cuisine italienne - Amazon Simple Storage Service (S3)

Imaginez si vous voyiez quelqu'un commander un verre de vin rouge pour .... il n'est pas surprenant que le dessert typique soit simplement un fruit ou un gelato.
340KB taille 3 téléchargements 353 vues
Marie Asselin, globe-trotter Auteure du blog culinaire FoodNouveau.com,

10

partage avec vous ses découvertes gourmandes des quatre coins du monde.

faits surprenants à propos de la

CUISINE ITALIENNE

Je rentre tout juste de mon quatrième voyage en Italie où j’ai constaté que je n’aurai jamais fini d’en apprendre sur la cuisine italienne : mes connaissances se sont décuplées en quelques jours seulement. J’ai posé des questions, fréquenté les restaurants où les Italiens mangent, fait connaissance avec des locaux. À Rome, j’ai aussi eu le plaisir d’effectuer une visite gourmande en compagnie d’une guide qui s’est fait un plaisir de démystifier certaines idées préconçues et de m’expliquer des faits étonnants. Voici 10 faits qui vous surprendront à propos de la cuisine italienne.

1

Pas de cappuccino après le déjeuner

Les Italiens frissonnent à l’idée de boire un cappuccino en journée, surtout après le souper. Imaginez si vous voyiez quelqu’un commander un verre de vin rouge pour accompagner son gruau le matin? Les restaurateurs ne se surprennent plus de nos habitudes nord-­américaines mais pourquoi ne pas essayer quelque chose de différent quand vous voyagez? Commandez un espresso, vous vous fondrez parmi les locaux et apprendrez à apprécier la qualité du café italien.

Jamais de fromage parmesan sur les pâtes 2 ou les risottos aux fruits de mer

J’adore le fromage parmigiano-reggiano et j’en mettrais partout. À Rome, j’ai appris qu’on ne devrait jamais en saupoudrer sur les mets à base de fruits de mer. Ne demandez jamais à ce qu’on vous apporte du parmesan pour accompagner vos pâtes Vongole (aux palourdes); ce serait comme commander un cappuccino à 22 h. La saveur délicate des fruits de mer se porte beaucoup mieux sans fromage.

3

Les Italiens ne trempent pas leur pain dans l’huile

J’ai été très surprise d’apprendre que la coutume de tremper son pain dans l’huile d’olive n’est pas d’origine italienne, mais serait plutôt anglo-saxonne. Plusieurs restaurants en Italie vous offriront pain et huile avant le service de votre premier plat parce qu’ils savent que c’est ce que vous aimez. Les Italiens utilisent l’huile d’olive dans leurs plats et non pas en mouillette.

La recette authentique de pâtes alla Carbonara ne 4 contient pas de crème

Comme je suis intolérante au lactose, j’ai depuis plusieurs années éliminé les pâtes Carbonara de mon menu car elles sont, chez nous, la plupart du temps préparées avec de la crème. J’ai eu le plaisir d’apprendre que la recette authentique (une délicieuse spécialité de Rome) ne contient que des œufs, du fromage pecorino-romano, de la pancetta grillée, du poivre noir et un soupçon d’eau de cuisson des pâtes. Même sans crème, ce plat demeure très riche et son onctuosité est sans pareil.

52

Le Chef et l’Épicier  Novembre 2010

5

Les Italiens n’ont pas la dent sucrée

6

Les Italiens sont « locavores » depuis des siècles

7

La tradition d’aller au marché est encore vivante

8

Les écoliers italiens mangent des lunchs 100 % bio

9

Les Italiens aiment leurs pâtes al dente

Lorsqu’un repas typique se compose d’une entrée, d’un premier plat (soupe, pâte ou riz), d’un mets principal (viande ou poisson) et son accompagnement (salade ou légume), il n’est pas surprenant que le dessert typique soit simplement un fruit ou un gelato. Les pâtisseries et sucreries vendues en magasin sont dégustées en collation ou lors d’occasions spéciales.

Être locavore (ne manger que des aliments qui ont été cultivés près de la maison) est très tendance actuellement. Lorsque j’ai parlé de ce mouvement à des Italiens, ils ont haussé les sourcils en me disant qu’ils n’ont pas besoin de mode pour manger ce qui est en saison et régionalement cultivé, c’est ce qu’ils font depuis des siècles. Lorsque j’ai visité Rome, le zucchini, les artichauts, les champignons porcini et le raddichio étaient omniprésents sur le menu des restaurants, où, d’ailleurs, les mets préparés avec des ingrédients congelés sont toujours clairement indiqués.

Une majorité d’Italiens respectent encore la tradition de faire leurs emplettes au marché et dans les boutiques spécialisées tenues par des marchants avec qui ils ont tissé une relation de confiance. Bien que les épiceries « tout sous un même toit » deviennent de plus en plus populaires, chefs, gourmands, politiciens et artisans militent afin que la tradition demeure.

Alors qu’en Amérique, la lutte contre la malbouffe ne cesse de prendre de l’ampleur, j’ai appris que les écoliers italiens mangent des lunchs 100 % bio dont les ingrédients sont cultivés localement. Les parents reçoivent chaque semaine le menu complet des lunchs qui seront servis afin de s’assurer qu’ils ne prépareront pas la même chose le soir venu. Un article sur le sujet affirme même que les parents italiens ont tendance à se soucier davantage de ce que leurs enfants mangent que de ce que leurs enfants lisent. Les deux sujets devraient être traités avec une égale importance, mais un pays qui fait de la santé de ses enfants une priorité, c’est rafraîchissant.

Rares sont les restaurants Nord-Américains qui font cuire leurs pâtes comme les Italiens les aiment : bien cuites mais toujours fermes sous la dent. J’ai appris que certaines entreprises de pâtes italiennes augmentent le temps de cuisson indiqué sur leurs boîtes qui sont exportées en Amérique pour plaire à nos palais. Réduisez le temps de cuisson indiqué d’environ une minute et vous mangerez vos pâtes comme si vous étiez en Italie.

10Le paradoxe n’est pas que français,mais aussi italien

Tout comme en France, il existe une contradiction entre ce que les Romains mangent et leur silhouette. Leurs plats baignent dans l’huile d’olive, ils boivent beaucoup de vin, mangent des fromages riches et adorent les aliments frits – mais arrivent tout de même à garder la ligne. Ils mangent peu d’aliments préparés, boivent moins de boissons gazeuses et consomment moins sucre mais quand même, le mystère demeure. On voudrait tous connaître leur secret!

Le Chef et l’Épicier  Novembre 2010

53