Je veux rencontrer le ministre Blanchet

Claire Cyr, Samuel Marcotte, Martin Hogue, Benoît Magny et François Dudemaine. Deuxième rangée; Valérie Lacommande, Daren Rivard-Duhaime, Marylee ...... Rousseau vient de publier Le perceur de cœur, le deuxième tome de la trilogie Rédemption, un an après la parution de son premier livre. Ces œuvres ainsi.
60MB taille 3 téléchargements 413 vues
Des nouvelles tous les jours

lechodetroisrivieres .ca PROTECTION CONTRE LES VICES CACHÉS

INFESTATION DE VERS BLANCS

DETTES MUNICIPALES

Les commerçants font de bonnes affaires P4

La Ville rembourse des emprunts P8

P37 à 41

VENDEZ et ACHETEZ en étant PROTÉGÉ

Le mercredi 29 mai 2013

2 année | No40 | 72 pages 67 503 exemplaires e

REGROUPEMENT DES SERVICES DE RÉADAPTATION

Courtier immobilier Geneviève St-Germain *courtier participant , certaines conditions s’appliquent

www.royallepagemauricie.com 819 376-6552

JF011128524

«Je veux rencontrer le ministre Blanchet» Photo Guillaume Jacob

- ALAIN GIROUX, D.G. D’INTERVAL PAGE 3 concours

JF011275301

À la découverte de nos RÉGIONS!

AD{JF011275306}

AD{JF011352375}

À GAGNER

1 des 12 forfaits vacances dans la région de votre choix!

TOUS LES DÉTAILS À L’INTÉRIEUR

2

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca JF011360435

AD{JF011360435}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

3

REGROUPEMENT DES SERVICES DE RÉADAPTATION

InterVal espère lancer le projet en 2014-2015 Le Centre de réadaptation InterVal devra attendre au moins jusqu’en 2014 avant d’entreprendre son projet de regrouper ses cinq points de service trifluviens sous un même toit. Rigueur budgétaire oblige, ce projet ne pourra pas être lancé cette année, comme l’espérait d’abord l’organisation. GUILLAUME JACOB [email protected]

Malgré tout, le travail continue pour Alain Giroux, directeur général d’InterVal, qui croit que le projet doit trôner au sommet des priorités du gouvernement pour la région. «Maintenant que la deuxième phase d’agrandissement du Centre hospitalier régional est bien enclenchée, on va travailler très fort à ce que le gouvernement reconnaisse notre projet», souligne-t-il. M. Giroux a eu la confirmation que la construction d’une nouvelle bâtisse pour regrouper les services d’InterVal ne sera pas inscrite au Plan québécois d’infrastructure (PQI) cette année. Ce Plan regroupe tous les projets d’infrastructures approuvés par le gouvernement. Pour être inscrit au PQI, le projet doit être soutenu par le ministre de la Santé et approuvé par le Conseil du Trésor. Au cours des prochains mois, le travail devra se faire sur le terrain politique. «Je souhaite avoir une rencontre avec le ministre responsable de la région, YvesFrançois Blanchet, ainsi qu’avec les députés Noëlla Champagne et Luc Trudel, afin qu’ensemble, on puisse promouvoir le projet», indique M. Giroux. Objectif: obtenir le feu vert de Québec pour 2014-2015. Le regroupement des services de réadaptation a déjà été identifié comme un projet prioritaire par l’Agence régionale de la santé et des services sociaux. «On est rendu à l’étape où le gouvernement doit nous autoriser à aller de l’avant avec l’élaboration des plans fonctionnels et techniques», précise Alain Giroux. Le projet est évalué pour l’heure à 30 M$. Pour l’instant, le Centre de réadaptation InterVal à Trois-Rivières est éparpillé en cinq points de services, dont le centre d’hébergement situé dans l’ancien hôpital Cooke. PHOTO GUILLAUME JACOB

Pour le moment, certains usagers ayant plusieurs types de déficiences doivent se déplacer à différents endroits pour recevoir des services.Au centre d’hébergement d’InterVal, les chambres à quatre lits ne répondent plus aux normes du ministère

de la Santé. Aussi, plusieurs des bâtisses actuelles nécessiteraient d’importants investissements. Le regroupement des services trifluviens permettrait de mieux desservir l’ensemble de la région, croit également Alain

Giroux. Les équipements spécialisés et coûteux sont centralisés à Trois-Rivières, et une bonne part des évaluations y sont effectuées. Mais les intervenants offrent ensuite des services partout en Mauricie et au Centre-du-Québec.

JF011157632

Bénéfique pour l’ensemble de la région Le regroupement de tous les points de services trifluviens d’InterVal permettrait d’augmenter la performance de l’organisation, de sauver des coûts, et d’offrir un meilleur service aux bénéficiaires, souligne Alain Giroux.

AD{JF011157632}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

4

www.hebdos regionaux.ca

/mauricie

Minute par minute

L’actualité de la région au quotidien

Opinion Transmettez votre opinion à jean-luc.doumont @quebecormedia.com

Arts Si vous avez une nouvelle artistique, communiquez avec claudia.berthiaume @quebecormedia.com

facebook.com/ lecho3rivieres twitter.com/ lecho3rivieres

lechodetroisrivieres.ca

INVASION DE VERS BLANCS

Certains commerçants font des affaires d’or Le malheur des uns fait le bonheur des autres, c’est bien connu. C’est aussi le cas en ce qui concerne les vers blancs. PATRICIA HÉLIE - TVA NOUVELLES Les marchands de traitements antivers blancs font des affaires d’or et les producteurs de tourbe en ont plein les bras. Par exemple, chez Gazon Maski de Maskinongé, on cultive la tourbe. Le téléphone ne dérougit pas et les commandes s’accumulent. Les vers blancs engendrent tellement de travail qu’on fonctionne à deux réceptionnistes plutôt qu’une. «C’est 40% plus d’appels», lance Mario Boulet, propriétaire.Cette hausse du nombre de contrats ne se traduira toutefois pas par une hausse des revenus car il y a trop de petits contrats. «Le camion doit faire 12 arrêts plutôt que trois», explique Julie Gagnon, adjointe administrative.

Magasiner Si vous prévoyez refaire votre terrassement et que vous avez besoin de terre, un conseil: magasinez. Les prix varient beaucoup, de 150 à 350 dollars le voyage de terre. Et, selon un spécialiste, ce n’est pas nécessairement la terre qu’il vous faut. «Souvent les entrepreneurs prennent de la terre amassée à droite et à gauche et la mélange avec du sable. Elle est pleine de germes de mauvaise herbe et parfois même de vers blancs», dit Stéphane Brisson, propriétaire du Jardin du coin à Trois-Rivières. À son commerce aussi, les affaires vont bien. Les vers blancs sont très rentables: les ventes ont augmenté de 100 %, que ce soit pour la terre, la semence de pelouse ou les traitements contre les vers blancs. D’ailleurs, en plus des nématodes déjà très populaires, un nouveau produit fera son apparition le 1er juin. Une plaie pour les résidants Les vers blancs causent de sérieux problèmes à de nombreuses pelouses cette

Les vers blancs ravagent de nombreux terrains à Trois-Rivières. PHOTO GUILLAUME JACOB

année à Trois-Rivières. «Si on se promène dans les rues de la ville, les pelouses sont devenues des déserts», image M. Brisson. Lorsque le gazon devient jaune puis disparaît, il ne suffit que de lever un coin de tourbe pour découvrir les visiteurs indésirables. Ceux-ci se nourrissent de la racine

de la pelouse, causant ainsi sa mort. Certains animaux, comme les oiseaux et les mouffettes notamment, raffolent des vers blancs. Pour les atteindre, les prédateurs labourent pratiquement la pelouse, ce qui cause un autre problème aux résidants aux prises avec les larves. JF011356473

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

5

Françoise David de passage à Nicolet ELLE DÉNONCE LES COUPES À L’AIDE SOCIALE

De passage à Nicolet, Françoise David, porte-parole de Québec solidaire dénonce les coupes à l’aide sociale qu’impose le gouvernement Marois. GUILLAUME JACOB [email protected]

Marcotte Alimentation a récemment perdu un important contrat de distribution alimentaire aux mains des Américains. PHOTO TVA NOUVELLES

APPROVISIONNEMENT DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

Nourris par les Américains Le dernier grossiste alimentaire de la Mauricie sonne l’alarme: les distributeurs américains sont en voie de s’accaparer totalement le marché québécois. LOUIS CLOUTIER - TVA NOUVELLES Marcotte Alimentation, de Trois-Rivières, a récemment perdu, aux mains d’un concurrent de propriété américaine, l’important contrat d’approvisionnement des établissements de la santé de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Cela a occasionné la perte d’une vingtaine d’emplois. Ainsi, c’est maintenant 77% de la distribution alimentaire dans la santé, hôpitaux et centres d’hébergement, qui se retrouve entre les mains de deux fournisseurs américains. Un phénomène qui s’accentue, selon le propriétaire de Marcotte Alimentation. «Le Québec se place totalement à la merci des multinationales américaines sur le marché», insiste Jean-Guy Ladrière. Ce dernier déplore que «le gouvernement du Québec donne le travail aux Américains à partir de nos taxes et de nos

AD{JF011358793}

impôts». Il a remarqué également que les grossistes américains jouent la carte du protectionnisme en se réservant l’approvisionnement de la plupart des chaînes de restauration d’origine américaine au Canada et en garnissant leurs entrepôts de produits importés depuis l’autre côté de la frontière.

Le PQ déplore La députée péquiste de la circonscription de Champlain, Noëlla Champagne déplore vivement cette situation tout en convenant que les contrats doivent être attribués aux plus bas soumissionnaires. Mme Champagne a ajouté que les appels d’offre prévoient déjà un mécanisme qui, jusqu’à une certaine limite, favorise les fournisseurs locaux. La députée de Champlain, tout comme le ministre de la Santé, Réjean Hébert, est bien sensible à cette situation. Mme Champagne croit que la politique de souveraineté alimentaire préconisée par le gouvernement Marois devrait aller plus loin sur ce plan si les ententes de commerce internationales liant le Québec le permettent.

À compter du 1er juin, les familles composées de deux adultes ayant à charge un enfant d’âge préscolaire verront leur prestation amputée de 129 $, à moins qu’elles n’entament des démarches de réintégration à l’emploi avant le 1er septembre. Cette mesure s’appliquera aussi aux prestataires âgés entre 55 et 57 ans. Depuis l’annonce de ces changements au régime d’aide sociale, la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, répète qu’il s’agit de mesures visant à inciter les gens à retourner sur le marché du travail. Dans sa démarche de réintégration, chaque prestataire touché sera rencontré et épaulé par le ministère et les organismes qu’il subventionne, a déjà expli-

qué la ministre. Pour Françoise David, tout cela relève de la pensée magique. «Sur papier, ça a l’air beau. Mais comment le ministère de l’Emploi, qui a subi des coupes sous le règne des libéraux, pourra rencontrer quelque 27 000 prestataires, durant l’été», se demande la députée de Gouin. De plus, la ministre Agnès Maltais ne prévoit aucune augmentation de ressources pour les organismes financés par son ministère et qui aide les prestataires d’aide sociale à trouver du travail, souligne Mme David. «Elle rêve en couleur !» La porte-parole de Québec solidaire salue les mesures de réintégration au travail - quoiqu’elle doute de leur efficacité dans leur forme actuelle-, mais déplore les compressions qui viennent avec. Selon elle, ces mesures ne servent qu’à maquiller des compressions budgétaires imposées par le gouvernement, qui souhaite retrouver l’équilibre budgétaire dès cette année. «Au nom d’un objectif inatteignable, le gouvernement péquiste fait payer les plus pauvres», s’est-elle indignée.

Françoise David a profité de son passage à Nicolet pour visiter la Ressource Aide Alimentaire. Elle est ici entourée de Gaétane Letendre, présidente de l’organisme, Francine Baril, coordonatrice, et Claude Côté, vice-président. PHOTO GUILLAUME JACOB

JF011358793

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

6

lechodetroisrivieres.ca

L’ART DE VIVRE SELON JOANY

JOANY DUFRESNE

[email protected]

Mes coups de cœur de la visite gustative Gastronomie signifie art de la bonne cuisine. Cette définition n’a jamais été aussi juste qu’à l’occasion de la visite gustative du Centre d’exposition Raymond-Lasnier. Mariant œuvres d’art et œuvres culinaires, cet évènement reflète la profondeur de la créativité des chefs cuisiniers de la région. Voici mes coups de cœur de la soirée.

PHOTO JOANY DUFRESNE

Clermont et Willard C’est de la toile d’Isabelle Clermont, Bercer les fluides que le chef à domicile, Dany Willard, s’est inspiré pour créer ses litchis marbrés au poivre rose, cœur de Louis d’Or et chocolat noir de Tanzanie. «J’ai essayé au tout début de jouer sur la couleur, mais au-delà de ça, je voulais que ça goûte l’œuvre», dit-il. Le rouge marbré de la toile est représenté par le litchi. En les marbrant au poivre rose, l’artiste rappelle les paillettes d’or qui subtilement brillent à la lumière. «Pour le petit cœur en or, j’ai ajouté un centre de fromage Louis d’Or qui donne un goût robuste et salé. Pour le noir, j’ai été cherché l’amertume avec le chocolat noir de Tanzanie», explique-t-il. Mission accomplie pour le chef qui a su faire appel à tous les sens.

lechodetroisrivieres.ca

PHOTO JOANY DUFRESNE

PHOTO JOANY DUFRESNE

La roche du Buck Traiteur Devant une impressionnante roche en cage, Alexandre Labrie et Samuel Lemieux du Buck Traiteur ont eu une révélation sur ce qu’ils allaient faire la veille de l’évènement. C’est finalement une boule de fromage de chèvre aromatisée à l’échalote et à la coriandre qu’ils ont présenté. «Pour représenter la cage, on a fait un sucre filé à l’Espelette que nous avons collé sur le dessus de la boule. Ça donne un côté sucré salé craquant vraiment intéressant», stipule M. Lemieux. Déposée dans une petite assiette de bois, l’œuvre culinaire a reflété à merveille l’impressionnante structure de bois.

3625, boulevard Chanoine-Moreau, Trois-Rivières, Québec, G8Y 5N6 Téléphone 819 371-4823 Nouvelles 819 371-4807 Distribution et plaintes 1 877 663-9002 Annonces classées 1 877 750-5052 Rédaction : [email protected]

Éditeur et Directeur-général Québecor Média Mauricie : Serge Buchanan Directeur de l’information: Jean-Luc Doumont Journalistes : Nicolas Ducharme, Guillaume Jacob Claudia Berthiaume, Joany Dufresne Coordonnatrice aux ventes : Valérie Lacoursière Préposée au télémarketing : Louise Dumont

Le doublé de Willard Avec son Soleil jaune, Jeff Alarie propose une œuvre abstraite aux teintes éclatantes. Toujours inspiré par les couleurs, Dany Willard a créé une infusion de thé blanc, gingembre et cardamone verte en panna cotta. «La verrine représente le petit tourbillon de la toile», exprime le chef à domicile. Alors que certains liens avec la toile étaient faciles à faire, le turquoise a causé un problème à l’artiste culinaire. «Ce n’est pas une couleur qu’on retrouve fréquemment en cuisine», ajoute-til. Grâce à de la crème et du curaçao bleu, il a su recréer les essences mêmes du tableau. Conseillers (ères) en publicité : Marie-Karelle Croteau, Junior Dubuc Claude Huard, Steven Calille, Charles Blondin Nicolas Bélisle, Valéry Désilets Infographie : Centrale de montage Sun Media Directeur général régional, Quebecor Media : Mario Marois ISSN 2291-2177

Tirage : 67 503 exemplaires Édité par Corporation Sun Media, ayant son siège social au 612, rue Saint-Jacques, Montréal, Qc H3C 4M8, imprimé par l’Imprimerie Journal de Québec, ayant son siège social au 450, avenue Béchard, Vanier, Québec, G1M 2E9 et distribué par Réseau Québecor Média, 900 St- Martin O, Laval (Québec), H7S 2K9, 1 877 663-9002.

?

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

? 7

? ? PRESTIGIEUX ! ? ?? ? JF011360431

Ils ont gagné le

PRIX le PLUS

Le seul et unique concessionnaire Ford rd de la Mauricie

à obtenir ce prestigieux prix.

? ? ? ? ?

?

? ? AD{JF011360431}

? ? ? ? ?

boul. Gene-H.-Kruger, 7100 boul 7100, G Gene-H -Kruger Trois-Rivière Trois-Rivières eess 819 370-3 370-3315 | www.trfordlincoln.com

?

? ?

640, boul. Saint-Laurent Est, Louiseville 819 228-9448 | www.maskiford.com

facebook.com/trfordlincoln

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

8

lechodetroisrivieres.ca

STATIONNEMENT AU CENTRE-VILLE

Les horodateurs entrent en fonction Une nouvelle ère commence aujourd’hui pour le stationnement au centre-ville de Trois-Rivièeres. GUILLAUME JACOB [email protected]

Les parcomètres sont chose du passé et cèdent leur place aux horodateurs, qui offrent plus de services, mais qui entraînent aussi une hausse des coûts de stationnement. Une soixantaine de nouveaux horodateurs ont été installés partout au centreville. Ils remplacent plus d’un millier de parcomètres. Ces nouveaux appareils of-

frent de nouvelles fonctionnalités. Les plus intéressantes sont sans nul doute le fait de pouvoir payer le tarif de stationnement par carte de crédit et de le recharger à n’importe quel horodateur. Finie, donc, l’époque où il fallait traverser le centre-ville à la course pour regagner son stationnement avant que le temps ne soit échu. Les heures et les journées où il faut payer restent inchangées.

Hausse de tarif Le stationnement sur rue passe de1$ à 1,50$ l’heure. Pour les stationnements à haut roulement, le tarif passe de 2 à 3 $ l’heure. Ces hausses visent à financer l’achat et l’installation des nouveaux ho-

rodateurs, un investissement de 900 000 $. La Ville espère rentabiliser cet achat sur une période de 5 à 6 ans. «Les tarifs sont à la hausse, mais les services aussi», tient à souligner le porteparole de la Ville, Yvan Toutant. Celui-ci fait remarquer qu’une application pour téléphones intelligents devrait voir le jour à l’automne. Cette application permettra d’acheter du temps de stationnement du bout des doigts. Le tarif pour les stationnements hors rues extérieurs passe de 1 $ à 1,50 $ l’heure, pour un maximum de 9 $. Pour les stationnements intérieurs (Autogare, Badeaux, parc portuaire), le tarif passe de 1,50 $ à 2 $ l’heure, pour un maximum de 12 $ par jour.

SURPLUS BUDGÉTAIRE 2012

La Ville rembourse quelques dettes Le surplus budgétaire de 6,7 M$ dégagé par la Ville en 2012 lui permet de rembourser certaines dettes et de payer comptant quelques dépenses. (G.J.)-Le conseil municipal a approuvé, lors de sa dernière séance publique, le remboursement d’un emprunt de 2,1 M$.

Cette dette, reliée à la quote-part que la Ville avait dû verser dans le régime de retraite de ses employés, avait un taux d’intérêt assez élevé (environ 6%). Son remboursement «permettra de sauver 500 000 $ sur le budget de fonctionnement», indique le maire Yves Lévesque. En outre, la Ville finit de rembourser un autre emprunt de 3 M$ avec un dernier

versement de 155 000 $. Le surplus budgétaire 2012 permet aussi à la Ville de payer comptant la restauration de l’église SaintJames, au coût de 720 930 $. Le surplus évitera aussi des emprunts de 400 000 $ pour le nettoyage des étangs aérés et de 350 000 $ pour une participation dans un projet de l’Office municipal d’habitation.

Une soixantaine d’horodateurs sont maintenant en fonction au centre-ville de Trois-Rivières.PHOTO GUILLAUME JACOB JF011292007

AD{JF011292007}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

9

JF011319235

lechodetroisrivieres.ca

*1 À la location, les frais d’inscription au Registre des droits personnels et réels mobiliers sont inclus. Transport et préparation inclus. Immatriculation (prix varie selon le client) et assurances en sus. Recyclage Québec, droit sur les pneus neufs inclus. Le concessionnaire peut offrir un prix ou taux moindre. Offres applicables sur approbation de crédit des Services Financiers Subaru par TCCI. Δ Cote de consommation d’essence établie par Ressources Naturelles Canada de 5,5l/100 km (route) pour la Subaru Impreza 2013 équipée de la transmission automatique à variation continue et dotée d’un réservoir d’essence d’une capacité de 55 litres. Les données de consommation de carburant devraient être utilisées à seule fin de comparer des véhicules. La consommation de carburant réelle variera selon les conditions routières, les habitudes de conduite et la charge du véhicule. † Une cote « Bien » constitue la meilleure cote possible aux quatre tests de collision frontale à chevauchement modéré, latérale, arrière et de capotage réalisés par l’Institut des assureurs américains (IIHS) (www.iihs.org). Pour mériter la mention « Meilleur choix sécurité 2013 », un véhicule doit obtenir la cote « Bien » aux quatre tests. ‡ Prix valeurs résiduelles 2013 ALG Canada pour la Subaru Impreza 2013, segment voiture compacte. Pour plus d’information sur ces offres, voyez votre concessionnaire Subaru participant. Photo(s) à titre indicatif seulement. Les spécifications techniques sont sujettes à changement sans préavis. Offres valables jusqu’au 31 mai 2013. *2 À la location, les frais d’inscription au Registre des droits personnels et réels mobiliers sont inclus. Transport et préparation inclus. Immatriculation (prix varie selon le client) et assurances en sus. Recyclage Québec, droit sur les pneus neufs inclus. Le concessionnaire peut offrir un prix ou taux moindre. Offres applicables sur approbation de crédit des Services Financiers Subaru par TCCI. Δ Cote de consommation d’essence établie par Ressources Naturelles Canada de 6,0l/100 km (route) pour la Legacy 2013 équipée de la transmission automatique à variation continue et dotée d’un réservoir d’essence d’une capacité de 70 litres. Les données de consommation de carburant devraient être utilisées à seule fi n de comparer des véhicules. La consommation de carburant réelle variera selon les conditions routières, les habitudes de conduite et la charge du véhicule. † Une cote « Bien » constitue la meilleure cote possible aux cinq tests de collision (frontale à chevauchement modéré, frontale à chevauchement faible, latérale, arrière et de capotage) réalisés par l’Institut des assureurs américains (IIHS) (www.iihs.org). Pour mériter la mention « Meilleur choix sécurité 2013 », un véhicule doit obtenir la cote « Bien » aux quatre tests. Pour mériter la mention « Meilleur choix sécurité+ 2013 », un véhicule doit obtenir la cote « Bien » à au moins quatre tests et une cote « Bien » ou « Acceptable » au cinquième test. Pour plus d’information sur ces offres, voyez votre concessionnaire Subaru participant. Photo(s) à titre indicatif seulement. Les spécifi cations techniques sont sujettes à changement sans préavis. Offres valables jusqu’au 31 mai 2013. AD{JF011319236}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

10

lechodetroisrivieres.ca

QUARTIER DE MIXITÉ URBAINE

Les trois premiers commerces ouverts Après six mois de dur labeur, la Société Immobilière Odacité a inauguré vendredi les trois premiers commerces de son nouveau quartier de mixité urbaine dans le nord de la ville.

vendredi avec l’ouverture du Petro-Canada, du Tim Hortons et du dépanneur Beausoir au 6700 boulevard des Chenaux. «Ça fait longtemps que nous avions ciblé ce terrain. Le nord de la ville n’était pas desservi par les commerces de services de proximité, donc on y a vu une opportunité JOANY DUFRESNE d’affaires. Pour avoir résidé près de là, nous [email protected] sentions le besoin de la population et nous Nécessitant un investissement de près pensons que les résidants seront très conde 2,2 M$, la première de quatre phases du tents», a affirmé Dany Chabot, copropriéquartier de mixité urbaine s’est conclue taire d’Odacité.

Présentant une architecture moderne et unique dans la région, la phase I donne le ton au quartier qui se veut innovant. M. Chabot se dit d’ailleurs très fier du dépanneur Beau-soir qu’il qualifie de plus beau du Québec.

«On a mis beaucoup d’efforts dans le design du dépanneur. On voulait qu’il ressemble au reste du développement à venir qui sera très moderne» JEAN-FRANÇOIS QUINTAL

«On a mis beaucoup d’efforts dans le design du dépanneur. On voulait qu’il ressemble au reste du développement à venir qui sera très moderne», a ajouté JeanFrançois Quintal, propriétaire-exploitant de la nouvelle bannière de Beau-soir.

Les trois premiers commerces du quartier de mixité urbaine.

PHOTO JOANY DUFRESNE

Que le début Ces trois premiers commerces ne sont que le début d’une longue série de magasins qui s’établiront dans le quartier de mixité urbaine d’ici les 10 prochaines années. Grâce à un terrain d’une superficie de

Le copropriétaire d’Odacité, Dany Chabot, aux côtés de Jean-François Quintal, propriétaire-exploitant du dépanneur Beau-soir. PHOTO JOANY DUFRESNE

1 600 000 pieds carrés, le nouveau projet commercial du secteur des Terrasses est évalué à 80 M$.

DERNIÈRE CHANCE! L’offre se termine le 15 juin 2013.

L’événement

un 2

Pour

e

LOOK Cap-de-la-Madeleine

Trois-Rivières

411, Barkoff (face aux Galeries du Cap)

Plaza Trois-Rivières 3510, boul. des Forges

819 373-5899

819 372-1313

*

POUR DES VERRES

spécialement

ADAPTÉS à

l’ordinateur newlook.ca Examen de la vue sur place par des optométristes Prescriptions de l’extérieur acceptées

*À l’achat d’une paire de lunettes complète incluant une monture et des verres ophtalmiques avec traitement résistant aux rayures, le tout de la sélection du 2 pour 1, obtenez une deuxième paire de lunettes de la sélection du 2 pour 1. Vous payez la plus chère des deux paires. Cette offre est valide pour un temps limité et ne peut s’ajouter à tout autre rabais ou promotion. Montures à titre indicatif seulement. Détails en magasin. Michel Laurendeau, opticien. AD{JF011360173}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

11

Crash simulé à l’aéroport de Trois-Rivières Question de mettre à l’épreuve les plans de mesures d’urgence de la Ville et de l’Aéroport de Trois-Rivières, la piste est devenue le théâtre du plus important exercice de sécurité civile de l’histoire de TroisRivières le 23 mai dernier. GUILLAUME JACOB [email protected]

Jeudi, 13 heures, Aéroport de TroisRivières. Un avion transportant une quarantaine de passagers décolle. Au même moment, un petit appareil de type Cessna, qui éprouve des difficultés, tente un atterrissage d’urgence. Les deux aéronefs se

Travail d’équipe «On croit que nos plans de mesures d’urgence sont bons, mais tant qu’on ne les met pas à l’épreuve, on ne peut pas connaître leurs forces et leurs faiblesses», explique le directeur des communications de la Ville, François Roy. Aussi, un des grands défis que pose ce genre de catastrophe est la coordination entre les différentes organisations appelées à intervenir. «Tout le monde est capable de faire son

touchent. Le moyen-porteur s’écrase en bout de piste alors que le monomoteur atterrit de peine et de misère sur l’autoroute 40. Voilà le scénario auquel s’est mesuré une centaine de premiers répondants, policiers, pompiers, ambulanciers et coordonnateurs de la sécurité civile, le 23 mai. Sous une pluie torrentielle, des membres du personnel de l’aéroport ont accouru au pied de l’appareil, où gisaient plusieurs figurants, blessés et appelant à l’aide. Quelques minutes plus tard, pompiers et ambulanciers sont arrivés sur les lieux. Comme le scénario prévoyait une fuite d’essence, les intervenants du ministère de l’Environnement étaient aussi de la partie.

travail, souligne M. Roy. Mais est-on capable de jouer en équipe ? C’est pour répondre à cette question qu’on est ici aujourd’hui.» En plus des pompiers et des policiers de Trois-Rivières, la Sûreté du Québec, le Centre de santé et services sociaux et son Centre hospitalier régional, l’Agence de la santé, la Direction régionale de la sécurité civile, le ministère de l’Environnement et Transports Québec ont eu un rôle à jouer dans l’exercice.

JF021291802

Du 1er mai au 30 juin 2013

1er

prix

Séjour pour 2 personnes au Manoir des Sables (incluant golf ou soin au spa de l’hôtel) et un souper à bord du Grand Cru. Valeur de 1 132 $.

2e

prix

Ensemble de 15 chèques-cadeaux de commerçants de la région. Valeur de 753 $.

Formulaire d’inscription et règlements

Plusieurs figurants se sont prêtés à l’exercice en jouant les passagers de l’avion qui s’est écrasé. PHOTO GUILLAUME JACOB

www.facebook.com/TourismeMempre AD{JF011291820}

JF011300177

AD{JF011300180}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

12

D’UNE RIVE À L’AUTRE

lechodetroisrivieres.ca

CLAUDE BOLDUC [email protected]

Etoile des Ainés Encore une fois cette année j’ai eu le plaisir d’animer la finale régionale d’Etoile des Ainés organisée par Chartwell. C’est dans la chapelle de la résidence Les Jardins Laviolette que l’événement se tenait. Etoile des Ainés est un concours destinés aux personnes de 65 ans et plus, qui viennent performer comme chanteur ou musicien ou les deux. Il y avait 11 participants et que de talent! Les juges étaient Martin Francoeur et Johanne Pothier en plus du juge provincial Serge Laprade. Ils n’ont pas eu la tâche facile et c’est M. Jocelyn Gosselin qui l’a emporté qui qui représentera la région à la finale provinciale. M. Gosselin a interprété Granada.

Des fans de Fiat La semaine dernière, la direction de Bernier Crépeau recevait les propriétaires de Fiat à l’occasion d’un 5 à 7 festif. Boisson, bouffe et prix de présence étaient au menu. Mais il a surtout été question de former un club: Les fans de Fiat. On a donc procédé à un sondage parmi les personnes présentes et des idées ont germé. Louise Denis en est la Fan numéro un puisque c’est à elle que revient le mandat de structurer ce nouveau club.

Pour le plaisir et pour la cause Jouer au théâtre et le faire pour une bonne cause, c’est de mêler l’utile au plaisir. C’est ce qu’ont fait 15 comédiens et comédiennes lorsqu’ils ont présenté la pièce Mauvais casting’ au profit du Centre d’action bénévole (CAB) Du Rivage. Plus de 250 personne y ont assisté et, croyez-moi, ils en sont ressortis très heureux. Plus de 3200$ ont été amassés pour le CAB. Photo: troisième rangée; Renelle Laurendeau, Claire Cyr, Samuel Marcotte, Martin Hogue, Benoît Magny et François Dudemaine. Deuxième rangée; Valérie Lacommande, Daren Rivard-Duhaime, Marylee Labranche et Charlotte Simard. Première rangée; Karine Courteau, Karine Lemire, Raymonde Charrette, Marie-Pier Plante et Marianne Richard.

E S L IN DÈer JU 1

LEGUICHETUNIQUEDESPLACESDISPONIBLES EN SERVICESDEGARDEDANS TOUTES LES RÉGIONS DU QUÉBEC Inscrivez-vous et consultez la liste des places disponibles dans votre région au :

www.monmilieufamilial.org Choisir un service de garde éducatif reconnu et subventionné à 7 $ en milieu familial, c’est offrir à son enfant : • des éducatrices qualifiées et outillées pour donner une qualité d’intervention ; • des activités éducatives répondant au programme éducatif ; • un milieu multiâge (de 0 à 5 ans) en groupe restreint ; • un milieu familial sécuritaire ; • des menus diversifiés et fidèles au Guide alimentaire canadien, etc. Les responsables d’un service de garde se conforment aux règles gouvernementales préétablies (www.mfa.gouv.qc.ca). Elles accompagnent vos enfants dans leur développement et leur socialisation, vers une rentrée scolaire réussie.

NOUS AVONS L’AVENIR DE VOS ENFANTS À CŒUR !

AD{JF011359841}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

13

PYRRHOTITE

Thomas Mulcair reviendra à la charge Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, promet de revenir à la charge pour demander au gouvernement fédéral un fonds d’aide pour les victimes de la pyrrhotite. GUILLAUME JACOB [email protected]

Le 23 mai, l’Assemblée nationale du Québec a adopté une motion à l’unanimité demandant au gouvernement fédéral d’emboîter le pas au gouvernement provincial pour aider les quelque 1200 victimes de ce fléau dans la région. Le même jour, le gouvernement fédéral a refusé d’accéder à cette demande. «C’est un scandale que le gouvernement fédéral continue de nier sa responsabilité, qui est pourtant très claire», a déclaré le chef du NPD, Thomas Mulcair, en marge d’une visite à Trois-Rivières le 24 mai. La Coalition Proprio-béton a maintes fois décrié l’imprécision de la norme fédérale sur le béton quant à la présence de pyrrhotite. Le ministre conservateur Denis Lebel a déclaré plus tôt ce mois-ci que c’était la responsabilité de la province de fixer une telle norme. Le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, n’est pas de cet avis. «Au moment où on se parle, la pire chose est que le gouvernement fédéral refuse même de vouloir comprendre la problématique que l’on vit en Mauricie, et qui pourrait s’étendre ailleurs au Québec.» Récemment, une coalition d’élus municipaux, provinciaux et fédéraux de la région a aussi interpellé le gouvernement fédéral. «Il ne manque que les Conservateurs,

qui se retranchent derrière des arguments qui ne tiennent pas la route», a commenté Robert Aubin.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, amateur de baseball, a visité le stade Fernand-Bédard lors de son passage à Trois-Rivières, le 24 mai. Jean-François Picard lui a servi de guide. PHOTO GUILLAUME JACOB

Campagne de financement Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, était de passage à TroisRivières le 24 mai pour lancer la campagne de financement de l’association locale du parti. Cette dernière tentera, au cours des deux prochaines années, de faire le plein de membres et de remplir ses coffres en vue des prochaines élections fédérales en 2015. M. Mulcair croit que la vague orange de 2011 n’aura pas été qu’une simple saute d’humeur des électeurs. «Je disais souvent, au début, qu’on avait beaucoup d’arbres au Québec, mais peu de

Au comptoir et en salle à manger

«C’est un scandale que le gouvernement fédéral continue de nier sa responsabilité, qui est pourtant très claire.» -THOMAS MULCAIR

racines. Je peux vous dire que nos députés sont vraiment en train de s’enraciner.» Et les militants, bien que discrets, sont plus nombreux, souligne le successeur de Jack Layton. «Aux dernières élections, on n’avait pas tout à fait 1000 membres au Québec. Sachant qu’on va en avoir dix fois plus aux prochaines élections, j’en suis fort aise.»

JF011348037 JF011221793

AD{JF011349625}

AD{JF011221799}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

14

lechodetroisrivieres.ca

LES ÉCHOS DU BOULEVARD

M&M Photographie déménage!

Mercredi dernier, l’ouverture officielle des nouveaux locaux de M&M Photographie a eu lieu, sous forme de 5 à 7. Tous étaient invités à venir découvrir le nouveau décor et l’ambiance conviviale de ce nouveau studio. Que ce soit pour des photos de famille, de maternité, d’enfants ou de couple, M&M Photographie vous offre un service personnalisé et agréable pour des souvenirs mémorables! Les nouveaux locaux sont situés au 120, rue Barkoff (Secteur Cap) 819 375-1634

Essayez votre future Harley!

Vous avez un rêve? Faire l’essai routier d’une Harley-Davidson, ça vous dit? Bienvenue ce samedi 1er juin à la succursale de Bécancour. Pour plus d’informations visitez www.facebook.com/becancour.harleydavidson. Sur la photo: Yannick Ménard, responsable du marketing et des communications chez Harley Bécancour, Willie Davidson, qui était le vice-président senior et directeur de style de Harley-Davidson Motor Compagnie jusqu’à sa retraite en 2012. (Il est également le fils de l’ancien président Harley-Davidson William H. Davidson et le petit-fils du co-fondateur William A. Davidson.) et Roger Ménard, président de Harley Bécancour.

AD{JF011364194}

JF011364194

Faubourg du Saint-Laurent

Le Faubourg du St-Laurent est fier d’annoncer la construction prochaine de son immeuble de 12 condos de luxe avec vue sur le Fleuve. Pour informations visitez le: http://www.faubourgdustlaurent.com/

Déjà 10 ans pour Fantaisie Décor

Mercredi dernier, Guylaine Bégin, propriétaire de la boutique Fantaisie Décor, conviait ses clientes à un 5 à 7 pour souligner le 10e anniversaire de la boutique. Depuis ses débuts, la boutique a su évoluer au gré de la demande des clientes. À titre d’exemple, la boutique compte dorénavant une section vêtements pour elle. Mme Bégin remercie sa clientèle pour la confiance au fil des dix dernières années et s’engage à continuer avec la même passion à dénicher les dernières tendances mode et décoration.

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

15

Philippe Couillard se prépare pour les élections Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, était de passage à Trois-Rivières jeudi pour y rencontrer des intervenants des milieux social et économique, en plus de militants libéraux. Le nouveau chef voulait en savoir davantage sur les préoccupations de la région en vue des prochaines élections.

et l’abolition de la construction d’une mini centrale hydroélectrique de La Tuque. «Hydro-Québec va ouvrir un centre de données et il semble qu’il ne sera pas établi dans la région, ce que je trouve regrettable. C’était une belle occasion de montrer concrètement l’engagement de la Société d’É-

[email protected]rmedia.com

«L’idée pour moi, c’est de développer un portrait très précis de la réalité en région.»

Considérant que le Parti Québécois présente des difficultés à gérer la province, Philippe Couillard se prépare pour d’éventuelles élections. Le chef du PLQ parcourt actuellement le Québec pour mieux connaître les enjeux et les priorités des Québécois des différentes régions. «L’idée pour moi, c’est de développer un portrait très précis de la réalité en région. On élabore notre programme électoral et on veut que chaque région puisse y mettre sa couleur», affirme-t-il. Dans son discours, M. Couillard dit vouloir prioriser le développement économique et la création d’emplois et de richesses. Il n’a pu passer sous silence les décisions prises par le Parti Québécois concernant la Mauricie notamment la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly

tat pour créer de l’emploi en Mauricie suite à l’annonce de la fermeture de Gentilly-2», exprime-t-il. Bien qu’il ne sache pas quand des élections seront déclenchées, le chef du Parti libéral du Québec se dit prêt. Il est ouvert à travailler avec François Legault pour déloger le gouvernement actuel, mais il ajoute ne pas pouvoir garantir qu’ils seront en accord pour reverser celuici. «En chambre, on va agir selon nos principes et notre conscience. Si M. Legault veut garder le Parti Québécois au pouvoir plus longtemps, notre programme électoral sera prêt. Si Mme Marois veut faire des élections à l’automne, on sera prêt aussi», stipule M. Couillard.

JOANY DUFRESNE

PHILIPPE COUILLARD

Le chef du PLQ, Philippe Couillard, en compagnie de ses députés de la Mauricie, Julie Boulet, Danielle St-Amand et Jean-Paul Diamond. PHOTO JOANY DUFRESNE P01R1358177

AD{JF011358207}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

16

lechodetroisrivieres.ca

Cambrek

CHEF DE FILE DEPUIS 1976

Un nouveau président pour la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières

Fortifie les tendons et les os…

  

     

Expertise et Qualité par des de

Le bois de velours Méga-Flex est une source de glucosamine, de chondroïtine et de collagène, des substances qui, entre autres propriétés, fortifient les tendons et les os. Le bois de velours Méga-Flex dont la popularité grandit sans cesse chez nous, *soulage les symptômes reliés aux étourdissements, l'acouphène, les douleurs lombaires accompagnées de sensation de froid, permet de reconstituer l'essence vitale et le sang, fortifie les tendons et les os, bref, il agit sur la santé en général !

gens

confiance

Vous aurez toujours cette certitude avec le bois de velours Méga-Flex. Ça ne se passe pas ? Vous avez un atout en main.

7500, boul. Jean-XXIII Trois-Rivières

RBQ : 2850-1062-65

819 377-3123

AD{JF011351794}

* Ces allégations font partie intégrante de la licence. Bois de velours Méga-Flex : Produit de santé naturel homologué NPN 80036216

cloturescambrek.com      

AD{JF011312447}

JF011312447

C’est l’actuel président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières, Gaétan Boivin, qui succédera à Patrick Charlebois à la présidence de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières pour l’année d’exercice 2013-2014. Le mandat de M. Boivin s’amorcera officiellement le 12 juin prochain lors de l’assemblée générale annuelle du regroupement. PHOTO GRACIEUSETÉ

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

17

ENTREPRENDRE

Absolunet à l’assaut du Web Travailler, c’est exister. Encore faut-il trouver le lieu qui permet de s’accomplir et de s’épanouir. L’équation qualité de vie- travail, Martin Thibault, fondateur d’Absolunet, l’a comprise. Mentor dans l’âme Travailler, c’est exister. Encore faut-il trouver le lieu qui permet de s’accomplir et de s’épanouir. L’équation qualité de vietravail, Martin Thibault, fondateur d’Absolunet, l’a comprise. Ainsi en demandant en entretien d’embauche «qu’est-ce qui me dit que vous n’allez pas relever un nou-

veau défi dans quatre ou cinq ans?», l’agence interactive s’assure de dénicher les talents cachés du marché de l’emploi. Car, cette entreprise québécoise fait de la rétention de la main d’œuvre un enjeu fondamental. Et elle le fait bien. Elle inspire. Elle fait rêver. La preuve! Déjà reconnue «employeur remarquable», Absolunet vient de recevoir la certification «Conciliation travail-famille». Créer un environnement de travail qui n’a pas son pareil est pour Martin Thibault la stratégie que quiconque devrait user pour garder ceux qui veulent s’investir à long terme. «C’est ainsi qu’on va créer

notre propre richesse en prenant soin de sa main-d’œuvre au même titre que la croissance de son entreprise», mentionne le fondateur d’Absolunet.

Suivre son instinct À la fin des années 1990, un peu avant l’éclatement de la bulle technologique, beaucoup ont idéalisé le potentiel économique d’Internet. Mais, ce créneau ne permettait pas à Martin Thibault et trois de ses amis de faire exploser leur créativité. Au fil de leurs rencontres de remue-méninge, ils ont flairé la bonne affaire dans le développement Web, domaine en ébullition il y a 14 ans. Ils ont pris le pari de réussir, malgré des embûches. Ils ont fait le grand saut. Et qu’on se le dise : ils ne se sont pas trompés à suivre leur instinct. L’entreprise poursuit à ce jour sa croissance dans le développement Web et multimédia. Redonner au suivant Aujourd’hui, celui qui est chef-mentor du Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship, depuis 2011, à la cellule de mentorat pour entrepreneurs de Thérèsede-Blainville, transmet la même confiance aux entrepreneurs qu’il accompagne pour

qu’ils puissent grandir dans leur rôle de chefs d’entreprise. «J’ai eu la chance d’être mentoré. Je me dois de redonner à la société en améliorant les chances de réussite de ceux qui sont passés à travers les mêmes phases que moi», confie monsieur Thibault. Profondément convaincu des bienfaits de l’entrepreneuriat sur le tissu économique d’un milieu, c’est naturellement que Martin Thibault a choisi de donner de son temps bénévole pour accélérer la «maturité entrepreneuriale» de ceux qui se sont lancés dans l’aventure, explique le fondateur d’Absolunet. Évidemment, chacun des membres de la relation mentorale apprend l’un de l’autre. Et en sort gagnant. «Je me sens meilleur mentor en accompagnant une personne qui n’opère pas dans le même domaine que moi. Je pratique l’écoute active, j’élargis mon spectre de questions pour accentuer le potentiel de réussite de mon mentoré», indique Martin Thibault. On sait que le Québec a besoin d’une relève entrepreneuriale. Toutefois, elle peut déjà compter sur Martin Thibault pour assurer la relève mentorale.

Vous avez dit sagesse? Avec un taux de chômage avoisinant le 8 %, on peut dire que l’emploi se porte relativement bien au Québec. De leur côté, les entrepreneurs québécois envoient les signaux d’un entrepreneuriat plutôt « sage » avec une création de 1 à 3 emplois pour le quart d’entre eux d’ici la prochaine année. Mais pour près de la moitié des propriétaires actuels, le maintien à l’emploi de leurs ressources est de rigueur. Autrement dit, la prudence est de mise sur le marché de l’emploi. On dit souvent que « Rome ne s’est pas conçue en un jour » et… encore moins toute seule! Ainsi, pour stimu-

ler l’endurance et la volonté de croissance de nos entrepreneurs, ils doivent être ceux qui alimentent le moulin en relevant les défis d’une croissance économique saine. Alors pour multiplier le nombre de ces créateurs de croissance et d’emploi, accompagnons-les à franchir la barrière de l’emploi la tête haute. Données tirées de l’Indice entrepreneurial québécois 2013, réalisé par la Fondation de l’entrepreneurship, en collaboration avec la Caisse de dépôt et placement du Québec et Léger Marketing. www.entrepreneurship.qc.ca/indice2013 www.entrepreneurship.qc.ca

Martin Thibault, fondateur d’Absolunet. JF011343376

AD{JF011343382}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

JF021356309

18

AD{JF011356307}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

19

JF021356251

lechodetroisrivieres.ca

AD{JF011356250}

20 JF011348641

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

LE MONDE GAÏA LE MONDE À TES PIEDS

Diane Vermette, du Comité logement Trois-Rivières, et Jean-Claude Laporte, du FRAPRU, ont présenté les conclusions de la commission populaire itinérante pour le droit au logement. PHOTO GUILLAUME JACOB

SITUATION DU LOGEMENT DANS LA RÉGION

Insalubrité et prix parmi les préoccupations Insalubrité, discrimination et loyers trop élevés font partie des misères de plusieurs locataires de la région, indique un rapport déposé le 20 mars par une commission populaire itinérante sur le droit au logement. GUILLAUME JACOB [email protected]

chaussuresgaia.com AD{JF011348641}

En Mauricie, cette commission populaire, instaurée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a entendu 19 témoignages lors de son passage dans la région le 22 octobre 2012. La salubrité des logements fait partie des préoccupations de cette commission. En 2006, le recensement du gouvernement fédéral signalait que 8 % des logements avaient besoin de rénovations majeures en Mauricie. «Tout laisse croire que la situation s’est encore détériorée depuis», croit Diane Vermette, coordonnatrice du Comité logement de Trois-Rivières. Selon elle,Trois-Rivières et Shawinigan, où l’on trouve de vieux quartiers, comptent plusieurs logements qui auraient dû être rénovés depuis longtemps. Toutefois, ces Villes se sont toutes deux dotées d’un code

de salubrité qui permet d’obliger les propriétaires à rénover lorsque la situation l’exige. De tels codes sont inexistants dans plusieurs municipalités plus petites de la région. Cela oblige les locataires à recourir à des expertises coûteuses pour faire évaluer l’état de leur logement. D’ailleurs, la commission propose que le gouvernement du Québec rédige un code qui s’appliquerait à l’ensemble des villes du Québec.

Loyers abordables Trois-Rivières est l’une des villescentres canadiennes où le loyer médian est le moins cher (550 $) selon le plus récent rapport sur le marché locatif publié la Société canadienne d’hypothèque et de logement. Toutefois, il ne faut pas croire pour autant que l’accès au logement y est plus facile, soutient Jean-Claude Laporte du FRAPRU. «Le loyer médian est moins cher, mais le revenu média est aussi en deçà de la moyenne québécoise», fait-il remarquer. D’ailleurs, le nombre de causes pour non-paiement de loyer entendues par la Régie du logement est en hausse: de 848 en 2006-07 à 1207 en 2011-12.

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Le Havre fait l’acquisition d’une maison de transition

(C.B.) Le Centre Le Havre a annoncé la semaine dernière l’acquisition d’une maison de transition d’une vingtaine de chambres située sur la rue Laviolette, à Trois-Rivières. Il s’agit d’un investissement de 350 000 $. La résidence servira de lieu de transition pour les personnes en rupture sociale qui désirent retrouver une vie plus stable. C’est Diane Raymond qui sera la directrice de la nouvelle bâtisse. Sur la photo:Pierre St-Arnaud, vice-président Arno Électrique et président d’honneur de la campagne majeure de financement, Marianne Méthot, représentante de Danielle St-Amand, Caroline Gauthier, présidente de la Fondation du Centre Le Havre et Michel Simard, directeur général du Centre Le Havre. PHOTO GRACIEUSETÉ

Des étudiants camerounais débarquent à Trois-Rivières

(J.D.) Des étudiants camerounais provenant de partout au Québec se sont rassemblés à Trois-Rivières la fin de semaine dernière dans le cadre de leur annuel « Week-end des étoiles ». Le coup d’envoi de leurs activités a été donné à l’hôtel de ville vendredi dernier en présence de la conseillère municipale du district Châteaudun, Monique Leclerc. Elle est d’ailleurs accompagnée des présidents des Associations des étudiants camerounais à TroisRivières, Victor Ngouabe, et à Montréal, Hugue Mbedi Ebongue. PHOTO JOANY DUFRESNE

$ CA$H FOR GOLD $

ACHETONS L’OR BIJOUX, DIAMANTS, PIÈCES DE MONNAIE, PLATINE, LINGOTS ET ARGENT 9.25

jusqu’à

55

$ gr.

Estimation gratuite devant vous en toute confiance et sécurité sans aucun engagement > Bijouterie Édouard, 4310, boul. Des Forges Trois-Rivières 819 691-1874 > Bijouterie Édouard, Chomedey, 734, Curé Labelle (bureau Chef) 450 978-5639 > Bijouterie Edouard, Galerie Joliette, 1075, boul. Firestone, Joliette 450 756-1267 > Bijouterie Sebag, Galerie Joliette, 1075, boul. Firestone, Joliette 450 756-0866 > Bijouterie Edouard, Galerie Rive Nord, 100, boul. Brien, Repentigny 450 581-6138 > Bijouterie Edouard, Centre Forest, 10571, boul. Pie-IX Montréal 514 328-4955 AD{JF011323797}

Nous payons sur place immédiatement JF011323797

AD{JF011351911}

21

JF011361197

22

AD{JF011361197}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

23 JF011361347

AD{JF011361347}

24

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Jardiner sur son balcon Les résidants des premiers quartiers pourront désormais jardiner à même leur balcon. Grâce aux smart pots, la Démarche des premiers quartiers souhaite promouvoir une agriculture urbaine simple d’entretien, économique et avec un fort rendement. JOANY DUFRESNE [email protected]

Dans le cadre d’un de ses programmes de revitalisation qui vise à donner accès à une saine alimentation, la Démarche des premiers quartiers distribuera 300 smart pots aux résidents de ses secteurs. «On veut rendre accessible l’alimentation aux citoyens qui sont à mobilité réduite et ceux qui n’ont pas de lot de terrain à cultiver», explique Marie-Pier Bouchard, chargée du projet. À raison d’un pot par famille, ces dernières recevront, par le coût minimal de 5 $, un smart pot, un sac de terre et de l’engrais. Pour ceux qui le désirent, des semis de piments, de tomates, de capucines et de basilic sont disponibles pour un 5 $ additionnel.

Un succès montréalais Implantée à Montréal depuis 2010, l’a-

Marie-Pier Bouchard et Marie-Pierre Leblanc, de la Démarche des premiers quartiers, en compagnie de Nicolas Ste-Marie de l’organisme Les Urbainculteurs et de Patricia Paquin, résidante des premiers quartiers. PHOTO JOANY DUFRESNE

gri culture urbaine par le biais du smart pot a connu un grand succès dans la métropole. Permettant aux gens de jardiner sur le balcon, leur terrasse ou leur toiture, ce sac de jardinage est un excellent moyen de récolter des fruits, des légumes et des fines herbes fraîches. Fabriqué en géo textile, le smart pot assure une excellente aération des racines, donc un développement optimal des plants.Très abordable, le sac est léger, durable, réutilisable et per-

met des aménagements et des cultures Distribution et formation variés. La Démarche des premiers quartiers procédera à la distribution de smart pots le 5 juin à la Maison de Des citoyens réjouis Déjà, une centaine de smart pots ont été quartier du Cap-de-la-Madeleine, le réservés par des citoyens des premiers 10 juin à la Maison de quartier Stquartiers. Plusieurs d’entre eux, dont Pa- Philippe et le 13 juin dans le stationtricia Paquin, ont d’ailleurs salué l’initiative nement de la Maison de la Solidarité. de l’organisme. «C’est génial! Notre famille Des démonstrations seront aussi mange beaucoup de fruits et légumes. offertes lors des fêtes de districts les 8 Maintenant, j’aurai juste à sortir sur mon et 15 juin au Sanctuaire du Cap-de-labalcon pour y cueillir une tomate et de Madeleine et au parc des Pins respectivement. fines herbes pour les cuisiner», dit-elle. JF011362684

AD{JF011362684}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

25

RAPPORT DE PATROUILLE Une livreuse de journaux heurtée trois fois par sa voiture

AGENCE QMI Le véhicule qu’elle conduisait l’a heurtée trois fois alors qu’elle effectuait une livraison. Elle a subi des blessures graves à une jambe et elle a dû être hospitalisée. Livreuse pour le quotidien Le Nouvelliste, la femme, qui n’a pas été identifiée, aurait confondu le «P» et le «R» de sa transmission en descendant de sa voi-

ture, qui s’est mise en reculer en la heurtant avec la portière, a rapporté le journal trifluvien sur son site web. La femme est tombée et la voiture lui est passée une première fois sur jambe. Elle a tenté d’en reprendre la maîtrise, mais elle a aggravé la situation puisque le véhicule lui est passé deux autres fois sur la jambe. De peine et de misère, la femme a réussi à se traîner jusqu’à une maison pour obtenir de l’aide. La voiture fonctionnait toujours et continuait à reculer en faisant des cercles, jusqu’à ce que les policiers arrivent à l’immobiliser.

Vous êtes dynamique avec un esprit d’équipe et vous aimez relever des défis en maintenance mécanique. Vous travaillez pour bâtir votre avenir. Bibby Ste-Croix inc. faisant partie de la multinationale McWane implantée partout dans le monde, est l’entreprise qu’il vous faut. Étant une des plus importantes fonderies de fonte grise et ductile en Amérique du Nord, elle vous offre un salaire très compétitif ainsi qu’une gamme d’avantages sociaux (assurance collective, fond de pension). Répondant à une demande constante et grandissante de nos produits, nous sommes présentement à la recherche de mécaniciens prêt à travailler sur la maintenance préventive, corrective ainsi que sur la fiabilité de nos équipements très variés et même fabriqués sur mesure, ce qui vous permettra de relever des défis à la hauteur de vos capacités. Vous oeuvrerez dans un environnement stimulant, collaborateur et constructif avec possibilité d’avancement. Avec près de 400 employés, nous fabriquons et faisons la mise en marché de produits de fonte destinés aux marchés de la plomberie, de l’aqueduc et de produits spéciaux.

MÉCANICIEN INDUSTRIEL

AMENDE SALÉE POUR UNE RÉSIDANTE DE TROIS-RIVIÈRES

• Le travail consiste à effectuer différents travaux reliés à la maintenance préventive et corrective générale sur équipements hydrauliques et pneumatiques.

Carole Fréchette doit 600 000 $ à Revenu Québec Revenu Québec a annoncé que Carole Fréchette, une résidante de Trois-Rivières, a été reconnue coupable, le 5 avril dernier au palais de justice de Trois-Rivières, d’avoir contrevenu à la Loi concernant l’impôt sur le tabac. JEAN-LUC DOUMONT [email protected]

Elle a été condamnée à payer des amendes totalisant 606 026, 24 $ dans un délai de 12 mois. Carole Fréchette s’est notamment vu reprocher d’avoir vendu, livré ou eu en sa possession du tabac destiné à la vente au

• La personne devra être en mesure de diagnostiquer différents problèmes, réparer et faire preuve d’imagination en trouvant de solutions, nous permettant d’optimiser les opérations des différents équipements dans l’usine.

détail au Québec dont le paquet n’était pas identifié conformément à la Loi. De plus, elle n’était pas inscrite aux fichiers de Revenu Québec et n’était titulaire d’aucun des permis exigés par la Loi pour exercer des activités commerciales liées aux produits du tabac. Cette condamnation, prononcée par le juge Pierre Verrette de la Cour du Québec, est le résultat d’une opération effectuée par la Sécurité publique de la Ville de Trois-Rivières. Le 1er décembre 2009, des policiers ont effectué des perquisitions visant la résidence et le véhicule de Mme Fréchette et y ont saisi une somme de 2546 $ ainsi que 14 760 cigarettes de contrebande.

• Posséder un diplôme d’études professionnelles (DEP) en maintenance industrielle ou équivalent. • Expérience en milieu industriel • Habileté à souder • Leadership et débrouillardise reconnue • Capable de travailler de nuit sur des quarts de 12 heures (horaire en rotation de 3 nuits de travail, 3 jours de congé). Salaire : 21.40$ (1$ de moins pendant la période de probation de 600hrs) + prime 1.35$ quart de soir, 1.45$ rotation, assurance collective, fond de pension. Si cette offre correspond à vos attentes et que vous avez envie de relever de nouveaux défis, veuillez envoyer votre candidature à l’adresse courriel suivante : [email protected] ou par télécopieur au : 418 926-2622 Nous offrons les meilleures conditions de travail dans notre région.

www.bibby-ste-croix.com

1360210

Une livreuse de journaux de TroisRivières s’est retrouvée dans une fâcheuse position mercredi matin après avoir fait une erreur d’embrayage.

JF021348994

AD{JF011360328}

AD{JF011359761}

26

AD{JF011157784}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

27

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

28

LA PAGE D’ÉMILIE SUGGESTIONS DE SORTIES 30 mai: 31 mai: 1er juin:

2 juin: 30 mai au 29 septembre

Nicola Ciccone Salle J.-Antonio-Thompson Les Va-Nu-Pieds (théâtre clownesque) Église Sainte-Cécile ABBA Memories Salle J-Antonio-Thompson Coeur de Pirate Centre des Arts de Shawinigan Guillaume Wagner Théâtre du Cégep de Trois-Rivières Science ou magie 2 Théâtre du Cégep de Trois-Rivières Jacques Goldstyn et les Débrouillards Centre d’exposition Léo-Ayotte

À la découverte du monde des expositions

ÉMILIE VALLÉE [email protected]

LES TOPS D’ÉMILIE

CD: Cet album pourrait très bien être mon coup de cœur estival. Avec Recto Verso, Zaz nous transporte carrément dans une ambiance de café parisien… Un album joyeux et coloré, parfait pour les chauds après-midi d’été sur la terrasse… Le premier extrait, On ira,est déjà un succès. CD: Le grand gagnant de Star Académie 2012, JeanMarc Couture, vient de lancer son tout premier opus, Si tel est ton désir. Parmi ceux qui ont contribué à cet album notons Daniel Bélanger, Marc Dupré, Michel Pagliaro et Éric Lapointe. Un album rock aux accents blues et pop, un style qui a conquis le public de la populaire émission.

Les hauts et les bas de la vie des sans-abris Un duo de clowns qui vit une bisbille quotidienne, c’est ce que propose la toute nouvelle création Les Va-Nu-Pieds. Rémi Francoeur et Guillaume Vermette présentent ce spectacle de théâtre clownesque et de «slapstick» le vendredi 31 mai à 20h à l’église Sainte-Cécile. Le public pourra se régaler avec des situations éclatées, attachantes et loufoques, tout en découvrant le côté plus sombre de la vie des sans-abris comme la solitude. Les billets sont disponibles en ligne à l’adresse productionsyahoo.com. PHOTO, ALAIN DIONNE

JF021362564

Boréalis présente sa première série web qui porte sur la découverte des métiers reliés à la réalisation d’une exposition. Ces capsules permettent de découvrir le processus de développement d’une exposition et tout ce qui entoure le monde muséal. Boréalis a donc profité de l’exposition Générations, quand le papier est une histoire de famille réalisée en grande partie par son équipe pour créer ces capsules. Il est possible de les visionner sur Youtube ou sur la page Facebook de Boréalis. E.V.

lechodetroisrivieres.ca

AD{JF011362563}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

29 Tous les spectacles de la région, tous les jours, sur

CLAUDIA BERTHIAUME

www.lechode

[email protected]

troisrivieres.ca

Simon Rousseau publie la suite de Rédemption Un deuxième livre en 12 mois

L’auteur trifluvien Simon Rousseau vient de publier Le perceur de cœur, le deuxième tome de la trilogie Rédemption, un an après la parution de son premier livre. Ces œuvres ainsi qu’une autre, écrite par Victor OH Morasse, ont été publiées par la maison d’édition du jeune écrivain de 19 ans, R2 Éditions.

L’auteur et éditeur Simon Rousseau.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Simon Rousseau a des projets plein la tête. Dans la dernière année et demie, il a quitté des études en techniques policières pour un baccalauréat en études littéraires, profil entrepreneurial, à l’Université Laval. Le jeune homme a publié et illustré son premier roman, écrit à 17 ans, et fondé sa propre maison d’édition. Il quittera le Québec pour huit mois en septembre prochain, pour devenir assistant de langue française en Angleterre.

Il y a là un terreau fertile pour des histoires.

Polar trifluvien Encouragé par la vente de 600 copies de Rédemption, premier tome éponyme de sa trilogie, pendant les 12 derniers mois, Simon Rousseau a décidé de publier la suite. Dans son premier polar, les lecteurs ont découvert Jason White, un enquêteur de la police de Trois-Rivières, traquant un tueur surnommé « Le Revenant » dans une petite ville (Blackville) située à la frontière du Québec et de l’Ontario. L’inspecteur White revient dans la cité de Laviolette dans le second roman, mais accompagnée d’une femme. Or, un nouveau tueur en série surnommé « Le perceur de cœurs » sévit dans sa ville. Aux prises avec ses propres démons, White tentera de résoudre ce casse-tête, tout en évitant qu’un collègue fasse la lu-

mière sur les circonstances troublantes de l’enquête de Blackville, où un autre inspecteur a laissé sa vie. Pour son deuxième récit, le jeune romancier promet une écriture plus rythmée et une trame narrative plus intense. «Je dirais même que la fin est épique. Les rôles s’inversent et ça promet pour le troisième tome», annonce-t-il.

D’autres projets Simon Rousseau compte bien profiter de son séjour en Europe pour s’inspirer. «J’ai d’autres projets en tête. Je vais prendre une pause de Rédemption pour écrire autre chose», mentionne l’écrivain. D’ailleurs, il a déjà un roman de type post-apocalyptique en chantier. Et tant qu’à mettre le pied sur le continent européen, pourquoi ne pas en profiter pour proposer ses ouvrages actuels à des éditeurs français? Pour le jeune homme de 19 ans, il n’y a pas de limite.

PHOTO GRACIEUSETÉ – RACHEL TRUDEAU

PASSEPORTS 39$ EN PRÉVENTE 100 JUSQU’AU 16 JUIN 2013

SPECTACLES

Au coût de 49$ à partir du 17 juin 2013

DIANE DUFRESNE  LES COLOCS LED ZEPPELIN EXPERIENCE  LOCO LOCASS ÉRIC LAPOINTE  LISA LEBLANC  SHOWTIME LES TROIS ACCORDS  VALÉRIE CARPENTIER  RICHARD DESJARDINS COEUR DE PIRATE  LOUIS-JEAN CORMIER  KARIM OUELLET ROBERT CHARLEBOIS  INGRID ST-PIERRE  JORANE LES SOEURS BOULAY  ET PLUSIEURS AUTRES

POINTS DE VENTE : METRO de la Mauricie, Jean Coutu, Les Rivières, Rona L’entrepôt, Rona H. Matteau et au www.festivoix.com AD{JF011370172}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

30

lechodetroisrivieres.ca

En collaboration avec

Vous invite à participer au

Êtes-vous la personne la plus forte du Québec ? Venez mesurer votre force les 8 et 9 juin de 13h à 17h à l’une de ces succursales :

      &1 )2!!"   &1 "    ,!," 3 4 

      '  & &  

.!/." 0 3  &1

 "    !!" 3 4 

     

.))" 0 &3  $ "  4 "  

       

 !!"  # $ "   

     %  & ' 

!()" *  " %  & ' 

      &+ ,!"   +"    !!"  &+

      &- 

)./) 0   "  &- 

 ()   44    5  Grande Finale du (2 6    5 3 4       6 4 ' Louis Cyr :     Antoine Bertrand et Hugo Girard             Visionnement exclusif du film  

Dumas sera au Moulin Michel le 16 novembre prochain.

Florant Vollant sera présent dans le cadre des Journées de la Culture.

PHOTO GRACIEUSETÉ

PHOTO GRACIEUSETÉ

DÉVOILEMENT DE LA PROGRAMMATION AUTOMNALE

Onze nouveaux spectacles au Moulin Michel Diffusion Plein Sud a dévoilé, mardi, la nouvelle programmation du Moulin Michel de Gentilly. Onze artistes se produiront dans cette salle de spectacle intimiste à l’automne prochain. CLAUDIA BERTHIAUME [email protected]

Il y en aura pour tous les goûts, la saison prochaine, au Moulin Michel de Gentilly. Blues, musique du monde, classique, country, jazz, folk et musique traditionnelle attendent les mélomanes de septembre à

AU CINÉMA LE 12 JUILLET AD{JF011350880}

louiscyr-lefilm.com

lesfilmschristal

décembre. Une place particulière a été accordée aux artistes originaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Des spectacles pour enfants sont aussi prévus, notamment une activité de théâtre d’objets en milieu scolaire. Pour la deuxième année consécutive, Diffusion Plein Sud invitera un artiste autochtone dans le cadre des Journées de la Culture. Deux ateliers-rencontres avec les musiciens seront également offerts gratuitement.Pour plus de détails, rendez-vous au www.pleinsud.ca.

ARTISTE

SPECTACLE

GENRE

Steve Hill Paul Kunigis Florant Vollant Duo Bachand-Kallenberger Plastique(théâtrepourenfants) Andrée Watters Emilie-Claire Barlow The Barr Brothers Dumas Les Tireux D’Roches Arthur L’Aventurier

7 septembre, 20 h 14 septembre, 20 h 28 septembre, 15 h 5 octobre, 20 h 11 octobre 26 octobre, 20 h 2 novembre, 20 h 9 novembre, 20 h 16 novembre, 20 h 30 novembre, 20 h 1er décembre, 15 h

Blues Musique du monde Musique du monde Classique Milieu scolaire Country Jazz Folk Chanson Musique traditionnelle Spectacle pour enfants

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

31

CULTUREL EN BREF Récital de poésie bilingue

Le 30 mai prochain, un récital de poésie bilingue, en espagnol et en français, aura lieu au café-bar Zénob de Trois-Rivières, à 20 h. Vous pourrez y entendre les poètes Nancy R. Lange et Aspasia Worlitzky. Le directeur de la prestigieuse maison d’édition mexicaine Mantis, Luis Armenta Malpica, en visite au Québec, sera aussi présent. Entrée gratuite.

La Mésothérapie

Formation de Culture Centre-du-Québec

Culture Centre-du-Québec offre cette semaine une formation intitulée Savez-vous protéger vos œuvres?, qui se tiendra le 1er juin au Centre des arts populaires de Nicolet, entre 9 h et 16 h. Coût: 120 $ pour les membres et 135 $ pour les non-membres. La programmation complète est disponible au www.culture.centre-du-quebec.qc.ca.

C’est quoi…

Vous avez peut-être déjà entendu le mot ? Cela vous intrigue? Relativement nouveau au Canada, mais utilisé depuis plus de 30 ans en Europe. La mésothérapie nous permet de traverser l’épiderme, d’augmenter la pénétration et la diffusion des agents actifs de nos sérums entre 300 et 3000 fois plus que s’il avait été simplement appliqué sur la peau. En esthétique, la mésothérapie peut être effectuée soit par pression, par microaiguilles ou par le froid. En médecine esthétique, elle est effectuée à la seringue.

Le Cirque à Trois-Rivières

Le Cirque Nomadeus sera de passage à Trois-Rivières le 31 mai pour deux représentations, à 16h30 et 19h30, au Colisée. Des acrobates à couper le souffle, des jongleurs, des clowns, des performances aériennes et une variété d’animaux exotiques venant des quatre coins du monde vous en mettront plein la vue. Les billets sont disponibles au www.admission.com

Spectacle au Gambrinus

Que peut-on traiter…

Le Gambrinus accueillera Caroline Sofia, le 4 juin, en soirée. Celle-ci présentera les chansons de son premier album aux notes folk électrique. L’artiste montréalaise amorce ainsi sa tournée québécoise. La chanteuse sera accompagnée de son complice Denis Ferland à la guitare et à l’harmonica.

La mésothérapie est très répandue pour le traitement des signes de l’âge comme les rides, le relâchement cutané, les taches pigmentaires…Selon la méthode utilisée on pourra aussi traiter l’apparence de la cellulite, les cicatrices d’acné ou les cicatrices accidentelles. La mésothérapie sera très utile pour rendre les vergetures plus discrètes ou encore pour stimuler la pousse et renforcer les cheveux clairsemés

Midi littéraire

La Société des écrivains de la Mauricie (SEM) organise son dernier midi littéraire de la saison, le 3 juin prochain. La SEM reçoit Louis Caron et ses invités dans le hall de la salle Anaïs-Allard-Rousseau, entre midi et 13 h. L’entrée est libre et les participants peuvent y apporter leur lunch. Le café est offert sur place.

Les différentes méthodes…

La mésothérapie par pression permet de traiter les rides, les ridules et le relâchement cutané. Fréquemment, la pression utilisée provoquera des ecchymoses pouvant durer jusqu’à trois semaines. Le traitement peut s’avérer douloureux, voir insoutenable. À l’Institut, nous n’avons pas retenu cette méthode étant donné les désagréments et les risques y étant reliés.

Vernissage au Moulin seigneurial

Les sœurs Mariette, Solange et Suzanne Nourry invitent le public à un vernissage commun au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, le 1er juin. Il s’agit d’une formule 3 à 5. L’exposition y prendra place jusqu’au 30 juin. Le Moulin seigneurial est ouvert tous les jours de 10 h à 17 h.

La mésothérapie par le froid ou chryothérapie traitera l’ensemble des signes du vieillissement, comme les rides, les ridules et le manque de tonus. Elle aura aussi certains effets sur les rougeurs et certains types de cernes.

VOUS ORGANISEZ DES ACTIVITÉS CULTURELLES EN MAURICIE

Conservez cette chronique, la suite dans deux semaines….

Isabelle Lauziere

JF011227531

Faites-le moi savoir à l’adresse suivante: [email protected]

AD{JF011227531}

JF011152704 AD{JF011152704}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

32

addiktez-vous!

lechodetroisrivieres.ca

TOURISME CULTUREL D’EXPÉRIENCE

21 façons de découvrir la Mauricie Du théâtre en rivière, une nuit en prison, une journée dans la vie d’un bûcheron: ce ne sont que quelques exemples de la nouvelle programmation de tourisme culturel d’expérience de Culture Mauricie. Réunies sous le thème « Osez pour voir… 21 expériences à vivre en tous sens », les différentes activités prennent place un peu partout en Mauricie.

et mythiques sont au programme. Bien que certaines activités soient offertes toute l’année, la majorité ne sont disponibles qu’à partir du mois de juin et une réservation est souvent nécessaire.

CLAUDIA BERTHIAUME [email protected]

Depuis 2007, l’équipe de Culture Mauricie travaille à développer une stratégie pour rendre la culture plus vivante. «Les gens veulent aller plus loin dans leurs visites culturelles. Ils ne veulent plus être seulement spectateurs. C’est une tendance qu’on observe de plus en plus», a expliqué Éric Lord, directeur général de Culture Mauricie. L’organisme soutient donc 21 initiatives régionales qui interpelleront les sens des visiteurs. «On veut que ça devienne notre marque de commerce », a précisé M. Lord. «Nous sommes la seule région qui appuie le tourisme culturel d’expérience. On croit ainsi pouvoir attirer l’attention des touristes québécois pour une escapade en Mauricie», a ajouté André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie.

Offre diversifiée De Saint-Paulin à Bastican, en passant par Shawinigan et Trois-Rivières, des ex- L’équipe d’Hérôle promet encore une fois périences culturelles, il y en aura pour tous des activités dont vous êtes le héros. les goûts. Des visites historiques, gustatives PHOTO CLAUDIA BERTHIAUME

haven saison 3 2 épisodes en rafale

dès le 4 juin, 21h CHOISISSEZ LA CHAÎNE addik DANS VOTRE FORFAIT TÉLÉ TV

VIDÉOTRON : 93 (693 HD) | TELUS : 47 (547 HD) BELL TÉLÉ SATELLITE : 136 (1868 HD) FIBE : 120 (1120 HD) | COGECO : 93 (516 HD) SHAW DIRECT : 758 | ROGERS CÂBLE : 642 (643 HD)

WEB addik.tv AD{JF011331082}

addiktv

@addiktv

Activité

Lieu

Théâtre en rivière « Si pirate » Auberge Le Baluchon Gardien du fleuve Corporation touristique de Batiscan Un secret bien gardé Parc de l’île Melville Les voyageurs Parc de l’île Melville Le parcours des oubliés Boréalis Dans la peau d’un bûcheron Musée du bûcheron Gardien de la mémoire Parc de l’île Saint-Quentin L’allumeur de réverbères Centre-ville de Trois-Rivières CSE: Trois-Rivières Centre-ville de Trois-Rivières L’institut de l’occulte Parc de l’île Melville Symbiose Le Rond Coin Mythes et boutons Lieux variés (Trois-Rivières) Parcours de peur Vieille prison de Trois-Rivières Sentence d’une nuit Vieille prison de Trois-Rivières Visite expérience Vieille prison de Trois-Rivières Verdict attendu Vieille prison de Trois-Rivières Visite gustative Centre d’exposition Raymonde-Lasnier Petits pains oubliés Église Ste-Cécile/Église St. James Les coulisses du pensionnat Musée des Ursulines Histoires de quartier Quartiers Ste-Cécile/St-F.-d’Assise

Informations www.theatreenriviere.com www.batiscan.ca www.unsecretbiengarde.com www.laventureux.com www.borealis3r.ca www.lespiles.ca www.onseraconte.ca www.onseraconte.ca www.herole.ca www.herole.ca www.herole.ca www.personare.ca www.culturepop.qc.ca www.culturepop.qc.ca www.culturepop.qc.ca www.culturepop.qc.ca www.cer-l.ca www.sagesfous.com www.musee-ursulines.qc.ca www.histoiresdequartiers.net

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

33

Le Chœur des Pèlerins lance un album Le Chœur des Pèlerins de TroisRivières a lancé, la semaine dernière, son premier album. Intitulé Poésies en chansons, le disque est le résultat de près d’une année de travail continu. CLAUDIA BERTHIAUME [email protected]

L’album du Chœur des Pèlerins compte 14 pièces, dont 11 en français. Il s’agit de chants classiques et d’opéra et de certains chants folkloriques. «C’était important pour nous de chanter principalement en français. Plusieurs chants proviennent de poèmes», a mentionné Martin Brossard, directeur musical.

«Il nous importe de faire redécouvrir des chansons tombées dans l’oubli et de les interpréter en français» MARTIN BROSSARD, DIRECTEUR MUSICAL

Le disque comprend même une composition originale, entièrement mauricienne. «Notre directeur musical a écrit la musique pour une chanson tirée du recueil d’un poète de la région», a précisé Ger-

À l’avant-plan, de droite à gauche:Martin Brossard, directeur musical du Chœur des Pèlerins, et Germain Ross, président du conseil d’administration du chœur. Ils posent devant l’ensemble des choristes. PHOTO CLAUDIA BERTHIAUME

main Ross, président du conseil d’administration du choeur. Ce sont les demandes répétées du public de la chorale, composée de dix-huit voix d’hommes, qui ont mené à ce projet d’envergure. Plusieurs mois de préparation et deux journées d’enregistrement ont été nécessaires à la réalisation de l’album. Le Chœur des Pèlerins, mis sur pied il y

WWW.ABBAMEMORIES.COM

a 18 ans, s’est donné comme mission de cultiver le goût de la bonne musique. «La musique, il y en a pour tous les goûts. Dans notre monde au rythme effréné, c’est plaisant de pouvoir s’arrêter pour écouter de la bonne musique», a souligné M. Ross. «Il nous importe de faire redécouvrir des chansons tombées dans l’oubli et de les interpréter en français», a poursuivi M. Brossard.

La suite L’album du Chœur des Pèlerins devrait être en vente sous peu au magasin Archambault de TroisRivières, au coût de 20$. Le directeur musical du chœur a laissé entendre que ses choristes pourraient enregistrer un deuxième disque en 2014, un album de Noël cette fois.

8 MUSICIENS SUR SCÈNE

Samedi 1er juin 2013, 20h Salle Antonio-Thompson Trois-Rivières Billets au 819-380-9797 ou

www.abbamemories.com

JF011235646 AD{JF011260038}

34

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013 JF011356899

lechodetroisrivieres.ca

BIENNALE INTERNATIONALE D’ESTAMPE CONTEMPORAINE

Le tour du monde en formes et en couleurs La 8e Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières (BIECTR) se tiendra du 16 juin au 8 septembre prochains dans plusieurs lieux de diffusion de la région. La programmation a été dévoilée la semaine dernière. CLAUDIA BERTHIAUME claudia.[email protected]

L’estampe contemporaine est un art relativement méconnu, mais s’il existait une capitale de l’estampe en Amérique du Nord, ce serait sans doute Trois-Rivières. «Chaque année, c’est une fête visuelle qui laisse une trace tangible. C’est une initiative ancrée dans le milieu, un joyau entretenu et réinventé chaque année», a fait valoir John R. Porter, président d’honneur de l’évènement. Depuis 16 ans, l’équipe de la BIECTR propose aux amateurs d’art une rencontre avec l’œuvre. On y retrouve l’estampe sous plusieurs formes: cuivre, bois, eau-forte, etc. «Il y en aura vraiment pour tous les goûts et pour tous les publics. Il n’est pas nécessaire d’avoir une formation en art pour apprécier les expositions», a indiqué Jo Ann Lanneville, présidente de la Biennale.

Le monde à Trois-Rivières Au total, ce sont 330 œuvres conçues par 58 artistes en provenance de 22 pays qui seront exposées en Mauricie au cours de l’été. Les lieux de diffusion principaux

AD{JF011356899}

sont tous concentrés au centre-ville de Trois-Rivières: ancienne gare, Centre d’exposition Raymond-Lasnier, Galerie d’art du Parc, Musée Pierre-Boucher, Atelier Presse Papier et Place de l’Hôtel-deVille. Le public sera invité à voter pour son œuvre ou son artiste préféré dans le cadre de l’exposition principale. Le Prix Société Immobilière Duguay sera remis à l’artiste ayant reçu le plus grand appui populaire. Plusieurs installations parallèles de la région seront aussi utilisées pendant la Biennale. Des expositions sont prévues, entre autres, au Musée des religions du monde de Nicolet, au Musée des Abénakis d’Odanak, au Musée québécois de culture populaire, à l’Église Notre-Dame-de-laPrésentation, à l’Atelier Silex, au Presbytère de Champlain, au Musée des Ursulines, à la Suite Soixante, au Centre culturel Pauline-Julien et à la Maison et atelier Rodolphe-Duguay. La majorité des activités sont gratuites.

Plus encore Parallèlement à la Biennale, le projet d’impression numérique intitulé Objet: ressemblance et détournement animera les vitrines de la Bibliothèque Gatien-Lapointe. Il s’agit des œuvres de sept artistes provenant de cinq pays différents. Finalement, une exposition nomade composée de 25 œuvres sélectionnées par la directrice du Centre de la gravure et de l’image de La Louvière en Belgique, Catherine de Braekeleer, sera constituée en 2014.

John R. Porter est le président d’honneur de la 8e Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières. Il pose en compagnie de la présidente de l’évènement, Jo Ann Lanneville. PHOTO CLAUDIA BERTHIAUME

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

35

JF01756519 AD{JF011244586}

ÉQUITATION EN MAURICIE

Vivez un contact unique et magique avec de superbes chevaux Vous adorez les chevaux ou vous désirez découvrir ce majestueux animal? Offrez-vous une balade ou une initiation à l’équitation dans un centre équestre!

MARIE-FRANCE BOLDUC

[email protected]

Ce qui est plaisant de l’équitation c’est que cette activité se pratique à l’année et que les cours d’initiation se pratiquent autant à l’extérieur qu’à l’intérieur en cas de mauvais temps. Donc, peu importe la température, vous pourrez vivre cette aventure chevaleresque!

Centre hippique, Saint-Georges-deChamplain Vous désirez vous initier à l’équitation? Le « forfait découverte » au Centre hippique est vraiment intéressant pour les gens qui ont une petite crainte des chevaux, ainsi que pour ceux qui n’ont jamais fait

d’équitation et qui voudraient apprendre les bases de ce sport équestre. Un forfait idéal pour les enfants et les familles pour essayer l’équitation en toute sécurité avec un personnel qualifié et attentionné. En quoi consiste ce forfait découverte? Tout d’abord, on vous présentera votre monture; poneys pour les enfants, chevaux pour les adultes. Vous serez ensuite invités à brosser votre cheval pendant que votre instructeur vous donnera des notions bien importantes sur les règles de base à adopter avec votre nouvel ami. Par exemple: comment se présenter à son cheval, comment le brosser, quoi ne pas faire, reconnaître les signes du comportement du cheval grâce à la position de leurs oreilles, etc. Des notions importantes à connaître avant de monter à cheval. Par la suite, vous pourrez grimper sur votre monture et vous promener sur le parcours spécialement aménagé, le tout bien dirigé par votre instructeur qui vous expliquera comment contrôler votre cheval. Des rudiments de base comme avancer, tourner à gauche et à droite et arrêter

le cheval. Puis, en terminant, vous passerez sur un pont, effectuerez des zig-zag et trotterez à l’intérieur du manège. Le Centre hippique offre plusieurs types de forfaits. Ils ont également un « forfait découverte/randonnée » qui inclus l’initiation et une chevauchée pour débutants et la famille et le forfait « randonnée » pour une belle chevauchée d’une heure en sentier pour des cavaliers initiés de 8 ans et +. J’ai bien apprécié l’accueil chaleureux, le côté personnalisé avec un instructeur et la sécurité du site.

Autres endroits pour pratiquer l’équitation en Mauricie Le Parc Équestre de la Mauricie,

Hérouxville Ce parc équestre offre également un forfait découverte. Celui-ci est offert sous forme de demi-journée ou d’une journée complète. Auberge Le Baluchon, Saint-Paulin Sur le site de l’Auberge Le Baluchon, vivez une inoubliable randonnée de une ou deux heures dans l’archipel du Sabot de la vierge. Au pas, les cavaliers sont d’abord sensibilisés à la sécurité à cheval, pour ensuite partir à la découverte d’un site naturel exceptionnel. Sur ce, je vous souhaite de pouvoir expérimenter cette activité. Une chance unique de vivre ce magnifique contact privilégié avec cette noble bête qu’est le cheval.

PHOTO JONATHAN ROBERT

AD{JF011359744}

JF011359744

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

37

38

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

MAINTENANT OUVERT 7 JOURS

à Shawinigan 2 500 VÉHICULES Garantis  Inspectés  Kilométrage certifié

       

   AD{JF011153012}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

39

LE MEILLEUR DES DEUX MONDES

VOLVO S60 T6 AWD R-DESIGN

[

À L’ABRI DES INTEMPÉRIES DANS SON GARAGE DE VERRE, ELLE ÉTAIT ÉTINCELANTE ET SEMBLAIT IMPATIENTE DE DÉCOUVRIR LE MONDE. CETTE SUÉDOISE VIENT TOUT JUSTE D’ARRIVER, MAIS ELLE ATTIRE DÉJÀ L’ATTENTION. n ne se cachera pas que Volvo n’est pas au sommet de la gloire ces dernières années. Néanmoins, le constructeur suédois reprend de la vigueur à la suite de changements apportés au sein de la compagnie. Le modèle S60 est l’un des plus populaires, et on peut comprendre pourquoi avec l’arrivée de cette S60 R-Design 2013. Une belle machine…

]

rapidement, facilement et en douceur, puis son mode Manuel est des plus plaisants à utiliser.

Le plus intéressant avec cette berline est sa silhouette sportive, mais aussi classique et moderne. C'est le meilleur des deux mondes! Bref, un look scandinave très réussi et un « beau p’tit modèle » selon un piéton qui l'a vite remarquée.

Ceux qui apercevront son logo R-Design et sa couleur « à la Polestar » ne la quitteront pas des yeux jusqu’au moment où ils s’apercevront que le conducteur est en fait une conductrice. Ensuite... peu importe la suite, en fait, parce que la Volvo sera déjà bien loin…

« BEAU P’TIT MODÈLE », DIT-ON ! Qu’on aime ou pas cette couleur appelée Bleu Rebelle, elle ne passe certainement pas inaperçue. Lorsqu’on en suit une, sur la route, on ne peut qu’admirer son becquet retroussé juste au-dessus des lettres argentées qui forment le mot Volvo. Ses phares sont imposants, stylisés et s'harmonisent avec les lignes du design. Le bas du pare-chocs est de couleur différente et intègre d'une belle façon les deux tuyaux d’échappement. Le tout semble vouloir dire : « Je suis capable de courir vite. »

PLAISIR ET PERFORMANCES Non, il ne s’agit pas de la vraie Polestar, mais elle est tout de même capable d’en étonner plus d’un. Le moteur à peine mis en marche qu’on sent sa frénésie et sa hâte de rouler. Sous le capot se trouve un moteur turbocompressé de 3 litres à 6 cylindres livrant 325 chevaux ainsi qu’un couple de 354 lb-pi à faire sourire n’importe qui. Cette S60 est alerte et toujours prête à s’élancer. À peine 5,5 secondes sont nécessaires pour accélérer de 0 à 100 km/h.

LA SÉCURITÉ AVEC UN GRAND S Assis derrière le volant, il est impossible de ne pas remarquer le grand confort qu'offrent les sièges. De type sport, garnis de cuir et marqués du logo R-Design, ils sont en plus chauffants à l’avant et réglables en huit sens avec soutien lombaire.

Et si cette petite bête apparaît dans un de nos rétroviseurs, difficile de ne pas remarquer sa calandre noire lustrée au contour argenté et marquée du logo fléché traversé d’une barre horizontale.

En matière de transmission, cette version est dotée d’un rouage intégral Haldex où six rapports avec mode Sport sont intégrés. Une transmission qui s’exécute comme un charme : les vitesses changent

MARIE-EVE CÔTÉ

Et, bien sûr, on ne manque pas de voir aussi le logo, petit, mais très révélateur, R-Design. Les phares et les prises d’air contribuent également à lui donner une allure des plus sportives. Les fenêtres latérales sont bordées d’une touche argentée, puis les rétroviseurs en sont complètement couverts. Enfin, les jantes Ixion de 18 pouces en alliage sont un superbe ajout et accentuent le style dynamique de la voiture.

O

Avec son nouveau châssis sport, sa maniabilité en général et dans les courbes, sa tenue de route, sa puissance et son couple bref, c’est un réel bonheur d’être au volant. On dit d’ailleurs chez Volvo que cette S60 est la voiture la plus dynamique à avoir été construite.

En ce qui concerne le design, l’habitacle ne se distingue pas autant que l’extérieur du véhicule. Il est complètement teinté de noir sauf pour quelques détails argentés ajoutés ici et là, notamment sur le volant, sur les portières et sur la console centrale qui se démarque particulièrement. Le soir venu, le levier de vitesses rétroéclairé est très joli. C’est différent !

On paie votre déductible jusqu'à 250$*

JF011197722

AD{JF011197724}

40

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca 440292110FJ

AD{JF011329593}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

JF011343989

SUITE DE LA PAGE 39

En matière de commodités, la Volvo S60 est bien équipée et possède toutes les dernières technologies sur le marché, c’est-à-dire que les commandes sont montées au volant, la connectivité Bluetooth, la radio satellite et le système d’infodivertissement y sont. Quelques minutes sont toutefois nécessaires afin de bien saisir leur fonctionnement.

Finalement, cette Volvo S60 R-Design 2013 est un véritable coup de cœur. Elle est belle, sécuritaire, performante, bien équipée, sportive et dotée d’un rouage intégral, en plus d’offrir un plaisir de conduite assuré. Que dire de plus ?

FICHE TECHNIQUE Véhicule d'essai

Puisque Volvo est une des marques qui favorise particulièrement la sécurité, cette S60 est évidemment pourvue d’une panoplie de systèmes. De plus, le groupe Technologie, disponible en option, comprend le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertisseur de distance et de collision avec freinage automatique, le système de détection des piétons avec freinage également, les alertes de franchissement de ligne et de vigilance du conducteur, sans oublier le système BLISS pour les angles morts. Une seule seconde d’inattention sera nécessaire pour que la Volvo en avertisse son propriétaire !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Volvo S60 T6 AWD

R-Design 2013 Échelle de prix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 150 $ à 54 650 $ Consommaiton d’essence (L/100 km) . . . . . . . . . . . . . . 11,7 L/ville 8,0 L/route

ON AIME

ON AIME MOINS

+ Agrément de conduite – Commandes complexes à saisir du premier coup + Performances exaltantes – Rayon de braquage + Voiture sécuritaire

FICHE D’APPRÉCIATION Consommation d’essence . . . . . . . . Valeur subjective . . . . . . . . . . . . . . . . . . Confort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Performance . . . . . . . . . . . . . . . . . . Esthétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

AD{JF011343990}

41

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

42

lechodetroisrivieres.ca

ON PROMOTIO

/mois* es Internet 3 Go de donné illimittés x u a c o l s l e p Ap Canada et Interurbainslimités In États-Unis il limitée Messagerie il Afficheur cale Messagerie vo its1 3 mois gratu

1 88 VIDEOTRON 1 888 433-6876

videotron.com/mobile Offert uniquement là où le Service Mobilee de Vidéotron est commercialisé. Le comportement et la tarification des services peuvent différer sur le réseau partenaire. Appareil A compatible avec le réseau Mobile de Vidéotron requis. Frais uniques d’activation de 35 $ en sus. Frais d’appels interurbains, d’itinérance ou autres frais applicables en sus. Les offres, res, les services et les tarifs sont modifiables sans préavis. Taxes en sus. Certaines conditions s’appliquent. * Cette offre promotionnelle, prom d’une durée limitée, s’adresse aux clients Résidentiel qui s’abonnent au Service Mobile de Vidéotron ou ajoutent une ligne mobile à leur compte. © 2013 Samsung Electronics Canada anada Inc. Samsung et Galaxy sont des marques commerciales de Samsung Electronics Canada Inc. et/ou de ses entités connexes connexe utilisées avec permission. Des images d’écran sont simulées. Google, Nexus et Android sont des marques déposées de Google Inc © 2013. 1. Offre valable pour les clients qui s’abonnent auu Service Mobile depuis le 6 février 2013 et dont l’abonnement comprend, lors de la souscription initiale, un bloc de données de 5 500 Mo. Promotion offerte jusqu’à épuisement des 15 000 codes promotionnels disponibles. Certaines conditions s’appliquent. Ne peut être cumulée avec aucune autre offre. Vous devez vous us abonner au service ZIK en créant un nouveau compte et avoir lu et accepté les termes et conditions de votre abonnement. Vous Vo devez conserver une ligne Mobile chez Vidéotron et un bloc de données minimum de 500 Mo pendant la période de gratuité. Vous consentez à ce que Vidéotron partage des renseignements ents personnels vous concernant avec Groupe Archambault inc. Frais de transmission de données non compris. Service accessible accessi via les réseaux et appareils Android compatibles (liste accessible à videotron. com/soutien-zik).

TROIS-RIVIÈRES Archambault Trois-Rivières Centre Les Rivières AD{JF011360183}

SHAWINIGAN La Plaza de la Mauricie

CAP-DE-LA-MADELEINE 824, boul. Thibeau

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

43

Le plus grand réseau de petites annonces au pays

LESPETITESANNONCES ÇA VEND...VITE! VITE! VITE! ³

IMMOBILIER

114 à 380

³

EMPLOI ET FORMATION

400 à 458

³

MARCHANDISE

500 à 552

³

SERVICES

600 à 740

³

VÉHICULES

800 à 850

³

ÉVÉNEMENT SPÉCIAUX

900 à 924

ANNONCEZ dans

1 877 750-5052

[email protected]

88

DE 8 HEURES

à

À 20 HEURES

POUR ANNONCER Télécopieur: 1 877-884-1266 PAIEMENT

Nos annonceurs sont priés de vérifier leurs annonces dès le premier jour de publication. L’hebdo Quebecor ne se tient pas responsable pour plus d’une (1) insertion d’une annonce erronée. L’article 11 de la Charte des droits et libertés de la personne déclare que: Nul ne peut diffuser, publier ou exposer en public un avis, un symbole ou un signe comportant discrimination, ni donner une autorisation à cet effet. La Loi sur la protection du consommateur stipule que: Article 242: Aucun commerçant ne peut, dans un message publicitaire, omettre son identité et sa qualité de commerçant. Article 243: Aucun commerçant ou manufacturier ne peut, dans un message publicitaire concernant un bien ou un service offert au consommateur, indiquer comme une adresse, une case postale sans mentionner au moins son adresse.

Pour participer :

LES PETITES ANNONCES

réservez votre annonce au

À gagner : 1 des 70 paires de billets pour le rodéo de St-Tite le 8 juin 2013

1.877.750.5052 Concours du 7 au 31 mai 2013. Tirage le 3 juin 2013. Valeur approximative des prix : 3 500 $. Règlement disponible sur hebdosregionaux.ca/rodeo

AD{JF011331657}

200 274 256

PROPRIÉTÉS RÉSIDENTIELLES FORMATION MAISONS À VENDRE

ST-SÉVÉRIN, maison sur très grand terrain de 6,767 M2. 4 chambres, 2 salles de bain. Grand garage de 26X41. Tranquilité assurée car en face chute de la rivière. 125,000$ négociable. 418-365-4215.

274

EMPLOI

TERRAINS TERRES

À 20 MIN. DE LAVAL grands terrains boisés, résidentiel, prêts à bâtir, idéal pour auto-constructeur, .60¢ pi.ca. et +, rivière, cascade, ruisseau. Bienvenue aux contracteurs. 450- 473-5042

400 408 404

411

FORMATION ENSEIGNEMENT

LICENCE RBQ OBTENEZ VOTRE LICENCE D'ENTREPRENEUR FORMAT-CONSTRUCTION inc. SUCCÈS GARANTI ! Plus de 20 ans d'expérience 514-252-8231 format-construction.com

PARTICULIER, Lanaudière terrain boisé sur un lac, ensemencé de truites, à partir de 65,000$, 450-883-6166

724

AVIS PUBLICS

724

412 458

AVIS PUBLICS

EMPLOI GÉNÉRAL

RÉSIDENCE À YAMACHICHE Recherche une personne pour s'occuper de 4 déficients intellectuel/physique . Donner soins d'hygiène de base, préparer nourriture/assurer leur bien-être et sécurité. -1 fin-de-semaine/2, + heure semaine. -Expérience non-requise/formation. Contactez Isabelle: 819-609-1174

422

ESTHÉTIQUE ET COIFFURE

Vous déménagez dans la région de Québec et recherchez un salon avec clientèle fournie? Escompte-Coiffe vous offre un poste dans l'un de nos 6 salons dans la région de Québec. Postes à temps plein et salaires avantageux. Karine: 418-580-5409

724

AVIS PUBLICS JF011363699

444

JF011363700

MÉTIERS DE LA CONSTRUCTION

SYSTÈMES INTÉRIEURS BERNARD MNJ & ASS. Recherche SOUS-TRAITANT en pose de colombages, gypse et joint à contrat, pour divers projets dans la région de Montréal: 514-730-7376. Envoyez coordonnées: [email protected]

Assemblée publique Conformément à l'article 126 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (L.R.Q., c. A-19.1), avis public est, par les présentes, donné de ce qui suit : Lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, le Conseil de la Ville de Trois-Rivières a adopté le projet de règlement no 37/2013 modifiant le Règlement sur certaines conditions d’émission des permis de construction (2010, chapitre 54) afin d’y préciser la notion de terrain adjacent à une rue publique.

1

2

MARCHANDISE

Objet : -

DIVERS À VENDRE

Établir, qu’un terrain vacant n’est pas considéré comme étant adjacent à une rue publique, si ce terrain est situé à l’extrémité d’une rue publique sans issue, non terminée par un cercle de virage permanent implanté à l’intérieur de l’emprise de rue. Dans ce contexte, aucun permis en vue de la construction d’un bâtiment principal ne peut être accordé sur un tel terrain vacant, celui-ci ne répondant pas à une des conditions d’émission d’un permis de construction exigeant que le terrain soit adjacent à une rue publique.

Territoire visé :

AIR climatisé, seconde main, 5,000, 8,000 et 10,000 BTU: 50$/chacun. 819-989-0544

L’ensemble du territoire de la ville de Trois-Rivières. Au cours d'une assemblée publique qui se tiendra lundi le 17 juin 2013 à 18 h 30, à la salle du Conseil de l'hôtel de ville de Trois-Rivières, un membre du Conseil de la Ville expliquera ce projet de règlement et entendra les personnes et organismes qui désirent s'exprimer sur celui-ci.

3

TAPIS ROULANT valeur 750$ si intéressez contacter Lionel 819-691-0449. Aucune offre raisonnable refusée.

4

724

On peut obtenir des informations sur la nature de la modification envisagée concernant le Règlement sur certaines conditions d’émission des permis de construction, en s'adressant, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30, à la :

AVIS PUBLIC

Direction aménagement et développement Ville de Trois-Rivières 4655, rue Saint-Joseph C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: (819) 372-4626 Télécopieur: (819) 375-5865

Aliénation d’un immeuble

Cadastre

Date de l’aliénation

Québec

2 mars 2012

Acquéreurs M. Claude Noël

Ce projet de règlement ne contient aucune disposition propre à un règlement susceptible d’approbation référendaire.

5

AVIS PUBLICS

Conformément au paragraphe 1.0.1 de l'article 28 de la Loi sur les cités et villes (L.R.Q., c. C-19), avis public est, par les présentes, donné que la Ville de Trois-Rivières a aliéné l’immeuble ci-après désigné en faveur de la personne ci-dessous identifiée et au prix suivant : Immeubles 1 307 058 4 696 825

Ce projet de règlement affecte tout le territoire de la ville de la manière ci dessous décrite.

DISPOSITION # 1

500 552 517

AVIS PUBLIC

Prix

6

32 763,00$

On peut consulter au bureau de la soussignée, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30 le projet de règlement n° 37/2013.

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013. Me Gilles Poulin, greffier Ville de Trois-Rivières 1325, place de l’Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone : 819 372-4604 Télécopieur : 819 372-4636

Me Yolaine Tremblay, assistante-greffière Ville de Trois-Rivières 1325, place de l'Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: (819) 372-4604 Télécopieur: (819) 372-4636

AD{JF011363699} AD{JF011363700}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

44

532

MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CABANON livrons 450-632-0007 C.F. 10x16:1949$ ,12x16: 2199$. Diff.grand 15 x 20 : 3099$ 20x30 5899$.

600 640 600

AMÉLIORATIONS ET ENTRETIEN DE PROPRIÉTÉS

AMÉNAGEMENT PAYSAGER

BESOIN d'un coup de pousse!!! Tourbe, paysagement, jardin d'eau et toutes autres projets d'amélioration de votre espace. Ghyslain 819-266-4652 www.entretiengm.ca

622

PLANCHERS POSE ET SABLAGE

Avec PLANCHER B.R. Inc. Sablage de planchers, vernis écolo. Bon prix. Bruno 514-677-3105. RBQ-5589315001

720 740

AFFAIRES FINANCES

ARGENT À PRÊTER

720

AVIS PUBLICS

736

SERVICES FINANCIERS

Prêt de 700$

Aucune enquête de crédit

ENDETTÉ !

Aucune enquête de crédit prêts privés résidentiel,commercial, construction inventaire de condos 514-923-8978, 514-647-1089

1-855-527-4368 www.credit700.ca PRÊT DE 500$ sans enquête de crédit. Crédit Courtage. 1 -866-482-0454

* PRÊT 500$ ou 600$ * Simple, rapide, efficace. Par téléphone, dépot direct. Réponse en 1 heure. Conditions: emploi stable (4 mois) et paie par dépot direct Crédit Yamaska 1-877-558-2482 www.credityamaska.com

Un paiement par mois selon votre budget 0% d'intérêt consultation gratuite et sans obligation

CONSOLIDATION DE DETTES personnelles ou commerciales 1 seul versement mois, incluant: Carte de crédit, Hydro, Impôt, Prêt, TPS, TVQ, Saisie, etc. Consultation sans frais et confidentielle.Refaites votre crédit! 8/20h 7j/7. 1-888-371-0661

824

BATEAUX MOTOMARINES ACCESSOIRES

professionnel accrédité par le gouvernement 514-748-7522 1-855-748-7522

QUAIS alum. robuste. Top cèdre avec accès 4 ou 6pi de large diff. longueurs, sur pattes ou flottants, 450-444-5974.

LABELLE MARQUIS INC. DEPUIS 30 ANS syndic DE 8H30. À 20H.

Les petites annonces:

1 877 750-5052 JF011363704

Prêt de 600$ et + aucun crédit refusé, Facile et 100% sécuritaire

724

AVIS PUBLICS

724

AVIS PUBLICS

District électoral des Estacades

724

Conformément à l'article 126 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (L.R.Q., c. A-19.1), avis public est, par les présentes, donné de ce qui suit : AVIS PUBLICS

Lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, le Conseil de la Ville de Trois-Rivières a adopté le projet de règlement no 34/2013 modifiant le Règlement sur le zonage (2010, chapitre 26) afin de reconfigurer la zone RS-6064 (résidentielle) et la zone CL-6054 (commerciale locale).

1

AVIS PUBLIC

2

Ce projet de règlement affecte les zones ci-après identifiées de la manière ci dessous décrite.

DISPOSITIONS # 1 ET 2

District électoral des Estacades

Objets :

Conformément à l'article 109.3 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (L.R.Q., c. A-19.1), avis public est, par les présentes, donné de ce qui suit :

En concordance avec la modification envisagée au plan d’urbanisme, - agrandir la zone CL-6054 (commerciale locale) à partir du lot 2 570 159 compris dans la zone RS-6064 (résidentielle) et inversement, agrandir la zone RS-6064 (résidentielle) à partir du lot 4 472 636 compris dans la zone CL-6054 (commerciale locale), approximativement au sud-ouest de l’intersection du boulevard Thibeau et de la rue Saint-Ours.

Lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, le Conseil de la Ville de Trois-Rivières a adopté le projet de règlement no 33/2013 modifiant le Règlement sur le plan d’urbanisme (2010, chapitre 25) afin de reconfigurer l’aire d’affectation du sol Résidentielle « RS » et l’aire d’affectation du sol Commerciale locale « CL » à la hauteur de la partie du boulevard Thibeau située entre les rues Saint-André et du Cardinal-Villeneuve.

1

Zones visées : CL-6054 et RS-6064.

2 En résumé, ce projet vise à agrandir l’aire d’affectation du sol Commerciale locale « CL » à partir du lot 2 570 159 compris dans l’aire d’affectation du sol Résidentielle « RS » et inversement, agrandir l’aire d’affectation Résidentielle « RS » à partir du lot 4 472 636 compris dans l’aire d’affectation Commerciale locale, approximativement au sud-ouest de l’intersection du boulevard Thibeau et de la rue Saint-Ours.

Localisation des zones visées : La zone CL-6054 (commerciale locale) est située de part et d’autre du boulevard Thibeau, dans sa portion comprise entre la rue des Prairies et l’emprise de l’autoroute 40. La zone RS-6064 (résidentielle) est comprise approximativement entre l’espace vert Saint-André, la rue Pie-XII, le boulevard Thibeau, la rue du Cardinal-Villeneuve et l’arrière des propriétés ayant front sur la rue Chapleau.

Le secteur visé par cette modification est situé du côté sud-ouest de la partie du boulevard Thibeau entre les rues Saint-André et du Cardinal-Villeneuve.

Au cours d'une assemblée publique qui se tiendra lundi le 17 juin 2013 à 18 h 30, à la salle du Conseil de l'hôtel de ville de Trois-Rivières, un membre du Conseil de la Ville expliquera ce projet de règlement et entendra les personnes et organismes qui désirent s'exprimer sur celui-ci.

3

Au cours d'une assemblée publique qui se tiendra lundi le 17 juin 2013 à 18 h 30, à la salle du Conseil de l'hôtel de ville de Trois-Rivières, un membre du Conseil de la Ville expliquera ce projet de règlement et les conséquences de son adoption ou de son entrée en vigueur et entendra les personnes et organismes qui désirent s'exprimer sur celui-ci.

4

4

On peut obtenir des informations sur la nature des modifications envisagées au Règlement sur le plan d’urbanisme (2010, chapitre 25) de la Ville de Trois-Rivières, en s'adressant, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30, à la :

5

Ce projet de règlement ne contient aucune disposition propre à un règlement susceptible d’approbation référendaire.

On peut obtenir des informations sur la nature des modifications envisagées au Règlement sur le zonage (2010, chapitre 26) de la Ville de Trois-Rivières, en s'adressant, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30, à la :

5

Direction de l’aménagement et du développement durable Ville de Trois-Rivières 4655, rue Saint-Joseph C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4626 Télécopieur: 819 375-5865

Direction de l’aménagement et du développement durable Ville de Trois-Rivières 4655, rue Saint-Joseph C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4626 Télécopieur: 819 375-5865

6

On peut consulter le projet de règlement n° 33/2013 au bureau de la soussignée, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30.

On peut consulter au bureau de la soussignée, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30 : -

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

la description ou l’illustration des zones visées par le projet de règlement n° 34/2013; le projet de règlement n° 34/2013.

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

Me Yolaine Tremblay, assistante-greffière Ville de Trois-Rivières 1325, place de l'Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4604 Télécopieur: 819 372-4636 AD{JF011363698}

AVIS PUBLIC

Assemblée publique Vendezvotresalaire.com 1-866-871-4822 Depuis 2004

Assemblée publique

6

799 850

AUTRES VÉHICULES ET SERVICES

ArgentRapide.com

JF011363698

3

SERVICES FINANCIERS

736

CREDIT700.CA Appliquez en ligne

PLANCHERS S. DENIS. Pose, sablage sans poussière, teinture, produits sans odeur. 37 ans d'exp. 514-951-7826

1- 866-776-2291

724

ARGENT À PRÊTER

720

lechodetroisrivieres.ca

Me Yolaine Tremblay, assistante-greffière Ville de Trois-Rivières 1325, place de l'Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4604 Télécopieur: 819 372-4636 AD{JF011363704}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca JF011363705

JF011363707

AVIS PUBLIC

District électoral de Pointe-du-Lac Conformément à l'article 126 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (L.R.Q., c. A-19.1), avis public est, par les présentes, donné de ce qui suit :

Conformément aux articles 556, 569.3 et suivants de la Loi sur les cités et villes (L.R.Q., c. C-19) et 539 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (L.R.Q., c. E-2.2), avis public est, par les présentes, donné aux personnes habiles à voter ayant le droit d'être inscrites sur la liste référendaire de la Ville de Trois-Rivières quant aux chapitres 85, 86, 87 et 88 de ses règlements de 2013, de ce qui suit :

Lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, le Conseil de la Ville de Trois-Rivières a adopté le projet de règlement n° 36/2013 modifiant le Règlement sur le zonage (2010, chapitre 26) afin 1°) d’agrandir la zone AE-1417 à même une partie de la zone CL-1213 et la zone CL-1213 à même une partie de la zone RS-1412 et 2°) d’édicter de nouveaux usages à autoriser dans la zone CL-1213 et le cadre normatif afférent à ces usages.

1

1. Lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, la Ville de Trois-Rivières a adopté les règlements suivants : • Règlement pourvoyant aux fonds nécessaires pour mettre en œuvre le programme « Rénovation Québec » visant la bonification d’un projet AccèsLogis Québec et décrétant un emprunt à cette fin de 420 000,00 $ (2013, chapitre 85);

Ce projet de règlement affecte les zones ci-après identifiées de la manière ci dessous décrite.

DISPOSITIONS # 1 À 4

• Règlement créant une réserve financière afin de pourvoir aux capitaux nécessaires au développement du parc de l’Exposition (2013, chapitre 86);

Objets : -

Agrandir la zone AE-1417 (aire écologique) à même une partie de la zone CL-1213 (commerciale locale) située de part et d’autre de la rue des Bateliers, immédiatement au sud de la rue Notre-Dame Ouest et agrandir la zone CL-1213 (commerciale locale) à même une partie de la zone RS-1412 (résidentielle) située de part et d’autre de la rue des Bateliers, au sud de la rue Notre-Dame Ouest.

-

Autoriser dans la zone CL-1213 (commerciale locale) les usages suivants ainsi que leur mode d’implantation :

• Règlement créant une réserve financière afin de pourvoir aux capitaux nécessaires au développement du parc Portuaire (2013, chapitre 87); • Règlement créant une réserve financière afin de pourvoir aux capitaux nécessaires au développement du site « Trois-Rivières sur St-Laurent » (2013, chapitre 88). 2. Les personnes habiles à voter, ayant le droit d’être inscrites sur la liste référendaire de la Ville de Trois-Rivières, peuvent demander que ces règlements fassent l’objet d’un scrutin référendaire en inscrivant leurs nom, adresse et qualité et en apposant leur signature dans le registre ouvert à cette fin pour chacun de ces règlements. Avant d’inscrire ces mentions, une personne doit établir son identité en présentant sa carte d’assurance-maladie, son permis de conduire, son passeport, son certificat de statut d’Indien ou sa carte d’identité des Forces canadiennes.

1000.4 Résidence multifamiliale, 4 logements : isolé; 1000.5 Résidence multifamiliale, 5 logements : isolé; 1000.6 Résidence multifamiliale, 6 logements maximum : isolé. -

Fixer, dans la zone CL-1213 (commerciale locale), dans le cas des résidences multifamiliales de 4 à 6 logements dont le mode d’implantation des bâtiments est de type isolé, les normes d’implantation et les caractéristiques des bâtiments principaux suivantes :

3. Pour chacun de ces règlements, le registre sera accessible, de 9 h à 19 h, du mardi 4 juin au jeudi 6 juin 2013 inclusivement, au bureau de la soussignée dont l’adresse est mentionnée ci-dessous.

. marge de recul avant minimale : . sur la rue des Bateliers : 6 mètres;

4. Le nombre de demandes requis pour qu’un scrutin référendaire soit tenu est de 1 973 par règlement. Le règlement pour lequel ce nombre n’est pas atteint sera réputé approuvé par les personnes habiles à voter.

. marge de recul arrière : 7,6 mètres;

5. Le résultat de la procédure d'enregistrement sera annoncé jeudi le 6 juin 2013, dans la salle réservée aux séances du Conseil située à l'hôtel de ville de Trois-Rivières, à 19 h 01.

. marges de recul latérales minimales : 1,5 mètres; . hauteur minimale : 6 mètres;

6. Ces règlements peuvent être consultés au bureau de la soussignée, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 16 h 30. Ils pourront également l'être pendant les heures au cours desquelles les susdits registres seront accessibles.

. hauteur maximale : 15 mètres; . nombre d’étages minimum : 2 étages;

RAPPEL

. nombre d’étages maximum : 3 étages;

Est une personne habile à voter ayant le droit d’être inscrite sur la liste référendaire de la ville au regard des règlements ci-dessus identifiés : N Toute personne qui, le 21 mai 2013, n’est frappée d’aucune incapacité de voter découlant d'une manœuvre électorale frauduleuse et qui remplit une des conditions suivantes :

. dimension minimale de la façade : 8,5 mètres; . profondeur minimale du bâtiment : 6 mètres; . superficie d’implantation au sol minimale : 120 mètres2;

• être une personne physique domiciliée sur le territoire de la ville de Trois-Rivières et, depuis au moins six mois, au Québec;

. superficie maximale de plancher : sans objet. -

Exiger, dans la zone CL-1213 (commerciale locale), que la façade principale des bâtiments principaux, à être érigés sur les lots ayant front sur la rue Notre-Dame Ouest, soit orientée en direction de cette rue.

OU • être depuis au moins douze mois : p le propriétaire d’un immeuble situé sur le territoire de la ville de Trois-Rivières;

Zones visées : AE-1417, CL-1213 et RS-1412.

ou p l’occupant d’un établissement d’entreprise situé sur le territoire de la ville de Trois-Rivières.

Localisation des zones visées : La zone AE-1417 (aire écologique) se situe à l’ouest de la rue Jacques-Ferron immédiatement à la limite arrière des lots donnant sur cette rue.

N Une personne physique doit également, le 21 mai 2013, être majeure et de citoyenneté canadienne et ne pas être en curatelle. ____________________________________________________________

La zone CL-1213 (commerciale locale) se situe de part et d’autre de la rue des Bateliers, immédiatement au sud de la rue Notre-Dame Ouest.

Condition supplémentaire pour les copropriétaires indivis d’un immeuble et les cooccupants d’un établissement d’entreprise situés sur le territoire de la ville de Trois-Rivières depuis au moins 12 mois, le 21 mai 2013 :

La zone RS-1412 (résidentielle) se situe de part et d’autre de la rue des Bateliers, au sud de la rue Notre-Dame Ouest.

N Avoir désigné, au moyen d’une procuration signée par la majorité des copropriétaires ou cooccupants qui sont des personnes habiles à voter, une personne à qui ils ont donné le droit de signer le registre en leur nom et d’être inscrite sur la liste référendaire de la Ville de Trois-Rivières, le cas échéant. $ Cette procuration doit être produite avant ou lors de la signature du registre. ____________________________________________________________

Au cours d'une assemblée publique qui se tiendra lundi le 17 juin 2013 à 18 h 30, à la salle du Conseil de l'hôtel de ville de Trois-Rivières, un membre du Conseil de la Ville expliquera ce projet de règlement et entendra les personnes et organismes qui désirent s'exprimer sur celui-ci.

3

4

Ce projet de règlement contient une disposition propre à un règlement susceptible d’approbation référendaire.

On peut obtenir des informations sur la nature des modifications envisagées au Règlement sur le zonage (2010, chapitre 26) de la Ville de Trois-Rivières, en s'adressant, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30, à la :

5

Condition supplémentaire pour les personnes morales dont l’immeuble ou l’établissement d’entreprise est situé sur le territoire de la ville de Trois-Rivières depuis au moins 12 mois, le 21 mai 2013 : N Avoir désigné, au moyen d’une résolution, parmi ses membres, administrateurs ou employés, une personne physique qui, en date du 21 mai 2013 et au moment d’exercer ce droit, est majeure et de citoyenneté canadienne, n’est pas en curatelle, ni déclarée coupable d’une infraction constituant une manœuvre électorale frauduleuse.

Direction de l’aménagement et du développement durable Ville de Trois-Rivières 4655, rue Saint-Joseph C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4626 Télécopieur: 819 375-5865

6

$ La résolution désignant la personne autorisée à signer le registre doit être produite avant ou lors de la signature du registre. ____________________________________________________________ Nul ne peut être inscrit à plus d’un endroit sur la liste référendaire de la Ville de Trois-Rivières. Cette interdiction ne s’applique cependant pas à la personne habile à voter qui est désignée comme représentante d’une ou de plusieurs personnes morales. ____________________________________________________________

On peut consulter au bureau de la soussignée, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30 : - la description ou l’illustration des zones visées par le projet de règlement n° 36/2013; - le projet de règlement n° 36/2013.

AD{JF011363705}

AVIS PUBLIC

Journées d'enregistrement

Assemblée publique

2

45

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

Me Yolaine Tremblay, assistante-greffière Ville de Trois-Rivières 1325, place de l'Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4604 Télécopieur: 819 372-4636

Me Yolaine Tremblay, assistante-greffière Ville de Trois-Rivières 1325, place de l'Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone : 819 372-4604 Télécopieur : 819 372-4636 AD{JF011363707}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

46

lechodetroisrivieres.ca

AIGLES JUNIORS

Enfin à la maison Après avoir amorcé la saison avec une séquence de sept matchs à l’extérieur, les Aigles Plante Sports pourront enfin fouler le terrain du stade Fernand-Bédard, samedi, lors d’un programme double contre le Hull-Volant de Gatineau. Après avoir disputé sept rencontres sur la route, Rémi Doucet et ses protégés effectueront leur rentrée au stade Fernand-Bédard, samedi, lors d’un programme double contre Gatineau. PHOTO ARCHIVES JF011363703

NICOLAS DUCHARME nicolas.ducharme

La troupe de Rémi Doucet devait à l’origine effectuer 10 sorties sur la route avant d’effectuer sa rentrée à domicile. Dame Nature en a toutefois décidé autrement, forçant le report de plusieurs matchs. Ainsi, les Aigles disputent cette semaine leur séquence la plus occupée de la saison. Après s’être frottés aux Castors de Charlesbourg lundi et mardi, les Trifluviens seront en action jeudi, face aux Capitales jr de Québec. Ils s’exécuteront par la suite lors de deux programmes doubles, à domicile, face à Gatineau et aux Orioles de Montréal. «Nous avions l’impression que la saison n’était pas encore commencée. Le baseball, c’est un sport qui se joue chaque jour. Cet horaire est parfait pour reprendre notre rythme», souligne le pilote. Doucet espère que ses lanceurs tiendront le coup lors de ces sept parties en autant de jours. Fort heureusement pour lui, cette séquence de matchs survient tôt en saison, moment où son alignement est complet et en pleine forme. «Ce sera important de connaître de bons débuts de parties afin de ne pas avoir à faire appel à la relève trop tôt et se garder des bras. On espère un bon cinq manches des partants.»

AVIS PUBLIC

Assemblée publique District électoral de Pointe-du-Lac Conformément à l'article 109.3 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (L.R.Q., c. A-19.1), avis public est, par les présentes, donné de ce qui suit : Lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, le Conseil de la Ville de Trois-Rivières a adopté le projet de règlement n° 35/2013 modifiant le Règlement sur le plan d’urbanisme (2010, chapitre 25) afin d’agrandir 1°) l’aire d’affectation du sol Aire écologique « AE » à même une partie de l’aire d’affectation du sol Commerciale locale « CL » et 2°) l’aire d’affectation du sol Commerciale locale « CL » à même une partie de l’aire d’affectation Résidentielle « RS », toutes situées de part et d’autre de la rue des Bateliers.

1

En résumé, ce projet vise à agrandir l’aire d’affectation du sol Aire écologique « AE » à même une partie de l’aire d’affectation du sol Commerciale locale « CL » et d’agrandir cette même aire d’affectation du sol Commerciale locale « CL » à même une partie de l’aire d’affectation Résidentielle « RS », toutes localisées au sud de la rue Notre-Dame Ouest et de part et d’autre de la rue des Bateliers.

2

Au cours d'une assemblée publique qui se tiendra lundi le 17 juin 2013 à 18 h 30, à la salle du Conseil de l'hôtel de ville de Trois-Rivières, un membre du Conseil de la Ville expliquera ce projet de règlement et les conséquences de son adoption ou de son entrée en vigueur et entendra les personnes et organismes qui désirent s'exprimer sur celui-ci.

3

On peut obtenir des informations sur la nature des modifications envisagées au Règlement sur le plan d’urbanisme (2010, chapitre 25) de la Ville de Trois-Rivières, en s'adressant, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30, à la :

4

Direction de l’aménagement et du développement durable Ville de Trois-Rivières 4655, rue Saint-Joseph C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4626 Télécopieur: 819 375-5865

5

«Ce sera important de connaître de bons débuts de parties afin de ne pas avoir à faire appel à la relève trop tôt. On espère un bon cinq manches des partants.» -Rémi Doucet

dans cette ligue», affirme Doucet. Le gérant s’attend à ce que Dumas prenne la relève de Raphaël Gladu à l’arrêt-court lorsque celui-ci s’envolera pour les États-Unis au milieu du mois de juin. Le premier match à domicile des Aigles aura lieu à 16 h, samedi. JF011363701

AVIS PUBLIC

Avis d’entrée en vigueur Conformément aux articles 361 et suivants de la Loi sur les cités et villes (L.R.Q., c. C-19), avis public est, par les présentes, donné que la Ville de Trois Rivières a adopté, lors de la séance que son Conseil a tenue le 21 mai 2013, le Règlement modifiant le Règlement sur les permis et les certificats (2010, chapitre 57) afin de revoir certaines modalités administratives relatives à leur émission (2013, chapitre 90).

On peut consulter le projet de règlement n° 35/2013 au bureau de la soussignée, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30.

Ce règlement est actuellement déposé dans les archives du Conseil, au bureau du soussigné, à l’hôtel de ville de Trois-Rivières, où tout intéressé peut en prendre connaissance.

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

Trois-Rivières, ce 29 mai 2013.

Me Yolaine Tremblay, assistante-greffière Ville de Trois-Rivières 1325, place de l'Hôtel-de-Ville C.P. 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone: 819 372-4604 Télécopieur: 819 372-4636 AD{JF011363703}

Un départ intéressant pour Jimmy Dumas Même si les Aigles n’ont que quatre matchs de disputés jusqu’à présent cette saison, Doucet a tout de même pu apprécier le travail d’une de ses recrues, Jimmy Dumas. Le Trifluvien montre la meilleure moyenne au bâton de l’équipe. Pas mauvais pour un joueur qui évoluait au niveau junior AA la saison dernière. «C’est un joueur que je connaissais parce que je l’ai entraîné avec les Estacades. C’est un bon frappeur qui est capable de jouer à toutes les positions. Il avait été repêché par Granby mais souhaitait plus ou moins jouer dans le junior élite. Il fallait le convaincre et on voit qu’il a sa place

Me Gilles Poulin, greffier Ville de Trois-Rivières 1325, place de l’Hôtel-de-Ville Case postale 368 Trois-Rivières (Québec) G9A 5H3 Téléphone : 819 372-4604 Télécopieur : 819 372-4636 AD{JF011363701}

JF011330982 AD{JF011330982}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

47

Le stade Fernand-Bédard fête ses 75 ans À la veille du premier match à domicile de l’histoire des Aigles de la Ligue Can-Am, la Ville de Trois-Rivières a souligné, mercredi, le 75e anniversaire du stade Fernand-Bédard. L’homme qui a donné son nom à l’endroit était d’ailleurs sur place. NICOLAS DUCHARME [email protected]

Construit en 1938, l’emplacement, qui a porté le nom de stade municipal jusqu’en 2001, a eu droit à une cure de rajeunissement d’une valeur de sept millions en 2009, en plus des récents ajouts afin d’accueillir la Ligue Can-Am cette année. Entre ses murs ont évolué plusieurs circuits provinciaux ainsi que des équipes affiliées au baseball majeur. De 1971 à 1977, les Aigles étaient le club-école des Reds de Cincinnati, ce qui a aussi donné naissance aux Aigles junior en 1972. À une époque où le baseball était le seul passe-temps estival des jeunes et moins jeunes de la Mauricie, l’amphithéâtre était le lieu de rassemblement pour les amateurs de la petite balle.

Des souvenirs inestimables Véritable légende dans le monde du baseball trifluvien, M. Bédard a toujours la mémoire vive malgré ses 82 ans. Il ne se fait pas prier pour se remémorer les souvenirs qu’il a connus à cet endroit, particulièrement lorsqu’il se trouve en présence d’un autre vénérable du sport trifluvien, Yvon Després. Il se souvient même de la première partie disputée dans l’enceinte pouvant contenir 4500 personnes. «C’était un match contre Drummondville et il y avait beaucoup de monde, si ma mémoire est bonne. Il ne faut oublier les années où nous étions affiliés avec les Dodgers de Brooklyn. Alors que Jack Robinson évoluait à Montréal, deux

AD{JF011362127}

JF011362127

Construit en 1938, le stade Fernand-Bédard a fête ses 75 ans le 22 mai. La directrice générale des Aigles, Marie-Christine Boucher, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, et le président des Aigles, Jean-François Picard, entourent la légende du baseball trifluvien, Fernand Bédard. PHOTO NICOLAS DUCHARME

joueurs noirs, Johnny Wright et Roy Partlow, étaient venus jouer à TroisRivières et ils nous avaient aidés à gagner un championnat. C’était fantastique et du jamais vu», souligne le « père du stade ».

La maison avant la maison Il faut dire qu’il n’y a pas un travail que M. Bédard n’ait pas fait dans ce stade, allant de vendre de la nourriture jusqu’à l’entretien du terrain. Il s’est mêlé de tout, sauf de la composition des équipes.

«Il ne fallait pas qu’on appuie nos jambes sur les bancs du stade, sinon, on se le faisait dire par M. Bédard», a souligné le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant, un avide amateur de baseball. «Ça été pour moi ma première maison. Même ma femme a travaillé au restaurant, puis lorsqu’elle était plus âgée, dans les bureaux», révèle l’homme de 82 ans. «Quant à ma fille, elle a appris son anglais en étant gardienne des enfants des joueurs des Aigles. C’est elle qui s’occupait

de Ken Griffey fils, qui courrait partout», ajoute-t-il. Un de ses souvenirs les plus mémorables reste toutefois le jour où, en 2001, il a appris que l’enceinte porterait son nom. «Quand ils m’ont dit ça, je ne m’y attendais pas. Mon père de 92 ans était avec moi et il s’est mis à pleurer de joie. C’est à ce moment que j’ai été ébranlé.» Afin de souligner son implication inestimable, M. Bédard verra une plaque à son effigie être apposée à l’entrée du stade.

48

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Trois-Rivières dans la mire de Villeneuve Jacques Villeneuve pourrait-il faire un retour en Mauricie lors du Grand Prix de Trois-Rivières cet été? Le champion du monde de Formule 1 en 1997 ne ferme pas la porte, loin de là. LOUIS BUTCHER / JOURNAL DE MONTRÉAL Maintenant établi dans la Principauté d’Andorre, Villeneuve agi maintenant à titre d’analyste pour Canal+ lors des épreuves du grand cirque de Bernie Ecclestone. Malgré cette deuxième carrière, il n’exclut pas une escale Amérique cet été, si le contexte est favorable, dit-il. Sa dernière présence dans les rues de la cité de Laviolette remonte à 2009. Ainsi, Villeneuve a accepté de commenter les rumeurs sur une participation éventuelle au Grand Prix de TroisRivières les 9, 10 et 11 août, comme le laissait entendre le Journal de Montréal il y a quelques mois. «C’est une possibilité, avoue-t-il. Je n’ai aucun engagement (à la télé) pendant cette fin de semaine.» La F1 est effectivement en pause esti-

vale du 28 juillet au 23 août. Villeneuve rappelle d’ailleurs que son nom circule chaque année en Mauricie pour l’épreuve-reine, la série NASCAR Canadian Tire. «L’année 2013 ne fait pas exception à la règle, rétorque-t-il. J’ai eu des discussions. Et pourquoi je n’irais pas? C’est un bel événement et une course palpitante entre les murs. Beaucoup d’amateurs passionnés sont présents et l’ambiance y est superbe.» Villeneuve aurait pu aussi ajouter que cet endroit est riche en histoire et qu’il a mis le nom Villeneuve sur la carte. C’est à endroit, en 1976, que la carrière de son père Gilles, a pris un virage important. Sa victoire en Formule Atlantique a ouvert les yeux de l’écurie de F1 McLaren. Le paternel avait notamment battu James Hunt, celui qui allait devenir, la même année, le champion du monde.

Conditions gagnantes Mais n’allez pas croire que la présence de Villeneuve à Trois-Rivières cette année est assurée. S’il n’a pas fermé la porte à une participation, bien au contraire, ses

Jacques Villeneuve avait participé au Grand Prix de Trois-Rivières en 2009, terminant au quatrième échelon lors de la course de la série NASCAR Canadian Tire. PHOTO AGENCE QMI

exigences risquent d’être particulièrement coûteuses pour l’organisation. «Il faut que ce soit bien fait, renchérit-il, car les attentes du public seront élevées. Toutes les conditions doivent être remplies.» En d’autres termes, Villeneuve exigera un bon cachet et, surtout, une voiture pour gagner. Soixante mille dollars représentent un montant réaliste. C’est ce qu’avait déboursé, semble-t-il, le Grand Prix de TroisRivières en 2009 lorsque Villeneuve y a effectué sa dernière présence dans cette même série Canadian Tire. «Au cours des dernières années, je par-

ticipais à trois week-ends de courses par année et je faisais plus d’effort pour accepter des choses moins bien faites, poursuitil. Maintenant, je peux me permettre de dire non à des offres qui ne sont pas bien présentées. «Le NASCAR n’est plus une priorité pour moi, car je suis très occupé ici.» Mais vous imaginez une course à TroisRivières avec Villeneuve, Alexandre Tagliani, Andrew Ranger et notamment Louis-Philippe Dumoulin sur la grille de départ? On salive déjà! Les promoteurs de l’événement aussi. JF011361832

AD{JF011361832}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

49

Pierre-Luc Laforest espère que la pause de cinq jours causée par la pluie ne nuira pas aux performances de son équipe. PHOTO NICOLAS DUCHARME - L’’ÉCHO DE TROIS-RIVIÈRES

La pluie s’est mêlée de la fête C’est un bien mauvais tour que Dame Nature a joué à l’organisation des Aigles de Trois-Rivières la fin de semaine dernière. Fébrile à l’idée de disputer le tout premier match à domicile de leur histoire, l’organisation a vu ses plans tomber à l’eau, littéralement. NICOLAS DUCHARME [email protected]

Les dirigeants de l’équipe avaient mis les bouchées doubles afin que le stade Fernand-Bédard et la toute nouvelle terrasse soit prêts à accueillir les milliers de spectateurs qui devaient se présenter lors du week-end. La pluie a toutefois forcé le report des trois matchs face aux Bears de Newark à une date ultérieure, probablement dans la semaine du 19 août, puisqu’il s’agira du seul moment où les Bears seront de retour en ville. «C’est la première fois que je vis une telle chose dans ma carrière, soupire le gérant Pierre-Luc Laforest, qui compte 17 saison de baseball professionnel à son actif. C’est la même chose pour les joueurs à qui j’ai parlé. Le seul qui a vu une telle chose est l’un des arbitre américains, et c’était parce qu’il y avait eu le passage d’un ouragan.» Les Aigles ont donc dû attendre à mardi

soir afin de disputer leur match inaugural devant leurs partisans. Au moment de mettre sous presse, l’issue de la rencontre n’était pas encore connue.

Garder la forme Pour le gérant de la formation, PierreLuc Laforest, la situation n’a rien de réjouissante, même si elle permet à son joueur de deuxième but, Josh Colafemina, de reprendre la forme. «C’est plate, mais il faut croire que Dame Nature avait d’autres plans. Nous avons tout de même été capables de nous entraîner au Complexe sportif AlphonseDesjardins. Une chance que nous avons cette installation, ça nous permet de faire ce que l’on peut pour rester en forme.» Depuis le début de saison, le manque de synchronisme, et les erreurs qui en résultent, est ce qui fait le plus mal aux Aigles. Laforest espérait que ses protégés puissent se mettre au diapason avec cinq parties face aux Boulders de Rockland et aux Bears la semaine dernière. Une seule d’entre-elles a eu lieu, ce qui a donné aux Trifluviens une pause de cinq jours avant la rencontre de mardi, face aux Saints de St-Paul. La formation du Minnesota sera à TroisRivières jusqu’à jeudi, après quoi, les Aigles prendront la route du New Jersey pour y affronter les Jackals dès vendredi.

JF011360445 AD{JF011360445}

50

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Encore plus de nouvelles sportives, tous les jours, sur

www.lechode

troisrivieres.ca

Retour des Draveurs: le bureau de la concurrence s’en mêle Légal ou non, le droit de veto territorial? Une nouvelle porte pourrait bientôt s’ouvrir pour la ville de Trois-Rivières qui souhaite ravoir son équipe de la Ligue de hockey junior majeure du Québec. JONATHAN ROBERGE - TVA NOUVELLES

tuellement tenir un vote. Évidemment, les Cataractes voient d’un très mauvais œil cet avertissement du Bureau de la concurrence. L’équipe a répété à maintes reprises que sa survie passe par une clientèle régionale et que, plus que jamais, l’appui des gens de Trois-Rivières est primordial.

Selon ce que TVA Trois-Rivières a appris, le Bureau de la concurrence a avisé la LHJMQ qu’elle pourrait faire l’objet d’une enquête quant au droit de veto territorial qu’elle autorise à ses équipes. La situation de Shawinigan et TroisRivières n’est pas unique. Il y a quelques années, le Junior de Montréal (alors basé à Verdun) avait utilisé son droit de veto territorial pour bloquer le transfert des MAINEiacs de Lewiston vers Boisbriand. Il y a quelques mois, les Cataractes ont confirmé qu’ils avaient l’intention d’utiliser le même stratagème pour empêcher le retour des Draveurs.

Abolition du droit de veto? Selon nos sources, plusieurs gouverneurs sont en faveur de l’abolition du droit de veto territorial afin qu’éventuellement, une équipe revienne à Trois-Rivières. La situation géographique de la ville influencerait évidemment les coûts d’exploitations des franchises situés à proximité, comme Drummondville, Victoriaville, Québec et Boisbriand. D’autres équipes seraient toutefois solidaires aux Caaractes, conscients que l’arrivée d’une franchise à TroisRivières sonnerait l’arrêt de mort de cette dernière. Loin de la coupe aux lèvres Si le droit de veto vient qu’à tomber, cela ne signifie pas pour autant que les Draveurs renaîtront de leurs cendres l’an prochain. Le commissaire Gilles Courteau a déjà spécifié qu’il était hors de question de permettre une expansion et il est déjà trop tard pour acheter et déménager une franchise. Reste que la porte serait ouverte pour les années à venir. Quant aux installations, Trois-Rivières a un important projet de Colisée sur les planches à dessin. Une infrastructure ultra-moderne dont le financement devrait être confirmé dans les prochaines semaines par le gouvernement du Québec. Bien avares de commentaires Rejoint à ce sujet, Réal Breton n’a pas voulu commenter le dossier; pas plus que le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque. Breton est entouré dans son projet de Geoff Molson (Brasserie Molson et Ca-

L’ancien président des Cataractes de Shawinigan, Réal Breton, tente toujours d’amener une équipe de la LHJMQ à Trois-Rivières. PHOTO AGENCE QMI

nadien de Montréal), Peter Simons (les magasins Simons) et l’entraîneur Bob Hartley; trois hommes qui n’ont pas l’habitude de traiter leur dossier sur la place publique. Chez les Cataractes, le gouverneur Justin Darchem et Martin Mondou ont refusé de commenter, mais ont admis qu’ils songent déjà à différentes mesures pour empêcher Breton et son de parvenir à ses fins.

Le nom est réservé Signe que l’espoir est toujours bien vivant au sein du groupe piloté par Réal Breton, le nom « Les Draveurs de Trois-Rivières inc » a été renouvelé pour une quatrième fois au registraire des entreprises du Québec. Réservé pour une première fois le 26 juillet 2012, il a été reconduit le 5 novembre 2012, le 29 janvier 2013 ainsi que le 24 avril dernier. JF011342772

À l’encontre des règles Cette pratique irait fort possiblement à l’encontre des règles, selon le Bureau de la concurrence, un organisme indépendant qui veille à ce que la loi en semblable matière soit appliquée. L’organisation, tenue au secret professionnel, a refusé de confirmer qu’elle avait donné suite à une plainte reçue. Au moins quatre sources nous ont toutefois confirmé que la LHJMQ a été avisée que les dirigeants des Cataractes patinent sur une glace très mince dans cet épineux dossier. La Ligue aurait donc deux choix: abolir elle même ce règlement ou attendre et risquer que le Bureau ne l’oblige à le faire. Selon nos informations, la suppression de cette importante règle ne figure pas pour l’instant à l’ordre du jour de la prochaine réunion des gouverneurs qui se tiendra le 5 juin prochain à Chicoutimi. Il ne serait toutefois pas exclu que les gouverneurs aient à débattre de la question pour éven-

VS AD{JF011342772}

DU 28 AU 30 MAI 2013

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

51 JF011157715

AD{JF011157715}

72

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

JF011231300

Les taxes sont payables à l’achat – sous réserve de l’approbation du crédit, voir détails en magasin. Le premier versement mensuel du montant Tableau d’exemples des frais de crédit pour un cycle de facturation de 30 jours financé est facturé sur le relevé de compte suivant votre achat et dans le cas où les conditions de crédit ne sont pas respectées, un intérêt annuel ne Achat par versements égaux Taux d’intérêt annuel Solde moyen quotidien dépassant pas 19,9 % pourra être appliqué depuis la date d’inscription sur le relevé mensuel, selon les conditions de crédit. Voir détails en magasins. 100$ 500$ 1000$ Les mensualités indiquées aux présentes sont calculées sur un taux d’intérêt annuel variable de * 8,9 % et une échéance de 60 mois – ** 13,5 % et 8,90 % 0,73$ 3,66$ 7,32$ * une échéance de 60 mois. Les conditions d’emprunt et les taux d’intérêt peuvent être modifiés en tout temps par les institutions bancaires. Voir les 13,50 % 1,11$ 5,55$ 11,10$ ** détails en magasin. – Ces promotions ne peuvent être jumelées à aucune autre promotion et sont valables Montants financés Taux Terme/mois Mensualités Frais de crédit Dépôt L’obligation totale jusqu’au 2 juin 2013 ou jusqu’à épuisement des stocks. Les produits et promotions peuvent varier d’un 5 499,99 $ 8,59 % 120 68,46 $ 2 715,21 $ – $ 8 215,20 $ magasin à l’autre et ne sont pas applicables dans les Centres de liquidation. – Photos à titre d’illustration 6 499,99 $ 8,59 % 120 80,90 $ 3 208,01 $ – $ 9 708,00 $ seulement. – Malgré le soin apporté lors de l’impression de ce feuillet, certaines erreurs ont pu s’y glisser. 7 499,99 $ 7,99 % 120 90,96 $ 3 415,21 $ – $ 10 915,20 $ Si tel est le cas, nous vous en ferons part dans nos magasins. AD{JF011231300}

2

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca JF011341841

AD{JF011341841}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

3

La Polyclinique de Trois-Rivières, lors de sa fondation en 1977.

FONDATION DE LA POLYCLINIQUE DE TROIS-RIVIÈRES

35 années de bons soins L

a Polyclinique de Trois-Rivières a vu le jour à l’automne 1977, à son emplacement actuel. Il s’agissait d’un projet d’envergure de 1,3 M $ piloté par un groupe de médecins de la région. L’immeuble contenait alors 30 000 pieds carrés, répartis sur trois étages.

JF011342383

L’idée du regroupement de plusieurs services médicaux au sein d’un même centre de santé est venue de quatre méde-

AD{JF011342383}

cins. Les Drs Guy Lafontaine, André Cossette, André Lainesse et Yves Trépanier ont uni leurs efforts pour faire connaître la philosophie d’une Polyclinique à leurs confrères et commencer les ébauches nécessaires à la réalisation du projet. L’objectif: organiser une médecine de groupe sans la rigidité des structures gouvernementales. Des rencontres d’information ont eu lieu à l’hôpital et en dehors pendant plusieurs mois et un conseil d’administration a été élu. À l’ouverture de la

Polyclinique, 25 docteurs en étaient actionnaires.

Services offerts Lors de sa fondation, la Polyclinique comptait 43 médecins, provenant de 15 spécialités différentes. Bien sûr, les services de médecine familiale et de premiers soins étaient offerts. Le centre contenait aussi une clinique sans rendezvous. Des médecins de garde étaient là en permanence, entre 8h30 et 22 h sur semaine et de 11 h à 17 h les fins de semaine. La nouvelle

construction possédait même un casse-croûte. La Polyclinique regroupait aussi des gynécologues, des pédiatres, des cardiologues, des neurologues, des chirurgiens généralistes, des otorhinolaryngologistes, des radiologistes, des pharmaciens, des orthopédistes, des dentistes, un chirurgien plastique, un dermatologue, un ophtalmologiste, un urologue, et un pneumologue. Plusieurs de ces spécialistes étaient d’ailleurs les seuls dans leur domaine à pratiquer en Mauricie et au Centre-du-Québec.

4

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

UN REGROUPEMENT DE SERVICES MÉDICAUX

Le rêve d’un homme

L

e Dr Yves Trépanier a fait une partie de ses études en dermatologie à Detroit, aux États-Unis, dans les années 1970. À l’époque, les Polycliniques n’étaient pas rares chez nos voisins du sud. Lors de son retour au Québec, il avait l’idée d’amener ce concept dans la région.

Pendant quelques années, il a tâté le terrain afin de voir ce qu’il était possible de faire. Encouragée par le Collège des médecins, son idée a finalement pris racine en 1977 avec la construction de la Polyclinique de Trois-Rivières. L’institution grandit d’année en année. Le bouche à oreille fait son œuvre et le nombre de médecins croît. Le conseil d’administration a même fait des accommodements avec certains spécialistes afin de les attirer en Mauricie, une tactique qui a porté ses fruits.

Ses objectifs La création de ce qui devait d’abord s’appeler « centre de santé » avait un objectif bien précis. «On souhaitait réunir plusieurs spécialités sous un même toit pour permettre aux patients d’avoir un bilan de santé complet en une journée», se souvient le Dr Trépanier. Malheureusement, à cause des horaires chargés des différents médecins et de leurs obligations hospitalières, cela n’a jamais été possible. Un autre souhait du dermatologue s’est toutefois réalisé pendant ses années de pratique: la fusion des deux centres hospitaliers de Trois-Rivières. Selon lui, l’existence de la Polyclinique de TroisRivières a grandement aidé la fusion. «Il y avait une petite guerre entre les médecins de l’hôpital Saint-Joseph et ceux de l’hôpital Sainte-Marie à l’époque. Le fait que plusieurs travaillaient en collabo-

ration au sein des mêmes bureaux à la Polyclinique a contribué à calmer le jeu, avec les résultats qu’on connaît» soutient le Dr Trépanier.

La vente Yves Trépanier a passé 25 ans à la tête du conseil d’administration de la Polyclinique de Trois-Rivières. La vente du bâtiment a donc été une étape importante dans sa vie. En 2005, alors que, tout comme lui, plusieurs actionnaires pensaient à leur retraite, la jeune génération de médecins ne désirait pas reprendre la gestion de l’édifice. Quand Robert Couture et Diane Chaîné ont frappé à la porte avec l’intention d’acheter la Polyclinique, le conseil d’administration leur a prêté une oreille attentive. Il ne restait donc qu’un seul souhait au fondateur de l’institution: que celle-ci

JF011340461

AD{JF011340461}

Le Dr Yves Trépanier est l’un des quatre médecins fondateurs de la Polyclinique de Trois-Rivières.

garde sa vocation médicale. Un souhait qui a été exaucé par les nouveaux propriétaires.

JF011340643

AD{JF011340643}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

5

Chef de file dans le domaine médical

L

orsque la Polyclinique de TroisRivières a ouvert ses portes à l’automne 1977, elle était le deuxième établissement du genre au Québec. Il s’agissait toutefois de la plus grande en termes de superficie, un statut qu’elle a longtemps détenu. Dix ans après sa fondation, l’institution était toujours à l’avant-plan de la médecine.

Pendant leurs années de réflexion et de recherches, les quatre fondateurs de la Polyclinique de Trois-Rivières, les Drs Lafontaine, Cossette, Lainesse et Trépanier, ont fait de nombreuses ébauches de projets. En 1976, un premier plan devait tomber à l’eau, dû à un coût d’exécution trop élevé. Les quatre collègues devaient ensuite rencontrer Pierre Legault, un comptable

agréé de Chicoutimi, qui avait participé activement à l’élaboration et à la réalisation d’un nouveau projet de polyclinique au Saguenay. Les fondateurs décident également d’employer le constructeur de cette première Polyclinique. Claude Vincent commence les travaux en février 1977. La bâtisse a été construite sur mesure pour les premiers locataires, qui avaient tous des demandes précises relatives à leur champ d’expertise respectif. Les médecins fondateurs visitaient le chantier chaque jour pour suivre l’évolution des travaux. Les dés étaient jetés, la Polyclinique de Trois-Rivières naissait au début de l’année suivante.

Dix ans après son ouverture Lors du dixième anniversaire de la Polyclinique, le conseil d’administration a commandé un sondage qui a révélé des informations intéressantes.

L’analyse stipulait entre autres que 45 % des patients venaient de l’extérieur de Trois-Rivières. Cela s’expliquait par le fait que plusieurs des spécialistes de la Polyclinique de TroisRivières étaient les seuls de leur domaine à pratiquer en Mauricie et au Centre-duQuébec. Alors à son apogée, la Polyclinique employait 85 personnes, dont 68 médecins provenant de 18 spécialités. La masse salariale totale de 800 000 $ était considérable pour l’époque. L’impact économique et social de l’institution dans la région était indéniable. À preuve, tous les examens pré-emploi des employés de la centrale nucléaire de Gentilly et de l’Aluminerie de Bécancour y ont été effectués. La Polyclinique de Trois-Rivières a rapidement confirmé sa prospérité et sa notoriété, deux qualités qu’elle possède toujours.

La salle d’attente de l’établissement à son ouverture.

JF011340502

JF011370425 AD{JF011340502}

AD{JF011370425}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

6

lechodetroisrivieres.ca

Plus qu’un logo Créé il y a près de 30 ans, le logo de la Polyclinique de TroisRivières possède une signi fica tion particulière.

Le sigle est constitué de quatre « P », l’initiale de la Polyclinique, distribués de façon à donner l’impression d’une rotation sur 360 degrés. L’ensemble symbolise les multiples horizons qu’embrasse aujourd’hui la profession médicale et les nombreuses disciplines qu’elle comporte. Les couleurs sont sobres et classiques. La partie centrale, de teinte plus pâle, met en évidence la fonction de carrefour, de plaque tournante des soins para-hospitaliers, que la Polyclinique est appelée à remplir. Cette partie centrale représente d’abord et avant tout la croix. Rouge, bleue ou de Malte, la croix a toujours été et sera tou-

À l’origine, le logo de la Polyclinique a été créé par Les Productions Groupe 3 Inc.

jours l’apanage des mouvements ou professions vouées au soulagement de la souffrance humaine.

La pharmacie de l’institution en 1977.

Investissons ensemble dans notre région!

embauchons!

www.progi.com

JF011370922 AD{JF011370922}

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

7

La clinique visuelle de la Polyclinique de Trois-Rivières en 1977. JF011360048

Les premiers équipements de radiographie de l’établissement.

JF011340902

AD{JF011360048}

AD{JF011340902}

8

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

NOUVEAUX PROPRIÉTAIRES DE LA POLYCLINIQUE

Un grand projet de couple L orsque Robert Couture et sa conjointe Diane Chaîné ont fait l’acquisition de la Polyclinique de Trois-Rivières au milieu des années 2000, leur principal objectif était de conserver la vocation médicale du bâtiment.

Le couple chérissait le désir d’avoir un projet d’affaires commun depuis un certain temps déjà. M. Couture est un ingénieur et possède sa propre compagnie. Mme Chaîné est comptable de formation. Ils n’avaient jamais touché de près ou de loin au domaine médical. Leur but était d’investir dans leur région et dans le futur. Ils croyaient au dynamisme effervescent de la ville de TroisRivières. De plus, ils étaient attirés par le domaine de la santé pour lequel les opportunités abondaient. Le couple a exploré plusieurs avenues

possibles, du côté de l’immobilier notamment, mais rien ne cliquait. Lorsque Mme Chaîné a appris la mise en vente de la Polyclinique de Trois-Rivières par son groupe d’actionnaires, elle l’a immédiatement proposée à son conjoint qui a été enchanté par le projet. La structure du bâtiment était intéressante et le domaine médical présentait beaucoup de défis pour les propriétaires. Pour eux, c’était l’opportunité d’avoir un impact concret dans la vie quotidienne des Trifluviens.

Une étape à la fois La Polyclinique est alors détenue par 27 actionnaires, tous des professionnels de la santé, qui avaient un fort sentiment d’appartenance envers l’institution. Ceuxci désiraient voir des acquéreurs qui reconnaissaient la valeur de leur implication économique et sociale. Robert Couture et Diane Chaîné ont

donc rencontré le conseil d’administration à cogné à de nombreuses portes pour aller plusieurs reprises pour expliquer à ses chercher davantage de professionnels de la santé. Plus que membres leur vision tout, leur souhait était d’avenir. À l’époque, de ramener des sercertains locaux étaient vices médicaux spévides et certains médecialisés en région. cins croyaient même de deux que l’institution allait «Leur principal objectif ansMoins après l’acquisifermer ses portes. tion, le bâtiment était Mais ce n’était pas était de conserver la à nouveau rempli l’intention du couple. Leur objectif premier vocation médicale du comme à l’époque de sa fondation. Et était de redonner une bâtiment.» ce n’était que le deuxième vie à l’édidébut des projets fice, tout en conserdu couple. À peine vant la mission médiquelques années cale d’origine. Cette plus tard, un projet vision a réjouit beaud’agrandissement coup de médecins qui naissait dans la tête des nouveaux prosouhaitaient demeurer dans leurs locaux. Ensemble, Robert Couture et Diane priétaires, projet qui vient tout juste d’être Chaîné ont relevé leurs manches et ont concrétisé.

JF011340464

AD{JF011340464}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

9

La Polyclinique aujourd’hui L a mission médicale de la Polyclinique de Trois-Rivières a été conservée lors de son changement de mains en 2005. Mais la Polyclinique n’est ni un hôpital, ni un établissement gouvernemental.

Avoir des dizaines de spécialistes qui travaillent en collaboration sous le même toit et réussir un mariage entre les domaines public et privé importaient beaucoup aux nouveaux propriétaires. Robert Couture et Diane Chaîné favorisent la bonne entente entre les différents locataires de la Polyclinique. Les services ne se compétitionnent pas entre eux. On privilégie la référence, la combinaison des services.

La référence La Polyclinique de Trois-Rivières est la référence médicale depuis 35 ans à TroisRivières. Des centaines de milliers de patients s’y rendent chaque année. Entièrement dédiée au domaine de la santé, l’institution est ouverte au privé. Située sur une des artères les plus achalandées de la ville, le boulevard des Récollets, on y retrouve le plus grand groupe de médecine familiale de TroisRivières. Le service de consultation sans rendez-vous est disponible tous les jours. Le stationnement compte au-delà de 250 places et est accessible gratuitement. Aujourd’hui, de nombreuses spécialités y sont regroupées: audioprothésiste, cardiologue, chirurgien plastique, dentiste, derma-

tologue, gastro-entérologue, néphrologue, neurologue, ophtalmologiste, orthopédiste, otorhinolaryngologiste et radiologiste, notamment.

Les services d’électrographie, d’analyse médicale et de résonance magnétique sont également offerts à la Polyclinique.

La Polyclinique de Trois-Rivières, après l’agrandissement. JF011369866 AD{JF011369866}

10

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Agrandissement: envisager l’avenir

U

n projet d’agrandissement de la Polyclinique de TroisRivières a été complété à l’automne 2012. L’institution trifluvienne devient ainsi l’une des plus grandes au Québec.

Il y a quelques années, Robert Couture et Diane Chaîné ont fait face à un heureux problème. Grâce au dynamisme des médecins qui occupent les lieux, la Polyclinique ne disposait plus d’espace à louer. Cependant, ayant recruté de nouveaux médecins pour prendre leur relève, certains locataires désiraient prendre de l’expansion. Après tout, la Polyclinique de Trois-Rivières est reconnue comme étant l’endroit privilégié pour les soins post-hospitaliers dans la région.

Axé vers l’humain À force de côtoyer les professionnels de la Polyclinique, M. Couture et Mme

Chaîné ont constaté à quel point ceux-ci lorsque le temps est venu d’agrandir la étaient dévoués à leur clientèle et Polyclinique. En fait, M. Couture tournés vers l’huet Mme Chaîné ont main. Les premières pratiquement doublé demandes que les la superficie de la nouveaux propriébâtisse en ajoutant taires ont reçues 21 000 pieds carrés concernaient avant «M. Couture et Mme aux 30 000 existout le bien-être des tants. patients. Allait-il y Chaîné ont avoir suffisamment d’espaces de stationÉlargir les pratiquement doublé nement pour les perpossibilités la superficie de la sonnes à mobilité La Polyclinique de réduite? Allait-il y Trois-Rivières dispose bâtisse.» avoir des chaises d’un groupe de pour les patients médecins de famille dans les corridors? et de nombreux spéCela rejoignait les cialistes. Robert propres valeurs de Couture et Diane M. Couture et Mme Chaîné aimeraient Chaîné. Ils ont donc poursuivi dans cette toutefois aller chercher d’autres profesoptique axée sur le service à la clientèle sionnels de la santé offrant de nouveaux

services pour combler les locaux restants. Ils pensent, par exemple, à un gynécologue, des dentistes, un orthésiste, un podiatre, un kinésithérapeute et un physiothérapeute. L’agrandissement a également permis de donner plus d’espace au service de restauration de l’établissement. En effet, les visiteurs peuvent s’y procurer de bons petits plats cuisinés sur place entre leurs rendez-vous. Les rénovations ont également permis la mise en place d’un système de caméras intérieures et extérieures afin de sécuriser le personnel et les visiteurs.

Phase III Une troisième phase d’agrandissement est également probable dans un horizon de cinq ans. Un ajout de 15 000 pieds carrés a été pensé. On espère ainsi dépasser le quart de million de visiteurs annuellement.

JF011340877

AD{JF011340877}

AD{JF011344823}

JF011344823

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

11

Remerciements R obert Couture et Diane Chaîné tiennent à remercier sincèrement tous les artisans qui

travaillent quotidiennement à la Polyclinique et contribuent au succès de l’institution.

LA LISTE DES CLINIQUES ET DES MÉDECINS DE LA POLYCLINIQUE DE TROIS-RIVIÈRES Centre stop-tabac Clinique de chirurgie esthétique Dr Jean-Philippe Haddad Clinique de cardiologie Dr Farid Absi Dr Miguel Garcia Barrero Dr Ricardo L.V. Costa Dr Ariel Diaz Dr Carl Gagné Dr Mark Garand Dr Pierre-B. Gervais Dr Alejandro Gisbert Dr Catherine Lemay Dr Alain Raymond Dr Alain Rheault Clinique audio-santé Clinique de dermatologie Dr Louis-Denis Beaudet Clinique de gastro-entérologie Dr Claude Brière Dr Abi Raad Camille Dr Linda Gariépy Dr Jacynthe Larouche

La vue d’un des locaux du troisième étage, disponible depuis l’agrandissement.

Groupe de médecine familiale Dr Sylvain Arsenault Dr Hélène Audet Dr Annie Bastarache Dr Pierre Béland Dr Valérie Caya Dr Jean Chou Dr Andrée Côté Dr Éric Dauth Dr Yves Demers Dr Suzanna Hurtubise Dr Régine Santerre Dr Anna-Marie Turcotte Laboratoire Biron Le Groupe Forget Clinique de néphrologie Dr Jean-François Arcand-Bossé Dr Solange Bourque Dr France Lambert Dr Vincent Moreau Dr Richard Turcot Dr Karine Tousignant

Clinique de neurologie Dr André F. Gagnon Clinique d’ophtalmologie Dr Geneviève Bazin Dr Alain Charbonneau Dr Steve Létourneau Dr Marcel Roberge Clinique d’orthopédie Dr Martin Milot Dr Louis-Serge Rheault Clinique d’otorhinolaryngologie et cervico-faciale (ORL) Dr André Larouche Dr Claude Nadeau Résonance magnétique IRM Clinique de radiologie Dr Thérèse Fafard Dr Marcien Gélinas Dr Gilbert Racine Dr Daniel Rousseau Dr Gilbert Tessier Restaurant Café chez Doracé Clinique de perfusion Coverdale

JF011358670

AD{JF011358670}

12

AD{JF011240252}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

JF011339032

AD{JF011339032}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

2

lechodetroisrivieres.ca

L’audioprothésiste est à l’écoute de ses patients Le travail de l’audioprothésiste ne consiste pas seulement à vendre des prothèses auditives. L’audioprothésiste est un professionnel qui se doit d’écouter son patient afin de parvenir aux meilleurs réglages de sa prothèse. Par définition, «est considérée comme exerçant la profession d’audioprothésiste toute personne qui procède à l’appareillage des déficients de l’ouïe». Cet appareillage comprend le choix, l’adaptation, la délivrance, le contrôle d’efficacité immédiate et permanente de la prothèse auditive ainsi que l’éducation à sa prothèse du déficient de l’ouïe appareillé. Le travail de l’audioprothésiste demande de la patience. L’adaptation de l’aide auditive ne se fait pas tout de suite, mais après plusieurs visites de chaque client. Cette même patience est aussi requise de la part des malentendants qui, après plusieurs années, décident d’aller voir un audioprothésiste. Ils vont réentendre des bruits familiers, mais le bruit de la rue sera trop fort. Il

leur faudra accepter que la prothèse soit adaptée petit à petit, sur une longue période. Ils devront de plus résister au découragement et à l’envie de tout laisser tomber qui s’emparera d’eux en cours de processus. Et qu’en est-il de la clientèle? Disons qu’elle est composée à 90 % de personnes âgées. La patience est de mise avec certaines de ces personnes qui croient que leur perte auditive n’est pas due à un phénomène physiologique, mais au fait que les gens autour d’eux parlent trop bas et articulent mal. L’audioprothésiste doit donc prendre le temps de leur expliquer que leur perte auditive est attribuable au vieillissement des cellules de l’oreille interne ou que cette perte auditive est provoquée par différentes pathologies : otites à répétition dans l’enfance, otospongiose et autres.

MAINTIEN À DOMICILE

Un crédit d’impôt destiné aux personnes de 70 ans et plus Connaissez-vous le Crédit d’impôt pour maintien à domicile d’une personne âgée? Destiné aux citoyens du Québec de 70 ans et plus, ce crédit d’impôt est égal à 30 % des dépenses qui ont été payées pour les services de maintien à domicile admissibles. Le montant maximum des dépenses admissibles varie selon votre revenu familial et votre statut (couple, personne seule autonome, personne seule non autonome). Les «services réguliers» admissibles varient quant à eux en fonction du fait que vous soyez locataire ou propriétaire, et du type d’habitation dans lequel vous vivez (résidences pour personnes âgées, appartement situé dans un immeuble de logements, condo, maison). Toutefois, peu importe le type d’habitation, vous pouvez avoir droit au crédit d’impôt pour certains «services occasionnels» de maintien à domicile. Par exemple :

• • • • • • • •

aide pour le bain, pour manger et boire; aide pour les déplacements à l’intérieur de l’habitation; aide pour préparer les repas à l’endroit où vous habitez; préparation et livraison des repas par un organisme communautaire sans but lucratif; soins offerts par un infirmier ou un infirmier auxiliaire; balayage, époussetage et nettoyage; entretien des vêtements, des rideaux, de la literie; gardiennage, tonte de gazon, déneigement.

Le Crédit d’impôt pour maintien à domicile d’une personne âgée vise à prévenir ou retarder l’hébergement dans le réseau public de la santé et des services sociaux. Vous pouvez demander ce crédit d’impôt lors de la production de votre déclaration de revenus ou le recevoir par versements anticipés chaque mois. Pour obtenir tous les détails, communiquez sans frais avec Revenu Québec au 1 800 267-6299 ou consultez le www.revenuquebec.ca. JF011355830

200, rue Fusey, bureau 3, Trois-Rivières 819 378-0020 AD{JF011355830}

4825, avenue Bouvet, suite 127, Bécancour 819 378-0020

497, 114e Rue, Shawinigan-Sud 819 537-9190

4

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Les aînés sont entre bonnes mains! La mission du Réseau FADOQ est de multiplier les gestes afin de favoriser l’amélioration de la qualité de vie des personnes de 50 ans et plus, et ce, de diverses façons. Regroupant plus de 265 000 membres répartis dans 835 clubs à travers la province, le Réseau FADOQ (anciennement Fédération de l’Âge d’Or du Québec) est un organisme sans but lucratif qui a été fondé il y a plus de 40 ans. Il offre à ses membres une foule d’activités et de loisirs, défend des causes socioéconomiques en leur nom et leur propose de multiples rabais et privilèges.

AD{JF011340704}

JF011340704 JF011361819

AD{JF011361819}

Activités et loisirs L’offre d’activités et de loisirs s’est grandement diversifiée au fil des ans. Le Réseau FADOQ propose maintenant des tournois de curling, de pétanque, de hockey et de tennis, des randonnées à vélo, etc. De plus, les membres peuvent s’initier à l’informatique, au multimédia, à la photo numérique et autres par le biais de cours signés FADOQ.

dont le programme Aîné-Avisé, des séances d’information sur les abus et les fraudes, de même que le Programme Qualité Logi-être, axé sur l’appréciation de la qualité dans les résidences privées pour aînés.

Rabais et privilèges Les membres FADOQ ont accès à plus de 1000 rabais et privilèges qui leur permettent des économies substantielles contribuant, elles aussi, à une meilleure Enjeux socioéconomiques Le Réseau FADOQ est présent sur qualité de vie! Pour plus d’informations sur le Réseau toutes les tribunes pour défendre les intérêts des aînés et met sur pied de FADOQ : 1 800 544-9058, www.fadoq.ca. nombreux programmes visant leur mieuxê t r e,

lechodetroisrivieres.ca

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

5

DES RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

Le choix d’une résidence pour aînés Quoi de plus normal que de se poser des questions quand vient le temps de choisir une résidence pour aînés. C’est une décision tellement importante : il s’agit de notre qualité de vie, pour les années à venir! Voici donc les questions les plus courantes accompagnées de quelques pistes de réflexion, qui vous permettront de poser les bonnes questions lorsque vous visiterez des résidences pour aînés.

1. Qu’est-ce qui est inclus dans mon loyer mensuel? En plus de votre appartement, il peut y avoir de multiples services inclus. Exemples : repas et collations, entretien ménager, surveillance et sécurité, navette, stationnement, activités, événements spéciaux, animation, câble, etc. 2. Est-ce que des subventions sont offertes? Certaines résidences offrent un programme de soutien aux aînés à faible revenu. 3. Que faire si je dois vendre ma maison avant d’emménager? Dans certaines résidences, un programme de loyer différé existe. Vous pouvez donc emménager et ne pas payer de loyer jusqu’à ce que vous ayez vendu votre maison. 4. Qu’est-ce qui est inclus dans mon appartement? Est-ce que chaque appartement a son

propre système de chauffage et de climatisation, un réfrigérateur, une cuisinière, un système de protection contre les incendies, un système de surveillance continue, une salle de bain adaptée?

5. Qu’en est-il des repas? Sont-ils servis dans une salle à manger confortable? Est-ce que les repas sont préparés par des chefs? Le service à la chambre est-il disponible? Du café et des collations sont-ils offerts en tout temps? 6. Que faire en cas de perte d’autonomie? Est-ce que l’équipe de la résidence pourra élaborer un plan de soins sur mesure et pourra vous venir en aide dans votre appartement pour le bain, l’habillage et la supervision des médicaments? 7. Qu’arrivera-t-il si j’ai besoin d’aide la nuit? Est-ce que l’équipe en place offre un service d’aide jour et nuit? 8. Qu’arrive-t-il si je ne sais pas conduire? Est-ce qu’un service de navette par autobus est disponible pour les déplacements? 9. Les petits animaux domestiques sontils acceptés? Voilà un point important à préciser!

10. Estce que mes amis et ma famille peuvent séjourner à la résidence? Si oui, peuvent-ils dormir dans votre appartement et manger à la salle à manger? JF011340933

AD{JF011340933}

6

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

lechodetroisrivieres.ca

Vous avez dit… vieillissement actif ? On l’entend sur plus d’une tribune : les projections sont à l’effet que la croissance du nombre d’aînés ira en s’accélérant au Québec. Bientôt, ils seront plus nombreux et non seulement leur espérance de vie sera accrue, mais ils vivront plus longtemps en santé !

JF01638212

Ce constat fait miroiter aux Québécois une période de retraite et une autonomie d’environ 20 ans additionnels. Dans ce contexte, on parle maintenant de la notion de vieillissement actif. Pour en apprendre davantage sur ce concept, les bénéfices y étant reliés et les moyens d’atteindre cet objectif, la case départ

se trouve sur le site du ministère de la familial, social que professionnel. Famille et des Aînés Miser sur le vieillissement actif permet de diffuser une image positive de (www.mfa.gouv.qc.ca). cette étape de la vie. Maintien ou retour sur le marché du travail, réaliQuelques chiffres « Si les tendances démographiques sation de bénévolat, participation à la se maintiennent, le Québec connaîtra vie familiale et à des loisirs actifs sont un vieillissement de la population autant de moyens d’épanouissement. Vous pouvez faire un pas dans cette plus rapide que la majorité des pays développés, incluant le reste du direction, par l’entremise de certains Canada. Ainsi, entre 2006 et 2051, la organismes, que ce soit le Réseau de proportion des 65 ans et plus doublera l’action bénévole du Québec, Kino pour passer à près de 30 %, celle des Québec, le Réseau FADOQ, etc. Victor Hugo disait : « Quarante ans, 75 ans et plus triplera pour atteindre l7 % et on multipliera par cinq le c’est la vieillesse de la jeunesse, mais nombre de personnes de 85 ans et cinquante ans, c’est la jeunesse de la plus, qui représenteront 7,5 % de la vieillesse. » Une citation qui méritepopulation », précise le site du MFA. rait sans doute d’être actualisée et Tel est le portrait envisagé dans un adaptée à la nouvelle réalité… demi-siècle… presque demain ! L’objectif visé est donc de permettre aux personnes aînées de mener une existence active tant sur le plan personnel,

AD{JF011360116}

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

7

RETROUVEZ LE PLAISIR DE SOURIRE!

Souriez à pleines dents grâce à votre denturologiste Robert Sabatier a dit : «Le sourire est l’institut de beauté du visage». Antoine de SaintExupéry, lui, a écrit : «Un sourire est souvent l’essentiel; on est payé par un sourire». Jean Gastaldi, pour sa part, a fait valoir ceci : «Le sourire d’une grand-mère vaut mieux que tous les pardons du monde».

On dit aussi qu’il est le reflet de l’âme tout en lui prêtant mille et un pouvoirs et vertus. Imaginez ce que vous perdez, alors, si vous n’osez jamais sourire de crainte de montrer des dents mal alignées. Heureusement, le denturologiste est là! Alors que le dentiste traite spécifiquement les dents, les gencives, les mâchoires et les affections de la bouche, le denturologiste, lui, se spécialise dans l’élaboration et la fabrication de prothèses buccales. Il existe de nos jours toute une panoplie de prothèses, sans oublier les implants dentaires. Après avoir étudié votre structure buccale ainsi que la position de vos dents lorsque votre bouche est ouverte, puis fermée, il vous proposera la solution optimale selon

votre situation. Puis, il fabriquera votre prothèse sur mesure, de façon à en arriver à un résultat confortable et naturel, en fonction de vos gencives, de vos lèvres et de vos mâchoires.

«Le sourire est l’institut de beauté du visage» Lorsque votre prothèse sera parfaitement ajustée, il ne faudra surtout pas saluer votre denturologiste dans l’idée de le revoir seulement dans cinq ou dix ans! En effet, un suivi annuel est de mise, et le remplacement des prothèses est nécessaire tous les cinq ans environ. Il en va de votre confort et de la beauté de votre sourire!

JF011320318

lechodetroisrivieres.ca

AD{JF011320454}

JF011339003

L'Écho de Trois-Rivières, le mercredi 29 mai 2013

8

Depuis 20 ans, une résidence à l’écoute des besoins de sa clientèle et qui vous offre 3 milieux de vie chaleureux à dimension humaine.

lechodetroisrivieres.ca

Une résidence chaleureuse et sécuritaire Un luxe abordable

20 anspremière de services et de soins de qualité où notre préoccupation est le bien-être et la sécurité de nos aînés. Une vie stimulante, des résidents heureux! Pour notre clientèle autonome : accueil, sécurité et chaleur humaine. Des services et des soins complets inclus. Du personnel expérimenté, jour et nuit. Des activités attrayantes, originales et diversifiées tous les jours ainsi que pour les évènements et les fêtes spéciales.

Des résidents bien entourés , des familles rassurées ! Pour des besoins plus spécifiques, l’unité d’assistance, située au 3e étage, vous offre : un milieu de vie familial un suivi minitieux personnalisé, plus d'encadrement et de soins ainsi qu’un programme d'activités intéressant et adapté.

Le savoir-être et le savoir-faire, des employés de coeur! Notre Maison Valeo Jean XXIII, situé au 5700 rue Rolland offre 4 unités prothétiques conçues sur mesure pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Un endroit de confiance, renommé dans la région.

JF011362929

819 371-1413 AD{JF011362929}

2850, rue Brodeur, Trois-Rivières

groupesantevaleo.com

Beaucoup de gens regardent les grands ensembles immobiliers pour retraités en se disant qu’ils n’ont malheureusement pas les moyens de vivre dans ces complexes luxueux. Or, la plupart des résidences privées pour aînés sont tout à fait abordables. En gros, si vous possédez une maison libre d’hypothèque et que vous recevez une pension moyenne, vous pouvez tout à fait vous permettre de déménager dans un appartement de 3 1/2 pièces avec services. L’offre est telle depuis quelques années que vous pouvez facilement trouver chaussure à votre pied. Le premier aspect à regarder de près est vos besoins. Certains complexes sont réservés aux aînés autonomes, alors que d’autres accueillent les personnes semi-autonomes ou en perte d’autonomie. Vous pouvez aussi trouver sur le marché des complexes qui intègrent différents

degrés d’autonomie, ce qui peut convenir à des conjoints dont l’un est plus malade que l’autre ou encore à des gens qui veulent éviter d’avoir à déménager à nouveau si leur santé se détériore. La gamme de services et d’activités est un autre facteur important. Aurez-vous la possibilité de prendre certains repas à la salle à manger? Y a-t-il un service d’entretien ménager? Pourrez-vous profiter d’une piscine intérieure, d’un garage, d’une salle de cinéma, de cours d’aérobie, d’un dépanneur? Enfin, il y a le prix. Vous devez choisir un appartement qui n’est pas au-dessus de vos moyens, en tenant compte du fait que vous y habiterez sans doute pendant de nombreuses années. Par contre, il ne faut pas remettre toujours à plus tard le moment de vous gâter!