Guide du professeur

Écrivez au tableau et en majuscules JO et de- mandez à .... Je fais de la danse, de l'équitation et du karaté. ... où se sont déroulés les Jeux olympiques d'hi- ver.
4MB taille 5 téléchargements 218 vues
UNITÉ 5

On s’amuse !

5

UNITÉ

GUIDE DU PROFESSEUR 01 / 18

On s’amuse !

Objectifs de l’unité

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Pourquoi pas ! 1

Faire acquérir de nouvelles connaissances aux élèves comme parler de ses habitudes quotidiennes, des activités sportives et donc de son corps, comprendre l’écriture d’un blog, découvrir les connecteurs temporels avant/après et les verbes pronominaux, « il faut » et « devoir », les adverbes de manière et d’intensité. Savoir se justifier, accepter une invitation ou la refuser. Mobiliser les savoirs et les savoirsfaire des élèves, leur apprendre à s’auto-évaluer et à observer le travail des autres. Continuer à leur apprendre à réinvestir leurs savoirs et à être autonomes en apprenant à chercher les informations dont ils ont besoin dans leur livre ou dans leur cahier. Savoir poser, rédiger et comprendre des questions sur les habitudes de chaque élève de la classe en matière de loisirs.



MISE EN ROUTE

(p. 71)

Pour amorcer l’unité et présenter le vocabulaire des activités quotidiennes et celui des sensations, formez des groupes de trois élèves et demandez-leur de préparer une description de l’illustration. Aidez-les en leur proposant quelques questions : Que font les deux jeunes ? Comment sont-ils habillés ? Où sont-ils ? Comment se sentent-ils ? Les deux adolescents sont dans un pré à la campagne, ils sautent, ils portent des survêtements et des baskets, ce doit être le week-end ou les vacances, il y a des fleurs, c’est le printemps, le ciel est bleu et ils ont l’air contents. Vous pouvez également demander aux groupes d’interpréter le titre en le mettant en relation avec l’illustration. Si besoin est, expliquez le sens du verbe « s’amuser », puis demandez à chaque élève comment il s’amuse. Finalement, proposez aux élèves d’apporter au prochain cours des photographies de leurs loisirs (découpées dans des magazines ou prises par eux-mêmes) que vous commenterez et expliquerez ensemble (des photos de danse, de sport, de fête, etc.). Faites un bilan après avoir écouté chaque groupe. Demandez-leur ensuite de se mettre dans la peau du professeur et d’imaginer une présentation de l’unité (thème et grammaire) à l’oral. Pour ce faire, invitez les élèves à feuilleter les pages de l’unité pour découvrir ce qu’ils vont apprendre. Encouragez-les à regarder les illustrations et à formuler le thème de chaque page à partir de chacune d’entre elles. Soulignez les étapes clefs qui permettront aux élèves de réaliser l’activité finale (savoir poser, rédiger et comprendre des questions sur les habitudes de chaque élève de la classe en matière de loisirs). De cette manière, faites-les réfléchir sur

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 02 / 18

les savoirs et savoir-faire à acquérir pour réaliser le sondage de la tâche finale ou Portfolio. Encouragez les élèves à être originaux dans leurs productions en théâtralisant leur présentation : dites-leur, par exemple, d’imiter un professeur, un politicien, un comique célèbre… Quand ils auront répété une fois en groupe, demandez-leur de faire leur présentation devant la classe, demandez aux autres ce qu’ils en ont pensé et évaluez.

1. Rythme de vie (p. 72)

1 Des vies différentes Objectifs de l’activité : interagir oralement en binôme sur ses habitudes quotidiennes ; comprendre l’écriture d’un blog ; découvrir les connecteurs temporels avant/après et les verbes pronominaux ; réemployer les adverbes de fréquence et l’heure.



MISE EN ROUTE

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Demandez aux élèves de regarder les photos de deux jeunes page 72. Demandez aux élèves d’imaginer la vie de ces deux jeunes, ce qu’ils aiment, ce qu’ils détestent, ce qu’ils étudient. Dites-leur que ces deux jeunes sont célèbres et qu’ils ont un blog sur lequel ils répondent aux questions de leurs fans. Séparez la classe en deux équipes. L’une est fan de Lise, l’autre de Bertrand. Demandez alors aux élèves de chaque équipe d’imaginer les questions qu’ils aimeraient leur poser. Faites-leur écrire cinq questions dans leur cahier. Ensuite, chaque élève lit ses questions et l’autre équipe imagine la réponse que donnerait Lise ou Bertrand.



Démarche A

Gardez les deux équipes formées précédemment. Chaque équipe lit le texte de la personne dont elle est fan. Une fois la lecture terminée, demandez à chaque groupe d’expliquer aux autres ce qu’ils ont appris. Pour guider leur apprentissage des verbes pronominaux, vous pouvez déjà inscrire au tableau les phrases des élèves qui en comportent un. Formez maintenant des groupes de deux élèves et dites-leur de comparer leur vie avec celles de ces deux jeunes. Pour ce faire, ditesleur d’utiliser des questions du blog. Faites une mise en commun avec les élèves en leur demandant ce qui les a intéressés dans les réponses de leur partenaire.

Pourquoi pas ! 1

Faites une mise au point pour présenter le vocabulaire, en leur posant quelques questions avec ou sans balle (utiliser la balle peut vous permettre de faire pratiquer à tous les élèves le questionnement) après avoir vous-même décrit votre propre journée et vos activités après le travail : À quelle heure vous vous levez le matin ? Qu’est-ce que vous faites avant de partir à l école ? Et après ? À quelle heure vous vous couchez ? Qui mange à la cantine ? Les élèves doivent commencer à découvrir les verbes pronominaux de manière implicite puisqu’ils les ont observés dans le texte. Cependant, c’est le bon moment pour leur en expliquer le fonctionnement. Avant de le faire de façon explicite, créez des mimes pour chaque verbe, pour chaque pronom personnel et chaque pronom réfléchi. Cela permettra aux élèves de matérialiser l’ajout du pronom réfléchi dans le cas des verbes pronominaux. . Vous pouvez imaginer une série de mimes correspondant à chaque mot, de manière à insister sur : « me » (poser votre main à plat sur le thorax) ; « te » (former un « t » avec vos deux bras) ; « se » (dessiner un « s » dans l’air) ; « nous » (faites un rond en englobant la classe et vous-même) ; « vous » (désignez les élèves). Faites les mimes devant vos élèves en disant le verbe en même temps. Invitez vos élèves à vous imiter. Faites ensuite les mimes en silence et demandez aux élèves de prononcer les phrases correspondantes. Inversez : dites les phrases et demandez aux élèves de faire le mime correspondant. Passez à une phase d’observation : inscrivez au tableau trois verbes pronominaux et trois autres verbes. Je me lève. Je me coiffe. Je me brosse les dents. Je vais au collège. Je prends mon petit-déjeuner. Je rentre de l’école. Demandez aux élèves de retrouver les infinitifs de ces verbes. Faites-leur observer la différence entre ces deux séries de verbes : les verbes pronominaux et les verbes qui ne le sont pas.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 03 / 18

Moi, je ne me lève pas à 6h comme X... Lui, il ne goûte pas…

Pour aller plus loin



Photocopiez la fiche FA 5.01 et distribuez-la à chaque élève de la classe. En binôme, ils vont devoir s’interviewer afin FA 5.01 de connaître les goûts, activités etc. de leur camarade. Les élèves doivent donc écrire leur questions et les réponses de leur camarade et peuvent aussi coller une photo de la personne interviewée. Les interviews peuvent être affichées dans la classe.

Démarche B

Les élèves doivent maintenant utiliser plus librement les verbes pronominaux. Comme il s’agit de faire des phrases sur un membre de la famille, la personne utilisée change. Indiquez aux élèves qu’ils peuvent s’aider de On a besoin de… pour vérifier si le pronom réfléchi est correct et invitez-les à utiliser des adverbes de fréquence en observant ceux de la bulle bleue à côté de l’activité C. Demandez-leur d’imaginer des phrases contenant des informations assez détaillées sur les activités d’un des membres de leur famille. Invitez-les à rédiger ses six phrases au brouillon avant de les présenter à l’oral. Passez dans les rangs pour corriger les erreurs. Un ou deux élèves volontaires lisent leur phrase à toute la classe qui devine de qui il s’agit. Ensuite demandez aux élèves de lire leur phrase à leur voisin qui devra à son tour deviner. Cela permettra à tous les élèves de s’exprimer en un temps restreint. Quand un élève n’a pas utilisé d’adverbe de fréquence dans ses phrases, c’est l’occasion pour ses camarades ou pour vous-même de lui poser des questions pour qu’il précise la fréquence des activités effectuées par la personne qu’il a choisie. Ex. « Est-ce qu’il se lève souvent à 6h ? À quelle heure il part au travail ou à l’école ? …»

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.



Démarche C

Formez des groupes de trois élèves et demandez-leur de se poser à l’oral les questions qui apparaissent dans leur livre. Quand ils ont terminé, demandez à un membre du groupe de résumer les habitudes de ses camarades. Avant qu’un élève prenne la parole, expliquez au reste de la classe, qu’ils peuvent intervenir pour comparer leurs habitudes avec celles du camarade qui parle. Cela peut permettre de réviser « moi aussi », « moi non » « moi non plus » « moi si ». Vous pouvez également travailler la négation en invitant un autre membre de l’équipe à commenter les différences entre lui et ses deux autres camarades.

Pourquoi pas ! 1



Pour aller plus loin

Jeu des mimes  Demandez à un volontaire de venir au tableau et demandez-lui de mimer une activité quotidienne. Les autres doivent deviner ce qu’il fait. Demandez à deux ou trois élèves d’en faire autant. Puis, faites venir deux élèves au tableau, expliquez-leur qu’ils doivent mimer leurs actions du réveil à leur départ à l’école et que l’un d’entre eux est un miroir et doit ainsi imiter son camarade. Les élèves miment, les autres observent. Invitez les élèves à recommencer leur mime et demandez au reste de la classe de commenter leurs actions (ils doivent utiliser la troisième personne du pluriel puisque les élèves sont deux). Vous pouvez demander à deux autres élèves de venir et de mimer leur retour du collège jusqu’au repas du soir. Photocopiez la fiche FA 5.02 sur du papier cartonné. Prévoyez une fiche par groupe de quatre élèves. Découpez ou faites découper les domiFA 5.02 nos par vos élèves. Formez un tas avec l’ensemble des « pions » puis dites aux élèves de distribuer face cachée quatre dominos à chacun. Le reste constituera la pioche. Un élève pose un domino en faisant une phrase par rapport au dessin (je me lève à 6h ), l’élève à sa droite regarde s’il possède l’image qui correspond à l’autre partie du domino posé sur la table (le verbe à l’infinitif) pose le sien et fait une phrase. Sinon, il pioche une carte et c’est au tour de son camarade de droite, etc... Gagne celui qui n’a plus de dominos à poser. Photocopiez la fiche FA 5.03 pour deux élèves. Demandez aux binômes de découpez les petits rectangles puis de recomposer les phrases FA 5.03 correctes. Quand toute la classe a fini, faites venir des volontaires au tableau pour écrire les phrases qu’ils ont retrouvées. Commentez les productions avec le restant de la classe.

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 1, 2 p. 54, 3 p. 55, 6-7 p.56



2 Les jeux olympiques (p. 73) Objectifs de l’activité : aborder le lexique des activités sportives ; réviser les adverbes de fréquence ; s’exprimer sur la pratique d’un sport ; aborder les adverbes de manière.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 04 / 18

MISE EN ROUTE

Écrivez au tableau et en majuscules JO et demandez à vos élèves de deviner les deux mots qui se cachent derrière ces initiales. Discutez ensuite avec les élèves pour connaître leur opinion par rapport aux Jeux olympiques. Vous pouvez leur poser des questions :

Quel sport tu pratiques ? Je joue au football. Je ne joue pas au football.



Puzzle Distribuez la fiche FA 5.04 photocopiée pour deux élèves, des ciseaux et de la colle. Faites travailler les élèves par deux. Demandez-leur FA 5.04 de couper les étiquettes puis de reconstituer le nom de chaque sport en les assemblant.



Démarche A

Demandez aux élèves de parler de leurs goûts en matière de sport avec leur voisin en utilisant les verbes aimer, adorer, détester… À l’oral, invitez-les à préciser s’ils pratiquent ces sports et avec quelle fréquence ou s’ils préfèrent seulement les regarder à la télévision. Profitez de cette activité pour leur expliquer quand utiliser le verbe « faire » ou le verbe « jouer ».

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Je joue au basket, je fais de la danse. Utilisez une balle pour varier les personnes. Vous posez une question, l’élève à qui vous envoyez la balle répond puis envoie la balle à un camarade en répétant ce qu’il vient de dire mais en changeant la personne (il ou elle). L’élève vous renvoie la balle et vous recommencez l’activité avec un autre élève. Quel sport tu pratiques ? Je fais de la danse. Elle fait de la danse. Une variante de cette activité consiste à passer de la phrase affirmative à la phrase négative au lieu de changer de sujet. Dites à l’élève qui vous répond d’envoyer la balle à une personne qui ne fait pas la même activité que lui.

Démarche B

Faites observer l’illustration aux élèves et faites-les réagir en leur posant des questions :

Qui a déjà assisté en direct aux Jeux olympiques, à des tournois ou des compétitions sportives ? Est-ce que vous savez où auront lieu les prochains Jeux ? Qui les regarde à la télévision ? Quels sports vous préférez regarder ? Cette dernière question permet d’introduire le lexique des activités sportives. Notez leurs réponses au tableau. La plupart des sports étant des reprises de mots anglais, il sera facile pour les élèves de comprendre comment se dit chaque sport.

Pourquoi pas ! 1

Quel sport pratiquent les hommes de l’illustration ? Le rugby. Pourquoi un des quatre joueurs est assis ? Il ne sait pas jouer au rugby. Qui tient le ballon dans ses mains ? Le joueur qui joue très bien au rugby. Et vous, à quoi jouez-vous ? … Faites pratiquer ces questions à vos élèves et à l’oral. Ensuite, classez avec l’aide des élèves les adverbes de manière permettant d’exprimer la manière dont on joue à un sport et écrivez-les au tableau : pas trop bien, assez bien, très bien. Maintenant, vous pouvez afficher quelques illustrations de sports au tableau (ou écrire les mots) et demandez aux élèves de donner leur niveau dans ces sports-là. Demandez-leur de faire des phrases avec les adverbes vus précédemment et d’utiliser le verbe approprié (jouer ou faire). Je fais très bien de la danse ; je ne sais pas jouer au golf ; je fais assez bien du judo…



Pour aller plus loin Distribuez les fiches FA 5.05A et FA 5.05B à chaque binôme. Expliquez aux élèves qu’ils doivent compléter leur fiche en posant des FA 5.05A questions à leur camarade (« Qui fait de l’équiFA 5.05B tation ? ») ; demandez-leur de faire attention à leur conjugaison (choisir entre le verbe  jouer à ou  faire de) et au sujet (il dépend du nombre de prénoms inscrits sous le dessin). Si cela vous semble nécessaire, n’hésitez pas à écrire au tableau la conjugaison du verbe faire  et du verbe  jouer, que vous pouvez faire réciter aux élèves avant de commencer l’activité.

Pour en savoir plus : Pour parler des sports que l’on pratique, on utilise deux verbes différents. Jouer à : on l’utilise pour tous les sports qui se jouent avec un ballon ou une balle (football, volley-ball, hand-ball, basket-ball, rugby, golf, ping-pong…), ainsi que pour les jeux de société. Je joue à la balle, au ballon et aux échecs. ( SUITE PAGE SUIVANTE )

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 05 / 18

Faire de : on l’utilise pour tous les sports n’ayant ni balle ni ballon. Je fais de la danse, de l’équitation et du karaté. La plupart des noms de sports ayant recours à une balle ou un ballon sont des reprises de mots anglais. À l’oral, le suffixe  « ball »  disparaît. Je fais du volley. La naissance du rugby et son apparition en France Ce jeu naît en novembre 1823, dans la ville de Rugby, de la faute d’un joueur qui commet une infraction aux règles du football de l’époque : il s’empare à la main du ballon et court vers les buts adverses. Cette faute devient une règle du football de Rugby. En 1872, le premier club français est créé « Le Havre Athlétic Club » ; 10 ans plus tard, les élèves du Lycée Condorcet de Paris crée le Racing Club de France et en 1877 le nombre de joueurs passe de 20 à 15. À partir de 1898, les clubs se créent surtout dans le sud de la France (Bordeaux, Biarritz, Toulouse…). Ce sport est donc beaucoup plus populaire dans le sud de la France que dans le Nord. On parle d’une « culture rugby » !

QuAR T

i

eR

l

ibR e

(p. 80)

Les JO d’hiver en France

Demandez aux élèves s’ils en connaissent la signification (Schuss désigne l’action de descendre une piste de ski sans s’arrêter et en allant tout droit) et s’ils connaissent d’autres mascottes. Demandez maintenant aux élèves de vous citer une ville de leurs pays qui a accueilli les Jeux olympiques. Puis formez des groupes de trois élèves qui devront écrire un petit texte pour présenter ces villes de façon simple comme dans les textes qu’ils viennent de lire. Ils peuvent s’aider de dictionnaires. Ramassez ensuite les productions de vos élèves que vous corrigerez ultérieurement.



Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Lisez le titre de l’article de quartier libre et, afin de s’entraîner à dire les années, dites aux élèves de vous lire le « chapeau » (la phrase sous le titre). Ensuite, invitez les élèves à lire les trois petits textes. Intéressez-vous au deuxième texte et à l’évocation de la mascotte.

Le rugby : une passion très française (p. 81)



Après avoir demandé à vos  élèves de bien lire le texte, donnez-leur la fiche FA 5.06. FA 5.06 Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 4 p. 55, Mot à mot p. 62



Ce document présente trois villes françaises où se sont déroulés les Jeux olympiques d’hiver. Cela peut donc être l’occasion d’observer la carte de France qui se trouve dans le livre. Vous pouvez faire découvrir cette carte aux élèves en leur posant quelques questions : Combien il y a de fleuves en France ? Quel est le nom des montagnes françaises ? Pouvez-vous citer une grande ville de l’Est ? de l’Ouest ? du Nord ? du Sud ? Quelles villes avez-vous déjà visitées ? Où se situent Grenoble, Chamonix et Albertville, à votre avis ?

Pourquoi pas ! 1

sons

Des et des

lettres

(p. 73)

3 Les sons [s] et [z] Objectifs de l’activité : produire le son [s] ; sensibiliser phonétiquement et faire réfléchir sur le fonctionnement phonétique de la langue : reconnaître les différentes graphies du son [s].



MISE EN ROUTE

Faites observer les illustrations de cette activité aux élèves et faites-les réagir librement ou en leur posant quelques questions : Quel est l’animal représenté ? Quel son produit-il ? Et quel instrument joue le personnage ? Quel son produit cet instrument ? C’est un serpent, et un homme qui joue de la flûte, les deux produisent un sifflement. Attirez l’attention des élèves sur la forme des illustrations, demandez-leur quelles lettres leur ressemble (le serpent ressemble à un « s » et les bras du joueur de flûte à un « c »).

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 06 / 18

Vous pouvez préparer les élèves à l’activité d’écoute en leur faisant produire le son à l’oral en imitant un serpent. Démarche A



Expliquez aux élèves qu’ils vont entendre une série de mots comportant le son [s]. Demandez-leur de les repérer dans leur livre et de les LE pistes répéter. 38-39 Les élèves doivent déduire de leurs observations et de leur écoute que le son [s] a différentes graphies. Pour cela, vous pouvez faire travailler les élèves par deux pour qu’ils échangent leurs réponses. Au moment de la correction, tracez cinq colonnes puis demandez aux élèves de vous donner la graphie à mettre dans chaque colonne ( « s » ; « -ss » ; « c » ; « ç » ; « t ») puis faites venir des élèves au tableau qui écrivent les mots de l’activité dans la bonne colonne tout en prononçant ce mot. Donnez cinq minutes aux élèves pour chercher dans leur livre ou leur cahier d’autres mots qui comporte le son [s]. Puis demandez-leur de fabriquer un virelangue avec les mots qu’ils ont trouvés.

Démarche B Prononcez le mot chaise et demandez à vos élèves s’ils entendent le même son qu’auparavant. Demandez à vos élèves si le s de chaise ressemble plus au bruit du serpent ou du moustique.

Démarche C

Distribuez la fiche FT U5P73 et demandez à vos élèves de classer les différents mots qu’ils entendent dans le tableau selon le son [s] ou [z] FT U5P73 qu’ils entendent.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.



Pour en savoir plus : Le son [s] : l’air passe entre l’avant de la langue et les dents supérieures. Il n’y a pas de vibration des cordes vocales. Le son [s], en français, a plusieurs graphies : « c » (suivi de -i et -e) « ç » (suivi de -a, -o, -u) « -ss » (entre deux voyelles), « s » (entre une consonne et une voyelle), « t » (suivi de -ie, de -ion ou -ien). Citron, cet, ça, maçon, reçu, assis, chanson, démocratie, nation, patient.

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 5 p.55

Pourquoi pas ! 1

2. Le corps et les sensations

(p. 74)

4 Le docteur de Zone jeune



Objectifs de l’activité : travailler la compréhension et l’expression écrites ; savoir exprimer un conseil avec devoir/il faut suivis de l’infinitif ; aborder le lexique des sensations ; interagir oralement en se justifiant ; réviser les adverbes d’intensité et le lexique des sensations.

MISE EN ROUTE Posez une série de questions aux élèves pour introduire le vocabulaire des sensations que vous écrirez au fur et à mesure de leurs réponses. Proposez-leur des choix si les réponses ne viennent pas naturellement. Comment vous sentez-vous aujourd’hui ? Fatigué ou reposé ? Quand vous êtes fatigué, que faites-vous ? Vous regardez la télé ? Vous dormez ? Qu’est-ce qui influence votre état physique ? Votre humeur ? Les saisons, le temps, les jours de la semaine ? À quelle heure vous commencez à avoir faim ? Quand vous avez soif, qu’est-ce que vous buvez ? De l’eau, un jus de fruit, un soda ? Vous pouvez faire un échauffement avec les élèves pour introduire le vocabulaire du corps. Faites lever les élèves, et si vous en avez la possibilité, faites en sorte qu’ils forment un cercle. Faites un exercice d’échauffement en demandant aux élèves de vous imiter : Levez les bras. Pliez les bras. Tournez vos poignets. Écartez les doigts de la main. Levez une jambe. Tournez la cheville, le pied. Bougez les hanches de droite à gauche. Faites un cercle avec votre tête... Vous pouvez ensuite jouer à Jacques a dit : «  Jacques a dit : touchez votre tête » : les élèves doivent toucher leur tête. « Touchez votre tête » : les élèves ne bougent pas. Si un élève se fait piéger, c’est lui qui doit mener le jeu.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 07 / 18

Faites asseoir vos élèves et demandez-leur d’observer l’illustration de l’activité 4.A, celle qui est la plus à droite, et dites-leur de vous décrire comment se sent le personnage. Il est fatigué, il a chaud, il a soif. Faites observer l’ensemble du document à vos élèves et demandez-leur de réagir librement en faisant des hypothèses sur son contenu. Puis demandez-leur de vous décrire précisément le contenu de la page pour prendre connaissance du document dans sa totalité : Il y a la photographie d’une femme docteur, celle d’une fille qui prend son petit déjeuner, un titre, une lettre, l’illustration d’un adolescent fatigué avec un cartable énorme, un schéma avec le vocabulaire des parties du corps et un texte. Demandez à vos élèves s’ils connaissent des émissions de télévision, de radio ou des sites Internet qui font appel à un médecin pour aider les jeunes. Cherchez à savoir si l’un d’entre eux ou un de leurs proches ont déjà eu recours à ce genre d’émission et ce qu’ils en pensent. Laissez-les s’exprimer librement sur ce type d’émissions, sur les problèmes physiques qu’ils peuvent avoir.



Démarche A

Demandez aux élèves de lire le message de Benjamin et la réponse du docteur puis de dire ce qu’ils ont compris en général en répondant simplement aux questions de compréhension globale.

Pourquoi pas ! 1

Notez les réponses des élèves au tableau et faites observer à votre classe la construction grammaticale des phrases avec ces deux verbes, puis demandez-leur de vous en expliquer l’utilité.





Corrigés



Causes Conseils possibles Le sommeil Il faut se coucher tôt et dormir huit à neuf heures par nuit. Le stress Il doit parler de ses problèmes à ses parents ou à ses professeurs. La mauvaise Il faut bien manger. alimentation Il faut prendre un bon petit déjeuner et manger des fruits et des légumes tous les jours.

Démarche B

Invitez les élèves à réagir au problème de Benjamin et à la réponse du docteur en leur posant quelques questions. Est-ce que vous avez le même problème que Benjamin ? Qui se sent fatigué ou stressé en ce moment ? Quels conseils vous trouvez justes ? Lesquels vous semblent superflus ? Avez-vous d’autres conseils à ajouter ? Qui ne mange pas de fruits ni de légumes tous les jours ?

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Qui ? Quand ? Comment ? Quoi ? Benjamin écrit une lettre à un docteur parce qu’il se sent fatigué et se demande si c’est normal, le docteur lui explique que c’est normal à son âge et lui donne des conseils. Demandez aux élèves de relire la lettre du docteur une deuxième fois et de dire quelles sont les raisons de la fatigue de Benjamin évoquées par le médecin. Ne pas faire assez de sport, le stress, le manque de sommeil. Distribuez la fiche FT U5P74 et demandez aux élèves d’observer maintenant les solutions proposées par le docteur en faisant une seconFT U5P74 de lecture et,en remplissant le tableau qui se situe sous la lettre. Ils comparent avec leur voisin puis vous procédez à la correction en demandant aux élèves de faire des phrases pour vous donner les bonnes réponses. Pour cela, encouragez-les à utiliser les verbes « falloir «  et « devoir ».

Demandez aux élèves de former des groupes de quatre puis de se poser les questions précédentes entre eux. Invitez vos élèves à être précis en utilisant des adverbes de fréquence dans leur réponse. Pour s’aider, ils peuvent regarder On a besoin de… à la page 75. Ensuite, demandez à un rapporteur de faire un bilan des réponses de son groupe en réutilisant les adverbes de quantité pour l’ensemble du groupe.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 08 / 18

Demandez au reste de la classe de réagir en donnant des conseils à ce groupe. Pour cela, encouragez-les à regarder On a besoin de… pour conjuguer le verbe « devoir » correctement.



5 Aïe ! Ça fait mal ! (p. 75) Objectifs de l’activité : exprimer oralement la douleur ; introduire le lexique des parties du corps ; aborder et manipuler l’article contracté ; compréhension écrite : justifications, notions d’intensité et de quantité.

Vous devez faire plus de sports si vous êtes fatigués.



Pour aller plus loin Photocopiez les fiches FA 5.07 A et FA 5.07 B sur du papier cartonné pour un groupe de trois élèves. Découpez les cartes de chaque FA 5.07 A fiche et distribuez un jeu à chaque groupe. FA 5.07 B Demandez aux élèves de disposer les cartes face cachée sur la table puis expliquez-leur les règles du jeu. Chaque joueur pioche deux cartes. Si c’est une carte-phrase, il la mime au groupe qui doit deviner et dire comment l’élève se sent, si c’est une carte-image, il doit faire une phrase pour dire ce que représente cette image. Pour gagner, il faut trouver le plus de paires correctes.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Pour en savoir plus : Doc : il s’agit ici de l’abréviation du mot « docteur » (le ou la docteur/e) qu’on peut trouver dans la presse ou dans les émissions de radio ou de télévision. En langage familier, les Français utiliseront le terme de « toubib ». Le  malade qui va voir le médecin s’appelle aussi un « patient » ; en général, le médecin prescrit une « ordonnance » au patient qui va acheter ses médicaments à la pharmacie ; il doit alors présenter sa « carte vitale », carte d’assurance maladie, sur laquelle figure son numéro de « sécurité sociale » (organisme qui va rembourser une partie des médicaments). Il faut : cette construction du verbe impersonnel falloir, permet de donner un conseil. Elle est suivie d’un infinitif qui peut luimême être précédé d’un adverbe. Il faut bien manger. Devoir  : ce verbe se conjugue à toutes les personnes et permet d’exprimer un conseil ou une obligation ; comme « il faut », il est suivi d’un infinitif. Je dois faire du sport.

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 7 p. 56

Pourquoi pas ! 1





MISE EN ROUTE

Formez des groupes de trois puis distribuezleur la fiche FA 5.08 photocopiée et de la colle. Demandez-leur de découper les trois parties FA 5.08 de la fiche et de former un petit tas des étiquettes de mots désignant les parties du corps. Expliquez aux élèves qu’ils doivent observer la première fiche pendant cinq minutes, de manière à mémoriser toutes les parties du corps. Ramassez ensuite cette fiche. Expliquez-leur maintenant qu’ils ont cinq minutes pour coller les petites étiquettes au bon endroit sur la deuxième fiche. La première équipe qui a fini avec toutes les réponses correctes gagne. Pour réviser les sports et vérifier leurs connaissances des parties du corps, demandez aux élèves les parties du corps qui sont sollicitées dans tel ou tel sport. C’est le moment d’insister sur le genre de chaque partie de manière à leur expliquer par la suite les règles de l’article contracté. Vous pouvez noter les parties du corps au tableau en les plaçant dans trois colonnes distinctes : féminin, masculin, pluriel. On utilise beaucoup les bras pour la natation ; au tennis, on utilise surtout un bras.



Démarche A

Faites observer les illustrations aux élèves, demandez-leur quels problèmes ont tous ces jeunes pour introduire l’expression « avoir mal », puis expliquez aux élèves la règle de l’article contracté. Expliquez-leur que la construction à + le = au, et à + les = aux. Au féminin, l’article ne se contracte pas. Écrivez au tableau trois exemples. J’ai mal aux dents. J’ai mal au bras. J’ai mal à la tête Invitez-les maintenant à observer les illustrations et à compléter les phrases correctement. Lors de la correction, vous pouvez demander aux élèves d’imaginer pourquoi ces jeunes ont mal à cet endroit, l’illustration peut les aider.

UNITÉ 5

On s’amuse !

Vous leur demanderez également de proposer des conseils pour remédier à ces problèmes.

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 6 p. 56, 9 p. 57

Il a mal au ventre parce qu’il boit trop de soda. Il doit manger plus souvent des fruits et des légumes.



Corrigés 







1 - Il a mal à la jambe. 2 - Elle a mal aux yeux. 3 - Elle a mal au dos. 4 - Il a mal au ventre. 5 - Il a mal aux dents.

Démarche B Distribuez la fiche FT U5P75. Demandez aux élèves de regarder les cinq dessins, puis demandez-leur de compléter le texte sous le desFT U5P75 sin.



Corrigés

2 – Elle a mal aux yeux. 3 – Elle a mal au dos. 4 – Il a mal au ventre. 5 – Il a mal aux dents.

Proposez-leur ensuite de rajouter des adverbes d’intensité puis de les classer de la plus faible intensité à la plus forte. Propositions Il a mal au ventre ; Elle un peu mal aux yeux ; Elle a assez mal au dos ; Il a très mal à la jambe ; Il a trop mal aux dents.

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Demandez aux élèves de trouver des causes à tous ces maux. Puis interrogez-les pour savoir si eux aussi connaissent les problèmes évoqués dans l’activité et si les raisons sont identiques. Invitez-les à évoquer d’autres problèmes et d’autres raisons, encouragez-les à utiliser l’adverbe approprié.



Pourquoi pas ! 1

GUIDE DU PROFESSEUR 09 / 18

Pour aller plus loin

Jeu de rôle Formez des groupes de cinq élèves et expliquez-leur la situation : un docteur est invité dans une émission de radio, le présentateur de l’émission reçoit des appels d’adolescents qui lui exposent leur problème. Le médecin doit y répondre simplement. Demandez-leur de définir leurs rôles et de préparer quelques phrases qu’ils diront pendant l’émission. Faites ensuite passer chaque groupe devant le reste de la classe. Invitez les élèves à évaluer leur propre prestation et au reste de la classe à donner leur opinion sur ce qu’ils ont vu. Vous pouvez également enregistrer puis écouter leur prestation.



QuAR T

i

eR

l



As-tu un cœur d’or ?



Démarche

ibR e

(p. 78)

Demandez aux élèves d’observer les illustrations, de les décrire et de les commenter. Pour les aider, posez-leur quelques questions : Que représente l’illustration ? Quelle partie du corps elle met en valeur ? Qu’est-ce qu’elle peut signifier ? Quel adjectif peut-elle illustrer ? Faites lire aux élèves les expressions qui se trouvent sous les illustrations et demandezleur s’ils en comprennent le sens (en s’aidant de l’illustration et des expressions de leur propre langue). Finalement, demandez aux élèves de se mettre par deux et de trouver les définitions qui correspondent à chaque illustration. Corrigez avec toute la classe. Puis, vous pouvez en choisir d’autres : En avoir plein le dos ; Une explication tirée par les cheveux ; Ne pas en croire ses yeux ou ses oreilles ; Il a le bras long ; Ca se voit comme le nez au milieu de la figure. Mimes Au préalable, demandez aux élèves dans quelle situation on pourrait utiliser ces expressions. Quand un adolescent ne fait rien un professeur peut lui dire qu’il a  « un poil dans la main ». Si un enfant est imbu de lui-même, on dit qu’il a « la grosse tête ». Puis, demandez-leur de se mettre par quatre et d’imaginer une situation correspondant à une expression idiomatique. Chaque groupe passe ensuite au tableau, mime la situation sans parler et le reste de la classe devine de quelle expression il s’agit.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 10 / 18

Pourquoi pas ! 1

3. La détente (p. 76)

Pour en savoir plus : La langue française possède beaucoup d’expressions idiomatiques et les Français les utilisent souvent. Certaines sont construites à partir des mois de l’année, d’autres à partir d’animaux, de fruits, de légumes… Ici, la rubrique du magazine présente des expressions idiomatiques utilisant les parties du corps.



6 « Accro » à la télé ? Objectifs de l’activité : lire pour faire un test individuel ; exprimer la quantité ; comprendre et poser des questions avec quel/quelle et combien de temps ; utiliser à l’écrit l’expression des loisirs et la quantité.

eR

l



QuAR T



Z* O * M &R*O*M



i

ibR e

(p. 81)

Mardi gras !

Avant de commencer la lecture de la bande dessinée, posez quelques questions à vos élèves : Est-ce que vous faites partie d’un club de sport ? Lequel ? Est-ce que vous faites du judo ou du karaté ? Pour vous est-ce que ces deux sports sont des sports violents ? Pourquoi ?

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Demandez aux élèves d’observer les illustrations de la bande dessinée sans lire les textes. Et demandez-leur de vous raconter ce qui se passe ou ce qui est frappant entre le début et la fin. Les adolescents regardent une affiche de judo ou de karaté, ils parlent entre eux, ils s’inscrivent et ils tombent et ils se font mal. Proposez aux élèves de faire une lecture expressive de la bande dessinée. Vous avez besoin de cinq volontaires (les deux adolescents qui s’inscrivent, les deux copains près de l’arbre et le professeur de judo). Vous pouvez travailler avec toute la classe les onomatopées de la septième vignette, constituées de bruits et de cris de douleur. Vous pouvez constituer par exemple un chœur d’élèves qui fait les onomatopées. Commentez la BD avec vos élèves après cette lecture. Vous pouvez leur demander s’ils se sont faits mal un jour en faisant du sport. Demandez à chacun d’expliquer ce qui se passe.



MISE EN ROUTE

Demandez aux élèves d’observer les illustrations de la page 76 et de faire des hypothèses sur le thème de cette nouvelle page. Demandez aux élèves de se mettre par deux, les uns sont les élèves A, les autres les élèves B. Expliquez-leur que l’activité consiste à parler ou à écouter leurs camarades pendant trois minutes sur un thème précis : la télévision. Les élèves A commencent et les B ne font qu’écouter attentivement. Contrôlez le temps puis demandez aux élèves d’inverser les rôles mais cette fois-ci ils doivent parler de leurs programmes favoris. Au bout de trois minutes, demandez aux élèves A de trouver un autre partenaire B et de recommencer à parler de la télévision mais deux minutes seulement. Inversez les rôles les élèves B parleront pendant deux minutes de leurs programmes préférés. N’ayez pas peur de l’aspect répétitif, les élèves parlent à d’autres interlocuteurs et peuvent ainsi améliorer leur discours. Faites à nouveau changer les élèves de partenaires et, cette fois-ci, les élèves A parleront de leurs programmes favoris et les élèves B de la télévision en général pendant une minute. Une fois la minute écoulée, faites un bilan de l’activité avec vos élèves. Demandez-leur ce qu’ils ont appris ou retenu de ces échanges, puis posez-leur des questions sur la communication lors de cette activité : Qu’est-ce qui a été le plus facile : écouter ou parler ? À quel moment il a été plus facile de parler : la première fois, la deuxième ou la dernière ? Qu’est-ce qui vous a aidé à parler ? Quelles phrases se sont répétées ? Est-ce que vous avez réutilisé des phrases de vos camarades ?



Démarche A

Demandez aux élèves s’ils pensent être « accro » à la télévision et pourquoi.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 11 / 18

Pour le savoir, distribuez-leur la fiche FT U5P76 demandez-leur d’abord de faire le test en lisant les questions et en y répondant, puis en fermant leur livre. Ils doivent ensuite vous FT U5P76 résumer les questions qu’ils ont retenues le plus précisément possible. Notez au tableau le début des questions pour mettre en valeur le pronom interrogatif « quel ». Si c’est nécessaire, les élèves peuvent rouvrir le livre quelques instants puis le refermer ensuite et compléter avec les questions qui manquent. Faites observer aux élèves les variations du pronom interrogatif « quel », et demandezleur les origines de ces variations (il est adjectif et il s’accorde avec le nom qui suit). Vous pouvez leur demander de formuler d’autres questions avec ce pronom interrogatif et de les poser à leur voisin. Révisez les heures avec les élèves et faitesleur pratiquer la question de la durée en variant les activités dans la question « combien de temps tu passes à… ? ». Pour cela, faites circuler une balle et expliquez aux élèves qu’ils doivent changer d’activité à chaque question.

Combien de temps tu passes à faire du sport ? Combien de temps tu mets pour venir au collège ? Combien de temps tu passes à faire tes devoirs ?

Démarche B

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Vous procéderez à trois écoutes. Lors de la première écoute, demandez aux élèves de restituer le contexte de l’interview en répondant aux questions Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? LE piste 40 Un journaliste interroge Sébastien dans la rue, pour savoir combien de temps par jour il regarde la télévision et le type d’émissions qu’il regarde. Avant la deuxième écoute, séparer la classe en deux, demandez à une moitié de classe de noter les émissions que Sébastien regarde et à l’autre la durée qu’il passe devant la télé. Changez les rôles à la troisième écoute et demandez aux élèves de comparer leurs réponses entre eux puis avec l’ensemble de la classe. Sébastien regarde des courses de motos, des films de science-fiction, des reportages animaliers et une série. Il passe trois heures, après l’école, à regarder la télé et une heure avant de partir au collège. Demandez-leur maintenant de répondre à la question du livre : « Est-ce que Sébastien est accro à la télévision ? ». Chaque réponse doit être justifiée. Encouragez-les à varier les structures pour donner leur opinion.

Pourquoi pas ! 1

Je pense/ je crois/ à mon avis/ selon moi… et à s’opposer à leur camarade. Je ne suis pas d’accord/ Je ne suis pas tout à fait d’accord/ je suis entièrement d’accord…



Démarche C

Expliquez aux élèves qu’ils vont maintenant interroger leur camarade pour savoir si eux aussi sont accros à la télévision. Demandez-leur de reprendre le test « accro à la télé » et de poser les questions à leur voisin à l’oral. Laisser-leur cinq minutes puis inverser les rôles, ensuite demandez à chaque élève de présenter le « profil télé » de leur camarade. Là encore, demandez aux élèves de varier les structures pour donner leur opinion. Pour comparer les habitudes de chacun de vos élèves, vous pouvez noter au tableau le temps que chacun passe à faire telle ou telle activité et leur demander de comparer et de faire un bilan pour l’ensemble de la classe.



Démarche D

Faites observer les illustrations aux élèves et demandez-leur quelle activité leur prend le plus de temps par jour ou par semaine. Invitez-les ensuite à écrire dans leur cahier une phrase pour chaque activité. Demandezleur d’indiquer une durée précise ou d’utiliser l’expression « plus ou moins » s’ils ne connaissent pas la durée exacte. Dans un deuxième temps, demandez aux élèves d’écrire trois phrases supplémentaires pour réutiliser les adverbes de quantité vus dans les pages précédentes. Je passe trop de temps à faire mes devoirs. Je ne passe pas assez de temps à dormir. Je passe beaucoup de temps à écouter de la musique, etc.



Pour aller plus loin

Pour insister sur le questionnement et la durée, demandez aux élèves de se mettre par deux et de refaire un sondage mais cette foisci avec l’ordinateur, la chaîne hi-fi ou le téléphone portable. Demandez-leur de reprendre ou de s’inspirer des questions du livre. Quand leur test est écrit, ils se déplacent dans la classe pour poser leur question à d’autres camarades.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 12 / 18

Pour en savoir plus : Accro : ce terme familier (abréviation d’accroché) désigne une attitude de dépendance vis-à-vis de quelqu’un ou de quelque chose dont on ne peut pas se passer.





7 Qu’est-ce qu’on va regarder ce soir ? (p. 77)

Objectifs de l’activité : travailler de manière autonome : apprendre à lire seul une programme TV français en se servant des acquis dans la langue mais aussi de ses propres références culturelles ; réemployer le « on » générique, le pronom interrogatif « quel » et la négation ; s’exprimer à l’écrit : le lexique du goût et des émissions télévisées.



MISE EN ROUTE

Le jour précédent, vous aurez demandé à vos élèves d’apporter un programme de télé. Vous pouvez introduire l’activité en posant quelques questions à vos élèves à propos de la programmation télévisuelle de leur pays. Les élèves peuvent se baser sur ce qu’ils ont apporté pour répondre aux questions suivantes : 

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Combien de chaînes de télévision il existe dans leur pays ? À quelle heure commence la programmation ? À quelle heure se termine-t-elle ? Quelles sont les émissions les plus célèbres ? Est-ce que quelqu’un connaît le programme d’aujourd’hui à la télévision ? Demandez aux élèves d’observer la grille de leur livre pendant cinq minutes en essayant de mémoriser quelques informations. Demandezleur de fermer le livre et posez-leur quelques questions pour tester leur mémoire : Quel est le nom des deux chaînes dont on présente les programmes ? France 2 et France 4. Les programmes sont extraits de quel moment de la journée ? L’après-midi. Que représentent les deux illustrations, à quelle sorte d’émission elles font référence ? La scène de la première illustration se passe dans une salle de concert ; la seconde dans la savane : on voit des girafes.

Pourquoi pas ! 1

Demandez aux élèves d’ouvrir à nouveau leur livre et de vérifier leurs réponses à deux. Invitez-les ensuite à commenter librement la grille de programmation, en la comparant par exemple avec celle de leur pays.

Démarche A

Invitez les élèves à observer attentivement la grille et à trouver à quel type de programme se réfère le nom des émissions. Demandez-leur de souligner les mots qu’ils connaissent d’une couleur et d’une autre couleur ceux qu’ils comprennent même s’ils ne les ont pas rencontrés avant. Au moment de la correction, demandez à vos élèves de faire des phrases pour présenter leurs hypothèses et de les justifier. Je pense que Les amis de Mickey est un dessin animé parce que Mickey est un personnage de Walt Disney.



Corrigés possibles





Une émission de musique : Boîte à clip Un jeu : 1 million d’euros en poche Le journal télévisé : Journal Un documentaire : Kenya, le secret de la savane Un dessin animé : Lucky Luke Une série : Amour et passion Un film : Harry Potter

Demandez aux élèves de comparer cette grille (le nom, le type et la durée des émissions) avec la grille de programmation de leur pays. Vous pouvez introduire à ce moment-là l’utilisation du « on », ayant le sens de nous, en leur donnant quelques exemples, en leur faisant remarquer qu’on l’utilise surtout à l’oral à la place de nous, mais que le verbe qui l’accompagne se conjugue à la troisième personne du singulier, comme il. Chez moi, on regarde le journal à 20 h 00. Mon frère et moi, on regarde beaucoup les matchs de foot.



Démarche B

Invitez maintenant les élèves à produire des phrases comme dans l’exemple, en utilisant « on » pour parler d’eux et de leur famille. Pour les aider, et pour diversifier les réponses, posez-leur différentes questions : Quand regardez-vous la télévision en famille ? Où regardez-vous la télévision chez vous ? Quelles émissions préférez-vous regarder ensemble ? Combien de postes de télé y a-t-il chez vous ? Où sont-ils ? Demandez aux élèves de reprendre ces questions en binôme. Laissez-leur cinq minutes pour s’interroger entre eux.

UNITÉ 5



On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 13 / 18

Pendant leur échange, écrivez au tableau quatre questions faisant apparaître les variantes du pronom interrogatif « quel ». Quel programme vous préférez regarder en famille ? Quelle émission vous aimez regarder entre amis ? Quels films vous allez voir au cinéma en famille ? Quelles séries télévisées passent dans votre pays ? Demandez maintenant aux élèves d’observer ces quatre phrases et d’expliquer pourquoi le pronom interrogatif est différent dans chaque question. Lisez ensuite ces questions et demandez-leur si cette différence s’entend à l’oral. Demandez à quelques volontaires d’inventer des questions à leur tour puis à toute la classe d’écrire dans leur cahier quatre questions de leur choix comportant les différents pronoms interrogatifs. Passez dans les rangs pour vérifier la justesse de leurs questions puis, dites aux élèves de les poser à leur voisin et d’écrire la réponse dans leur cahier.

Pour aller plus loin



Distribuez la fiche FA 5.09 à vos élèves pour faire le point sur le « on ». FA 5.09

Démarche C

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Matériel nécessaire : feuilles de couleur, crayons de couleur, colle, extraits de revues de télévision française (Télérama, Télé 7 jours, Télé star, Télé Z…) ou francophones que vous trouverez sur Internet ou dans des kiosques. Distribuez le matériel à chaque groupe. Expliquez aux élèves qu’ils disposent de quinze minutes pour créer leur grille de programmation idéale en inventant le nom et la durée de chaque émission et en s’inspirant des grilles que vous leur aurez distribuées. Prévenez vos élèves qu’ils seront évalués et écrivez au tableau les critères d’évaluation :

Suggestion de critères d’évaluation Présentation claire, attrayante et lisible...................................... ... / 2 points Originalité : titres et programmes . ........................ ... / 2 points Vocabulaire riche, varié et bien utilisé.............................. ... / 2 points Syntaxe et orthographe.............. ... / 4 points

Pourquoi pas ! 1

Affichez les grilles aux murs de votre salle de classe et invitez les élèves à se déplacer pour observer celles de leurs camarades et pour donner leur avis sur ce qui est réussi et ce qui l’est moins. Pour aller plus loin Distribuez la fiche FA 5.10 et demandez à vos élèves de consulter le site www. francetelevision.fr et de choisir le programme FA 5.10 de télévision qui leur plaît le plus et celui qui leur plaît le moins. Ils devront ensuite donner leur raison (j’aime, j’aime pas, je déteste...). C’est le moment idéal de montrer à vos élèves quelques émissions de télévision francophones que vous trouverez sur Internet ou que vous aurez pu enregistrer sur une télévision classique. Sélectionnez des extraits de plusieurs types d’émissions : une série, un jeu, les informations, des publicités… Demandez à vos élèves de donner leur opinion sur ce qu’ils ont vu et de comparer avec leurs propres émissions.

Pour en savoir plus : En France, il y a six chaînes non câblées : TF1 : chaîne privée très regardée qui a pour vocation de divertir ; FR2 : chaîne publique qui a pour vocation d’informer ; FR3 : chaîne publique avec des variantes régionales à certains horaires ; Canal + (ou la 4): c’est une chaîne payante, mais que l’on peut voir « en clair » à certains moments de la journée. Elle est spécialisée dans le cinéma et le sport. France 5 et Arte : la première est française et elle occupe la programmation de la journée, la seconde est franco-allemande et sa diffusion commence à 19 h. M6 : chaîne privée spécialisée dans la musique, les actualités de courtes durée et visant un public jeune. Programme et sites de chaînes télévisées sur Internet : www.radiotv.org www.france2.fr www.france3.fr www.france5.fr www.arte.tv/fr/t0.html www.canalplus.fr www.m6.fr www.tv5.org

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 14 / 18

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 10 p. 57, 11 p. 58, 12, 13, 14 p. 59, Mot à mot p. 62, Connectetoi ! p. 63

4. Inviter un ami





Objectifs de l’activité : associer l’image et le lexique pour une meilleure compréhension de l’écrit ; utiliser le futur proche dans l’expression orale et se justifier avec parce que ; comprendre un refus et une acceptation ; inviter quelqu’un par écrit ; répondre et exprimer le refus ou l’acceptation.

MISE EN ROUTE Pour introduire cette nouvelle page, intéressez-vous aux activités que font vos élèves le week-end. Posez-leur quelques questions pour renforcer leur vocabulaire. Vous noterez les nouveaux mots au tableau. Vous pouvez également apporter des photos de magazines illustrant ces activités (acheter des vêtements, aller à la bibliothèque, etc.) Quelles activités vous aimez faire le weekend ? Qu’est-ce que vous êtes obligés de faire le week-end ? Vous faites ces activités tout seuls, en famille ou avec des amis ? Comment invitez-vous vos amis, par téléphone, courriel, sms, cartes ? Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Démarche

Lisez ou faites lire les activités que Louise doit faire ce week-end. Puis demandez à vos élèves de les associer à des petites annonces des boutiques. Invitez-les ensuite à faire des phrases et à justifier leur choix pour donner leur réponse. Si Louise veut manger des crêpes, elle peut aller Chez Minette, parce que c’est une crêperie qui fait des crêpes bretonnes.

(p. 78)

8 Louise prépare son week-end (p. 78)





Demandez aux élèves d’observer les illustrations et de trouver leur utilité. Invitez-les à lire les titres et à imaginer de quels lieux il s’agit. Il s’agit de petites annonces de publicité de magasins que l’on peut trouver dans des journaux. Il y a une boutique de jeux, une cédéthèque, un garage moto, une crêperie, un cinéma, un gymnase, une papeterie. Demandez aux élèves s’ils ont l’habitude de fréquenter ces lieux le week-end et s’ils connaissent d’autres noms de boutiques.

Pourquoi pas ! 1



Corrigés





Manger une crêpe Chez Minette. Voir un film au ciné Renoir. Acheter un CD à la cédéthèque. Voir un match de basket au gymnase municipal. Trouver un cadeau d’anniversaire à Dragons et chevaliers ou à la papeterie Micheline. Acheter du papier à la papeterie Micheline ; Acheter un phare de vélo chez Jackie.

Encouragez vos élèves à varier les structures pour vous répondre et à réutiliser le pronom on. À la papeterie, on peut acheter du papier, donc si Louise veut du papier spécial pour son exposé d’histoire elle peut aller à la papeterie Micheline. Demandez ensuite aux élèves de se mettre par deux et d’imaginer le programme du week-end de Louise compte tenu de tout ce qu’elle veut faire. Demandez-leur de préciser les heures ou les moments de la journée en s’aidant de on a besoin de… Chaque groupe expose ensuite l’emploi du temps qu’il a choisi au reste de la classe et explique pourquoi.



Démarche B

Demandez aux élèves de lire les messages et de souligner les activités qui y sont proposées. Ensuite invitez les élèves à dire ce que chaque ami propose de faire à Louise : Miriam veut préparer un exposé d’histoire. Un ami l’invite à une fête d’anniversaire. Lola veut aller au cinéma avec des amis. Kevin veut voir un match de basket. Maintenant, demandez aux élèves de souligner les indicateurs temporels et de vous les dicter : Demain à 17 h, dimanche, demain à 14 h, dimanche matin à 10 h. Demandez-leur si ces activités se situent dans le présent, le futur proche ou le futur lointain. Invitez-les ensuite à observer les formes verbales des messages et à vous les dicter :

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 15 / 18

Qui veut participer au marathon du collège ? Dommage, je ne suis pas libre. Est-ce que tu peux ouvrir la fenêtre ? Ok, ça marche. Est-ce que vous voulez aller au cinéma la semaine prochaine ? Super ! Vous pouvez rester après la classe pour faire un exposé ? Désolé, nous avons cours de maths. ....

on va préparer ; je vais organiser ; on va voir ; je vais voir ; ils vont jouer. Écrivez ces verbes au tableau et demandez aux élèves de décomposer leur structure et de vous expliquer comment on construit un futur proche (le verbe aller conjugué au présent + infinitif). Dites-leur de vous dicter la conjugaison du verbe « aller ». Invitez ensuite les élèves à vous donner leur programme du week-end en faisant des phrases au futur proche. Démarche C



Dites aux élèves de lire les réponses de Louise et de les associer avec les messages précédents.

Demandez aux élèves de se mettre à la place de Louise et de choisir l’activité qu’ils préfèrent tout en se justifiant.

Demandez-leur de noter celles qui expriment un refus et celles qui expriment une acceptation et comment : d’accord, désolée, je ne peux pas, super, ça marche... Maintenant, demandez aux élèves de faire des phrases pour expliquer les choix de Louise. Elle accepte de venir à l’anniversaire parce qu’elle adore les fêtes. Elle refuse d’aller voir le match de basket parce qu’elle doit garder son frère.



Corrigés

Elle accepte l’invitation à la fête d’anniversaire (message 1), et celle au cinéma (message 3). Pour réutiliser les expressions de Louise, faites des propositions à quelques élèves et demandez-leur d’accepter ou de refuser : Vous voulez que je vous donne des devoirs ? Impossible, on a un examen ! Quelqu’un veut bien me chanter une chanson ? Désolé, je chante très mal !

Démarche D

Je vais voir le match de basket parce que j’adore le sport et je fais du basket. J’accepte d’aller au cinéma parce que j’adore ça !

1-3 ; 2-1 ; 3 - 4 ; 4-2 .

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Pourquoi pas ! 1

Demandez-leur de se mettre par trois et de faire des petits dialogues entre eux. Chacun invite ses partenaires et ces derniers acceptent ou refusent.



Démarche E

Expliquez aux élèves qu’ils vont entendre une conversation entre Louise et une amie trois fois. Lors de la première écoute, ils doivent noter les activités qu’on lui propose de faire. LE piste 41 Lors de la deuxième écoute, demandez-leur de noter ce qu’elle accepte et ce qu’elle refuse, pourquoi et quelles expressions elle utilise. La troisième écoute doit leur permettre de noter l’heure et la place du rendez-vous et de vérifier leur réponse précédente. Demandez aux élèves de comparer leur réponse avec celles-de leur voisin avant de procéder à une correction.



Corrigé

Louise accepte d’aller au zoo demain à 14 h mais pas de passer chez Manon parce qu’elle va à la danse.



Démarche F

Distribuez des petits papiers aux élèves et demandez-leur d’inventer un message pour proposer une activité à un élève de la classe. Demandez-leur de réutiliser le futur proche, de préciser l’heure et les lieux de rendez-vous ou de l’activité proposée. Encouragez-les à s’inspirer des messages reçus par Louise. Précisez-leur enfin qu’ils doivent inventer un pseudonyme pour qu’on ne les reconnaisse pas. Ramassez les petits papiers et redistribuez-les au hasard à d’autres élèves.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 16 / 18

Démarche G



Pour aller plus loin

Jeu du questionnaire  Pour pratiquer les conjugaisons et les repères temporels, écrivez au tableau les phrases cidessous. Faites sortir un volontaire. Lisez les questions et demandez aux élèves la réponse qu’ils choisissent et qu’ils doivent mémoriser. Faites entrer l’élève. Toute la classe lit en même temps la première question. Le volontaire propose une réponse, si elle est correcte, les élèves lisent tous ensemble et à haute voix la question suivante, sinon ils relisent la question et le volontaire propose une autre réponse. Quand la réponse est correcte, il peut continuer, sinon il doit toujours revenir à la première question. Quand le jeu se termine,vous pouvez demander à un autre élève de sortir et recommencer le jeu.

FA 5.11

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 15 p. 60, la grammaire c’est facile ! p. 61



Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

3. Qu’est-ce que Noémie va faire demain ? a) Elle va sortir avec des amies. b) Elle va voir un match de tennis. c) Elle va aller à une fête d’anniversaire. 4. Qu’est-ce que vous allez faire ce weekend ? a) Nous allons danser en discothèque. b) Nous allons visiter Paris. c) Nous allons faire nos devoirs. 5. Qu’est-ce qu’ils vont faire la semaine prochaine ? a) Ils vont partir en vacances. b) Ils vont faire leur exposé. c) Ils vont commencer les cours de danse.

sons

Des et des

lettres

(p. 79)

9 Le son [Z] : j ou g



Objectifs de l’activité : faire écouter et sensibiliser au son [ Z] et apprendre à l’écrire.



MISE EN ROUTE

Invitez les élèves à observer l’illustration de cette activité et demandez-leur quel son est illustré. Invitez-les à faire des hypothèses sur ce que l’illustration représente, posez-leur quelques questions pour les aiguiller. Pourquoi il soulève les lettres ? Pourquoi le g est plus haut que le j ? Quelles différences vous faites entre ces deux lettres ? Quelles voyelles sont écrites sur les bras du personnage ?

1. Qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui ? a) Je vais aller au restaurant. b) Je vais aller nager. c) Je vais acheter des nouveaux vêtements. 2. Qu’est-ce qu’il va faire ce soir ? a) Il va aller au cinéma. b) Il va regarder la télé. c) Il va jouer à l’ordinateur.

Photocopiez la fiche FA 5.11 pour chaque élève. Dites aux élèves de réécrire la lettre en remplaçcant les images par les expressions correctes. Ramassez leur lettre que vous corigerez plus tard.



Distribuez des petits bouts de papier d’une autre couleur sur lesquels les élèves écriront leur réponse. Les élèves lisent l’invitation qu’ils viennent de recevoir : ils écrivent une réponse dans laquelle ils acceptent ou refusent l’invitation en se justifiant. Ramassez puis affichez les invitations et les réponses sur un mur de la classe de manière aléatoire. Demandez aux élèves de retrouver les paires en se déplaçant les uns vers les autres. Chacun doit vous amener une paire qui n’est pas la sienne.

Pourquoi pas ! 1



Démarche A

Expliquez aux élèves qu’ils vont entendre une série de mots comportant le son [Z]. LE piste 42 Demandez-leur de les repérer dans leur livre et de les répéter. Les élèves doivent déduire de leurs observations et de leur écoute que le son [Z] a deux graphies différentes. Il faut qu’ils déduisent, grâce aux exemples du livre, que la lettre  g  se prononce [Z] seulement devant les lettres  i  et e. Vous pouvez faire travailler les élèves par deux afin qu’ils échangent leurs réponses. Au moment de la correction, tracez deux colonnes puis demandez aux élèves de vous donner la graphie à mettre dans ces colonnes (j  ; g ) puis faites venir des élèves au tableau qui écrivent les mots de l’activité dans la bonne colonne tout en prononçant ce mot.

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 17 / 18

Démarche B

Demandez aux élèves de compléter les voyelles qui manquent dans leur cahier.



Corrigés

J devant a, e, i, o, u G devant e et i







Que font nos camarades quand ils ne vont pas au collège ?



Pour aller plus loin

Mettez les élèves par deux et donnez-leur une photocopie de la fiche FA 5.12. Distribuez une fiche A à l’un d’entre eux et une FA 5.12 fiche B à l’autre. Demandez-leur de tenir leur fiche face cachée. Expliquez aux élèves qu’un élève dicte et que l’autre écoute. Quand il a lu toute la dictée, l’autre élève retourne sa feuille et remplit tout ce qu’il a mémorisé. Quand il ne se souvient plus de rien, il retourne sa feuille et demande à l’autre de relire sa dictée puis remplit ce qui lui manque. Le jeu continue jusqu’à ce que le texte à trou soit complet ; à ce moment là, c’est au deuxième élève d’adopter la même démarche et de dicter son texte.

Pour en savoir plus :

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Le son [Z] : l’air passe entre le dos de la langue et le palais, les lèvres sont vers l’avant. Les cordes vocales vibrent. Ce son admet deux graphies différentes : il peut s’écrire avec la lettre g lorsqu’elle est suivie de e ou de i ; avec la lettre  j  suivie de toutes les voyelles (a, e, i, o, u).

Activités de Pourquoi pas ! Cahier d’exercices : 16 p. 60

(p. 82)

Objectifs de l’activité : Pour vos élèves : mobiliser les savoirs et les savoir-faire, s’auto-évaluer ; travailler en coopération pour créer une affiche.

Donnez cinq minutes aux élèves pour chercher dans leur livre ou leur cahier d’autres mots qui comporte le son [Z]. Demandez-leur de vous les dire ou de les dicter à leur voisin.



Notre PORTFOLIO

Pourquoi pas ! 1

Pour vous : évaluer vos élèves, les motiver à réinvestir leurs savoirs et à être autonomes ; leur apprendre à chercher les informations dont ils ont besoin dans leur livre ou dans leur cahier.



MISE EN ROUTE

Rappelez à vos élèves l’objectif de notre dossier, qui constituera le cinquième feuillet de leur Portfolio. Proposez également aux élèves une grille d’évaluation qui leur permettra de savoir sur quoi ils sont évalués, ce qui les motivera. Expliquez-leur qu’ils doivent être capables à ce stade de leur apprentissage de faire l’activité entièrement en français.



Exemple de grille d’évaluation  Excellent Travail de groupe  - discussion en français - rôle de chacun respecté - bonne organisation - bonne gestion du temps Le sondage  - réutilisation des connaissances acquises (vocabulaire et grammaire) - nombre de personnes interrogées respecté Le bilan de l’enquête - correction linguistique (orthographe et morphosyntaxe)

Satisfaisant À améliorer

UNITÉ 5

On s’amuse !

GUIDE DU PROFESSEUR 18 / 18

Pour la bonne réalisation de cette activité, nous vous conseillons de donner un rôle à chaque élève au sein du groupe de quatre. Chacun aura ainsi une activité précise et le temps sera mieux géré.

Suggestion de rôles

Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Le capitaine : il  gère l’équipe, prend les décisions, veille à ce que chacun parle en français, relit la production quand le travail est fini. Le secrétaire : il  gère le temps et le matériel ; c’est lui qui prend des notes pendant le sondage. Le journaliste : il pose les questions lors de l’enquête. Le rédacteur : il  rédige le rapport de l’enquête et prépare la grande feuille avec le capitaine pendant que les deux autres font l’enquête.











Pourquoi pas ! 1

Démarche

Faites observer aux élèves l’encadré de droite et demandez-leur ce qu’ils pensent de la nature de ce document. C’est un sondage sur les goûts de collégiens sur la musique. Faites lire aux élèves la consigne. Demandezleur de la reformuler et de noter le vocabulaire dont ils vont avoir besoin et de trouver éventuellement les pages de leur livre qui le traitent. Demandez-leur de former des groupes de quatre et expliquez-leur que chacun doit avoir un rôle précis. Écrivez ces rôles et leur définition au tableau. Une fois les rôles définis, les élèves discutent ensemble du thème et cherchent des questions relatives à ce thème. Distribuez éventuellement des dictionnaires aux élèves pour qu’ils cherchent le vocabulaire qu’ils ne connaissent pas. Passez corriger les éventuelles erreurs quand le travail est terminé et envoyez le secrétaire et le journaliste interroger les autres pendant que le capitaine et le rédacteur préparent l’affiche. Une fois l’enquête terminée, les élèves rédigent ensemble un bilan, puis chaque groupe expose son enquête au reste de la classe à l’aide de son affiche.