Children and Women in the Democratic Republic of Congo

Conflicts in Eastern DRC cause most of these displacements. Meanwhile, with the .... one of the three major causes of death among children in DRC. • Près d'un ...
2MB taille 0 téléchargements 65 vues
Building the Future Children and Women in the Democratic Republic of Congo

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

1

Unicef 2

Building the Future

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

DRC RDC

Foreword Avant-propos “Tous les enfants du Congo sont égaux en droits, quel que soit l’endroit où ils sont nés. Plus les enfants sont marginalisés, plus ils sont en droit de voir leur situation s’améliorer. Plus un individu est privilégié, plus il se doit de rendre ce changement possible. Le Gouvernement et ses partenaires – dont l’UNICEF – de même que chaque citoyen congolais, tous sont responsables de l’amélioration des conditions de vie des habitants les plus marginalisés et vulnérables de la RDC : les femmes et les enfants issus de familles défavorisées.” Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en RDC

The Democratic Republic of Congo is a challenging country to grow up in. Many mothers are malnourished and give birth to malnourished babies. Often unable to breastfeed them, they deprive them of an important natural immunizer. But the majority of children live in an unhygienic environment, with no access to drinking water and sanitary installations. They are exposed to diarrhoea that can lead to malnutrition or death. Malaria is widespread and, despite progress, today more than half of children under five still do not sleep under an insecticide-treated bed net. Many children continue to suffer from preventable childhood diseases because they do not receive the required vaccines. Throughout the country, children are subject to violence and exploitation. And in Eastern DRC, violent conflict has displaced thousands of children, often separating them from their families.

“All Congolese children have the same rights, regardless of their place of birth. The more marginalized a child, the more important his/her right to a change to this situation. The more privileged the individual, the greater his/her responsibility to make this change possible. The Government, its partners – including UNICEF – and each Congolese citizen are accountable for improving the situation of the most marginalized and vulnerable inhabitants of DRC: children and women from deprived families.” Pierrette Vu Thi, UNICEF Representative in DRC

4

Building the Future

UNICEF works to lift children and their families out of poverty. Efforts are aimed at improving children’s chances of survival, through nutrition projects and vaccination services as well as large-scale campaigns, for the distribution of insecticide-treated bed nets to protect children from malaria for example. Another important part of UNICEF’s Country Programme is geared towards improving access to quality education. Progress is also underway in terms of access to safe drinking water and improved hygiene and sanitation at household level. Furthermore, UNICEF focuses on the protection of children from abuse, exploitation and violence. All programmes are implemented throughout the country, including in conflict-affected zones.

La République Démocratique du Congo est un pays où il est difficile de grandir. Beaucoup de mères souffrent de malnutrition et donnent naissance à des bébés qui en souffrent aussi. Souvent incapables de les allaiter, elles les privent d’un facteur important d’immunisation. La majorité des enfants vivent dans un environnement insalubre : ils n’ont accès ni à l’eau potable ni à des installations sanitaires. Ils risquent sans cesse d’attraper une diarrhée qui peut les conduire à la malnutrition ou à la mort. Le paludisme reste très répandu et malgré les progrès, aujourd’hui, plus de la moitié des enfants de moins de cinq ans ne dorment pas sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide. Beaucoup d’enfants continuent à souffrir de maladies infantiles pourtant évitables, faute de recevoir les vaccins nécessaires. Dans tout le pays, les enfants sont victimes de violences et sont exploités. Enfin, dans l’Est de la RDC, une succession de conflits violents a déplacé des milliers d’enfants, souvent en les séparant de leurs familles. L’UNICEF s’efforce de sortir les enfants et leurs familles de la pauvreté. Son objectif est d’améliorer les chances de survie des enfants à travers des projets de nutrition et la mise en place de services de vaccination. L’UNICEF mène également des campagnes à grande échelle, par exemple pour la distribution de moustiquaires de lit imprégnées d’insecticide destinées à protéger les enfants du paludisme. Un autre volet du programme de l’UNICEF en RDC, tout aussi important, vise à améliorer l’accès à une éducation de qualité. Des progrès sont également en cours au sein des ménages, en termes d’accès à l’eau potable, d’hygiène et d’assainissement. En outre, l’UNICEF met l’accent sur la protection des enfants contre les abus, l’exploitation et la violence. Tous ces programmes sont mis en œuvre dans l’ensemble du pays, y compris dans les zones touchées par le conflit.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

5

Country presentation Présentation du Pays

Foreword Avant-propos DRC is characterized by a complex and changing programme environment. To reach all children, it is essential to mobilize as many players as possible, both within the country and outside. When an emergency strikes, children are the most affected: their voices must be heard. UNICEF considers them partners on a continuum that goes from disaster through transition to development, with the threefold aim of empowering affected youth, strengthening UNICEF’s advocacy with the Government and partners and inducing a shift in public perceptions of children from being recipients of assistance to being citizens of the country. Progress has been made over recent years, notably in terms of education and child survival, yet steps towards the Millennium Development Goals have not been homogenous throughout the country. A girl born into a poor family in a rural area is less likely to benefit from education and health than a boy from an urban home. Although this may seem obvious, it is unacceptable. Efforts must be expanded to improve the lives of all Congolese children and women, as this is the only way to achieve the Millennium Development Goals by 2015. Partnerships are the key to “A DRC Fit for Children.” UNICEF is working continuously with more than 300 partners, including Government, national and international nongovernmental organizations and United Nations sister agencies, to make the rights of all Congolese children a reality. Together with its partners, UNICEF aims to protect children from harm, brightening their future despite the enormous barriers they have to overcome. The basis of equity is responsibility, at both individual and institutional level. The challenge of the coming two years lies in creating a sense of urgency surrounding the achievement of the rights of every child. And each of us is responsible for making these rights come true. Pierrette Vu Thi, UNICEF Representative in DRC, Kinshasa, December 2010

La RDC est caractérisée par un environnement complexe et mouvant. Pour atteindre tous les enfants, il est essentiel de mobiliser autant de partenaires que possible, à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Lorsqu’une urgence survient, les enfants sont les plus touchés : leurs voix doivent être entendues. L’UNICEF considère les enfants comme de véritables partenaires et s’inscrit avec eux dans un continuum, depuis la catastrophe jusqu’au développement, en passant par la période de transition. Cette démarche vise un triple objectif : responsabiliser les jeunes concernés, renforcer le plaidoyer de l’UNICEF aux côtés du Gouvernement et de ses partenaires et induire un changement dans la façon dont les enfants sont perçus, afin qu’il soient considérés comme des citoyens à part entière et non de simples bénéficiaires de l’aide.

Les partenariats sont la clé d’« Un monde digne des enfants en RDC. ». L’UNICEF travaille en permanence avec plus de 300 partenaires, dont le Gouvernement, les ONG nationales et internationales et les agences sœurs des Nations Unies, pour faire des droits de tous les enfants congolais une réalité. Avec ses partenaires, malgré les énormes obstacles qu’il faut surmonter, l’UNICEF vise à protéger les enfants et à leur assurer un avenir meilleur. La responsabilité est à la base de la notion d’équité, tant au niveau individuel qu’institutionnel. Le défi des deux prochaines années réside dans la création d’un sentiment d’urgence autour des droits de chaque enfant. Et chacun de nous a la responsabilité de faire en sorte que ces droits deviennent réalité.

Construire l’avenir

SUDAN

CAMEROON

GABON

REPUBLIC OF THE CONGO

Des progrès ont été réalisés ces dernières années, notamment en termes d’éducation et de survie de l’enfant. Cependant, les étapes en direction des Objectifs du Millénaire pour le développement n’ont pas été franchies de manière homogène à travers le pays. Une fille née dans une famille pauvre d’une région rurale a moins de chances d’être scolarisée et d’avoir accès à des soins qu’un garçon né en ville. Bien que cela puisse sembler évident, il faut le réaffirmer : c’est inacceptable. Les efforts doivent être renforcés afin d’améliorer les conditions de vie de tous les enfants et de toutes les femmes congolaises, car c’est le seul moyen d’atteindre les Objectifs du Millénaire d’ici 2015.

Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en RDC, Kinshasa, Décembre 2010

6

CENTRAL AFRICAN REPUBLIC

DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO

ANGOLA

ZAMBIA

The Democratic Republic of Congo covers a territory as vast as Western Europe. The population is young: more than 50 per cent of the country’s UGANDA 69 million people are children under 18 years old and almost 20 per cent are under five RWANDA years of age. Almost 60 per cent of the BURUNDI population struggles to survive on less than TANZANIA US$ 1.25 a day. Parents are under continued strain to adequately feed their children and pay school fees to give them an appropriate education1. The Human Development Index, which takes into account development indicators such as life expectancy at birth, knowledge, education and standard of living, ranks DRC second last out of 169 countries.

DRC’s population suffers from widespread poverty, disease and malnutrition. Ongoing armed conflict, particularly in the eastern and northern regions of the country, has disastrous humanitarian consequences. Human rights abuses, sexual violence, insecurity, severe poverty and lack of basic social services take a heavy toll on the population, especially on children. Persistent acts of violence have dismantled traditional protection mechanisms and disrupted community and social ties. The number of displaced people fluctuates at around 2 million, including 1 million children. Conflicts in Eastern DRC cause most of these displacements. Meanwhile, with the focus of aid on large-scale, mainly conflict-related, issues, local small-scale crises often do not receive the attention they deserve.

1

La République démocratique du Congo couvre un territoire aussi vaste que l’Europe occidentale. Sa population est jeune : plus de la moitié des 69 millions d’habitants du pays ont moins de 18 ans et près de 20 pour cent ont moins de cinq ans. Près de 60 pour cent de la population lutte pour survivre avec moins de 1,25 US $ par jour. Les parents sont mis à rude épreuve pour nourrir correctement leurs enfants et payer les frais de scolarité qui leur garantissent une éducation digne de ce nom1. L’Indice de développement humain, qui prend en compte les indicateurs de développement tels que l’espérance de vie au moment de la naissance, le niveau de connaissances, l’éducation et le niveau de vie, classe la RDC avant-dernière sur 169 pays. La population de la RDC souffre de pauvreté, de maladie et de malnutrition généralisées. Les conflits armés qui sont en cours, en particulier dans les régions orientales et septentrionales du pays, ont des conséquences humanitaires désastreuses. Les atteintes aux droits de l’homme, les violences sexuelles, l’insécurité, la misère et le manque de services sociaux de base prélèvent un lourd tribut sur la population, en particulier sur les enfants. La persistance des actes de violence a fini par démanteler les mécanismes de protection traditionnels, tout en perturbant l’organisation de la communauté et les liens sociaux. Le nombre de personnes déplacées fluctue autour de 2 millions, dont 1 million d’enfants. Les conflits qui ont lieu dans l’Est de la RDC sont à l’origine de la plupart de ces déplacements. Mais tandis que l’aide est dédiée aux crises de grande envergure, principalement liées à des conflits, les crises plus locales, qui se jouent à plus petite échelle, reçoivent rarement l’attention qu’elles méritent.

State of the World’s Children (SOWC) 2010. Unless indicated, all other statistics are from the Multiple Indicator Cluster Survey (MICS) 2010.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

7

DRC RDC

Country Pays “L’UNICEF et ses partenaires travaillent à réduire les énormes écarts qui empêchent les enfants d’accéder à l’éducation et aux soins de santé, pour leur permettre de grandir dans de bonnes conditions. Nous contribuons à assurer que ces lacunes sont comblées, non seulement dans les zones où l’infrastructure de soutien existe, mais aussi dans les zones difficiles d’accès, où les enfants n’ont même pas les droits les plus élémentaires à la vie, l’éducation et la protection. Nous portons une attention particulière aux enfants déplacés et affectés par le conflit dans l’Est de la RDC.” Steven Lauwerier, Représentant adjoint de l’UNICEF en RDC

MAIN ISSUES RELATED TO CHILDREN IN DRC PRINCIPAUX FAITS RELATIFS AUX ENFANTS EN RDC

“UNICEF is working with its partners to narrow the massive gaps that prevent children from accessing education and health care to allow them to thrive. We are helping to ensure these gaps are filled not only in areas where supporting infrastructure exists but also in harder-to-access areas, where children lack even the most basic rights to life, education and protection. We pay special attention to children displaced and affected by the conflict in Eastern DRC.” Steven Lauwerier, UNICEF Deputy Representative in DRC

8

Building the Future

• Almost one of six children dies before reaching the age of five as a result of diseases such as malaria, acute respiratory infection, diarrhoea, severe acute malnutrition and measles. One of four children is underweight and more than 40 per cent suffer from delayed growth.

• Près d’un enfant sur six meurt avant l’âge de cinq ans à la suite de maladies comme le paludisme, les infections respiratoires sévères, la diarrhée, la malnutrition aigue et la rougeole. Un enfant sur quatre souffre d’insuffisance pondérale et plus de 40 pour cent des enfants souffrent de retard de croissance.

• While 75 per cent of school-age children attend primary school, merely one of three children attends secondary school. Only half of young adolescent women can read and write.

• Tandis que 75 pour cent des enfants en âge d’être scolarisés fréquentent l’école primaire, à peine un enfant sur trois va dans le secondaire. Seule la moitié des jeunes adolescentes sait lire et écrire.

• Child labour is commonplace: more than 40 per cent of children aged 5 to 14 are working.

• Le travail des enfants est monnaie courante : plus de 40 pour cent des enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent.

• Owing to the high prevalence of disease and a life expectancy rate as low as 46 years, many children have lost one or both parents. There are 4.5 million orphaned children in the country.

• Conséquence de la forte prévalence des maladies et d’une espérance de vie qui ne dépasse pas 46 ans, beaucoup d’enfants ont perdu un de leurs parents, voire les deux. Le pays compte 4,5 millions d’orphelins.

• Knowledge about HIV/AIDS is limited: only 15 per cent of women 15-49 years old know how to protect themselves from HIV/AIDS and only 37 per cent are able to identify all three means to prevent mother-to-child transmission of HIV (during pregnancy, during labour, while breastfeeding).

• Les connaissances sur le VIH/Sida sont limitées : seulement 15 pour cent des femmes âgées de 15 à 49 ans savent comment se protéger du VIH/Sida et seulement 37 pour cent d’entre elles sont en mesure d’identifier les trois moyens de prévenir la transmission mère-enfant du VIH (pendant la grossesse, pendant le travail, pendant l’allaitement).

• Less than half the population has access to drinking water, and in rural areas barely one in three families. Furthermore, less than 15 per cent of the population has access to adequate sanitation facilities, leading to a high number of diarrhoeal disease cases – one of the three major causes of death among children in DRC.

• Moins de la moitié de la population a accès à l’eau potable ; dans les régions rurales, à peine une famille sur trois. En outre, moins de 15 pour cent de la population a accès à des installations sanitaires améliorées, ce qui cause un nombre élevé de cas de maladies diarrhéiques - l’une des trois principales causes de décès chez les enfants en RDC.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

9

UNICEF in the DRC Working in DRC since 1963, UNICEF is present in all 11 provinces of the country, committed to improving the situation of children and women by realizing their rights to survival, development, protection and participation. UNICEF in DRC implements its programme through one Country Office in Kinshasa, zone offices in the west, south and east and 11 provincial offices. The complex programme includes humanitarian assistance, transition and development interventions.

UNICEF’S COUNTRY PROGRAMME 2008-2012 CONTRIBUTES TO THE GOVERNMENT’S

UNICEF’s current interventions are based on its Country Programme 2008-2012. This agreement with the Government of DRC is based on priorities relating to children as outlined in the country’s Poverty Reduction Strategy Paper. The programme contributes to the joint efforts of the Government and its partners to achieve the Millennium Development Goals, the African Child Survival and Development Strategy and the United Nations Plan for a World Fit for Children.

OBJECTIFS-CLÉS DU GOUVERNEMENT. IL VISE À :

KEY DEVELOPMENT OBJECTIVES BY:

LE PROGRAMME PAYS 2008-2012 DE L’UNICEF CONTRIBUE À LA RÉALISATION DES • Increasing the gross primary education rate (while ensuring equal access for girls) • Reducing the infant, under-five and maternal mortality rates

L’UNICEF travaille en RDC depuis 1963. Présent dans les 11 provinces du pays, l’UNICEF s’est engagé à améliorer la situation des enfants et des femmes par la réalisation de leurs droits à la survie, au développement, à la protection et à la participation. En RDC, l’UNICEF met en œuvre son programme à travers un bureau de pays à Kinshasa, des bureaux de zone à l’ouest, au sud et à l’est et 11 bureaux provinciaux. Le programme, complexe, comprend l’assistance humanitaire et des interventions de transition et de développement.

• Improving access to safe drinking water and adequate sanitation

Les interventions actuelles de l’UNICEF trouvent leur base dans le programme Pays 2008-2012. Cet accord conclu avec le gouvernement de la RDC est fondé sur les priorités relatives aux enfants, telles qu’elles sont décrites dans le document stratégique de réduction de la pauvreté dans le pays. Ce programme, avec les efforts conjoints du gouvernement et de ses partenaires, contribue à progresser vers les Objectifs du Millénaire pour le Développement, la stratégie pour la survie de l’enfant africain et le plan d’action des Nations Unies pour un monde digne des enfants.

• Augmenter le taux brut de scolarisation (en assurant l’égalité d’accès aux filles)

• Improving the living conditions of the poorest and providing specific support to the most vulnerable • Accelerating and expanding HIV/AIDS prevention, increasing access to quality treatment and care and reducing the impact of HIV/AIDS on infected people and their families • Réduire le taux de mortalité des nourrissons, des enfants de moins de cinq ans et des mères • Améliorer l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires améliorées • Améliorer les conditions de vie des plus pauvres et assurer un soutien spécifique aux personnes les plus vulnérables

L’UNICEF en RDC All of UNICEF’s programmes have a human rights-based approach. In addition, quality research in all areas of concern for children has led to the integration of an equity prism, to help in detecting the roots of inequity and in reaching those who are most vulnerable. UNICEF DRC is also furthering gender mainstreaming: since 2008, particularly in emergency contexts, the global pilot initiative “Strengthening Gender Equality in Humanitarian Action” has been promoting women’s rights and gender equality. UNICEF is modifying and adapting existing humanitarian response programmes and developing new initiatives to better address the different needs of girls, boys, women and men. The focus thus far has been on emergency water, sanitation and hygiene (safe access for women to water and gender-separated latrines), child-friendly spaces (adolescent discussion groups to further gender equality among youth) and non-food item programming (female intimate hygiene kits). UNICEF is a leading actor in peace-building efforts and is part of the United Nations Stabilization and Security Support Strategy, which supports the Government in its efforts towards stabilization and transition from conflict to development in Eastern DRC. Yet significant challenges remain, such as continued activities of armed groups and pressing humanitarian needs caused by repeated displacement and violence. Human rights violations including the killing and maiming of children, sexual violence, the recruitment of children into armed forces or groups and the looting of schools throughout the country, with quasi-impunity for the perpetrators.

Tous les programmes de l’UNICEF fondent leur approche sur les droits de l’homme. En outre, le souci de la qualité dans tous les domaines relatifs aux enfants a conduit l’UNICEF à intégrer un prisme d’équité qui lui permet de détecter les racines de l’injustice et d’atteindre les personnes les plus vulnérables. En RDC, L’UNICEF popularise aussi la notion d’égalité entre les genres : depuis 2008, en particulier dans les situations d’urgence, l’initiative pilote de portée mondiale “Renforcer l’égalité des sexes dans l’action humanitaire” promeut les droits des femmes et l’égalité des sexes. L’UNICEF modifie et adapte les programmes d’intervention humanitaire existants et lance de nouvelles initiatives pour mieux répondre aux besoins différents des filles, des garçons, des femmes et des hommes. Jusqu’à présent, l’UNICEF a mis l’accent sur l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les situations d’urgence (un accès sûr à l’eau et à des toilettes séparées pour les femmes), la création d’espaces adaptés aux enfants (groupes de discussion pour les adolescents destinés à améliorer l’égalité entre les sexes parmi les jeunes) et la distribution d’articles non alimentaires (trousses d’hygiène intime pour les femmes). L’UNICEF est un acteur de premier plan dans les efforts de consolidation de la paix et participe à la stratégie spécifique de stabilisation et de sécurisation des Nations Unies qui soutient le Gouvernement dans ses efforts de stabilisation et de transition du conflit vers le développement dans l’Est de la RDC. Pourtant, d’importants défis restent d’actualité : les groupes armés continuent à sévir et des besoins humanitaires urgents apparaissent suite aux déplacements répétés et à la violence. Il faut aussi se préoccuper des violations des droits de l’homme, y compris le meurtre et la mutilation d’enfants, la violence sexuelle, l’enrôlement d’enfants dans les forces ou groupes armés et le pillage des écoles dans tout le pays ; aujourd’hui les auteurs de tous ces méfaits sévissent dans une quasi-impunité.

• Accélérer et généraliser la prévention contre le VIH/SIDA, faciliter l’accès aux soins et à un traitement de qualité et réduire l’impact de la maladie sur les personnes touchées et leurs familles.

10

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

11

Survival Survie Child Survival The goal of the Child Survival Programme is to expand access to good quality basic health services to all parts of the population, by improving the efficiency of the health system and supporting health and nutrition interventions that have an immediate impact on child and maternal mortality.

Survie de l´Enfant L’objectif du programme de survie de l’enfant est de développer l’accès à des soins basiques de bonne qualité pour l’ensemble de la population. Pour y parvenir, il s’agit d’améliorer l’efficacité du système de santé et de soutenir les interventions qui ont un impact immédiat sur la mortalité des enfants et des mères en matière de santé et de nutrition.

12

Building the Future

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

13

Survival Survie

Survival Survie

Immunization UNICEF’s Child Survival Programme promotes five Key Family Practices: Immunization, Breastfeeding, Hand washing, Treatment of diarrhoea with zinc and oral rehydration salts and Use of long-lasting insecticide-treated bed nets.

Le Programme de l’UNICEF pour la survie de l’enfant met en avant cinq pratiques-clé pour les familles : la vaccination, l’allaitement, le lavage des mains, le traitement de la diarrhée par le zinc et les sels de réhydratation orale et l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide longue durée à placer sur les lits.

14

Construire l’avenir

“Access to health services must be ensured for the whole population of DRC, and we support the Government to eventually take on its full responsibility in this regard. When it comes to child mortality, prevention is a major factor. Wash your hands and you protect yourself and your family from major diseases. Ensuring exclusive breastfeeding during each child’s first six months and vaccination against the main childhood diseases is the best dividend we can provide for the future of every child.” Celestino Costa, Chief of UNICEF DRC Child Survival Section

“Il faut assurer l’accès aux services de santé à l’ensemble de la population de RDC, et nous soutenons le Gouvernement dans sa volonté d’en prendre l’entière responsabilité. Quand il s’agit de mortalité infantile, la prévention est un facteur décisif. Lavez-vous les mains, vous vous protégerez des plus grandes maladies. Assurer à chaque enfant l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de sa vie ainsi que la vaccination contre les principales maladies infantiles est la meilleure aide que nous puissions offrir pour l’avenir de chaque enfant.” Celestino Costa, Chef de la section Survie de l’enfant à l’UNICEF de RDC

Every year, UNICEF supports the Government with several million vaccines, as well as funding and

Chaque année, l’UNICEF soutient le Gouvernement en fournissant plusieurs millions de vaccins, et apporte

technical expertise for social mobilization and transport, to ensure that every child is accessed, including those in remote and hard-to-reach areas. Stepping up efforts to vaccinate children against preventable diseases before the age of one is essential to reducing child mortality.

aussi des financements et une expertise technique pour faciliter la mobilisation sociale et le transport des vaccins afin d’atteindre tous les enfants, y compris ceux qui se trouvent dans des zones éloignées et difficiles d’accès. Redoubler d’efforts pour vacciner les enfants contre les maladies évitables avant l’âge d’un an est essentiel pour réduire la mortalité infantile.

%

IMMUNIZATION KEY FACTS VACCINATION : FAITS ET CHIFFRES • Nationally, an average of 42 per cent of children under one year old have received all the necessary vaccines against childhood diseases, including tuberculosis, diphtheria, tetanus, whooping cough, polio, measles, hepatitis B and yellow fever.

• Only 59 per cent of children have received all four doses required for immunization against polio. Meanwhile, only 48 per cent of children from disadvantaged families have been vaccinated, compared with 68 per cent from well-off families. • Au niveau national, une moyenne de 42 pour cent des enfants de moins d’un an ont été vaccinés contre les maladies infantiles, ce qui comprend la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, la rougeole, l’hépatite B et la fièvre jaune. • Seuls 59 pour cent des enfants ont reçu les quatre doses nécessaires à la vaccination contre la poliomyélite. Parallèlement, seuls 48 pour cent des enfants issus de familles défavorisées ont été vaccinés, contre 68 pour cent dans les familles plus aisées.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

15

Survival Survie

Nutrition Emergency action

In an effort to promote healthy growth and development, UNICEF promotes

Dans sa volonté de garantir une croissance et un développement sains à tous les

six months of exclusive breastfeeding for infants and continued breastfeeding up to two years of age. Exclusive breastfeeding has been proven to protect infants effectively against common childhood diseases, while also helping them recover from illnesses more quickly.

enfants, l’UNICEF prône six mois d’allaitement exclusif pour les nourrissons et la poursuite de l’allaitement jusqu’à deux ans. Il a été prouvé que l’allaitement maternel exclusif protégeait efficacement les nourrissons contre les maladies infantiles courantes, tout en les aidant à se rétablir plus rapidement quand ils tombent malades.

Children under five are provided once a year with a dose of vitamin A, essential to avoid night blindness and reduce the risk of death from childhood diseases such as diarrhoea and measles. In an effort to strengthen children’s cognitive development, UNICEF facilitates access to iodized salt for households across the country.

16

Building the Future

Chaque année, l’UNICEF fournit une dose de vitamine A aux enfants de moins de cinq ans. C’est une vitamine essentielle pour éviter le risque de cécité et réduire le risque de mortalité infantile du à la diarrhée et la rougeole. Pour renforcer le développement cognitif de l’enfant, l’UNICEF facilite l’accès au sel iodé à tous les ménages à travers le pays.

%

NUTRITION KEY FACTS NUTRITION : FAITS ET CHIFFRES • One in ten children is born underweight, as a direct consequence of poor nutrition of mothers during pregnancy.

• One in five children under five years old is underweight, and every second child under five suffers from delayed growth caused by under-nutrition. In the vast majority of cases, this situation is a result of food insecurity at the household level.

• Only one in three children under six months old is exclusively breastfed. • Un enfant sur dix naît en insuffisance pondérale, conséquence directe de la mauvaise nutrition des mères pendant leur grossesse. • Un enfant de moins de cinq ans sur cinq présente une insuffisance pondérale, et chaque deuxième enfant de moins de cinq ans souffre d’un retard de croissance du à la sous-nutrition. Dans la plupart des cas, cette situation résulte de l’insécurité alimentaire au sein du foyer. • Seul un enfant de moins de six mois sur trois bénéficie de l’allaitement exclusif.

In parallel with the ongoing development programme, UNICEF is providing, in areas where humanitarian assistance is needed, high-energy and micronutrient-rich therapeutic food to children who suffer from severe acute malnutrition. Children are given a one-week supply of the special protein-rich food known as “plumpy nut” and go home to be treated within the community. Children receiving this peanut-based nutritional paste usually recover within a few weeks.

Action d’urgence Parallèlement au programme de développement en cours, l’UNICEF fournit aux enfants qui souffrent de malnutrition aiguë sévère des aliments thérapeutiques à haut pouvoir énergétique et riches en micronutriments, dans les zones où l’aide humanitaire est nécessaire. Les enfants reçoivent assez de “Plumpy nut” (nourriture spéciale, particulièrement riche en protéines) pour se nourrir pendant une semaine, ce qui leur permet de rentrer chez eux pour être soignés au sein de leur communauté. Les enfants qui reçoivent cette pâte nutritionnelle à base d’arachide guérissent habituellement en quelques semaines.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

17

Survival Survie

Malaria “In the past, my children were often sick. Now they have the mosquito nets, it is better. In the past six months, since we have had the mosquito nets, we haven’t had to go to the hospital at all.” Chantal Liema, Mother, Kisangani

“Avant, mes enfants tombaient souvent malades. Maintenant qu’ils ont une moustiquaire, ça va mieux. Au cours des 6 derniers mois, c’està-dire depuis que nous avons les moustiquaires, nous n’avons pas eu besoin d’aller à l’hôpital. ” Chantal Liema, une mère de Kisangani

18

Construire l’avenir

%

MALARIA KEY FACTS PALUDISME : FAITS ET CHIFFRES • Only one in three children under five sleeps under a mosquito net.

• Around 27 per cent of children under five suffer from fever, which is a major symptom of malaria. Only 39 per cent of those who are diagnosed with fever receive anti-malarial treatment. • Seul un enfant sur trois dort sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide.

• Environ 27 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de fièvre chronique, l’un des principaux symptômes du paludisme. Seulement 39 pour cent des enfants chez qui la fièvre est diagnostiquée reçoivent un traitement antipaludéen.

Malaria is among the main causes of death in DRC. Sleeping under an insecticide-treated

Le paludisme est une des principales causes de décès en RDC. Dormir sous une moustiquaire

bed net is one of the most effective ways of preventing malaria transmission and is particularly important because treatment, even when available, is too expensive for most.

imprégnée d’insecticide est l’un des meilleurs moyens de prévenir la transmission du paludisme. Cette technique est d’autant plus importante que le traitement – quand il est disponible – est trop coûteux pour la plus grande partie de la population.

Together with the Government and other players, UNICEF organizes mass campaigns for the distribution of long-lasting insecticidetreated bed nets. These annual distributions are combined with campaigns that aim to raise awareness about the importance of sleeping under a mosquito net. UNICEF preventive action helps reduce the frequency of fever outbreaks caused by malaria, primarily among children under five and pregnant women, thereby reducing mortality caused by malaria.

Aux côtés du Gouvernement et de ses autres partenaires, l’UNICEF organise de grandes campagnes de distribution de moustiquaires de lit imprégnées d’insecticide longue durée. Ces distributions annuelles sont combinées à des campagnes destinées à sensibiliser la population à l’importance de dormir sous une moustiquaire imprégnée. L’action préventive de l’UNICEF aide à réduire la fréquence des épidémies de fièvre paludéenne, surtout parmi les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes, ce qui réduit la mortalité liée au paludisme.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

19

Survival Survie

Early recovery

Emergency action

Action d’urgence

In areas stabilizing after conflict, UNICEF provides treatment to severely malnourished children as a component of the multi-sectoral Programme of Expanded Assistance to Returnees Plus (PEAR+).

In parallel with the ongoing development programme, UNICEF responds to health emergencies such as epidemics with strategic stocks of emergency medication kits and oral rehydration salts for the treatment of diarrhoea. Vaccination campaigns are also carried out among displaced and host communities. Furthermore, UNICEF is leading the Nutrition Cluster of different players in DRC in setting up humanitarian community nutrition surveillance systems. In close collaboration with the Child Protection Programme, the Child Survival Programme is also providing medical support to victims of sexual violence.

Parallèlement au programme de développement en cours, en cas d’urgence sanitaire – une épidémie par exemple l’UNICEF dispose de stocks stratégiques et peut fournir des kits de médicaments d’urgence et des sels de réhydratation orale pour le traitement de la diarrhée. Des campagnes de vaccination sont également menées au sein des communautés d’accueil et des communautés déplacées. En outre, l’UNICEF coordonne l’action des différents partenaires du Cluster Nutrition en RDC, afin de mettre en place des systèmes communs de surveillance de la nutrition dans le secteur humanitaire. En étroite collaboration avec le programme de protection des enfants, le programme pour la survie de l’enfant apporte également un soutien médical aux victimes de violences sexuelles.

Prise en charge rapide Dans les zones en cours de stabilisation suite à un conflit, l’UNICEF fournit un traitement aux enfants souffrant de malnutrition sévère ; c’est une composante du Programme multisectoriel Elargi d’Assistance aux Retour plus (PEAR+).

20

Building the Future

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

21

Education Éducation Education The Education Programme aims to increase access to and retention of girls and boys in quality basic education, thereby assisting DRC to attain 100 per cent enrolment by 2015. UNICEF also helps the Government develop the education system through policy and institutional reforms.

Éducation Le programme d’éducation vise à élargir l’accès et la rétention scolaire des filles et des garçons et à leur garantir une scolarité basique de bonne qualité. Ainsi, l’UNICEF aide la RDC à atteindre les 100 pour cent de scolarisation des enfants d’ici 2015. L’UNICEF aide également le Gouvernement à développer le système scolaire grâce à des réformes politiques et institutionnelles.

24

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

25

Education Éducation

Education Éducation

Primary education UNICEF’s Education Programme goes hand in hand

26

Le programme d’éducation de l’UNICEF va de pair avec son travail

with work in other sectors, such as survival, protection and water, sanitation and hygiene. Work is often carried out by means of joint interventions, to help ensure that children can access a holistic package of support, which helps them remain in school.

dans d’autres secteurs, tels que la survie, la protection, l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Ce travail est souvent synonyme d’interventions conjointes, afin de s’assurer que les enfants puissent accéder à un soutien global qui leur permet de rester à l’école.

UNICEF is working to improve the quality of education and to increase enrolment rates by distributing essential school supplies, such as notebooks, pens and school books, to children and teachers. UNICEF also helps rehabilitate and construct schools, allowing children to concentrate on their studies in an appropriate environment.

L’UNICEF veille à améliorer la qualité de la scolarité et à augmenter le taux d’accès à l’école en distribuant les fournitures de base aux enfants et aux enseignants : cahiers, stylos, manuels. L’UNICEF aide aussi à la réhabilitation et à la construction d’écoles, afin de permettre aux enfants de se concentrer sur leurs études dans un environnement approprié.

Building the Future

%

EDUCATION KEY FACTS ÉDUCATION : FAITS ET CHIFFRES • A total of 75 per cent of children of school age attend primary school in DRC. This represents an increase of 23 per cent on 2001. • However, school attendance is much lower in secondary schools: only 32 per cent of children go to secondary school, and significantly more boys than girls. • Only one in two young women aged between 15 and 24 can read and write. There is also a marked difference depending on economic welfare. For every four women from affluent households, only one woman from a poor household is literate. • A En tout, 75 pour cent des enfants en âge d’aller à l’école vont à l’école primaire en RDC, soit 23 pour cent de plus qu’en 2001. • Cependant, il y a beaucoup moins d’enfants qui poursuivent leur scolarité dans le secondaire : seulement 32 pour cent des enfants vont dans le secondaire, et sur ces 32 pour cent, on compte beaucoup plus de garçons que de filles. • Dans la tranche 15-24 ans, seule une jeune femme sur deux sait lire et écrire. On note aussi une nette différence en fonction de leur situation économique. Pour quatre femmes alphabétisées venant de familles aisées, une seule est alphabétisée dans les foyers défavorisés.

“Every single girl and boy in DRC must have an equal chance to enrol in, complete and do well in school. This is what the new policy on free primary education must uphold. To overcome physical barriers, private and public sector players must join hands to get all children into school.” Cecilia Baldeh, Chief of the UNICEF DRC Education Section

“Toutes les filles et tous les garçons de RDC doivent avoir les mêmes chances de rentrer à l’école, d’aller au bout de leur scolarité et de la réussir. C’est pourquoi il faut renforcer la nouvelle politique pour l’école primaire. Pour surmonter les obstacles géographiques, les acteurs du secteur public et du secteur privé doivent s’associer pour permettre à tous les enfants d’aller à l’école.” Cecilia Baldeh, Chef de la section Education de l’UNICEF en RDC

Primary Quality Education is UNICEF’s largest education project in DRC. It helps children of all ages, including those above school-going age, to access quality basic education in formal and non-formal learning environments. Yet the hurdles are multiple, especially for girls. Many families cannot afford the school fees. Schools are often too far away, and some present the threat of violence, especially in the eastern provinces. Currently, more than 5 million children are out of school, and those who are in school are prone to dropping out before they complete five years of primary education.

La qualité de l’enseignement à l’école primaire est le plus vaste projet d’éducation de l’UNICEF en RDC. Ce programme aide les enfants de tous âges (tout âge ?), y compris ceux qui ont dépassé l’âge d’aller à l’école, d’accéder à une scolarité basique de qualité, dans des environnements formels ou informels. Pourtant, les obstacles sont nombreux, en particulier pour les filles. Beaucoup de famille ne peuvent pas payer les frais de scolarité. Les écoles sont souvent trop loin, et certaines sont exposées à la menace de la violence, surtout dans les régions de l’Est. Actuellement, plus de 5 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, et ceux qui vont à l’école sont susceptibles de décrocher avant d’avoir terminé leurs cinq années d’école primaire.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

27

Education Éducation

Early childhood development “The children were sitting on the floor and the building didn’t have a roof before UNICEF came to our village. Today the children are much more attentive, since they sit on benches and have materials.” Marie Claire Beke, School Director, Kinshasa

“Avant que l’UNICEF vienne dans notre village, les enfants étaient assis par terre et le bâtiment n’avait pas de toit. Aujourd’hui, les enfants sont bien plus concentrés, parce qu’ils sont assis sur des bancs et disposent de matériel scolaire.” Marie Claire Beke, Directrice

Early Childhood Development provides young children, three to five years old, with a good start in life. A comprehensive package addresses their rights in various areas, including nutrition, education, protection and health. Particular attention is dedicated to involving parents in their children’s overall well-being. Meanwhile, within innovative Child-to-Child pilot projects, children from Grades 5 and 6 are promoted to assist in teaching younger children, equipping and motivating them to start Grade 1.

Le programme de développement pour les jeunes enfants offre un bon départ dans la vie aux enfants âgés de trois à cinq ans. L’ensemble de leurs droits y est recensé dans divers domaines : nutrition, éducation, protection et santé. L’implication des parents dans le bien-être général de leurs enfants est particulièrement encouragée. Parallèlement, au sein de projets pilotes novateurs menés par les enfants eux-mêmes, les enfants de 5è et 6è année sont promus professeurs pour aider à apprendre ce qu’ils savent aux enfants plus jeunes qu’eux, les équiper et les inciter à commencer leur première année.

“I like teaching a lot. I like to transmit knowledge and to know younger children can adapt easily to school.” Mbalabn Anaonie, 10, Child-to-Child, Kinshasa

“J’aime beaucoup enseigner. J’aime transmettre les connaissances et constater que les enfants plus jeunes que moi peuvent aisément s’adapter à l’école.” Mbalabn Anaonie, 10, Projet ‘d’enfant-àenfant’, Kinshasa

d’école, Kinshasa

30

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

31

Education Éducation

Adolescent development

32

In Adolescent Development and Participation, adolescents access life

Dans le projet de participation et de développement des adolescents, les adolescents accèdent à

skills learning opportunities in the area of adolescent reproductive health. This covers HIV, early pregnancy and sexual and genderbased violence, as well as citizenship and peace building. The peer education method, which is applied in both development and emergency contexts, allows young people to pass information on to each other in ways that are appropriate to their age and their culture, making it more likely it will be understood, remembered and acted on. Youth-friendly centres provide information, education and recreational services, with some offering sexual health advice/care or vocational training to the most at-risk and vulnerable.

de meilleures compétences de vie courante en apprenant les bases de leur santé reproductive. Cet apprentissage comprend des notions sur le VIH, les grossesses précoces, la violence sexuelle et sexiste et sur le renforcement de la citoyenneté et de la paix. La méthode d’éducation par les pairs, qui est appliquée à la fois pour le développement et dans les situations d’urgence, permet aux jeunes de se transmettre des informations selon des modalités adaptées à leur âge et leur culture, ce qui les rend plus faciles à comprendre, à retenir et à mettre en pratique. Des centres conviviaux adaptés aux jeunes leur proposent information, éducation et loisirs ; certains centres offrent aussi quelques conseils de santé et des soins ou encore des formations professionnelles pour les jeunes ‘à risque’ et les plus vulnérables.

Construire l’avenir

Early recovery In areas stabilizing after conflict, UNICEF provides treatment to severely malnourished children as a component of the multi-sectoral Programme of Expanded Assistance to Returnees Plus (PEAR+).

Prise en charge rapide Dans les zones en cours de stabilisation après un conflit, l’UNICEF propose des activités de développement aux jeunes enfants, l’accès à l’école primaire et des programmes d’apprentissage accélérés tels qu’un entraînement aux compétences de la vie courante pour les adolescents ; c’est une composante du Programme multisectoriel Elargi d’Assistance aux Retour plus (PEAR+).

Emergency action In parallel with the ongoing development programme, UNICEF helps displaced children receive an education by erecting temporary schools, providing school kits and ensuring teacher training. Displaced children and vulnerable excluded children benefit from primary education, including catch-up programmes that give them second chance learning opportunities. UNICEF also leads the Education Cluster, coordinating the humanitarian response of the different players involved in DRC.

Action d’urgence Parallèlement au programme de développement en cours, l’UNICEF aide les enfants déplacés à recevoir une éducation en bâtissant des écoles temporaires, en fournissant des kits scolaires et en assurant la formation des professeurs. Les enfants déplacés et les enfants vulnérables et marginalisés bénéficient de l’école primaire, avec des programmes de rattrapage qui leur donnent une deuxième chance d’apprendre. L’UNICEF est aussi à la tête du Cluster Education. À ce titre, il coordonne la réponse humanitaire des différents acteurs impliqués en RDC.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

33

WASH Water, Sanitation and Hygiene (WASH) The aim of the Water, Sanitation and Hygiene Programme is to increase access to safe drinking water and to expand access to improved sanitation facilities, through the Healthy Village and Healthy School projects.

Eau, assainissement et hygiène Le but du programme pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène est d’élargir l’accès à l’eau potable et de développer l’accès à des installations sanitaires améliorées, à travers les programmes Village assaini et Ecole assainie.

34

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

35

WASH

The UNICEF Water, Sanitation and Hygiene Programme is carried out in rural villages and peri-urban areas countrywide, as well as in conflict zones as part of emergency interventions and early recovery. Water, sanitation and hygiene activities are also interlinked with interventions in other sectors, in particular in health and education, to ensure the work done can be sustainable and long-lasting.

L’UNICEF mène le programme pour l’eau, les installations sanitaires et l’hygiène dans les villages ruraux et dans les zones périurbaines à travers tout le pays, de même que dans les zones en conflit, dans le cadre de la prise en charge rapide et des interventions d’urgence. Les actions menées en matière d’eau, d’installations sanitaires et d’hygiène sont associées aux interventions dans d’autres domaines, en particulier la santé et l’éducation : c’est le meilleur moyen de rendre ce travail durable.

WASH



%

WASH KEY FACTS EAU, INSTALLATIONS SANITAIRES ET HYGIÈNE : FAITS ET CHIFFRES

• Overall, about half of the population is using an improved water source, but in rural areas it is only around 30 per cent. • Only 4 per cent of people in rural areas are using improved sanitation facilities. Nationwide, 14 per cent of the population is using improved sanitation facilities.

• De manière globale, la moitié de la population a accès à une source d’eau potable améliorée, mais dans les zones rurales, cela concerne environ 30 pour cent de la population. • Seulement 4 pour cent de la population vivant en zone rurale a accès à des installations sanitaires améliorées. À l’échelle nationale, 14 pour cent de la population a accès à des installations sanitaires.

36

Building the Future

“The minimum you should do is to ask the women what they would like, what they need. Water points that are built without the involvement of users are misused because they are not what the users needed. Even in emergencies, you need to involve users in decision making, especially girls and women. It is important for them: this is their daily life.” Philippe Barragne-Bigot, Chief of UNICEF DRC Water, Sanitation and Hygiene Section

“Le minimum que l’on puisse faire est de demander aux femmes ce qu’elles aimeraient, ce dont elles ont besoin. Les points d’eau dont la construction n’implique pas les usagers sont sous-utilisés parce qu’ils ne correspondent pas à ce dont les usagers ont besoin. Même dans les situations d’urgence, il faut impliquer les usagers dans la prise de décision, en particulier les filles et les femmes. C’est important pour elles : il s’agit de leur vie quotidienne.” Philippe Barragne-Bigot, Chef de la section Eau, assainissement et hygiène de l’UNICEF en RDC

The community-driven Healthy Village and Healthy School initiative helps communities and school children access clean water and also improve their hygiene and sanitation practices. The initiative has full Government participation and support in 11 provinces.

Les programmes Village assaini et Ecole assainie, menés par les communautés elles-mêmes, aident la population et les enfants scolarisés à accéder à l’eau propre et aussi à améliorer leurs pratiques en matière d’hygiène et d’installations sanitaires. Le Gouvernement soutient cette initiative et y participe pleinement dans les 11 provinces de RDC.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

37

WASH

Healthy schools Healthy Village status is attained when a village has a protected water point, which is a source such as a pump, piped system, borehole or well in which the water is uncontaminated, and when a minimum of 80 per cent of households have access to improved sanitation. Villagers in Healthy Villages have improved hygiene behaviour, for example consistent hand washing and a clean and healthy home environment.

Le statut de Village assaini est atteint quand un village est doté d’un point d’eau protégé - une source équipée d’une pompe, de canalisations, un puits ou un forage - dans lequel l’eau n’est pas contaminée. Pour atteindre ce statut, il faut aussi qu’un minimum de 80 pour cent des ménages ait accès à des installations sanitaires améliorées. Les villageois des Villages assainis ont amélioré leurs pratiques en matière d’hygiène, par exemple en se lavant consciencieusement les mains et en préservant la propreté de leurs maisons.

38

Construire l’avenir

Healthy Schools have gender-separated latrines and hand-washing stations. Active school brigades are in charge of cleaning the latrines and students also receive instruction on how to improve hygiene. UNICEF also trains teachers and Government counterparts throughout the country in health education. The initiative is currently active in communities and schools throughout DRC, contributing towards the improved health of the population and also, along with this, the ability of children to access education.

Les Ecoles assainies sont équipées de toilettes séparées pour les filles et les garçons et de points d’eau pour se laver les mains. Les brigades scolaires, très actives, sont responsables du nettoyage des toilettes et apprennent également comment améliorer les pratiques d’hygiène quotidienne. L’UNICEF forme également des enseignants et des homologues gouvernementaux à l’éducation sanitaire.

Early recovery In areas stabilizing after conflict, the Healthy Village and Healthy School initiative is a component of the multi-sectoral Programme of Expanded Assistance to Returnees Plus (PEAR+).

Prise en charge rapide Dans les zones en cours de stabilisation après un conflit, l’initiative Village assaini et Ecole assainie est une composante du Programme multisectoriel Elargi d’Assistance au Retour plus (PEAR+).

Cette initiative est actuellement suivie au sein des communautés et dans les écoles à travers toute la RDC, contribuant à améliorer l’état de santé de la population, et favorise en même temps l’accès des enfants à l’éducation.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

39

WASH

40

Emergency action

Action d’urgence

In parallel with the ongoing development programme, UNICEF supports conflictand epidemic-affected populations via emergency water, sanitation and hygiene interventions, especially in North and South Kivu and Katanga provinces. This includes the construction or rehabilitation of water points and latrines and the distribution of clean water, all based on a gender-sensitive approach.

Parallèlement au programme de développement en cours, l’UNICEF soutient les populations affectées par les conflits et les épidémies via des interventions d’urgence en matière d’eau, d’installations sanitaires et d’hygiène, en particulier au nord et au sud Kivu et dans les provinces du Katanga. Ces interventions comprennent la construction ou la réhabilitation de points d’eau et de toilettes, de même que la distribution d’eau propre. L’ensemble de ces actions est fondé sur une approche qui prend en compte la différence entre les sexes.

Building the Future

Emphasis is being placed on increasing sustainability by improving links between emergency water, sanitation and hygiene interventions and the Healthy Village and Healthy School initiative. Grâce aux liens qui sont établis entre ces différents programmes (interventions d’urgence en matière d’eau, d’installations sanitaires et d’hygiène et programme Village assaini et Ecole assainie), l’UNICEF met l’accent sur des actions durables.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

41

Protection Child Protection The Child Protection Programme aims to improve the legal, social and judicial framework needed for the creation of an enabling environment for the protection of all children against all forms of abuse, violence, exploitation, stigma and discrimination. The programme also aims to prevent and respond to the violence and grave violations confronting children affected by conflict.

Protection de l’enfance Le programme de protection de l’enfance vise à améliorer le cadre légal, social et juridique nécessaire à la création d’un environnement permettant à tous les enfants d’être protégés de toutes formes d’abus, de violence, d’exploitation, de stigmatisation et de discrimination. Le programme vise aussi à prévenir et à remédier à la violence et aux graves violations de leurs droits que rencontrent les enfants confrontés à des conflits. 42

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

43

Protection

Protection

Vulnerable children UNICEF’s Child Protection Programme uses a threepronged approach: • Prevention of all forms of violence, abuse, exploitation and discrimination for all children • Protection of children who have already been victims of rights violations • Reintegration of children into their families and communities of origin

44

CHILD PROTECTION KEY FACTS PROTECTION DE L’ENFANCE : FAITS ET CHIFFRES

• Prévention de toutes les formes de violence, abus, exploitation et discrimination pour tous les enfants • Protection des enfants dont les droits ont déjà été bafoués • Réintégration des enfants dans leur famille et au sein de leur communauté d’origine

Legal and Social Protection supports Government

La composante dédiée à la protection légale et sociale

efforts to implement existing international and national legal standards and strengthens capacities to monitor, report and act on violations of the rights of children, especially in access to birth registration and to justice and social assistance.

soutient les efforts du Gouvernement pour mettre en œuvre les standards juridiques internationaux et nationaux et renforcer ses capacités à surveiller, enregistrer et réagir aux violations des droits des enfants, en particulier dans l’accès aux registres de déclaration des naissances et à l’assistance juridique et sociale.

Building the Future

%

Le programme de protection de l’enfance se déploie en trois volets :

• Overall, 42 per cent of children between the ages of 5 and 14 years old are involved in child labour. • There are an estimated 4.5 million orphans in DRC2. Just 63 per cent of orphans aged 10-14 attend school, compared with 85 per cent of non-orphans in the same age group. • Less than one in three children is registered at birth and has a birth certificate. • En tout, 42 pour cent des enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent. • On estime le nombre d’orphelins à 4,5 millions en RDC. Seuls 63 pour cent des orphelins âgés de 10 à 14 ans vont à l’école, contre 85 pour cent des non orphelins dans la même classe d’âge. • Moins d’un enfant sur trois est déclaré à la naissance et dispose d’un certificat de naissance.

“Today the violation of basic child rights is a reality in DRC, even though the country ratified the Convention on the Rights of the Child in August 1990. The ongoing conflict has had a direct impact on children, with forced recruitment into armed groups and sexual violence two major consequences. Impunity for perpetrators of these violations must stop.” Alessandra Dentice, Chief of UNICEF DRC Child Protection Section

“Aujourd’hui, la violation des droits des enfants est une réalité en RDC, bien que le pays ait ratifié la Convention pour les droits de l’enfant en août 1990. Le conflit en cours a eu un impact direct sur les enfants, avec deux conséquences majeures : le recrutement forcé dans des groupes armés et la violence sexuelle. Les coupables ne doivent pas rester impunis.” Alessandra Dentice, Chef

The Orphans and Vulnerable Children component focuses on a community-driven approach: Child Protection Committee volunteers act as mentors, identifying vulnerable children in their communities and facilitating their access to basic social services, for example education, health, justice, psychosocial support and/or specialized structures relating to HIV/AIDS. UNICEF advocates with parents to send their children to school instead of making them work, and supports families to find a way to generate an income so they can afford school fees.

La composante dédiée aux orphelins et aux enfants vulnérables s’appuie sur une approche pilotée par la communauté : les bénévoles du Comité de protection de l’enfance en sont les mentors, identifiant les enfants vulnérables dans leurs communautés et facilitant leur accès aux services sociaux de base comme l’éducation, la santé, la justice, le soutien psychosocial et / ou l’accès à des structures spécialisées en matière de VIH/ SIDA. L’UNICEF plaide auprès des parents pour qu’ils envoient leurs enfants à l’école au lieu de les faire travailler et aide les familles à trouver un moyen de générer un revenu afin qu’ils puissent payer les frais scolaires.

de la section Protection de l’enfance de l’UNICEF en RDC 2

SOWC 2010.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

45

Protection

Early recovery

Emergency action

Action d’urgence

In areas stabilizing after conflict, the protection component of the multi-sectoral Programme of Expanded Assistance to Returnees Plus (PEAR+) helps communities protect their children. Local committees identify vulnerable cases, create safe spaces for children and adolescents and mobilize the Government to take responsibility for the protection of civilians.

In parallel with the ongoing development programme, child protection in emergencies and post-conflict contexts provides children released from armed groups and forces, those separated from their families and those who have been displaced with protection, care and support. Our partners work with former child soldiers to reorient them to life after conflict, reuniting them with their families and assisting them to return to school or learn skills and to become productive members of their communities. Furthermore, UNICEF offers both immediate and long-term support to children and women affected by sexual and gender-based violence. This includes psychosocial and medical support, reintegration and legal assistance.

Parallèlement au programme de développement en cours, le programme de protection de l’enfance dans les contextes post-conflictuels offre protection, soins et soutien aux enfants libérés des groupes armés et à ceux qui ont été séparés de leur famille. Nos partenaires travaillent avec d’anciens enfants soldats pour leur réapprendre la vie après le conflit, les aider à retrouver leur famille et à reprendre des études ou à acquérir de nouvelles compétences et à devenir des membres productifs au sein de leur communauté. En outre, l’UNICEF offre un soutien immédiat et à long terme aux enfants et aux femmes victimes de violence sexuelle et sexiste. Cette aide inclut le soutien psychosocial et médical, l’aide à la réinsertion et l’aide juridique.

Prise en charge rapide Dans les zones en cours de stabilisation après un conflit, la composante protection du Programme multisectoriel Elargi d’Assistance au Retour plus (PEAR+) aide les communautés à protéger leurs enfants. Des comités locaux identifient les cas les plus vulnérables, créent des espaces sécurisés pour les enfants et les adolescents et mobilisent le Gouvernement pour qu’il endosse la responsabilité de protéger les civils. 46

Construire l’avenir

“I am happy and surprised. I just received the carpentry kit but already sold everything. Tomorrow, I will have money to buy new materials and start again. My children and I don’t have to worry every day if we have enough to eat.” Mukona Kakese, Carpenter, Katanga “Je suis heureuse et surprise. Je viens à peine de recevoir le kit de menuiserie mais j’ai déjà presque tout vendu. Demain, j’aurai de l’argent pour racheter du matériel et recommencer. Moi et mes enfants, nous n’avons plus à nous demander chaque jour si nous aurons assez à manger.” Mukona Kakese, Menuisier, Katanga

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

47

Emergency Urgence Emergency Response Coordination The Emergency Coordination Programme is the focal point for the coordination of UNICEF’s humanitarian and emergency response in DRC, carried out in line with UNICEF’s Core Commitments for Children in Emergencies.

Action et coordination des situations d’urgence Le programme de coordination des situations d’urgence est le point focal de la coordination des interventions humanitaires d’urgence de l’UNICEF en RDC, menées en accord avec les principaux engagements pour les enfants en situation d’urgence.

48

Building the Future

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

49

Emergency Urgence

Emergency Urgence

Movements of Population “The complexity of the protracted conflict in Eastern DRC has made children and women the primary victims, through displacement, violence and exploitation. UNICEF’s integrated humanitarian assistance recognizes the different needs of children and their families made vulnerable by displacement, returnees and the host communities they return to.” Frederic Sizaret, Chief of UNICEF DRC Emergency Coordination Section

“La complexité du conflit qui se prolonge dans l’Est de la RDC a fait des enfants et des femmes ses premières victimes, à travers les déplacements, la violence et l’exploitation. L’aide humanitaire intégrée de l’UNICEF identifie les différents besoins des enfants et de leurs familles rendues vulnérables par les déplacements, mais aussi de ceux qui reviennent et des communautés qui les accueillent.” Frederic Sizaret, Chef de la section de Coordination des situations d’urgence pour l’UNICEF en RDC

50

Construire l’avenir

The Core Commitments for Children in Emergencies represent UNICEF’s policy on upholding the rights of children affected by humanitarian crises. Impartiality and humanity are the guiding principles when a disaster strikes, and children’s basic needs are the priority. UNICEF leads four programmatic clusters in DRC in the coordination of humanitarian response: Non-Food Items; Water, Sanitation and Hygiene; Nutrition; and Education.

Les principaux engagements pour les enfants en situation d’urgence représentent la politique de l’UNICEF pour la défense des droits des enfants touchés par les crises humanitaires. L’impartialité et l’humanité sont les principes qui guident l’action quand un désastre survient, et dans ce genre de situation, les besoins essentiels des enfants sont une priorité. L’UNICEF dirige quatre clusters programmatiques en RDC pour la coordination de l’action humanitaire : Articles non alimentaires, Eau, Installations sanitaires et hygiène, Nutrition et Education.

Rapid Response to Movements of Population: Many people in Eastern DRC have been displaced several times, shifting from being internally displaced to being returnees to being displaced once again. Over 80 per cent of displaced persons in DRC live with host families, which also face increased hardship as displacements are prolonged. The needs of all these groups are often similar, and the Rapid Response to Movements of Population (RRMP) mechanism aims to help the most vulnerable families in such situations. RRMP is the single largest provider of humanitarian assistance in Eastern DRC, and also plays a central role in the planning and coordination of humanitarian assistance.

Mécanisme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population : Beaucoup de personnes vivant dans l’Est de la RDC ont été déplacées plusieurs fois, passant sans cesse du statut de déplacés à celui de rapatriés. Plus de 80 pour cent des personnes déplacées de RDC vivent dans des familles d’accueil qui font aussi face à des difficultés croissantes du fait que le déplacement des populations se prolonge. Les besoins de tous ces groupes de population sont souvent semblables, et le mécanisme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) vise à aider les familles les plus vulnérables. Le RRMP est le plus grand acteur de l’aide humanitaire dans l’Est de la RDC, et il joue également un rôle central dans la planification et la coordination de l’aide humanitaire.

“Furaha! [‘Joy’ in the Kiswahili language.] I am able to choose what is close to my heart. I am very happy to use the coupons for what I know my family needs and not be given things I won’t have much use for.” Kavira Matita, Fair Participant and Mother of Two

“Furaha ! [‘Joie’ en Kiswahili.] Je peux choisir ce qui me plaît. Je suis très contente d’utiliser les bons d’achat pour me procurer ce dont ma famille a besoin plutôt que de recevoir des choses dont je ne me servirai pas tellement.” Kavira Matita, habitante qui participe au marché, mère de deux enfants

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

51

Emergency Urgence

RRMP partners

52

Building the Future

UNICEF and its RRMP partners every year reach over 1 million

L’UNICEF et ses partenaires du RRMP

children and their families with essential household and personal relief items, as well as with improved access to safe drinking water and sanitation facilities. In addition, conflict-affected children have access to primary education through the distribution of school materials and the rehabilitation of classrooms. Their teachers and caregivers are trained to support the emotional needs of children traumatized by displacement.

fournissent chaque année à plus d’1 million d’enfants et à leur famille des biens de première nécessité, mais aussi un accès amélioré à l’eau potable et aux installations sanitaires. En outre, les enfants touchés par le conflit ont accès à l’école primaire grâce à la distribution de fournitures scolaires et la réhabilitation des salles de classe. Les professeurs et les aidants sont formés à apporter un soutien psychologique aux enfants traumatisés par le déplacement.

Meanwhile, within the volatile context of new population movements and of violence occurring almost every week, UNICEF focuses on ensuring mechanisms for continuous and timely needs assessments through RRMP so as to be able to accurately scale the nature of the humanitarian needs of children and their families and to respond to them. Parallèlement, dans le contexte volatil de nouveaux mouvements de population et de violence survenant presque chaque semaine, l’UNICEF met l’accent sur les mécanismes qui permettent de mesurer les besoins constants et les besoin ponctuels des populations via le RRMP pour évaluer la nature des besoins humanitaires des enfants et de leurs familles et y répondre.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

53

Emergency Urgence

The general objective of RRMP is to improve living conditions and to reduce mortality and illness among families and communities made vulnerable by population movement resulting from armed conflict or natural disaster. UNICEF works with international and national non-governmental organizations and sister United Nations organisations to provide internally displaced persons, returnees and host families with essential assistance. This relates to water, sanitation and hygiene, emergency relief supplies (non-food items and shelter materials) and education services.

54

Construire l’avenir

L’objectif général du mécanisme RRMP est d’améliorer les conditions de vie et de réduire la mortalité et de morbidité dans les familles et les communautés rendues vulnérables par les mouvements de population résultant de conflits armés ou de catastrophes naturelles. L’UNICEF travaille avec les ONG nationales et internationales et avec les agences sœurs des Nations Unies pour fournir de l’aide aux personnes déplacées, à celles qui sont de retour et aux familles d’accueil. Cette aide se rapporte à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, aux articles de secours d’urgence (articles non alimentaires et matériaux de construction) et à l’éducation.

Early recovery In areas stabilizing after conflict, the Programme of Expanded Assistance to Returnees Plus (PEAR+) provides an integrated assistance package to formerly displaced people returning home. PEAR+ activities include multi-sectoral interventions in health, water, sanitation and hygiene and education, all of which promote child survival and access to school in areas where communities feel safe enough to rebuild their lives with dignity.

Prise en charge rapide Dans les zones en cours de stabilisation après le conflit, le Programme Elargi d’Assistance au Retour plus (PEAR+) fournit un package d’aide intégré à des personnes qui ont été déplacées et qui rentrent chez elles. Les activités du PEAR + comprennent des interventions multisectorielles en matière de santé, d’eau, d’assainissement, d’hygiène et d’éducation qui favorisent la survie des enfants et leur accès à l’école dans les zones où les communautés se sentent suffisamment en sécurité pour reconstruire leur vie avec dignité.

UNICEF and its partners have made the innovative “voucher fair” approach to non-food item and shelter assistance a core part of RRMP. Instead of receiving a standard kit of relief supplies, families come to an organized fair where participating vendors display their wares just like in a regular village market. Families receive cash vouchers or coupons and choose for themselves their own essential household supplies. The majority of UNICEF non-food item assistance also includes the systematic distribution of mosquito nets and female hygiene kits for women and girls of reproductive age. L’UNICEF et ses partenaires ont fait de l’approche novatrice du “bon d’achat” un élément essentiel du RRMP en matière d’articles non-alimentaire et d’aide au logement. Au lieu de recevoir un kit standard de matériel de secours, les familles se rendent sur un marché organisé où les marchands exposent leurs objets, tout comme dans un marché de village ordinaire. Les familles reçoivent des bons ou des coupons et choisissent leurs propres articles ménagers. L’essentiel de l’assistance non-alimentaire de l’UNICEF comprend également la distribution systématique de moustiquaires et des trousses d’hygiène féminine pour les femmes et les filles en âge de procréer.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

55

HIV AIDS VIH SIDA Children and HIV/AIDS The HIV and AIDS Coordination Programme works in line with UNICEF’s Unite for Children, Unite Against AIDS campaign, and aims to ensure crosssector integration of the 4Ps (Prevention of motherto-child transmission, Paediatric care, Prevention among youths/adolescents and Protection of orphans and vulnerable children) into the overall country response.

Les enfants et le VIH/SIDA VIH SIDA Le programme de coordination de la lutte contre le VIH/SIDA va de pair avec le programme ‘Unis pour les enfants, unis contre le SIDA’ et vise à assurer l’intégration intersectorielle des 4 P (Prévention de la transmission mère-enfant, soins Pédiatriques, Prévention chez les jeunes et les adolescents et Protection des orphelins et des enfants vulnérables) dans la réponse globale du pays. 56

Building the Future

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

57

HIV AIDS VIH SIDA

HIV AIDS VIH SIDA

PMCT UNICEF works in partnership with other UN

L’UNICEF travaille en partenariat avec d’autres agences des

agencies and with civil society to support the Government’s response to HIV/AIDS through the 4Ps as priority areas.

Nations Unies et avec la société civile pour soutenir l’action du Gouvernement en matière de VIH/SIDA à travers les 4P, qui définissent les modes d’intervention privilégiés.

Prevention of Motherto-Child Transmission of HIV/AIDS is vital to ensuring that children from HIV-positive mothers are born and grow up in good health. UNICEF supports the development of a national policy and strategic response framework, including a link between prevention of mother-to-child transmission care and maternal, neonatal and child health interventions. In collaboration with the World Health Organization, UNICEF supports the training of health personnel.

58

Construire l’avenir

La prévention de la transmission Mère-enfant du VIH/SIDA est vitale pour garantir que les enfants nés de mères séropositives naissent et grandissent en bonne santé. L’UNICEF soutient le développement d’une politique nationale et d’un cadre d’action stratégique qui relie la prévention de la transmission mère-enfant et les interventions en matière de santé de la mère, de santé néonatale et de santé de l’enfant. En collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UNICEF soutient la formation du personnel de santé.

Paediatric treatment

%

HIV/AIDS KEY FACTS VIH/SIDA : FAITS ET CHIFFRES • Knowledge about HIV/AIDS is limited. While 87 per cent of women aged 15-19 have heard of AIDS, only 15 per cent know how to prevent the disease. 37 per cent can list three ways it is transmitted from mother to child. • Les connaissances sur le VIH/SIDA sont limitées. Tandis que 87 pour cent des femmes de 15 à 19 ans ont entendu parler du SIDA, seulement 15 pour cent d’entre elles savent comment prévenir la maladie. 37 pour cent sont capables de citer trois voies de transmission de la mère à l’enfant.

Paediatric Treatment Services are supported by UNICEF throughout the country. In partnership with the Clinton Foundation and the Centers for Disease Control and Prevention, UNICEF strengthens access to Early Infant Diagnosis of HIV and ensures provision of paediatric anti-retroviral medication.

“All children have the same right to be born HIV negative. The Government and its partners must ensure that all women have access to prevention of mother-to-child prevention care. The Presidential initiative “Generation without AIDS” will help accelerate current efforts.” Dr. Gertrude Musuamba, Chief of UNICEF DRC HIV/AIDS Section “Tous les enfants ont le même droit à naître séronégatifs. Le Gouvernement et ses partenaires doivent garantir que toutes les femmes ont accès à la prévention mèreenfant. L’initiative présidentielle “Génération sans SIDA” nous aidera à accentuer nos efforts.” Dr. Gertrude Musuamba, Chef de la section VIH/SIDA de l’UNICEF en RDC

Les services de traitement pédiatriques sont soutenus par l’UNICEF à travers le pays. En partenariat avec la Fondation Clinton et les centres pour la prévention et le contrôle de la maladie, l’UNICEF renforce l’accès au diagnostic précoce du VIH chez le nourrisson et fournit des anti rétroviraux pédiatriques.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

59

HIV AIDS VIH SIDA

Youth and adolescents “It is very important for us to talk to each other in a frank manner. Today, the vast majority of youngsters listen to us and acknowledge our messages.” Peer Educator, Kasumbalesa

“Il est très important que nous nous parlions de façon très directe. Aujourd’hui, la vaste majorité des jeunes nous écoute et reconnaît la valeur de nos messages.” Jeune éducateur,

Prevention among youth and adolescents is essential to

La prévention chez les jeunes et les adolescents

stopping the spread of the HIV virus. UNICEF and its partners are organizing education sessions, at which peer educators from the same age group as the participants highlight modes of HIV transmission and methods of prevention. The youth-to-youth approach has helped ensure that participants accept and take on board the messages conveyed.

est essentielle pour stopper la propagation du virus du Sida. L’UNICEF et ses partenaires soulignent les modes de transmission du VIH et les méthodes de prévention. L’approche de jeune à jeune à aide à garantir que les participants acceptent et tiennent compte des messages qui leur sont transmis.

Protection of Orphans and Vulnerable Children identifies orphans in their communities

and facilitates their access not only to specialized structures relating to HIV/AIDS but also to basic social services such as education, health, psychosocial support and justice.

La protection des orphelins et des enfants vulnérables permet d’identifier les orphelins au sein des communautés et facilite leur accès à des structures spécialisées, mais aussi aux services sociaux de base, tels que l’éducation, la santé, l’aide psychosociale et la justice.

Kasumbalesa

60

Building the Future

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

61

Communication Communication for Development and Advocacy Communication for Development aspires to provide caregivers and community members with knowledge and understanding that is vital to the well-being of their families. The crosscutting Social Communication Programme aims to promote social dialogue and political decisions to ensure respect of the Convention on the Rights of the Child.

Communication pour le développement et sensibilisation La communication pour le développement vise à donner au personnel humanitaire et aux membres de la communauté les connaissances et la compréhension qui sont indispensables au bienêtre de leurs familles. Le programme transversal de communication sociale vise à promouvoir le respect de la Convention relative aux droits de l’enfant dans le dialogue social et les décisions politiques.

62

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

63

Communication

Communication

Key family practices “I have learned a lot about hygiene and how to protect myself from getting diarrhoea. Moreover, I helped teach others how to protect themselves and their friends and kids – this makes me very happy.” Heritie Luamba, 11, won a community radio contest with his song “Children, children, you have to wash your hands with soap to avoid disease”

“J’ai beaucoup appris au sujet de l’hygiène et sur la manière de me protéger de la diarrhée. Surtout, j’ai contribué à apprendre aux autres comment se protéger eux-mêmes et comment aider leurs amis et leurs enfants à se protéger aussi – cela me rend très heureux.” Heritie Luamba, 11 ans, à gagné un concours radio organisé dans sa communauté grâce à sa chanson “Enfants, enfants, vous devez vous laver les mains avec du savon pour éviter la maladie.”

64

Building the Future

A new and innovative partnership has been established among UNICEF DRC and five major religious organizations of the country in an attempt to decrease child mortality. The participating organizations, from Christian, Muslim and traditional religions, have agreed to join hands to prevent the death of young children. The result is a widereaching network with the potential to reach more than half of the country’s population.

Un partenariat nouveau et inédit a été établi entre l’UNICEF de RDC et cinq grandes organisations religieuses du pays dans le but de réduire la mortalité infantile. Les organisations participantes, issues de la religion chrétienne, de la religion musulmane et des religions traditionnelles, ont accepté de s’associer pour prévenir la mort des jeunes enfants. Il résulte de cette association un vaste réseau capable de toucher plus de la moitié de la population du pays.

The aim of this unique partnership is to promote five Key Family Practices:

Le but de ce partenariat unique est de promouvoir cinq pratiques familiales clés :

Immunization, Breastfeeding, Hand washing, Treatment of diarrhoea with zinc and oral rehydration salts and Use of long-lasting insecticidetreated bed nets. It will do this through large-scale, long-term, results-based and human rights-focused communication at household level in the 11 provinces of the country.

Vaccination, allaitement, lavage des mains, traitement de la diarrhée par le zinc et les sels de réhydratation orale et utilisation de moustiquaires de lit imprégnées de longue durée. Ce partenariat sera mené grâce à une communication à grande échelle, sur le long terme, fondée sur les droits de l’homme, à destination des foyers des 11 provinces du pays.

“Major campaigns are always accompanied by communication to raise awareness on the issue among the population. The new partnership with major religious organizations is a shift from message dissemination to more community dialogue and community action, helping promote the five Key Family Practices at primary school and household level. This innovative partnership will potentially reach over 50 per cent of DRC’s population.” Paryss Kouta, Chief of UNICEF DRC Communication for Development Section “Les campagnes d’aide les plus importantes sont toujours accompagnées d’une communication qui vise à sensibiliser la population au sujet qui est traité. Le nouveau partenariat avec les principales organisations religieuses représente un tournant : de la simple diffusion d’un message, on passe à plus d’action et de dialogue au sein de la communauté, ce qui aide à promouvoir les cinq pratiques familiales clés à l’école primaire et à la maison. Ce partenariat novateur pourrait toucher plus de 50 pour cent de la population.” Paryss Kouta, Chef de la section Communication pour le développement de l’UNICEF en RDC

Communication for Development has also been an essential component in mobilizing community members, in particular parents, to participate in their own development. Tools include the dissemination of essential information on health, nutrition and hygiene through community radio, listening groups and interactive theatre.

La communication pour le développement a également été une composante essentielle dans la mobilisation des membres de la communauté, en particulier les parents, pour les encourager à s’impliquer dans leur propre développement. À cette fin, des informations essentielles sur la santé, la nutrition et l’hygiène sont diffusées à la radio, dans les groupes d’écoute et lors de spectacles de théâtre interactifs.

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

65

Communication Participation of children in the promotion of their rights: Children

66

All major UNICEF campaigns, including those

Toutes les campagnes importantes de l’UNICEF,

for immunization, distribution of insecticide-treated bed nets or vitamin A and promotion of back-to-school efforts or birth registration, are accompanied by systematic communication efforts to mobilize parents and caregivers to support their families. In parallel with campaigns, UNICEF coordinates widereaching awareness-raising activities on issues of concern, such as child labour, sexual abuse and sexual violence.

dont les campagnes de vaccination, de distribution de moustiquaires de lit imprégnées d’insecticide, de distribution de vitamine A, mais aussi les campagnes de promotion du retour à l’école et de déclaration des naissances sont systématiquement accompagnées d’efforts de communication voués à mobiliser les parents et les aidants au sein de leurs propres familles. L’UNICEF coordonne des activités de grande envergure pour sensibiliser les populations à des questions d’intérêt général telles que le travail des enfants, les abus sexuels et la violence sexuelle.

Construire l’avenir

Advocacy used in a strategic manner is able to trigger major changes in favour of children and women. Despite DRC’s vast size, advocacy can achieve enormous impacts across the country and in all sectors of UNICEF’s work, with comparatively small investments. In recent years, multiple community networks and institutions have engaged in advocacy efforts for child rights, at both national and local level and in emergency, development and transition contexts.

Le plaidoyer peut déclencher des changements majeurs en faveur des enfants et des femmes s’il est mené de manière stratégique. Malgré l’immensité géographique de la RDC, le plaidoyer peut avoir des retentissements énormes à travers le pays et dans tous les secteurs d’intervention de l’UNICEF, avec des investissements relativement faibles. Ces dernières années, plusieurs institutions et réseaux communautaires se sont engagés dans le plaidoyer pour les droits de l’enfant, tant au niveau national que local, dans les contextes d’urgence, de développement et de transition.

are the lifeblood of UNICEF’s operations. Integrating their viewpoints enhances the relevance of UNICEF in DRC and its credibility with partners. Besides ensuring access to up-to-date information on children, UNICEF’s advocacy in DRC promotes young people’s documentation of their own needs and circumstances as peer ambassadors for equity and child rights, as well as the involvement of UNICEF staff and partners. In this regard, UNICEF supports children to express their hopes for a better future via art, journalism, photography and discussion.

Participation des enfants à la promotion de leurs droits : Les enfants sont la pierre angulaire des actions de l’UNICEF. Intégrer leur point de vue améliore la pertinence des actions de l’UNICEF en RDC et sa crédibilité auprès de ses partenaires. En plus d’assurer l’accès à des informations à jour sur les enfants, le plaidoyer de l’UNICEF en faveur des enfants favorise l’information des jeunes quant à leurs propres besoins et leur situation en tant que pairs et ambassadeurs pour les droits de l’équité et de l’enfant, et favorise aussi la participation des équipes de l’UNICEF et de ses partenaires. À cet égard, l’UNICEF aide les enfants à exprimer leurs espoirs d’un avenir meilleur grâce à l’art, le journalisme, la photographie et le débat.

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

67

Communication

Goodwill ambassadors Goodwill Ambassadors: UNICEF DRC has signed an agreement with Tresor Lualua, an internationally renowned Congolese football star. Mr. Lualua is acting as the first national UNICEF Goodwill Ambassador, working with young people to improve their life skills and to become involved in the development of their country.

68

Building the Future

Ambassadeurs de Bonne Volonté: l’UNICEF de RDC a signé un accord avec Tresor Lualua, une star internationale du football. M. Lualua a endossé le rôle de premier Ambassadeur de Bonne Volonté de l’UNICEF en RDC ; il aide les jeunes à révéler leurs talents et à s’impliquer dans le développement de leur pays.

“Child survival, protection and development in DRC must become an imperative. All children have the same rights and it is our responsibility to translate these rights into reality. Ignoring this liability today will be expensive tomorrow, in terms of human lives and resources. Acknowledging it will catapult us towards our shared ambition of ‘A DRC Fit for Children.” Cornelia Walther, Chief of UNICEF DRC Advocacy Section “En RDC, la survie des enfants, leur protection et leur développement doivent devenir des impératifs. Tous les enfants ont les mêmes droits et c’est notre responsabilité de transformer ces droits en réalité. Fermer les yeux sur cette responsabilité aujourd’hui pourrait nous coûter cher à l’avenir, en termes de vies humaines et de ressources. En revanche, la reconnaître nous catapulte vers notre ambition partagée d’une RDC digne des enfants.” Cornelia Walther, Directrice de la Section de Sensibilisation de l’UNICEF en RDC

Children and Women in the Democratic Republic of Congo

69

Unicef

Credits Crédits

Coordination Coordination : Cornelia Walther, Juliette Haenni Production (text, editing, translation) Production (texte, édition, traduction) : Julie Pudlowski Consulting Design Dessin : Julie Pudlowski Consulting/ Rita Branco Photography Photographie : © UNICEF/ Pudlowski, © UNICEF/ Connelly

70

Construire l’avenir

Les femmes et les enfants en République Démocratique du Congo

71

Unicef

Contacts UNICEF Democratic Republic of Congo 87, Boulevard du 30 Juin Immeuble de la Communauté Hellenique Commune de la Gombe Kinshasa, DRC Tel.: +(243) 081 519 81 42 Email: [email protected]

72

Building the Future