une mise en commun. Les élèves reproduisent le tableau dans leur cahier et complètent celui-ci avec les mots de la liste et ceux qu’ils ont eux-mêmes trouvés.





4 Un peu de géographie (p. 26) Objectifs de l’activité : découvrir des noms de pays et réfléchir sur leur genre ; découvrir des adjectifs de nationalité ; associer les chiffres et les noms de pays.

MISE EN ROUTE

Faites un remue-méninges, dans la langue véhiculaire, sur les différents pays européens. Demandez aux élèves s’ils ont une idée du mot en français. S’ils n’ont pas d’idée, amenez-les à utiliser la formule « Comment on dit … en français ? » et proposez-leur trois solutions parmi lesquelles ils devront choisir la réponse correcte. Si certains pays d’Europe manquent à leur liste, vous pouvez leur suggérer la première et la dernière lettre du pays, par exemple : « Ça commence par P et ça finit par E, c’est quel pays ? » et ajouter : « Il y a 6 lettres » « la Pologne, oui bravo ! » et leur donner un exemple si nécessaire : « France, ça commence par F et ça finit par E ». Cela leur permettra également de revoir l’alphabet appris précédemment. En donnant à vos élèves le nombre de lettres et en leur permettant de les visualiser de la manière suivante « P_ _ _ _ _ E », vous leur faites pratiquer les chiffres de 1 à 10 pour préparer l’activité suivante.



Démarche A

Faites prendre connaissance de la carte page 26. Par deux, les élèves écrivent le numéro au crayon devant le pays correspondant. Divisez la classe en deux, trois ou quatre équipes selon le nombre d’élèves dans la classe (pas plus de 10 élèves dans chaque équipe). Attribuez-leur un numéro à chacun et commencez un petit jeu pour vérifier qu’ils reconnaissent bien les numéros. Appelez un numéro. Les élèves ayant ce numéro attribué doivent se lever. Après l’avoir fait quelques fois, vous pouvez leur demander de prononcer leur numéro en se levant. Ensuite, appelez un pays, l’Espagne par exemple, les élèves numéro 4 doivent se lever et prononcer leur numéro. Ce jeu permet de corriger l’exercice tous ensemble et ce, de manière ludique. Vous pouvez dans un deuxième temps inverser (appelez un numéro et les élèves disent le pays) si vous souhaiter travailler les pays.



2. J’ai douze ans et je suis espagnole (p. 26)

Pourquoi pas ! 1

Corrigés







1 : la France 2 : la Pologne 3 : l’Allemagne 4 : l’Espagne 5 : l’Italie

6 : les Pays-Bas 7 : la Grèce 8 : le Portugal 9 : la Suisse 10 : la Belgique

Démarche B

Attirez l’attention des élèves sur les points importants (les terminaisons, les articles, les consonnes ou voyelles en début de mot) afin de les amener à trouver et à formuler eux-mêmes la règle. Vous pouvez utiliser des codes couleurs pour marquer visuellement la distinction entre le masculin, le féminin et le pluriel.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 06 / 16

On peut commencer par faire la liste des pays ayant une frontière avec la France. Si le pays dans lequel vous enseignez est un pays d’Europe, demandez à vos élèves d’écrire dans leur cahier les pays ayant une frontière commune avec celui-ci. Si le pays n’apparaît pas sur la carte, faites un petit bilan des pays voisins en utilisant la question « Comment on dit… en français ? ». Pour aller plus loin 

FA 1.03 Les articles des noms de pays 

Distribuez la fiche FA 1.03 et dans un premier temps, les élèves devront compléter la carte en plaçant devant le nom des pays l’article qui convient, puis ils les classeront dans le tableau. Finalement, ils écriront le nom des pays manquants.

Pour en savoir plus : On observe que les pays terminant par –e sont féminins, ils sont précédés de l’article défini « la » sauf s’ils commencent par une voyelle. Dans ce cas, ils sont précédés de l’article défini « l’ ». Exemples : la Belgique, la France, la Suisse ; l’Italie, l’Allemagne. Les pays qui finissent par –s ou –x sont pluriels et sont précédés de l’article « les » : les Pays-Bas, les Etats-Unis. Les autres pays sont masculins, précédés de « le » s’ils commencent par une consonne et de « l’ » s’ils commencent par une voyelle : le Portugal, l’Uruguay, l’Angola.

5 Masculin-féminin (p. 26)



Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.







Objectifs de l’activité : observer les adjectifs de nationalité au masculin et au féminin ; élargir ce lexique ; apprendre, de l’observation de ces adjectifs, à déduire la règle des genres.



MISE EN ROUTE



Matériel nécessaire



Fiche FA 1.04, cartons des différentes nationalités. Espace requis : Un espace vide au centre de la classe. Si vous ne disposez pas de cet espace, mettez les tables et les chaises sur les côtés de la salle pour pouvoir réaliser l’activité. Distribuez à chaque élève un carton comportant FA 1.04 un prénom et une nationalité (fiche FA 1.04).

Pourquoi pas ! 1

Comme l’objectif de l’activité va être de reconstituer des couples de même nationalité, assurez-vous également que le nombre d’élèves soit un nombre pair. Dans le cas contraire, vous pouvez participer à l’activité pour rééquilibrer le nombre d’élèves. Si vous devez participer à l’activité, informez-en vos élèves afin qu’ils vous posent également des questions. Informez-les également que pour localiser leur partenaire, c’est-à-dire la personne qui aura un carton de la même nationalité, ils devront se poser des questions en français, du genre : D’où es-tu ? Tu es anglais ? Tu es d’Italie ? Etc.



Quand les deux partenaires se sont trouvés, ils doivent rester ensemble sur un des côtés de la salle. Quand tous les élèves sont avec leur partenaire, dites-leur de se présenter un par un, au reste de la classe : Couple 1 : - Bonjour, je m’appelle Simon et je suis anglais. - Salut, moi c’est Wendy et je suis anglaise. Couple 2 : - Salut, moi c’est Karl et je suis allemand. - Bonjour, je m’appelle Petra et je suis allemande. Une fois que tous les élèves se sont présentés au reste de la classe, proposez l’activité suivante : – divisez la classe en trois espaces et dites à vos élèves de regarder le tableau de l’exercice B et qu’ils fassent attention aux terminaisons des adjectifs de nationalité ; – expliquez-leur que chacun des trois espaces de la classe correspond à un type d’adjectif et écrivez-le au tableau. Espace 1 : les couples pour lesquels le masculin se termine par –s et le féminin par –se. Espace 2 : les couples pour lesquels le masculin se termine par –ien et le féminin par –ienne. Espace 3 : les couples pour lesquels les adjectifs au masculin et au féminin se terminent par –e. Vérifiez que tous les élèves sont bien allés dans l’espace correspondant à leur adjectif. Une fois l’activité terminée, dites à vos élèves de se rasseoir (ils devront remettre les tables et les chaises à leur place) et qu’ils sont maintenant en mesure de faire l’activité 5 de la page 26.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 07 / 16

Dites-leur également que pour chaque activité ils disposeront d’un temps limité.



Démarche A Distribuez la fiche FT U1P26. Annoncez à vos élèves qu’ils disposent de cinq minutes pour faire l’activité. À l’issue de ces cinq minutes, FT U1P26 commencez la correction de l’exercice et faites venir deux ou trois élèves au tableau.



Corrigés







anglais / anglaise allemand / allemande espagnol / espagnole suisse/ suisse polonais / polonaise italien / italienne hongrois / hongroise norvégien / norvégienne français / française belge / belge

Démarche B

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Demandez à vos élèves de prendre la fiche FT 1.26. Cette fois, ils disposent de quatre minutes. Rappelez-leur que cet exercice est le même que celui qu’ils viennent de réaliser dans la classe avec les cartes. Au bout de quatre minutes, corrigez l’activité au tableau en faisant venir trois élèves, un pour chaque colonne. Posez quelques questions à vos élèves pour les aider à formuler la règle eux-mêmes : Par quoi se terminent les adjectifs au féminin ? Par –e. Est-ce que tous les adjectifs terminés par –e sont féminins ? Non. Est-ce qu’il suffit toujours d’ajouter un –e pour former le féminin ? Non. Qu’est-ce qu’on ajoute au masculin quand il se finit par –ien pour former le féminin ? -ne. Et quand le masculin finit par –e, comment est le féminin ? Il est identique.



1 français française anglais anglaise polonais polonaise allemand allemande hongrois hongroise espagnol espagnole Le féminin se forme en ajoutant un e quand le masculin finit par une consonne.



2 italien italienne norvégien norvégienne Le féminin se forme en ajoutant –ne quand le masculin finit par -ien.



3 belge belge suisse suisse Le féminin et le masculin sont identiques quand le masculin finit par un e.



Démarche C



Matériel nécessaire : des dictionnaires.

Dites à vos élèves qu’ils disposent de trois minutes et que, lorsqu’ils auront choisi trois nationalités, ils devront les disposer dans une des trois colonnes en fonction des terminaisons.



Pour aller plus loin

Préparez les cartes du Mémory de la fiche FA 1.04. Vos élèves travaillent en groupes de quatre. FA 1.04 Distribuez un jeu de cartes à chaque groupe. Les élèves doivent disposer les cartes sur la table sans les retourner. Les élèves jouent deux contre deux, chacun à leur tour. Un élève retourne une carte et prononce la nationalité, puis fait de même avec une deuxième carte. Si les deux cartes correspondent au masculin et au féminin de la même nationalité, l’équipe remporte les deux cartes et rejoue. En revanche, si les deux cartes ne correspondent pas, elles doivent être remises face contre table. L’équipe gagnante est celle qui a reconstitué le plus de couples. Dans des revues, découpez des photos de personnages célèbres de toutes les nationalités (la reine d’Angleterre, des politiciens connus, des joueurs de football, des chanteurs et des chanteuses, des acteurs et des actrices…). Collez-les sur du papier cartonné pour qu’ils soient plus résistants et emportez-les en classe pour travailler les nationalités avec vos élèves. Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 6 p. 8, 9 p. 9

Corrigés

Pourquoi pas ! 1



6 Présentations (p. 27) Objectifs de l’activité : s’entraîner à la compréhension écrite globale ; interagir oralement ; repérer les nombres entre 11 et 20.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine







Précisez-leur qu’ils peuvent s’aider de la section : Les nombres de 11 à 20  dans  On a besoin de … pour réaliser cette activité. Vous Demandez à vos élèves d’observer l’image du pouvez chercher le plus jeune et le plus âgé « forum des chats » de la page 27. Tout d’abord, en groupe classe ; ainsi, les élèves en binôme attirez leur attention sur la nature de ce forum n’auront plus qu’à compléter la liste. à partir du titre. Ensuite, à partir des trois dessins, faites repérer à vos élèves les éléments Lors de la correction, on veillera à la bonne prononciation des nombres. communs (trois personnes, des chats…) et incitez-les à faire des hypothèses sur l’objectif Corrigés  de ce forum, à savoir, choisir le plus beau nom Du plus jeune au plus vieux : Yannick (9 ans), de chat. Alexandra (10 ans), Lucas (11 ans), Héloïse Demandez à vos élèves de lire une première et Hugo (12 ans), Maxime et Tina (13 ans), fois l’ensemble des trois textes. Emma (14 ans) et Hélène (17 ans). Lors d’une deuxième lecture, demandez-leur de repérer les noms de chats. Écrivez-les au tableau au fur et à mesure qu’ils vous sont pro- Pour aller plus loin posés par les élèves. Si les élèves vous don Télépathie  nent un nom correspondant à une personne, orientez leur lecture sur le mot chat afin qu’ils Dites à vos élèves que vous pensez à un numéro compris entre 0 et 20. Ils doivent trouver quel est puissent y associer des noms. ce numéro en proposant des chiffres. Quand un Demandez-leur : élève a trouvé le numéro, c’est à lui de penser à un chiffre et aux autres élèves de le trouver. Quels sont les points communs des noms de chat de chaque texte ? Cette activité peut être pratiquée en petits Dans le premier texte, les trois noms groupes ou en binôme afin que tous les élèves commencent par H. Dans le deuxième, ils puissent y participer activement. Ce sera aussi commencent Ch et dans le troisième, ce l’occasion pour vous de corriger la prononciasont des notes de musique. tion de chacun et de s’assurer que les nombres de 0 à 10 sont déjà acquis à ce stade. Puis procédez à un vote à main levée pour choisir le plus joli nom de chat. À chaque fois, comptez les votes à voix haute. Annoncez le ré- Démarche C sultat du concours. Vos élèves vont devoir à présent repérer les mots frère et sœur. Pour cela, vous pouvez leur Pour en savoir plus : demander : Le nom des notes de musique Pour ce qui est de la musique occidentale et du solfège, deux séries de noms de notes coexistent : - la série constituée des syllabes do, ré, mi, fa, sol, la et si, promue par Gui d’Arezzo au XIe siècle, a été adoptée dans les pays latins (dont la France). - la série constituée des lettres de l’alphabet A (la), B (si), C (do), D (ré), E (mi), F (fa) et G (sol), héritée de la Grèce antique, a été adoptée dans les pays anglo-saxons et germaniques. La lettre B désigne pour les anglo-saxons la note si, alors que pour les germaniques elle désigne le si bémol. Ces derniers attribuent la lettre H au si naturel.



Pourquoi pas ! 1

Démarche A



Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

GUIDE DU PROFESSEUR 08 / 16

Démarche B

Comment s’appelle la sœur de Tina ? Alexandra C’est un garçon ? C’est une fille ? C’est une fille. Comment s’appelle son frère ? Jaime. En binôme, vos élèves vont devoir trouver : - qui a deux sœurs ;  - qui a un frère et une sœur ; - qui a deux frères.  Faites une mise en commun des réponses par groupes de quatre élèves avant de faire une correction en groupe classe.



Corrigés

Qui a deux sœurs ?

Procédez à une lecture supplémentaire en de- mandant, cette fois, à vos élèves, de relever les prénoms des personnes dont on parle dans les trois textes. Écrivez ces prénoms au tableau. Demandez à vos élèves de classer les person- nages du plus jeune au plus vieux, en groupes de deux.

Hugo et Jaime. Qui a un frère et une sœur ? Héloïse, Hélène, Lucas, Maxime, Tina et Alexandra Qui a deux frères ? Emma

UNITÉ 1



Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 09 / 16

Pour aller plus loin

Utilisez les images d’animaux de la fiche FA 1.05 (un chat, un chien, un lapin, un hamster, une tortue, un poisson, un cochon d’inde, FA 1.05 un oiseau, un serpent). Montrez à vos élèves l’image d’un animal et amenez-les à utiliser la question : « comment on dit … en français ? ». Faites-leur trois propositions afin qu’ils trouvent eux-mêmes comment s’appelle cet animal, puis notez les noms au tableau.



Démarche D

Maintenant, les élèves sont en mesure de poser des questions à leurs camarades afin de savoir s’ils ont un animal, de quel animal il s’agit et quel est son nom. Demandez-leur de poser la question à dix personnes dans la classe. Ensuite, faites une mise en commun pour déterminer quel est l’animal le plus familier pour les élèves. Vous pouvez également leur proposer d’en faire la mascotte de la classe et de lui choisir un nom.



Pour aller plus loin



Le morpion

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Disposez 9 images au tableau sous forme d’une grille de morpion (trois images horizontales, trois images verticales). Divisez la classe en deux. Chacun son tour, un membre de l’équipe devra dire le nom de l’animal correspondant à l’animal de son choix. L’équipe qui remporte le jeu est celle qui aura fait une ligne de trois animaux (horizontale, verticale ou diagonale). Interaction orale : demandez aux élèves combien de frères et sœurs ils ont, quel est leur âge, afin de travailler les chiffres et le verbe avoir. On pourra, si on le juge utile, faire faire un petit texte sur le modèle des trois textes lus précédemment pour présenter ses frères et sœurs et ses animaux domestiques. Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 10 p. 9

eR

l



QuAR T



Z* O * M &R*O*M

i

ibR e

Pourquoi pas ! 1

Après qu’ils ont lu, posez-leur quelques questions : Combien de garçons et de filles se retrouvent ? Quatre. Comment ils s’appellent ? Olivier, Rudy, Malik et Zoé. Qui est Marine ? Une nouvelle. Qui est Océane ? Une nouvelle. Quelle est leur relation ? Elles sont sœurs jumelles. Faire lire le texte à voix haute par plusieurs élèves, en les incitant à mettre l’intonation interrogative et exclamative quand il y a lieu.

Pour en savoir plus : Marine et Océane sont deux prénoms qui évoquent la mer, le bleu de l’océan, les grands espaces… Ils sont dans les 20 premiers prénoms attribuées aux filles depuis une quinzaine d’années. On trouve aussi dans le même genre le prénom Alizée. Donnent en général ces prénoms à leurs enfants les amoureux de la mer, de la voile, etc.

3. Vingt-deux, trente-deux

(p. 28)

7 De onze à soixante-dix (p. 28) Objectifs de l’activité : comprendre oralement les nombres de 20 à 70 ; observer des suites logiques de nombres ; mémoriser les nombres de 0 à 70.



MISE EN ROUTE

Demandez à vos élèves d’observer l’illustration de l’activité A, p. 28. (p. 33)

Expliquez à vos élèves qu’ils vont faire connaissance avec deux personnages de bande dessinée qu’ils suivront tout au long du livre. Demandez-leur de lire silencieusement sans se préoccuper de ce qu’ils ne comprennent pas. L’important, à ce stade, est de faire connaissance avec les deux protagonistes.

Qu’est-ce que vous voyez ? Des chiffres. Que font ces chiffres ensemble ? Ils font la course. Pourquoi sont-ils deux par deux ? Pour former des nombres. Demandez-leur d’expliquer, dans la langue véhiculaire, comment ils sont dessinés, personnifiés, en quoi consiste l’humour du dessin. On peut demander aux élèves de lire les chiffres uniquement.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 10 / 16

Cette activité préparatoire est l’occasion pour vos élèves de faire des hypothèses sur ce qu’ils vont entendre par la suite : des nombres de onze à soixante dix.



Démarche A

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Expliquez à vos élèves qu’ils vont entendre des séries de nombres et qu’ils vont devoir les compléter. Procédez à une première écoute LE piste13 globale de l’enregistrement. Passez l’enregistrement une deuxième fois et faites une pause après chaque série. Puis incitez vos élèves à répéter les nombres après chacune des séries. Après une troisième écoute, les élèves compléteront les séries. Pour la correction, demandez à un élève, différent pour chaque série, de venir au tableau. Repassez l’enregistrement pour chaque série, l’élève écrit la série au tableau au fur et à mesure et la termine. Vous pouvez encourager le reste de la classe à répéter la série en même temps que l’enregistrement et en s’aidant de ce qui est écrit au tableau.



Corrigés







Série un Onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit... Onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf Série deux Vingt, vingt et un, vingt-deux, vingt-trois, vingt-quatre, vingt-cinq, vingt-six... Vingt, vingt et un, vingt-deux, vingt-trois, vingt-quatre, vingt-cinq, vingt-six, vingt-sept, vingt-huit, vingt-neuf Série trois Trente, trente et un, trente-deux, trente-trois, trente-quatre, trente-cinq, trente-six... Trente, trente et un, trente-deux, trente-trois, trente-quatre, trente-cinq, trente-six, trente-sept, trente-huit, trente-neuf Série quatre Quarante, quarante et un, quarante-deux, quarante-trois, quarante-quatre, quarante-cinq... Quarante, quarante et un, quarante-deux, quarante-trois, quarante-quatre, quarante-cinq, quarante-six, quarante-sept, quarante-huit, quarante-neuf Série cinq Cinquante, cinquante et un, cinquante-deux, cinquante-trois, cinquante-quatre… Cinquante, cinquante et un, cinquante-deux, cinquante-trois, cinquante-quatre, cinquante-cinq, cinquante-six, cinquante-sept, cinquante-huit, cinquante-neuf Série six Soixante, soixante et un, soixante-deux, soixante-trois... Soixante, soixante et un, soixante-deux, soixante-trois , soixante-quatre, soixante-cinq,









Pour aller plus loin

Pourquoi pas ! 1

soixante-six, soixante-sept, soixante-huit, soixante-neuf Série sept Soixante-dix Soixante-dix !!!!! Série huit Dix, vingt, trente, quarante... Dix, vingt, trente, quarante, cinquante, soixante, soixante-dix Série neuf Dix, onze, vingt, vingt-et-un, trente, trente et un, quarante, quarante et un ... Dix, onze, vingt, vingt-et-un, trente, trente et un, quarante, quarante et un, cinquante, cinquante et un, soixante, soixante et un. Série dix Dix, onze, douze, treize, vingt, vingt et un, vingt-deux, vingt-trois, trente, trente et un... Dix, onze, douze, treize, vingt, vingt-et-un, vingt-deux, vingt-trois, trente, trente et un, trente-deux, trente-trois, quarante, quarante et un, quarante-deux, quarante-trois, cinquante, cinquante et un, cinquante-deux, cinquante-trois, soixante. Soixante et un, soixante-deux, soixante-trois...

Les nombres de 0 à 70 Nous vous proposons une activité pour travailler les nombres de 0 à 70. Expliquez aux élèves que tous les nombres multiples de 5 sont des nombres éliminatoires. Demandez-leur de se lever. Chaque élève peut dire au maximum 3 nombres consécutifs, mais il peut aussi choisir de n’en dire qu’un ou deux. Un élève commence à compter, il décide par exemple de dire, 0, 1. Son voisin devra continuer la série en disant 2 ou 2, 3 ou 2, 3, 4. L’élève qui termine sa série sur un multiple de 5 est éliminé. Même chose pour un élève qui ne serait pas capable de continuer la chaîne. On continuera l’activité jusqu’à ce qu’il ne reste plus que deux élèves. On recommence à partir de 0 quand un élève arrive à 70.



Démarche B

Expliquez à vos élèves que l’activité devra être réalisée en temps limité (3 min) et qu’ils pourront travailler en binôme. Ils devront trouver la logique d’une série et compléter les quatre nombres manquants dans chaque série. Au bout de 3 minutes, procédez à une mise en commun pour corrigez les séries.



Corrigés



Série 1 : 4, 14, 24, 34, 44, 54, 64 Série 2 : 5, 10, 15, 20, 25, 30, 35, 40, 45, 50, 55, 60, 65, 70





( SUITE PAGE SUIVANTE )

UNITÉ 1



Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 11 / 16

Série 3 : 22, 25, 28, 31, 34, 37, 40, 43, 46, 49, 52, 55, 58, 61, 64, 67, 70 Série 4 : 19, 22, 26, 29, 33, 36, 40, 43, 47, 50, 54, 57, 61, 64, 68

Demandez aux élèves d’expliciter le fonctionnement de chaque série. Série 1 : les nombres terminent par 4. Série 2 : ce sont des multiples de 5. Série 3 : on ajoute 3 à chaque nombre. Série 4 : on ajoute au nombre donné alternativement 3 et 4.



Démarche C

À leur tour, maintenant, de créer une série, suivant une logique qu’ils devront inventer. Donnez-leur trois minutes pour inventer une série de 8 chiffres minimum et de quatre chiffres manquants. Pendant que les élèves préparent leur série, vous pouvez circuler dans la classe afin de les aider pour la prononciation. Les élèves devront ensuite dicter les numéros à leur voisin en français et celui-ci devra trouver les quatre numéros manquants. Ensuite, c’est au tour du voisin de dicter sa série. Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 13 p. 10



8 Rendez-vous sur le net (p. 29) Objectifs de l’activité : comprendre un dialogue sous forme de chat ; s’entraîner à l’expression écrite à partir de ce modèle ; se présenter à l’oral et à l’écrit.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.



MISE EN ROUTE

Demandez à vos élèves combien d’entre eux ont une adresse électronique et s’ils aiment chater. Engagez ensuite une brève conversation pour savoir combien d’heures par jour ils chatent, s’ils appartiennent à un forum de discussion, s’ils utilisent un logiciel de communication instantanée… Expliquez à vos élèves qu’en français le signe @ se dit arobase. Invitez ceux qui le désirent à épeler leur adresse de courrier électronique. En même temps qu’ils les épellent, écrivez-les au tableau. Reformulez correctement les adresses si vous vous apercevez que certaines erreurs empêchent la compréhension.



Pourquoi pas ! 1

Démarche A

Demandez à vos élèves de faire une lecture silencieuse du chat et posez quelques questions de compréhension dont les éléments de réponse fourniront un canevas pour écrire leur propre texte. D’où provient ce texte ? Qui écrit ? De quoi parlent–ils ? Expliquer les mots ou expressions que les élèves ne comprennent pas. Annoncez-leur qu’ils vont devoir réaliser un texte similaire à celui du livre. Insistez sur le fait que ce n’est pas compliqué, qu’ils peuvent reprendre les phrases du modèle en changeant simplement les informations (âge, langues, lieux, etc.) et en variant les formules de salutations. Dans un premier temps, chacun d’entre eux devra se trouver un pseudo afin de commencer à communiquer. Incitez-les à choisir un pseudo qui soit français. Expliquez-leur que ce texte sera évalué en fonction de sa présentation, de l’orthographe, de la cohérence des répliques et de l’utilisation des noms français (d’où l’importance de se choisir un pseudo français) ainsi que de la créativité. Annoncez-leur également que ce texte sera le premier texte en français à figurer dans leur Portfolio.

Suggestion de critères pour l’évaluation du texte : Les questions et les réponses sont cohérentes........................ ... / 5 points Les mots sont correctement écrits.......................................... ... / 4 points Les « pseudos » sont en français................................. ... / 2 points Le nom du chat est français....... ... / 1 point Pour chaque nom en français (nom propre, ville, classe…)...... ... / 4 points Le texte est bien présenté........ ... / 2 points Les expressions sont variées... ... / 2 points Total...................................... ... / 20 points

Lorsqu’ils ont tous choisi un pseudo, mélangez les élèves et faites-les asseoir par deux, avec un partenaire différent du précèdent binôme. Dans chaque groupe, un élève s’attribuera la lettre A et l’autre la lettre B. Quand vos élèves sont par deux, donnez-leur une feuille blanche sur laquelle les deux devront écrire.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 12 / 16

Expliquez-leur que le texte doit être réalisé à « deux mains », c’est-à-dire que les deux membres du binôme écrivent chacun leur tour, comme s’ils étaient sur Internet. Commencent à écrire les élèves qui ont la lettre B, ils écrivent leur pseudo et la première phrase. Quand vous tapez dans vos mains, les élèves A doivent écrire à leur tour, leur pseudo et répondre à la question que B aura écrite. À chaque fois que vous tapez dans vos mains, les élèves A et B doivent alterner et écrire. Tapez dans vos mains toutes les 2 ou 3 minutes, mais, à un moment donné, vous pouvez les surprendre en leur donnant moins de temps entre deux phrases. Au total, tapez 16 fois dans vos mains, ce qui fera 8 phrases par élève. Demandez à vos élèves de relire les phrases en les comparant avec celles du texte du livre. Finalement, demandez-leur d’écrire un nom de chat. Affichez les productions de vos élèves dans la salle de classe. Distribuez une grille d’évaluation à chaque binôme et proposez-leur une production d’un autre groupe qu’ils évalueront à l’aide de la grille. Ramassez les grilles. Regardez les évaluations en fonction des productions. Lors d’un cours suivant, vous pourrez reprendre ces évaluations et en discuter avec toute la classe afin de les harmoniser. Dramatisation : demandez à vos élèves de mémoriser leur texte, une fois corrigé par vous, afin de le représenter devant la classe.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.



Pour aller plus loin

Demandez-leur de prendre les fiches FA 1.06 et FA 1.07 et de réaliser les activités de découvertes du lexique de base pour naviguer sur InFA 1.06 ternet. Il ne s’agit que de quelques mots. Vous pourrez bien entendu leur demander s’ils en connaissent d’autres qu’ils auront peut-être rencontré en naviguant. L’activité B doit leur permettre aussi d’identifier FA 1.07 l’origine des sites et donc de réaliser des recherches en les délimitant à des pays francophones. Dans la fiche FA 1.07, les élèves sont invités à consulter un site Internet pour pouvoir la remplir. On pourra aussi leur montrer comment les moteurs de recherche permettent de restreindre l’information à une langue en particulier, comme le français par exemple.



Démarche B

Commencez une petite conversation avec vos élèves pour savoir combien de langues ils parlent et lesquelles, en veillant à utiliser le verbe parler à plusieurs personnes. À partir des nationalités vues à la page 26, vos élèves devraient pouvoir identifier certaines langues. Posez-leur les questions suivantes :

Pourquoi pas ! 1

Quelle langue on parle en France ? Et en Angleterre ? Et en Italie ? Etc. Après avoir observé les présentations des personnages, par deux, les élèves doivent associer une langue à un personnage. Encouragezles à discuter avec leur partenaire et à utiliser des expressions d’opinion telles que « à mon avis », « je pense que ». Au moment de la correction de cette activité, on pourra introduire la négation ne pas, s’il y a des erreurs (ex. : non, Ivan ne parle pas grec). Vous pouvez demander à vos élèves si, parmi eux, il y a quelqu’un qui parle une ou plusieurs de ces langues et s’il ou elle veut bien lire la phrase de présentation.



Corrigés





Iannis parle grec. Giovanni parle italien. John parle anglais. Ivan parle russe. Juan parle espagnol. Johann parle allemand. Jean parle français. Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : Connecte-toi p. 15

Notre PORTFOLIO







Le rap de la classe

(p. 34)

Cette activité se trouve à la page Portfolio car il s’agit d’une tâche à réaliser, comprenant plusieurs phases et mobilisant divers savoirs. Faites savoir à vos élèves qu’ils vont se présenter en musique. Faites-leur écouter le rythme de l’enregistrement. Si le rythme de l’enregistrement ne leur plaît pas, laissez-les choisir un autre rythme. À partir de l’exemple, demandez-leur de rédiger une courte présentation où ils pourront réutiliser les structures apprises jusque-là. Ils peuvent s’aider du tableau On a besoin de… de la page 29. Divisez la classe en groupes de 4 à 5 élèves. Chaque groupe devra produire son propre rap. Dites-leur qu’une fois terminé, ils devront chanter le rap devant la classe qu’ils seront enregistrés et qu’ils seront ensuite évalués par les autres groupes en fonction des critères suivants :

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 13 / 16

Suggestion de critères pour l’évaluation du rap : La présentation de chaque groupe est différente................ ... / 5 points Les mots sont correctement prononcés................................. ... / 4 points Les structures utilisées sont variées.............................. ... / 2 points Le titre du rap est en français.... ... / 1 point Pour chaque nom en français (nom propre, ville, classe…)...... ... / 4 points Les élèves chantent tous ensemble.................................. ... / 2 points Originalité et expressivité........ ... / 2 points Total...................................... ... / 20 points

Pourquoi pas ! 1

Demandez aux élèves combien de pièces comporte chaque tas en allant du plus petit au plus grand. À partir de ces nombres, demandez aux élèves de continuer à compter de 70 à 80, puis de 80 à 90 puis de 90 à 100. Passez l’enregistrement : écoutez ces mêmes nombres et comparez avec les propositions des élèves. Demandez aux élèves d’écrire trois nombres entre 70 et 100 sur trois papiers différents. Ramassez tous les papiers et redistribue-les aux élèves (ainsi ils seront amenés à reconnaître LE piste 14 des nombres différents de ceux qu’ils auront eux-mêmes choisis). Demandez aux élèves de lever le papier correspondant lorsqu’ils entendront le nombre. Passez l’enregistrement



Pour aller plus loin

Ils détermineront, de cette manière, quel est le Après avoir pris connaissance du tableau de la numération en Suisse et en Belgique, p. 30, dimeilleur rap de la classe. visez la classe en groupes de 3 élèves, un français, un belge et un suisse. Montrez un nombre du tableau et annoncez une nationalité. Les Pour en savoir plus : élèves devront prononcer selon le système de numération de leur pays adoptif. Courrier électronique se dit aussi « cour Mémorisation de nombres de 70 à 100 : écrivez riel » et c’est le terme employé quand on des nombres entre 70 et 100 au tableau sur plus’adresse à une administration ou quelqu’un sieurs lignes et dans le désordre. Demandez à que l’on ne connaît pas, par exemple ; dans deux élèves de se tenir chacun à un mètre du la langue standard, les Français utiliseront tableau, craie en main. Dites un nombre, l’élève le mot « email » ou encore plus fréquemqui aura entouré le nombre le premier pourra ment le mot « mél. » qu’ils emploieront continuer à jouer avec un autre partenaire. dans des courriers adressés à leurs amis. Chat peut aussi s’écrire tchat, mais, en fonction du contexte, on sait qu’il ne s’agit pas de l’animal.

Pour en savoir plus : Les nombres : en Belgique et en Suisse on ne dit pas soixante-dix comme en France, mais on dit septante et nonante au lieu de quatre-vingt-dix. Les Suisses disent huitante au lieu de quatre-vingts mais pas les Belges.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Les pseudos des ados : en général, il s’agit de surnoms. Exemples : Antoine peut donner « Tane », Laurent donne en général « Lolo », Thomas « Toto » ou encore Toto Christopher « Topher » …

3. Mon passeport



(p. 30)

9 Soixante-dix, soixante-et-onze …

Démarche A

Pour donner leur numéro de portable, les élèves devront être capables de compter jusqu’à 100. Pour leur faire découvrir les nombres de 70 à 100, faites-leur observer les tas de pièces du pirate.

10 Quel est ton numéro de téléphone ?

(p. 30)

cent ! (p. 30)

Objectifs de l’activité : observer les nombres français de 70 à 100 ; en déduire leur fonctionnement.





Objectifs de l’activité : comprendre oralement les numéros de téléphone français ; échanger des numéros de téléphone.



MISE EN ROUTE

Donnez un numéro de téléphone français en le présentant de la façon suivante : « Mon numéro c’est le 01 64 40 82 02, et le tien ? ». Lancez une balle à un élève qui devra donner son numéro en utilisant la même structure puis poser la question à un autre élève.

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

Divisez le tableau en deux parties et la classe en deux groupes. Demandez à un élève de chaque équipe de venir au tableau. Annoncez un numéro de téléphone, les deux élèves doivent l’écrire au tableau. Attribuez un point à l’équipe si l’élève a bien écrit le numéro. Appelez ensuite un autre élève de chaque équipe. On peut ensuite envisager de demander à un élève de dire un numéro de téléphone à dix chiffres. On peut aussi dire les numéros de plus en plus vite une fois qu’on a fait le tour de tous les élèves de la classe.



Démarche A

Faites une première écoute afin que les élèves repèrent la situation de communication. Avant de passer l’enregistrement pour la LE piste 15 deuxième fois, dites à vos élèves qu’ils vont devoir noter le numéro de téléphone qu’ils entendent dans leur cahier. Passez l’enregistrement, puis demandez à un volontaire de venir au tableau pour écrire le numéro.



GUIDE DU PROFESSEUR 14 / 16 Pour aller plus loin

Distribuez la fiche FA 1.08. Coupez la classe en deux et formez des binômes ; vous expliquez qu’une partie de la classe vit en France, l’autre FA 1.08 partie vit en Europe. Les « Français » commencent par donner leur numéro de téléphone qui commence par le code du pays (33) suivi d’un numéro à 10 chiffres dont on enlève le 0. Ex. : 04 94 28 80 85 devient pour l’international 00 33 (0)494 28 80 85. Si les Européens ne comprennent pas, ils ont le droit de faire répéter. Puis on inverse les rôles : les Européens donnent leur n° de téléphone aux Français, qui font répéter aussi quand ils ne comprennent pas. Puis on récapitule les codes des pays.

Corrigé 

Démarche B

Distribuez 5 papiers à chaque élève. Chaque élève devra demander à 5 personnes de la classe leur numéro de téléphone qu’il écrira avec le nom correspondant. Ramassez les papiers et redistribuez-en un à chaque élève qui devra aller vérifier auprès de la personne si son numéro a été correctement noté.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.



Pour aller plus loin

Variation sur les adjectifs possessifs : Demandez à un volontaire de demander à chaque élève de la classe, par exemple : « Louis, quel est ton numéro de téléphone ? » Chaque élève de la classe répond et le volontaire note le nom et le numéro sur la liste. Ensuite, posez la question « Quel est le numéro de Louis ? » Les élèves devront utiliser la structure « son numéro, c’est le… ».

Pour en savoir plus : Les numéros de téléphone : en France, ils commencent par 01 s’il s’agit de Paris et de la région parisienne, par 02 pour le nordouest, par 03 pour le nord-est, 04 pour le sud-est et 05 pour le sud-ouest. Les numéros de téléphones portables commencent par 06. Les numéros étant composés de 10 chiffres, les Français les énumèrent par deux.

11 Le passeport d’Adrien (p. 31) Objectifs de l’activité : comprendre un document écrit avec des données personnelles ; apprendre à poser des questions ; faire une enquête dans la classe.

06 75 32 06 85



Pourquoi pas ! 1



MISE EN ROUTE

Les élèves vont travailler en binôme. Distribuez à chaque binôme la fiche FA 1.09 qu’ils vont devoir remplir. Puis, en binôme, ils se poFA 1.09 sent mutuellement des questions pour obtenir les renseignements. La vague mexicaine. Divisez la classe en deux groupes. Commencez la vague en disant je m’appelle Madame/Monsieur Y et je parle suivi des langues que vous parlez. Un élève de chaque équipe reprend la phrase : Il/Elle s’appelle Madame/Monsieur Y et il/elle parle… puis continue avec ses renseignements personnels (selon la même structure). Chaque élève doit reprendre toutes les informations précédentes et ajouter les siennes. Le jeu se termine quand le dernier de chaque équipe termine sa phrase. Une équipe a perdu si un des membres ne se souvient plus des informations données précédemment. Variante de cette activité. Chronométrer chaque équipe et voir celle qui met le moins de temps à terminer la vague.



Démarche A

Faites observer aux élèves le passeport d’Adrien et demandez-leur de répondre aux questions suivantes : Quelles sortes d’informations contient ce passeport : nom, prénom, sexe, âge, adresse, pays, signature, langues parlées

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine Quel est le prénom ? Adrien. Quel est le nom de famille ? Creuzen. Que veut dire M ? Masculin. Quel âge a-t-il ? 13 ans. Où habite-t-il ? À Strasbourg, en France. Quelles langues il étudie ? L’allemand et l’anglais. Quelles langues parle Adrien ? Le français, l’anglais et un peu d’allemand et d’italien. Quelle est sa langue maternelle ? Le français.

On peut également faire une transition avec l’activité B, en demandant aux élèves : Qui sait aussi écrire son nom en arabe ? Qui étudie aussi l’allemand ? Qui parle italien ? une autre langue ?



Démarche B

· Lancez une balle à un élève et posez la question suivante : Et toi, tu parles combien de langues ? L’élève qui reçoit la balle doit répondre, lancer la balle à un autre élève et lui poser la même question. Refaites un tour de classe avec la deuxième question : Tu étudies combien de langues ?

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.



Démarche C

L’enquête. Distribuez une liste des élèves de la classe sous forme de tableau. Une colonne avec les prénoms, une autre pour le nombre de langues parlées et une troisième pour écrire le nom de ces langues. Les élèves doivent procéder à une enquête au sein de la classe pour compléter les informations de la liste. Mise en commun. Une fois l’enquête terminée, procédez à une mise en commun à l’oral des informations recueillies, puis décerner le prix du premier polyglotte à celui ou celle qui parle le plus de langues. Faites copier les réponses dans le cahier comme le montre le tableau de la page 31.



Pourquoi pas ! 1

GUIDE DU PROFESSEUR 15 / 16

Pour aller plus loin

À partir des résultats de l’enquête, on peut travailler les structures « Je parle un peu/bien… », « … est ma langue maternelle » en leur posant les questions suivantes :

Est-ce que tu parles bien français ? Est-ce que tu parles un peu chinois ? Est-ce que tu étudies l’allemand ? L’allemand est ta langue maternelle ?

Afin de travailler le verbe parler, instaurer une petite conversation avec la classe où les élèves seront amenés à dire : L’espagnol est ma langue maternelle, je parle anglais et un peu français. Marc, Julie et Gabriel parlent allemand. Stéphane et moi parlons turc.





QuAR T

i

eR

l

ibR e

Quelles sont les quatre capitales du français dans le monde ?

Cette double page-revue se veut ludique, plaisante et motivante. Elle sensibilise à certains éléments de culture et civilisation au sein de la francophonie. Les activités proposées contribuent à créer un moment de détente. On peut les réaliser à différents moments. Chaque élève complète la grille de la fiche FT U1P32 en 3 min. Lors de la correction, on épelle les noms des capitales. FT U1P32

UNITÉ 1

Bonjour, moi c’est Antoine

GUIDE DU PROFESSEUR 16 / 16

Corrigés

Horizontal : Genève, Paris Vertical : Montréal, Bruxelles Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 16 p. 12 Notre PORTFOLIO







Collage (tâche finale)

(p. 34)

Objectifs de la tâche : Pour les élèves,  réutiliser les connaissances acquises ; les appliquer dans des savoir-faire ; apprendre à s’évaluer mutuellement à partir de critères définis préalablement ; travailler en groupe. Pour vous, c’est l’occasion de : évaluer vos élèves en faisant coïncider progressivement vos critères et les leurs ; motiver les élèves et réinvestir leurs savoirs tout en leur donnant de l’autonomie.



MISE EN ROUTE



Démarche A

Faites-leur observer l’exemple de production à la page 34. Insistez aussi sur le fait que, pendant la réalisation de cette tâche, ils devront essayer de poser les questions en français (Comment on dit ?, Comment ça s’écrit ?, etc.) pour demander ce dont ils ont besoin au professeur et éventuellement à d’autres élèves. Lisez avec vos élèves les différentes étapes de la réalisation pour s’assurer qu’ils ont bien compris et qu’ils vont procéder méthodiquement. D’abord, les élèves réalisent un collage en laissant l’espace de la tête vide avec un point d’interrogation. Puis, ils préparent 5 ou 6 phrases sur eux-mêmes ou sur le personnage qu’ils ont choisi. Ensuite, ils devront coller cette présentation sur le poster collectif de la classe. L’ensemble de la classe devra deviner à qui attribuer chaque poster ou qui est le personnage mystérieux. Finalement, quand l’identité du personnage est découverte, les élèves vont coller la photo correspondante à la place du point d’interrogation

Les critères d’évaluation de la tâche :

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Nous débouchons sur la tâche finale que les élèves sont, maintenant, en mesure de réaliser. Demandez à vos élèves d’observer le collage de la page 34. Dites-leur qu’ils vont devoir réaliser le même type de collage pour se présenter. Expliquez-leur que, pour réaliser ce collage, ils devront réutiliser ce qu’ils ont appris dans cette unité. Ce sera l’occasion de faire une petite récapitulation de ce qu’ils ont étudié et de retrouver à quelle page de l’unité, on peut trouver les outils nécessaires. Lisez avec eux la liste du matériel nécessaire à la réalisation de cette tâche. Dites-leur bien qu’il est impératif qu’ils aient tout ce matériel pour la séance suivante. Par précaution, pensez à apporter quelques feuilles cartonnées, de la colle, des ciseaux, des feutres et des magazines pour que les élèves puissent découper des images. Expliquez à vos élèves qu’ils pourront choisir entre la présentation d’un personnage célèbre ou leur propre présentation. Ce collage sera affiché sur un poster collectif que toute la classe pourra contempler afin de découvrir de qui il s’agit.

Pourquoi pas ! 1

1 - Faire 5 ou 6 phrases minimum. 2 - Clarté et exactitude des informations données. 3 - Originalité de la présentation. 4 - Parler le plus possible en français pendant la réalisation.

Comme ils vont effectuer cette tâche en classe, pendant qu’ils travailleront, passez dans les rangs pour les aider et parler avec eux. Notez sur votre liste chaque fois qu’un élève s’adresse à vous en français. À la fin, quand les collages sont terminés, affichez-les quelques jours dans la classe afin que les élèves puissent les observer et les commenter. Évaluez les posters en fonction des critères établis, commentez-les avec eux pour qu’ils puissent aussi noter vos commentaires dans leur grille d’évaluation. Ensuite, ils devront les conserver dans leur Portfolio.



Pour aller plus loin

Faites remplir le bilan d’autoévaluation de la fiche FA 1.10. FA 1.10