Panorama historique - Amazon Simple Storage Service (S3)

Panorama historique. 1900-1940 ..... urbaine. - Tentative de teouver les immigrants et les gens de ruralité pour les empêcher d'apprendre le joual. - Le joual ...
744KB taille 9 téléchargements 344 vues
Panorama historique 1900-1940 -WWI & WWII - revolution industrielle, progress technologique 1970 -period de soulevement autour du monde (qualifié comme des acts terroristes: (ex. FLQ) - FLQ kidnap le diplomat Mr. Cross et le Ministre du travail - Gouvernement canadien emploie les lois de mesure de guerre mais après, ils ont devenu un parti politique (pas le FLQ) mais des autres groupes qui souhaient la séparation. 1960 - Révolution tranquille - Jean lesage (tout sort de reforme au Quebec) est élu 1989 - chute du mur de Berlin qui correspond à la chute de la communism USSR et la fin de la guerre froid qui a commencé juste après WWII 2001 - 9/11 - Radicalisation dans l’image de l’Autre. Avant, il y avait un atmosphère plus multicuturelle, puis atmosphère de suouspicion contre l’Autre. Au états-unis, change à une société guerrière (anti-islam) 1895-1930 - population de qué qui double à cause d’un campagne par l’église qui promote La natalité et fertilité mais il y avait un haute taux de mortalité aussi (pauvreté, Maladie, etc.) - beaucoup d’immigration de l’europe central et nord. Population juive qui est mis à côté par plusieurs gouvernements jusqu’au déclenchement de la guerre. Cela change montréal (centre économique à l’époque) 1940-1960 - immigration pendant et après la guerre - Baby Boom - en 1970, 20ans, groupe sociale le plus important puisqu’ils sont les plus Nombreux. Aaron (1954-1957) Belles-Soeurs (1968) 1948

-

refus globale, un manifest fait par les automatistes qui ont voulu changer le société qué pendant la grande noirceur

1960 -

Jean lesage Début de la révolution tranquille (un changement dans la structure de l’état) crée un structure gouvernemental et nationalisé des resources - Avant cette périod, c’était l’église catholique qui s’occupe de l’éducation La santé, etc. Ils avaient beaucoup de pouvoir sociale mais après, l’état. Plus de service gouvernemental (un plus grand role) - Avant, les resources étaient publiques mais Lesage a voulu que le gouv. Les Achete et puis les vende. - influencer par la france qui a eu des services, infrastructures mener par l’état et pas privé - changement dans la structure familial (l’amour libre, birth control) 1960-1970 - plusieurs groupes ont revendiqué pour des droits - émancipation et changement - Exposition Universelle de Montréal, pavillion internationale pour montrer les Innovations (énorme modernization) (1967) 1976 - PQ gagne. Le résultat du quel était émigration intranational et chute économique 1980 - réferendum (René Leveque) 1982 - Fin du dominon du canada. Ramène la constitution et devient indépendant - Pas signé par le Qué 1990 - périod de référendum - la place du qué en canada - Il n’y a pas de grande esprit pour la séparation du Qué. - Esprit nationaliste dans les oeuvres, mais après cette périod, pas trops - les théatres font avancer la culture de l’époque. Avant 1900 - majorité des acteurs étaient des hommes bourgeois, éducation catholiques qui ont pris des cours classiques - poésie savant, fait uniquement pour une classe élitist, occupe pas les autres couches sociales

-

genre populaire était les légendes et folklore et la poésie qui imite celles venant du france, mythologie, symbolisme, exotism, vocab soutenu 1900-1930 - écoles pour l’écriture québecoise et canadienne - cherche à créer un littérature canadienne (poésie, plutôt), un littérature autonome 1950- 1970 - apogée du théatre (devien noble, pas juste un divertisement populaire) - l’églie l’interdit puisqu’il y avait des idées de quels ils étaient contre - tv contribue à la popularité, amène le théatre à tout le monde - théatre contemporaine et canadienne - (1965) plus de poésie canadienne et évenements nationalistes, motivé par la La langue? Littérature Québecois (00-60) -

elle dévelope l’idée d’un littérature en soi-même, l’invention d’un tradition littéraire - tout apprentissage passait par la litt. - Solidit. D’un langue, peuple, etc - Autonomisation et institutionalisation progressive caractérise la périod Autonomisation: - se fait progressivement, pas tout d’un coup - un entité complète qui ne recevrai plus l’autorité des autres - Par rapport à la france: o Avant, on voit le monde à traverse la litt français (c’est un autonomie symbolique de la trandition française) o Littérarité- le fait de prendre un text et le déclarer un oeuvre de litt (ils utilisé des critères importer de la france, en suivant la forme française) - Par rapport à la tradition: o On détache les légendes (plusieurs étaient religieux) - Par rapport à la pouvoir religeuse ou politique o À l’époque, l’église avait un grande présence dans l’enseignement o Il y avait des contraintes morales imposé par les catholiques sur la litt et son enseignement (pas indépendant de l’église) o Le gouvernement reste dépendant des mêmes idiaux de l’église Institutionnalisation (on ne les remetes pas en question?)

-

valeur symbolique qui reçoit un valeur monétaire. Il y a un marché pour les biens culturelles, dévelopment d’une marché pour les livres - plus des appareils qui produissent de la valeur symbolique on donne des valeurs symboliques aux oeuvres qué et puis, donne des prix pour ces oeuvres (donc Autonomism et institutionnalisation vont ensemble), ils n’attend plus au France. Partie 1: 1900-1945 Poésie - Caracterisé par un dispute entre la litt des éxotists et régionalistes (ceux qui valorise la france et ceux qui veulent être autonome (sutout en poésie). De l’imitation du france à l’innovation Romans - Roman du terroir au roman de la relève - De la terre au ville (pastoral au réalisme) - De la famille à l’individu (vers le roman psychologiques) Monde de l’édition - Boom éditoril (1940-1945) o WWII, france occupé par Allemand et devien l’énemie du canada don King decide que les droits/règles d’auteurs qui vien des pays occupé n’ont plus aucune valeur donc ils peuvent faire et écrire ce qu’ils veulent (chance pour le qué d’écrire et de publié) 1945-1960 Les écrivaines peuvent vivre à partir de leurs oeuvres, naissance de la vie littéraire - des nouveaux éditeurs qui organisent des sociales, etc. - des critiques - enseignement des textes canadiennes 1900-1945 Lozeau: contre l’exotisme, il ne faut pas passer par la france pour les idées (1920) Vers 1910: critique de l’éxotism par les régionalistes - popularité de la poésie exotist (Milan, in the reading) o des places hors du contextes canadien, un langue rechercher o souhait un poésie universel - régionalistes o patriotique et conservative o les élites veulent préserver leur pouvoir, la nation et l’esprit français et le catholicism (l’idée de la langue et le foi sont lié) o xenophobique, “race” française

o accuse l’exot de ne pas être patriotiques et nationalist, cherche un retour au thèmes canadiens (ex. l’hiver) À l’époque, des grandes guerres nationalistes qui cherche l’uniformité dans tous les catégories Régionalism devien populaire avec tout les gens, pas juste l’élite - Rivard écrit sur l’agriculture - Gagnon avec l’art qui étaient exotist mais devien de plus en plus régionalist - Suzor-côte qui designe le patriot candien (courreur du bois qui ont fondé le pays, l’activité rurale) La flor laurentien: études scientifiques de les plantes dans la territoire, pas l’exotique (frère marie-victorin) Enjeux du régionalisme: En france - politique o decentralisatoin du pouvoir parisien (s’il y a des révoltes, difficiles de l’avertir si la pouvoir est centralisé) o fierté des parleurs locaux o unir, par leurs différences, les différentes parties du france (goods emphasizing the region they’re from ex. a specialty dish of a region) - littéraire o déplacerles lieux de légitimation vers la périphérie o une nouvelle valeur et langue Au Quebec - politique o enraciner le patriotism (foi catholique, langue française, canadien) les ecrivains sont souvent des religieux o occupation du territoire (promotion des régions, encourager les gens d’occuper les régions moins peuplé pour arrêter le flux migratoire vers l’états-unis qui avait beaucoup d’industrialisation et donc ils ont essayé d’immigrer pour les manufacteurs o empêcher l’exode rurale (déplacement vers les villes) - Litterature o Avoir un litt propre à soi o Litt est l’identié c’est l’expression suprême d’une langue, l’identité d’un personne) o Outil de la propagande patriotique o Propagande des moraux de l’église Groulx - lange est essence de la culture, il permet de preserver la “race” français (conservative) l’ame canadienne (camille roy) - foi catholique

-

necessité de perpetué le combat national contre l’étranger (l’anglais, les immigrants, les protestants) - éloge du français (langue important, pur, etc) - moeurs sociales fondées sur la simplicité d’une famille paysanne et du travail de la terre - absence totale de violence - identification profonde à la nature La relève et le roman psychologiques - movement des jeunes bourgeois francophones inellectueles (1937-1941) - canada est un desert culturel (rien ce passe) - les écrits sur le race, paysans et l’église était un retour au passé, à l’arrière - 1938 “les problèmes de la personnalité de la culture nous ont apparu préalable à l’action politique et à la culture” - Ils s’interesse à l’interorité comme identité Périod des romans psychologiques ( souvenirs, les problèmes plus concretes, les pensés, émotitions, difficultés, mentaux, etc. Partie 2: 1945-1960 Naissance d’un dramaturgie canadien Consolidation de la poésie candien française Pour les romans, véritable vocations d’écrivain La vie littéraire (éditeurs, prix littéraires (pas au paravant), critiques, enseignement)

Guerre et puis début de la télévision commerciale (1947), fondation du théatre du rideau vert, radio-canada Années 1940 - roman d’observtion (réaliste) Les romans des années 1950 - parmi les auteurs, il y avait un grande homogénité ethnique. Hommes agées de petit bourgeoise, 27% sont des journalistes de l’imprimé - roman psychologique, d’analyse, de critique sociale, de tourment, roman «intello», protagonistes masculins, questionnement identitaire plutôt que social, présence embryonnaire du constestataire, peu de référentialité spaciale (espces surtout symboliques/non social), le temps paraît dominer Yves Thériault

1960s -

-

-

québec 1915, mère petite bourgeoise, père ouvrier, instruction professionnelle (a fait tous les métiers avant de devenir annonceur radiophonique) un grand nombre d’oeuvres (romans, journaux, radio-romans et théatre, télé-théatres fascination pour les côtes du Saint-Laurent contrairement aux écrivains de sa génération, il ne se pose pas en intellectuel différences dams les paroles des classes. Joual qui s’oppose au fr. Standard (diglossie) dans des situations formel c’est le français, le joual avait un niveau symbolique et économique plus moins Majorité de la population parlait joual mais c’était le français standard dans le média L’anglais était aussi une langue valorisé, la langue d’affaires (machines ont eu des noms français et les ouvriers, qui parlent joual, ont du apprendre ces noms donc le joul étit contaminé par l’angalis) Par de joual dans le littérature français. Il faut l’inventer mais il ne faut pas rester complètement dans le coté du joual ou du fr.standard du fr. (puisque c’est pas autonome) Recherche d’un identité québecois. Autonomie. Langue est un moyen de résistance, de conservation Révolte collectif. Les baby boomers qui contestent l’ordre établit (ex. la diglossie) le joual pour revendiquer non seulement au niveau de l’individu mais un avenir collectif Seule un petit élite espirent à parler du «bon» français Frère untel qui critique l’enseignement de l’église (au collège, latin) et les anglicismes. Il critique la qualité de la langue au qué (joual) Selon Tremblay, c’est les femmes qui essaient de rester francophone, la francization des anglicismes.

1960s - autonome d’un discours politique et réligeux - pleine de manière de vivre qui était interdit par la loi (qui était influencer par les moraux de l’église) - haute présence des femmes dans les arts - langue quotidienne qui était percu comme laid, mais avec la littérature (en part à cause du théatre), son statut augement individualité - s’interese au individu dans les romans, littérature psychologique

-

avant, il y avait pleine de discours rapporter par le narrateur omniscient qui se porte sur l’état psychologique du personnage (mais c’est difficile à faire dans le théatre où les paroles et la voix et la manière don’t on parle est important - quête individuel pas collectif dans l’intrigue (quête de motivatoin) - Théatre de l’individu o Situation d’affrontement, conflit (souvent père-fils)  Confront la tradition et l’autorité du père  L’autorité de la situation familier est toujours mis en question par le fils Dans le simple soldat, le père n’est pas un symbol d’autorité, joseph n’a personne contre qui il peut revolté But des fictions de cette époque était de montrer les échèques et l’impuissance Avant WWII - Conpagnons des st-laurent (1937) dirigé par un réligieux, l’église était content que le théatre était dans les mains de l’église - Avant, le théater était vu comme divertisement, favorisé par les jeunes. L’église ne le tolère pas (pense qu’ils font des choses imoral dans le noiceur) - Le théatre était limité, peu y vont - Les acteurs ne deviennent pas des vedettes, l’anonimat, ils changent toujours des roles. Jusqu’au 52, des théatres classiques mais quand même moderne (ex. molière) Décor réaliste, tente de faire réaliste - pellan, décors secondaire, la manière de jouer est plus important Canpagnons devien un école qui enseigne comment jouer, les textes sont plus sobres (no overacting) qui se plaît à l’église, subtilité, c’est les mots qui sont important - joue dans les villes et villages - des troups comediennes qui fond des autres écoles 1949 (rideau vert) - pas intellectuelle mais populaire - des boulevare (mélange des chansosn burlesque) et des revues d’actualité Des théatres de poche (wandering) Théatre absurd, satirique 60s

-

école national de théatre, beaucoup de formation de comediennes - beaucoup des élèves (baby boomers) mais un manque des enseignants donc ils prend les enseignants quand ils sont jeune et le dynamique du classe change (b4 older profs) - plusieurs salles de spectacle et même un bibliothèque, apporte la légitimité au théatre, il devient un littérature, un art, la dramaturgie et littérature canadien n’est plus un divertisement. - Expériementation et variation dans les types de pièces (avant c’était toujours classiques) des nouveau manière de jouer 2 éléments qui contribuent au succès du théatre - radio qui diffuse la ficition radio-phonique et des radio-romans. Les comédiens de la radio devien fameux, tout le monde écoute le radio, il crée des vedettes - radio-canada qui diffuse les radio-théatres et faire entendre les textes classiques Simple soldat était créer d’abord par le tv. Théatre reserver pour les gens avec de l’argent Comediennes qui deviennent des vedettes de radio et du tv et puis, quand ils vont au théatre, il attirent les gens vers le théatre Divertisementlittdivertisement littdramaturgie national Simple soldat - pas d’opportunité de sortir de sa condition, sauf d’aller mourir, la pièce ne nous permet pas de voir sa changement (tandis que dans aaron, le succès) - écrit pour tv puia théatre puis livre - retour d’un soldat qui n’a jamais vu guerre, il raconte des mensonges de la guerre et sa vie est rempli des écheques. - Berta qui mène la maison mais le père qui est dans une position de faiblesse - Famille recomposé (nouveau pour l’époque) - Sexe masculin rép dans une manière negative - Jeune homme déprimé, sans ambition - Virilité mis en question (résussit N.A mis en question?) Dans les romans du 1900, personnage qui bouge de X à Y mais dans le simple soldat, le père et fils sont statique. Dans Aaron, il trouve l’opportunité d’ascension, de virilité, de success mais dans le simple soldat, il n’y a pas de l’opportunité de sortir de leur condition. - alienation, déporvu de la libre arbitraire, de choisir et de l’autonomie Tout sorte de compréhension qui déclaire que joseph est symbolique des Can.Fr. Rêve des imigrants de fondé quelque chose de nouveau?

Le joual Lisette de courval est contre le joual mais elle le parle quand même Debat de joual (Con) - Laurendeau o Aggramaticaux, des anglicismes, pense que ce n’est pas répandu et c’est plutôt sur les affiches dans les villes. o Jargon, vulgaire, - Frère untel o Critique l’enseignement du fr. o Peur que si le fr est mal enseigné, les gens voudrait apprendre l’anglais et le fr va disparaitre, donc un perde d’indentité, (ça met la validité du fr. Standard en questionet les autres institutions) o Société qui remet plusieurs tranditions en question (ex. le marriage, le fr. Standard et l’église parle latin que personne maitrise donc les valeurs sont mal transmis?). Avec le rejet de tout les autorités et des valeurs anciennes, on rejet la langue aussi. o Joual est une langue qui montre l’échec du système éducatif o Langue laide associé aux classes populaires et la vie urbaine - Tentative de teouver les immigrants et les gens de ruralité pour les empêcher d’apprendre le joual. - Le joual entrainera le mort du fr au canada et il comprmet l’héritage et les valeurs fr - La foi, la patrie et la fr standard sont en péril si on ne fait pas attn au fr - Écrire en joual empêche l’universalité du la langue litt, problème de transmission Débat de joual (Pro) - Artists qui sont les partisans du joual. Le joual est leur propre langue et pour être poête, il faut trouver ta propre langue (ex. style). C’est difficile de le faire avec le fr standard (pas autonome) mais la langue intime et familière est le joual. - Essaye de le mettre dans le litt., c’est une langue répresentative et donc authentique, ils veulent le faire vue comme beau. - Joual est un moyen de dépasser l’alienation Joual et l’alienation (manque de liberté) - réaction au alienation fr

o les colleges de frères qui est très autoritaire (règles de grammaire et de vie) si on laisse tombé la gram peut être on va laissé les moraux aussi o belle fr reservé pour les élites, la classe populaire n’a pas fait partie des répresentations culturelles (première était simple soldat) (diglossie dans le media et les politiques)

-

réaction au alienation anglais o domination économique et politique o le pouvoir symbolique de l’angalis (culture étatsunienne) (crainte pour la perte de la culture canadienne, des produits anglais donc ils attirent le gens d’apprendre l’anglais) o anglicismes devient chic o certaines croient que le gouvernement mène un politique d’assimilation Gérald godin - poète et politicien (mélange les deux dans ses oeuvres) - joual lèger - mots d’église utilisé comme des swearwords (sacrer?) Miron - mélange entre joual et le fr standard (réconcile son joual avec son environment) politique et identité ne sont pas la même chose (séparation physique vs trouver un identité) prend des mots perjoratifs et les utilise comme révolt ou identité (ex. nigger, queer) Speak white (activism about their minority status) Belles-soeurs Particularités - 1. Personnages o Femmes, mariées, menagères(housewife), ce qui ne sont pas mariées sont des vielles filles (celibataires qui travaille) ils sont tous déclassé (pas de moyen de changer leur vie) quand quelqu’un veut partir, c’est souvent le group qui les empêche o Milieu ouvrier (faible revenue et niveau d’éducation) - 2. Intrigue o pas père/fils o intergénérationnel (régimes de pensé)

-

-

-

-

-

-

o émancipation feminine (posistion enfermé des femmes) o émancipation réligeuse (femmes qui vont au club, partir sans leur mari, etc.) o emancipation sociale (convention sociale) 2-faced Quêtes o Banal o Plaisir d’avoir des possessions, de voler, assouvrir leur jalousie et envie, coller des timbres o Surveiller la vie des autres o Controler les autres (si tu ne m’écoute pas, je dirais au tout les femmes) juger constamment o Préserver les apparences (germaine et linda) 4. Quelques moments tragiques o Angeline qui doit choisir entre une amie ou sa soeur, choisir entre l’image respectable et le plaisir, entre soi et les autres o Germaine et la trahison de tout ses soeurs o Lise paquette, garder son enfant ou non, garder le secret mais obtenir de l’aide 5. Joual suscite des réactions o Vulgaire o Authentique, vrai o Catharsis (rencontre de la pitié et la per ou la crainte parce-que les gesn savent déja comment la pièce se terminera donc il relate avec les personnages ou la situation) o Rapproche le théatre au gens ordinaires o Tremblay codifie le parole, un littérarisation de la langue parlée o Langue n’est plus pittoresque, on ne les moque pas, c’est simplement la langue qu’ils parlaient 6. Structure o Monologue s’addresse au publique (aparté) o Soliloques parler et réfléchir tout seule o Les choses iimportante ne sont pas mis en important donc il n’y a pas des dialogues, ils parlent pour des raisons banal mais rien d’importe est transmis. o Collectif qui s’interpose entre les indiv, chaque fois qu’il y a un échange, un confidence, elle est interompue par la bruit. Rapport à la scène, au spectateurs o Joual a une relation forte à un public populaire o Jeu ne cherche pas a être réaliste o Les actions sont grossies Rapport à la réalité

-

o Joual est authentique o Mais la pièce transporte de l’absurd à cause des banalités et de vulgarités Carnavalesque o L’inversion entre les valeurs hautes et basses (a cause des masques, tout le monde devient égale) parle des taboos, et de l’église, le banal et le sérieuc concurrence avec le sérieux.

La pièce dépeint la réalité de femmes de l'époque, marquées par la religion (elles s'agenouillent toutes devant la radio pour réciter le chapelet) et les activités quotidiennes (elles en font une complainte en énonçant leurs tâches ménagères hebdomadaires, pour conclure qu'elles mènent « une maudite vie plate »). Tour à tour, elles viennent à l'avant-scène pour montrer leur jalousie (Marie-Ange), dénoncer l'appétit sexuel d'un mari à qui elles ne peuvent dire non quand il vient « réclamer son dû » (Rose) ou encore livrer leur inquiétude face à l'avenir (Pierrette).

Considerer comme le point de départ du théatre québecois, première écrit en joual qui était la langue répandu. Thérese est la belle-soeur de Germaine qui frappe sa belle-mère Olivine. Gabrielle est la raisonneuse de rose, elle aime les vues française. Pierrette est celle avec une mauvaise vie Rose est le fun Angéline court les clubs (l’amie de rhéauna) Lisette voyage Des-neiges aime le vendeur Marie-ange est la voisine jalouse Lise est enceinte (l’ami de linda) Germaine est chanceuse, Rose chicaneuse, gabrielle raisonneuse, Pierette démon, Linda niaiseuse, lise coureuse, thèrese charitable, angéline damnée, rhéaume la pieuse, yvette conteuse, lisette pincée, des-neiges la bonne fille, marie-ange mal embouchée More dates - 1941: Nelligan qui meurt, Pearl Harbour (É-U entre dans la guerre) , Création des éditions de minuit - 1942: referendum sur le conscription et dieppe (échec lamentable des soldats canadiens) - 1944: débarquement de normandie, libération de france, hydro-québec, réélection de duplessie - 1945: 8 fév, conférence de yalta, 2mai, capitulation de berlin, 7mai, acte de reddition, 6 août, hiroshima (little boy), 9 août, nagasaki (fat man) - 1947: tv comercial au é-u - 1948: fondation de l’état d’israel, fondation de théatre de rideau vert, blocus de berlin (quelle économie à adopter?)

-

1949: Grève de l’amiante, Mao en chine 1950: revue cité libre 1951: fondation de TNM 1952: USSR détient l’arme atomique, Elizabeth II, premières emissions de radio-canada 1954: Aaron 1955: émuete au forum de Montréal 1958: grève des réalisateurs de Radio-Canada, Agaguk Thériault, 1959: 7mars, fin de la grève, 7 sept, mort de duplessis 1960: Jean lesage et JFK (temp de changement)