Mais le malheur, dit-on Arrive sans klaxon Le monde est ainsi fait Et c ...

De soie et de satin. Mon chevet est de myrrhe. Pavé de cinnamome. Tout ceci je te donne. De celle qui t'admire. Accepte le présent. Sois son amant son homme.
42KB taille 6 téléchargements 228 vues
Mais le malheur, dit-on Arrive sans klaxon Le monde est ainsi fait Et c’est ainsi qu’un jour C’était peut-être un soir Alors qu’il fait son tour Quelqu’un venait le voir Or c’était bien la femme Du maître bienfaiteur Qui brûlait dans son âme De convaincre l’esclave Malgré lui séducteur D’enlever les entraves De son antre secret Lui ôter ses bretelles De venir auprès d’elle Sans remords ni regrets Sous le sceau du secret Parée de ses atouts Pour plaire elle avait tout Lui parlant sans détours Elle tient ce discours : «Ô serviteur fidèle Domestique modèle Ecoute en ta maîtresse La voix d’une déesse Par un heureux présage Ton maître est en voyage

Il est parti au loin Vers un pays lointain Au logis de sitôt Il ne reviendra point Moi je t’ai préparé Un lit pour la soirée Ma couche est de verdure Couverte de luxure De tapis de fin lin De soie et de satin Mon chevet est de myrrhe Pavé de cinnamome Tout ceci je te donne De celle qui t’admire Accepte le présent Sois son amant son homme Je t’attends à présent»