Innover pour soulager la douleur - Fondation Apicil

Ala clinique du Val d'Ouest, l'hypnose concerne les actes de chirurgie dermo- cutanés habituellement réalisés sous anesthésie générale. Dans certains cas,.
1MB taille 13 téléchargements 199 vues
L’enfant communique sa douleur au médecin grâce à une réglette d’évaluation.

Innover pour soulager la douleur

Lettre d’information n°9 - 2ème semestre 2012

La Fondation APICIL a pour objet la lutte contre la douleur physique et psychique à tous les âges de la vie. Elle est reconnue d’utilité publique. epuis 2004, la Fondation APICIL encourage, soutient et accompagne des projets qui permettent d’améliorer la prise en charge de la douleur physique et psychique. Ces différents projets concernent les nouveau-nés, les enfants et les adultes. Parmi les sujets abordés, l’évaluation de la douleur occupe une place essentielle. La Fondation APICIL a déjà fourni 75.000 outils d’évaluation dans les hôpitaux.

L’évaluation de la douleur doit être systématisée et une traçabilité réalisée pour améliorer la prise en charge des patients douloureux. Par ses actions, la Fondation APICIL offre des moyens qui permettent aux soignants d’évaluer pour mieux traiter la douleur. Nathalie Aulnette, directrice de la Fondation APICIL

Recherche Etude de l’effet de la musique sur le cerveau avec l’électroencéphalogramme.

L’écoute musicale pour soulager la fibromyalgie

*

D

e plus en plus d’études scientifiques suggèrent que la musique a un effet sur les réseaux neuronaux impliqués dans les mécanismes de la douleur. La musique agirait notamment sur les sphères motrices et émotionnelles du cerveau que l’on sait particulièrement affectées dans le cas du syndrome fibromyalgique.

L’étude du laboratoire LEAD CNRS de Dijon Lors d’une première phase expérimentale en laboratoire, l’électroencéphalogramme permet pour chaque patient, d’identifier les différents types de musiques qui agissent sur les zones ciblées du cerveau. Dans une deuxième phase qui dure plusieurs jours, chaque patient se voit confier un programme personnalisé d’écoute musicale « antalgique » issu de l’étude expérimentale. Une tablette numérique enregistre les données d’écoute. *La fibromyalgie est une affection chronique caractérisée par des douleurs musculaires diffuses sans causes apparentes. On parle de syndrome fibromyalgique. Il s’agit d’un ensemble de symptômes dont le principal est une douleur chronique étendue et diffuse, permanente, fluctuante, majorée notamment par les efforts. Cette douleur s’accompagne de fatigue, de perturbations du sommeil, de troubles de la mémoire et de la concentration, de troubles dépressifs et anxieux.

www.fondation-apicil.org

Ces données, comparées à la douleur ressentie par les patients sur la même période, ont pour objectif de permettre la mise au point d’un programme personnalisé. L’ambition finale de l’étude est de définir des prototypes scientifiquement crédibles et dont les patients pourront tirer un bénéfice antalgique réel, dans le cadre d’une prise en charge thérapeutique globale. La Fondation APICIL soutient ce projet de recherche innovant qui permet de mieux connaître les capacités du cerveau humain et surtout d’explorer une piste concrète et sans effets indésirables, pour soulager les patients atteints de fibromyalgie. Recherche conduite par E. Bigand et L. Mercadié, Laboratoire LEAD-CNRS de Dijon.

Pratiques innovantes

L’hypnose en anesthésie pédiatrique Depuis quelques années, cette technique connait un intérêt grandissant : réduction des doses médicamenteuses, du stress, de l’agitation, de la douleur et plus grande implication des enfants dans le soin.

A

la clinique du Val d’Ouest, l’hypnose concerne les actes de chirurgie dermocutanés habituellement réalisés sous anesthésie générale. Dans certains cas, l’hypnose permet d’éviter cette anesthésie.

L’hypnose est proposée lors de l’entretien avec le chirurgien en présence des parents. Des petits exercices réalisés lors de la consultation avec le médecin-anesthésiste préparent l’induction hypnotique en identifiant les centres d’intérêt de l’enfant. Avant l’entrée au bloc opératoire, une auxiliaire puéricultrice formée prépare l’enfant pour le rassurer sur l’environnement inhabituel du bloc opératoire. Elle lui fait remarquer la couleur des murs, des vêtements, les bruits de monitoring, etc. Au bloc, l’infirmière anesthésiste communique par gestes avec le chirurgien. Elle sera le seul interlocuteur de l’enfant.

Pauline, 16 ans, doit se faire opérer d’un naevus au bras. Lors de l’entretien avec l’anesthésiste, elle a parlé de son intérêt pour la plongée sous-marine. Au bloc, l’infirmière, Karima lui fait imaginer une plage. Pauline ferme les yeux et la plongée commence ! Pendant toute l’intervention, le dialogue avec Karima est continu, Pauline parle et commente sa plongée. Grâce à la communication qui s’est établie entre le chirurgien et l’infirmière, les éléments de l’intervention sont intégrés dans l’imaginaire de Pauline : l’antiseptique se transforme en eau de mer, les aiguilles en oursins, les frottements en poissons, etc. Après 20 minutes dans la salle d’opération, Pauline ouvre les yeux, elle est consciente et n’a presque rien senti ! Avant l’intervention, on lui a seulement appliqué une crème anesthésiante sur la zone opérée.

Intervention chirurgicale sous hypnose.

Financée par la Fondation APICIL, la formation à l’hypnoanalgésie de toute l’équipe est essentielle pour la réussite des interventions.

La socio-esthétique au service des malades

L

aëtitia travaille pour l’association « Eveil des sens », elle intervient depuis 1 an à l’hôpital de Trévoux pour apporter des soins de socio-esthétique*. Elle propose aux patients des soins du visage, des mains, des pieds, des massages bien-être, des manucures, des conseils préventifs pour la peau, les cheveux, etc.

Les soins sont offerts aux patients des services de cancérologie et de soins palliatifs. Les interventions de Laëtitia aident les patients à mieux vivre dans leur maladie. Les soins prodigués leur permettent de passer un moment privilégié avec eux-mêmes et leur apportent une parenthèse de douceur. Grâce à la Fondation APICIL, les soins proposés par Laëtitia sont gratuits dans les services de l’hôpital dans lesquels elle intervient. Séance de socio-esthétique à l’hôpital.

* La socio-esthétique est la pratique de soins esthétiques auprès de personnes souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité physique, psychique, ou en détresse sociale.

A l’attention des professionnels

Outils d’évaluation de la douleur La Fondation APICIL fournit aux professionnels de la santé : • l’Echelle Visuelle Analogique (EVA adultes) • le questionnaire DN4 pour les douleurs neuropathiques.

des patients (1) sont admis dans les services d’urgences avec une douleur modérée à sévère. Pour 64 % des patients, la douleur est le motif de consultation. A la sortie des urgences, plus de 30 % des patients présentent une douleur modérée à sévère.” Cette étude montre que la prise en charge de la douleur en urgence peut être améliorée. Afin d’encourager l’amélioration des pratiques, la Fondation APICIL lance un appel à projets en direction des professionnels du secours en France, afin de faire émerger les projets les plus innovants pour la prise en charge de la douleur. 1/ Etude PALIERS : prise en charge de la douleur chez l’adulte dans les services d’urgences en France en 2010 : étude observationnelle, transversale, multicentrique. E. Boccard, F. Adnet, P.-Y. Gueugniaud, L. Saya, A. Filipovics, A. Ricard-Hibon. Annales françaises de médecine d’urgence, 2011.

Les demandes sont à adresser :

www.fondation-apicil.org

Vous aussi, agissez pour soulager la douleur ! Vous pouvez effectuer vos dons en ligne :

www.fondation-apicil.org Bulletin de soutien ■ Oui, j’agis pour soulager la douleur des malades. Je fais un don de : ■ 40 € ■ 60 € ■ 100 € NOM

■ 150 €

.........................................

Adresse

■ autre montant : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . €

Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

............................................................................................

Code postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Date du don . . . . . . . / . . . . . . . / 2012

La Fondation APICIL est reconnue d’utilité publique par décret du 29 mars 2004, ce qui vous permet d’obtenir des avantages fiscaux intéressants grâce aux dons, mais également par les legs et les donations. En tant que particulier, vous pouvez déduire 66 % de votre don dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Par exemple : un don de 100 € vous revient en réalité à 34 €. Si vous êtes imposable sur la fortune, vous bénéficiez aussi d’une réduction d’impôt avantageuse : 75 % de votre don.

Signature

Fondation APICIL – 21, place Bellecour, 69002 LYON 092012

Déductions fiscales avantageuses

Un reçu Cerfa vous sera adressé dès réception de votre don. Les données reccueillies sont nécessaires à l’établissement du reçu et ne seront en aucun cas cédées à des tiers. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi « Informatique et Libertés »). Pour exercer ce droit, envoyez-nous un courrier électronique à : [email protected]

La Lettre d’information n°9 est une publication de la Fondation APICIL. Directrice de la publication : Nathalie Aulnette. Rédactrice : Fanny Maucet. Photos : © Véronique Védrenne. Conception-Réalisation : Persona Grata, Lyon. Impression : FOT Imprimeurs. Tirage : 363.000 exemplaires. Version téléchargeable sur le site www.fondation-apicil.org