Mes exercices anti-stress

ballon, puis jouer avec l'enfant à se l'envoyer par le souffle. Souffler pour faire voguer un petit bateau en papier sur l'eau…) ⇒ Je bois un verre d'eau (pour ...
50KB taille 8 téléchargements 354 vues
Module 1 – Chapitre 5

Mes exercices anti-stress Les trois réactions de stress : ATTAQUE (agressivité) FUITE (évitement) (Ou si ni l’un ni l’autre ne sont possibles :) INHIBITION DE L’ACTION OU FIGEMENT Ce qui calme le stress dans le cerveau : Le contact physique = ocytocine La respiration profonde et tranquille L’attention portée aux sensations internes L’exercice physique (mouvements amples) L’eau La musique Le rire La verdure, la forêt, la nature Les couleurs et bien sûr : Une bonne alimentation Un bon sommeil L’expression de nos émotions La résolution de nos problèmes Mes exercices anti-stress : - Je les expérimente, je note ceux qui sont efficaces pour moi, - Je les enseigne en même temps à mon enfant, et les pratique avec lui ! - Je précise à haute voix : « Oh, je commence à sentir que je m’énerve, j’ai chaud, je sens mes jambes qui ont envie de bouger, et j’entends ma voix qui devient dure. J’ai besoin de me calmer. Je vais... (compter, respirer... je choisis une technique)..... » «Voilà, maintenant, je me sens plus calme». - Les premières fois, je le fais devant lui. - Quand il m’a vu faire quelques fois, je lui propose : tu veux le faire avec moi ? (il nous aura peut-être d’ailleurs déjà rejoints de lui-même). Document de travail du Programme d’accompagnement vers une Parentalité Consciente et Respectueuse Par Isabelle Filliozat et Camille et Olivier du blog www.les-supers-parents.com www.parentalite-consciente.com

Exercices anti-stress : ⇒ J’apprends à repérer l’énervement à ses débuts : J’identifie les sensations que j’éprouve quand je commence à m’énerver. ⇒ Je décris les sensations aussi précisément que possible. ⇒ Quand je sens l’énervement commencer à monter en moi, je me dis «STOP : je me calme !» ⇒ Je prends trois respirations profondes jusque dans mon bassin, en commençant par expirer. ⇒ Je compte de 10 à 0. ⇒ Je souffle en faisant un petit trou avec les lèvres. (Pour s’entraîner, gonfler un ballon, puis jouer avec l’enfant à se l’envoyer par le souffle. Souffler pour faire voguer un petit bateau en papier sur l’eau…) ⇒ Je bois un verre d'eau (pour hydrater les cellules cérébrales), ⇒ Je bois (de l’eau) à la paille, ⇒ Je sens le contact de mes pieds sur le sol, ⇒ Je transforme le dialogue négatif en positif : « Je n’en peux plus » => « Je respire pour retrouver mon calme » ⇒ Je sors marcher dans la forêt ou au moins dans la rue ou sur le balcon. ⇒ Je respire et je regarde de la verdure (même une plante verte dans le salon si je n’ai pas de jardin). ⇒ Je fais un peu de vélo d’appartement, de trampoline, de ballon de gym… ⇒ Je sors courir, ⇒ Je fais des mouvements amples, ⇒ Je roule une balle de tennis sous la plante du pied, ⇒ Je demande un massage des épaules (je peux le demander à mon enfant dès l’âge de deux ans. il sera ravi ! Et même si ses mains ne sont pas aussi expertes que celles d’un ostéopathe, ses petites menottes sur nos épaules feront des miracles !). Je me concentre sur les sensations que j’éprouve.

Document de travail du Programme d’accompagnement vers une Parentalité Consciente et Respectueuse Par Isabelle Filliozat et Camille et Olivier du blog www.les-supers-parents.com www.parentalite-consciente.com