PArSIFAL - Cineplex

OPÉRAS EN DIRECT ET EN HAUTE DÉFINITION. DANS UN CINÉMA PRÈS DE CHEZ VOUS! Consultez le metopera.org pour offrir une contribution.
485KB taille 5 téléchargements 351 vues


Giuseppe Verdi

Parsifal EN DIRECT

: 2 MARS 2013

Michele Mariotti Conductor

François Girard production Michael Levine scénographe Thibault Vancraenenbroeck créateur de costumes

David Finn écl air agiste Peter Flaherty concepteur vidéo

Carolyn Choa chorégr aphe Serge Lamothe dr amaturge Katarina Dalayman Kundry

Jonas Kaufmann Parsifal Peter Mattei Amfortas Evgeny Nikitin Klingsor

René Pape Gurnemanz

À VENIR The Met: Live in HD

Francesca da Rimini

23 mars

Série Danse des événements première loges Bolchoï Ballet

Esmeralda

31 mars

Royal Ballet

Les aventures d'Alice au pays des merveilles 28 mars et 21 avril

National Theatre Live

People

21 mars

Exposition : Les grands artistes au grand écran Manet: Portraying Life

11 avril

Consultez le www.metopera.org/ HDLive ou appelez le cinéma le plus près de chez vous pour de plus amples renseignements et l’horaire complet des diffusions. La transmission de la série « Metropolitain Opera : endirect et en haute définition » au Canada est rendue possible grâce à la générosité de Jacqueline et Paul G. Desmarais père. La série « Metropolitan Opera : en direct et en haute définition » est rendue possible grâce à la généreuse contribution de The Neubauer Family Foundation Bloomberg est le commanditaire mondial de la série « Metropolitan Opera : en direct et en haute définition »

Les diffusions en haute définition sont appuyées par Toll Brothers, constructeur de maisons de luxe en Amérique.®

Acte I Une forêt aux environs du château du Graal. Le vieux chevalier Gurnemanz et deux de ses écuyers font leur prière matinale, alors que les autres chevaliers préparent un bain pour leur roi malade, Amfortas, qui souffre d’une plaie incurable. Soudainement, Kundry, la mystérieuse messagère sans âge des chevaliers du Graal, apparaît. Elle apporte un baume pour Amfortas. On emmène le roi. Il songe à la prédiction céleste selon laquelle sa guérison viendra d’un « pur naïf, mu par la compassion », puis il se laisse porter. Lorsque les écuyers s’enquièrent au sujet de Klingsor, un sorcier qui essaie de détruire les chevaliers du Graal. Gurnemanz leur raconte l’histoire entourant la plaie d’Amfortas : le saint Graal, le vase sacré dans lequel a bu le Christ lors de son dernier repas, et la lance qui a transpercé son corps sur la croix ont été confiés à Titurel, le père d’Amfortas. Celui-ci a regroupé une élite de chevaliers pour garder les reliques. Klingsor, souhaitant se joindre à la confrérie, tente de se racheter de ses fautes en se castrant lui-même, mais il est rejeté par les chevaliers. Pour se venger, il a construit un château à travers les montagnes avec un jardin magique rempli de femmes d’une grande beauté pour piéger les chevaliers. Amfortas qui s’était donné comme mission de vaincre Klingsor, a lui aussi succombé à une « femme terriblement belle ». Puis, Klingsor s’est emparé de la lance sacrée et a poignardé Amfortas. La plaie ne peut être guérie que par un jeune innocent mentionné dans la prophétie. Soudainement, un cygne plonge au sol, touché mortellement par une flèche. Les chevaliers emmènent le jeune homme responsable qui se vante de ses talents d’archer. Gurnemanz le réprimande et le jeune homme est honteux d’avoir commis un tel geste. Mais, il ne peut pas expliquer son geste violent ni même dire son nom. Il se rappelle seulement sa mère, Herzeleide ou Cœur-Brisé. Kundry raconte au jeune sa propre histoire : son père est mort durant un combat et sa mère l’a élevé dans une forêt, mais celle-ci est maintenant décédée. Gurnemanz conduit le jeune homme sans nom au château, se demandant s’il pourrait être la réalisation de la prophétie. Dans le hall du château, les chevaliers se réunissent. Titurel soumet Amfortas à exposer le saint Graal afin de donner de la force à la confrérie, mais Amfortas refuse. La vue du calice augmente son angoisse. Titurel ordonne à l’écuyer de procéder, et le calice projette une lumière à travers le hall. Le jeune homme sans nom regarde ébahi, sans rien comprendre. La cérémonie se termine. Gurnemanz, déçu et furieux, chasse le jeune homme hors de la pièce alors qu’une voix inconnue réitère la prophétie.

Acte II Dans son château, Klingsor convoque Kundry. Celle-ci a été envoûtée par lui et est forcée à mener une double vie pour séduire le jeune innocent. Ayant placé la lance en lieu sûr, Klingsor cherche maintenant à détruire le jeune homme, qui, il le sait, peut sauver les chevaliers du Graal. Espérant être délivrée de ses tourments, Kundry proteste en vain. Le jeune homme sans nom entre dans le jardin magique de Klingsor. Des filles belles comme des fleurs se disputent ses faveurs, mais il leur résiste. Les filles se retirent alors que Kundry, transformée en une belle jeune femme, apparaît et s’adresse à lui en l’appelant par son nom : Parsifal. Il réalise que sa mère l’a déjà nommé ainsi dans un rêve. Kundry commence à le séduire en lui révélant les souvenirs d’enfance de ce dernier, puis elle l’embrasse enfin. Parsifal ressent soudainement la douleur d’Amfortas et comprend l’idée de la compassion. Il réalise que Kundry a entraîné la chute d’Amfortas et qu’il est de son devoir de sauver la confrérie du Graal. Frappée par sa transformation, Kundry tente d’obtenir la pitié de Parsifal en lui racontant la vie déchue qu’elle a été forcée de mener depuis qu’elle s’est moquée du Christ sur la croix, mais il lui résiste. Elle le maudit à errer désespérément à la recherche des chevaliers du Graal et demande à Klingsor de l’aider. Le magicien apparaît. Il brandit et jette avec force la lance sacrée vers Parsifal, mais ce dernier l’attrape miraculeusement dans les airs, causant ainsi la perte de Klingsor.

Acte III Gurnemanz, qui est maintenant très vieux et qui vit en ermite près du château de Graal, trouve Kundry repentante et épuisée dans la forêt. Un chevalier inconnu s’approche et Gurnemanz reconnaît Parsifal portant la lance sacrée. Parsifal décrit ses années d’errance à la recherche du Graal et d’Amfortas. Gurnemanz lui annonce qu’il arrive au bon moment : Amfortas, qui attend sa mort, a refusé d’exposer le Graal. La confrérie souffre et Titurel est mort. Kundry lave les pieds de Parsifal, puis Gurnemanz le bénit et le proclame roi. Pour sa première tâche, Parsifal baptise Kundry. Il est frappé par la beauté de la nature environnante et Gurnemanz explique qu’il s’agit de l’enchantement du Vendredi saint. Les cloches se font entendre au loin, annonçant les funérailles de Titurel. Les trois comparses se dirigent vers le château. Les chevaliers apportent le Graal, Amfortas sur son brancard et le cercueil de Titurel dans le hall du Graal. Amfortas est incapable d’accomplir le rituel. Il supplie les chevaliers de l’achever et de mettre ainsi fin à ses souffrances. À ce moment, Parsifal apparaît. Ce dernier touche le flanc d’Amfortas avec la lance et guérit la plaie. Dévoilant le Graal, il accepte l’hommage des chevaliers en tant que rédempteur et roi, puis les bénit. La réunion du Graal et de la lance sacrée a sauvé la communauté.

Visitez le www.cineplex.com/events pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la saison d’opéra et d’autres événements à venir.

AIDEZ LE MET À CONTINUER DE PRÉSENTER DES OPÉRAS EN DIRECT ET EN HAUTE DÉFINITION DANS UN CINÉMA PRÈS DE CHEZ VOUS! Consultez le metopera.org pour offrir une contribution ou envoyez votre don à : The Metropolitan Opera, Lincoln Center, New York, NY 10023