Photo 201 - Club Photo ALPA

et leurs sous-modes o Mise au point manuelle (caméra) o Tous les boutons de la lentille : ▫ Focus Auto/Manuel. ▫ Anti-vibration (Normal, Actif, Off ) o Ajustements ...
1MB taille 4 téléchargements 1172 vues
Photo 201 1 Révision des notions de base 2 Les paramètres d’une photo Qu’est-ce que je contrôle. 3 Qu’est-ce qu’un photosite (pixel) sur la caméra numérique Représentation numérique de la photo JPEG (8 bits) vs RAW (12 ou 14 bits) 4 La Balance des Blancs Qu’est-ce que ça fait au juste. 5 Comment fonctionne le posemètre Qu’est-ce que le gris 18% ? 50% Pourquoi les noirs et les blancs sont-ils parfois gris ? Comment la caméra ajuste l'exposition ? Dois-je utiliser le bouton de correction d’exposition ? 6 Comment utiliser un histogramme 7 Le « Zone System » d’Ansel Adams Comment s’en servir facilement 8 La post-production 9 Erreurs qu’il faut apprendre à éviter 10 Bonnes habitudes à développer 11 Techniques avancées : Figer la mise au point AF-L Figer la mesure d’exposition AE-L ISO automatique Hyperfocale Alterner les modes d’évaluation : Matriciel, Pondéré Central, Spot Configurer sa caméra

Jeu Questionnaire

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Pour une valeur ISO donnée, il n’existe qu’une seule combinaison «vitesseouverture» appropriée pour bien exposer une scène. La caméra voit mieux que l’œil. Le mode «manuel» donne de meilleurs résultats que les modes Auto, P, S, A. Les modes «Scènes» et «Auto» sont pour tous. Les valeurs ISO élevées (3200, 6400) sont inutilisables tellement elles génèrent de bruit. Une bonne photo bien réalisée n’a pas besoin d’ajustement de postproduction. Certaines ouvertures de diaphragme donnent de meilleurs résultats que d’autres. Les photomètres intégrés des caméras sont plutôt imprécis, surtout pour le noir et le blanc. Un fichier RAW, c’est trop compliqué pour moi. Les caméras haut-de-gamme donnent des résultats nettement supérieurs à celles qui sont moins dispendieuses.

1. Révision dés notions dé basé  Stop, échelle IL  Savoir par cœur les échelles d’ouverture, de temps, d’ISO  Équivalences

 IL.XLS

 Plage dynamique Œil : 20 + IL Caméra : ≈ 10 IL (pro : 14)

 Modes Auto P S A M Mode Auto P S ou Tv A ou Av M

Le photographe contrôle … Valeur ISO Décalage et valeur ISO Vitesse et valeur ISO Ouverture et valeur ISO Vitesse, Ouverture et valeur ISO

2. Lés paramétrés d’uné photo Les paramètres de base o o o o

Vitesse Ouverture Sensibilité ISO Balance des Blancs

Qualité d’image

« Fine » « Normal » « Basic »

Taille de l’image

Petite Moyenne Large

RAW / JPEG / RAW + JPEG Compression JPEG Contrôle du vignettage Contrôle de la Distorsion Réduction du bruit Réduction du bruit ISO Espace Colorimétrique : sRGB ou Adobe Active D-Lighting Picture Control ( Standard, Neutre, Saturé, Portrait, Paysage, Monochrome )     

Accentuation Contraste Luminosité Saturation Teinte

Modes du Flash         

automatique automatique avec atténuation des yeux rouges atténuation des yeux rouges synchro lente synchro sur le second rideau synchro lente sur le second rideau synchro lente avec atténuation des yeux rouges dosage flash/ambiance synchro ultra-rapide

3. Qu’ést-cé qu’un photosité (pixél) Couleurs composées de 3 couleurs primaires Synthèses additives et soustractives :

Paint :

Capteur / photosites

Les photosites ne voient qu’en noir et blanc .

Ce que le photosite voit :

Traduit sur une échelle

JPEG 8 bits (

256 niveaux)



16,777,216

couleurs

RAW 12 bits ( 4096 niveaux)



68,719,476,736

couleurs

RAW 14 bits (16384 niveaux)



4,398,046,511,104

couleurs

4. La Balancé dé Blanc

Balance de Blanc adéquate :  Les blancs sont blancs  Les couleurs sont telles que vues par l’œil humain (pas nécessairement réelles) Balance de Blanc inadéquate :  Les blancs ont une teinte colorée  Toute la photo est affectée par une teinte  Les couleurs obtenues sont différentes de celles d’origine Balance de blanc: sur blanc, gris moyen, couleur neutre . Pourquoi se préoccuper de la BdB à la prise de photo ?  Les photos sont immédiatement plus près du résultat recherché  Retoucher des photos en post-production prend du temps  Retoucher systématiquement toutes ses photos en post-production est une mauvaise approche.  Le réglage de la balance des blancs affecte l'histogramme de l'exposition, principal outil d'évaluation de l'exposition. Régler la balance des blancs à une température de couleur aussi proche que possible du résultat recherché produira un histogramme fiable.

Considérations : Chaque type de lumière (tungstène, néon, soleil, flash …) requiert sa propre balance de blanc. Un éclairage avec des sources de lumières multiples (non homogènes) nécessitera une retouche en post-production. Pour des considérations d’esthétisme, on peut parfois volontairement utiliser une mauvaise Balance de Blanc pour créer un effet artistique (réchauffer = ambre, ou refroidir = bleu ).

Comment ajuster la Balance de Blanc : Valeurs prédéfinies :     

Automatique Incadescent Fluorescent Ensoleillé Flash

 Nuageux  Ombre  Pré-réglage manuel (avec carte gris moyen)  ˚K

La température de lumière est mesurée en ˚K 1000 - 2000 ˚K 2500 – 3000 ˚K 3000 – 4000 ˚K

Flamme de chandelle Lumière tungstène Tôt le matin, tard en soirée 4000 – 5000 ˚K Fluorescent 5000 – 5500 ˚K Flash électronique 5500 – 6500 ˚K Lumière du jour 6000 – 7000 ˚K Soleil à midi 6500 – 8000 ˚K Ombre, nuage 10000 – 15000 ˚K Ciel bleu, clair Ajustement de BdB en post-production :  Fichier RAW :  Fichier JPEG :

la BdB peut toujours être modifiée aisément Moins de marge de manœuvre. Parfois impossible avec certains logiciels.

Pour les photos en extérieur, vous pouvez utiliser la balance des blancs automatique, qui marche dans 99% des cas. Quelques cas particuliers : en intérieur et/ou dans des situations avec des sources de lumière qui ont différentes températures de couleur (ampoule tungstène + néons, lumière naturelle + ampoule, etc.). Dans ce cas, faire des tests en utilisant les pré-réglages de l'appareil (ampoule tungstène, néons, extérieur, etc.). Ou alors régler complètement à la main le degré de température de couleur (utile dans des cas spécifiques, si on veut un rendu précis en studio, ou reportage avec des éclairages complexes du type flash + néons ou flash + ampoule tungstène).

5. Lé posémétré

Le posemètre mesure la lumière reçue par le capteur. Dépendamment du réglage choisi (Auto, P, S, A, M, Scènes), il décide de la valeur à utiliser pour  L’ouverture  La vitesse  La sensibilité (si en mode ISO automatique) afin d’obtenir une luminosité moyenne de 50%.

En mode P, S et A, la correction de l’exposition (compensation) est appliquée. À la prise de photo, l’ouverture, la vitesse et la sensibilité ISO sont ajustées aux valeurs déterminées.

Carte grise

Gris moyen 50 % vs carte grise 18%

Gris Moyen



La perception de la lumière par l’œil n’est pas linéaire.

Paint Gris moyen / Modifier les couleurs : Gris moyen = 127, 127, 127 Luninance 120 = gris moyen, quelque soit la couleur

Comment la caméra ajuste l'exposition Chaque pixel d’une photo est composé de 3 pixels: valeurs rouge, vert, bleu. Chaque pixel ne mesure la lumière qu'en noir et blanc, sur une échelle de 256 valeurs pour les JPEG (8 bits) - 4,096,000 pour un NEF 12 bits - 16,384,000 valeurs pour un NEF 14 bits Lors de la prise d'une photo, la caméra ajuste les paramètres pour que l'intensité moyenne de l'ensemble des pixels soit au niveau du milieu de la plage dynamique de l'oeil. Elle présume que chaque photo contient une balance égale de tons sombres et foncés. Implications: Les scènes sombres seront sur-exposées (noirs -> gris) murs noirs. Les scènes claires seront sous-exposées (blancs -> gris) neige. Les ambiances en basses-lumières et en hautes lumières auront l'air d'avoir été prises en pleine lumière de jour. Exercice: Utilisation de la correction de l’exposition (compensation) Plage dynamique L’oeil humain peut distinguer une dynamique d’environ 10 000 : 1, ce qui veut dire qu’il peut distinguer en même temps du détail dans une source de lumière qui l’éclaire de 10 000 lux et du détail dans une source qui l’éclaire de 1 lux. L’œil humain 10,000:1 Film argentique ~2000:1 Capteur numérique de bonne qualité ~1000:1 Bon moniteur 500:1 à 1000:1 Impression sur imprimante 100:1 à 250:1

Pourquoi les noirs et les blancs sont-ils parfois gris ?

Le posemètre calcule la luminosité moyenne de la scène exposée.  Si elle est au-dessous de 50%, les paramètres seront ajustés pour monter la luminosité moyenne à 50%. La photo sera éclaircie.  Si elle est au-dessus de 50%, les paramètres seront ajustés pour descendre la luminosité moyenne à 50%. La photo sera assombrie.

Scène 0

Moyenne 10

Rendu 0

10

10

0

2.5

2.5

10

2.5

7.5

7.5

7.5

0

20 / 40 10

0

0

0

50%

10 / 40 10

0

10

10

25%

30 / 40 10

0

75%

Utiliser le bouton de correction d’exposition (compensation) ?

6. Commént utilisér un histogrammé

Qu’est-ce qu’un histogramme ? Comment l’interpréter ? À quoi sert-il ?

 Histogramme 0.xlsx  Histogramme n.jpg n = 1, 8

7. Lé Systémé « Zoné »

Zone 0

1

2

3

4

5

6

7

Description Noir bouché , lé plus profond qué puissé donnér lé papiér. Noir présqué pur (doit étré comparé au noir pur pour fairé la diffé réncé). Prémié ré nuancés dans lés noirs. Aucun dé tail visiblé. Faiblé impréssion dé profondéur. Noir lé gé rémént téxturé . Limité dé la zoné noiré. Ombrés foncé és mais dé taillé és.

Ombrés clairés - nuagés foncé s. Gris moyén, charté grisé Kodak 18 %. Visagé typé mé ditérrané én. Gris clair. Visagé typé caucasién. Gris tré s palé. Néigé comportant dés dé tails. Blanc avéc dé tails.

IL -5

-4

-3

-2

-1

0

+1

+2

8

Blanc péu téxturé , péau tré s blanché, chévéux gris, péinturé blanché, néigé sous un é clairagé laté ral. Limité dé la zoné blanché avéc détail.

+3

9

Blanc présqué pur (doit étré comparé au blanc pur pour fairé la diffé réncé). Surfacés blanchés brillantés, néigé sous un soléil "plat". Aucun dé tail visiblé.

+4

10

Blanc pur, bru lé . Blanc absolu du papiér.

+5

Michael Frye Zone

Description

IL

0

Noir pur

-5

1

Presque noir

-4

2

Traces de détails

-3

3

Sombre avec détails visibles, mais couleurs bouchées

-2

4

Tons ou couleurs sombres

-1

5

Tons et couleurs moyens

0

6

Tons clairs, couleurs pastel

+1

7

Clair avec détails visibles, mais couleurs atténuées

+2

8

Traces de détail, mais essentiellement délavés

+3

9

Presque blanc

+4

10

Blanc pur

+5

Carte grise

 Zone-n.jpg n = 0, 10

Exérimenter

 Lightroom Bayonne 5.NEF

Histogramme : trouver les zones en utilisant les %

Études de cas

 Zone n.jpg n = 0, 5

8. La post-production Une caméra numérique de haut niveau ne livre pas aisément de photo JPG optimale. Pour y arriver, une compréhension approfondie de plusieurs options de la caméra est requise. De plus, les conditions de la prise de photo n’offrent pas toujours les conditions idéales souhaitées. La post-production offre souvent la possibilité d’améliorer ou corriger les photos. Par exemple :          

Balance des lumières (sur ou sous-exposer une zone) Mauvaise balance des blancs, ou balance de blancs localisées Élimination d’objets gênants (fils électriques entre autres) Recadrage Ajouter de la netteté Réduction du bruit Floutage d’une zone Altération de contraste, netteté, saturation de couleur … Correction de couleurs (ciels bleus saturés) Etc.

Type de fichier JPEG RAW RAW

bits

Valeur maximale

8 12 14

256 4096 16384

# couleurs possibles 17 millions 68,719 millions 4,398,050 millions

9. Erréurs qu’il faut appréndré a évitér

 Ne pas se fier à l’écran de la caméra pour : o Focus : pour avoir une idée précise de l’exposition, zoom au maximum puis reculer une ou deux fois o Exposition : utiliser l’histogramme pour évaluer l’exposition o Qualité des couleurs : en lumière ambiante faible ou forte, les couleurs et l’intensité de lumière paraîtront différentes de celles de la photo. Luminosité du moniteur variable  Oubli des derniers ajustements de la caméra qui se répercuteront sur les prochaines photos. Prendre l’habitude de SYSTÉMATIQUEMENT remettre les ajustements à leur valeur de défaut. o o o o o o o

Décalage du mode P Valeur ISO, ISO automatique Correction de l’exposition (compensation) Balance de Blanc Bracketing Qualité d’image, RAW, JPEG, RAW + JPEG Mode de mise au point ( automatique, single, continuous ) et leurs sous-modes o Mise au point manuelle (caméra) o Tous les boutons de la lentille :  Focus Auto/Manuel  Anti-vibration (Normal, Actif, Off ) o Ajustements du Flash externe (TTL, manuel)

10.

Dé bonnés habitudés a dévéloppér

o Connaître les échelles  d’ouverture f/ 1 1.4 2 2.8 4 5.6 8 11 16 22  de vitesse : 1 2 4 8 15 30 60 secondes 1/2 1/4 1/8 1/15 1/30 1/60 1/125 1/250 1/500 1/1000 1/2000 1/4000  de sensibilité ISO : 100 200 400 800 1600 3200 6400 o Connaître tous les boutons et molettes de commande de sa caméra o Connaître la position des boutons et molettes de commande. Pouvoir y accéder sans regarder, dans le noir. o Exploiter judicieusement tous les boutons programmables, ainsi que les modes « User ». o Remettre systématiquement à leur valeur de défaut les ajustements temporaires tels que :  Correction de l’exposition  ISO  Bracketing o Avant le déclanchement, lire toutes les indications du viseur pour s’assurer des bons réglages :  Indicateur de mise au point  Type de mesure de lumière (matriciel, pondéré, spot)  AE-L Mémorisation de l’exposition  AF-L Mémorisation de la valeur du flash  Vitesse d’obturation  Valeur d’ouverture  Valeur de correction d’exposition  Indicateur de correction du flash  Indicateur de correction de l’exposition  Indicateur de sensibilité  Indicateur de sensibilité automatique  Indicateur de bracketing  Sensibilité  Nombre de vues restantes  Témoin de disponibilité du flash S’approprier sa caméra. La mettre au service de ses besoins.

Nikon D5000

Nikon D600

11.

Téchniqués avancéés

Mise au point  Automatique (multi-points)  Sélectif (un seul point) permet plus de contrôle.  Manuel

Le mécanisme de mise au point automatique donnera généralement de meilleurs résultats que la mise au point manuelle. AF lock + recomposition (bouton déclencheur à mi-course, boutons programmable) AE Lock + recomposition Mesure de lumière  Matriciel (évaluatif)  Pondéré central  Spot  Priorité aux visages Boutons programmables ISO automatique

Fin

Focus Numérique : http://www.focus-numerique.com/test-1433/prise-de-vue-les-bases-de-la-photode-nuit-presentation-caracteristiques-1.html