PLANIFICATION DE L'ENSEIGNEMENT Corpus de textes B

Tous les textes mentionnés dans le tableau font l'objet d'activités offertes en documents ...... des écrivaines de l'entre-deux-guerres, qui s'inscrivent dans le.
2MB taille 10 téléchargements 159 vues
Français, langue d’enseignement

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT Corpus de textes B

Julie Boisvert Michel Dulong Jacqueline Fortin Danielle Lefebvre

Guide d’enseignement 3 e année du 2 e cycle du secondaire

Corpus de textes

Les activités de lecture du Corpus de textes Grâce à l’approche « libre choix », qui favorise un enseignement adapté, les textes et les activités de lecture du Corpus de textes peuvent servir à la création de situations d’apprentissage et d’évaluation. Certains de ces textes et certaines de ces activités sont intégrés aux situations d’apprentissage et d’évaluation proposées dans la deuxième partie du présent guide d’enseignement.

Tableau de planification de l’enseignement

INDICATIONS GÉNÉRALES

2

FAMILLES DE SITUATIONS

Texte 1 Le festival de l’internet, de Stéphane Laporte Texte courant Genre : texte d’opinion (lettre ouverte)

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 142-143 Corpus de textes 1B Le festival de l’internet Textes à annoter 6B Le festival de l’internet

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 2 Veux-tu être mon ami ?, de Nicolas Ritoux Texte courant Genre : article (lettre ouverte)

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 144-145 Corpus de textes 2B Veux-tu être mon ami ?

• S’informer.

Texte 3 Lisons plus, parlons mieux!, de Pierre Cayouette Texte courant Genre : article

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 146-147 Corpus de textes 3B Lisons plus, parlons mieux ! Textes à annoter 7B Lisons plus, parlons mieux !

• S’informer.

Texte 4 Violence au hockey : trente ans d’histoire qui se répète, de Jean Poupart Texte courant Genre : article

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 148-149 Corpus de textes 4B Violence au hockey : trente ans d’histoire qui se répète

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

Le tableau présenté ci-après permettra de faire les choix appropriés. Il comprend 17 textes courants et 14 textes littéraires. Les premières pages des textes littéraires présentés dans le corpus ont été reproduites pour faciliter la distinction des textes littéraires et des textes courants. Tous les textes mentionnés dans le tableau font l’objet d’activités offertes en documents reproductibles.

Légende

: Matériel reproductible.

R : Renvoi au Référentiel du manuel B.

Notions et concepts en gras, sur fond tramé : contenu de formation à privilégier. NOTIONS ET CONCEPTS Le lexique

Le texte

• Le sens des mots R p. 321-322 • Les variétés de langue R p. 324 • Les figures de style R p. 325

• Les arguments R p. 272 • Les procédés explicatifs R p. 274, 279 • La séquence explicative secondaire dans la séquence argumentative dominante R p. 275

• Le sens des mots R p. 321-322 • La métaphore R p. 325

• Les marques de modalité R p. 245-246 • Le contenu et l’organisation de la séquence argumentative R p. 272 • Les arguments R p. 272

• Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323

• Le contenu et l’organisation de la séquence descriptive R p. 260 • Le point de vue R p. 261-262

• La formation des mots R p. 320-321 • Le sens des mots R p. 321-322

• Le point de vue R p. 245-246 • Le discours rapporté R p. 246 • La ponctuation (parenthèses) R p. 315-317

APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ET CONCEPTS

Textes à annoter 14B Les jeunes au bûcher

Textes à annoter 15B Réfugiés climatiques : vers une crise humanitaire sans précédent !

CORPUS DE TEXTES

3

Tableau de planification de l’enseignement INDICATIONS GÉNÉRALES Texte 5 Le sport de compétition : une chance pour l’évolution ?, de Joceylne Rioux Texte courant Genre : essai

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 150-151 Corpus de textes 5B Le sport de compétition : une chance pour l’évolution ? Textes à annoter 8B Le sport de compétition : une chance pour l’évolution ?

• S’informer.

Texte 6 La planète dans notre assiette, de Laure Waridel et collaborateurs Texte courant Genre : essai

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 152-153 Corpus de textes 6B La planète dans notre assiette

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 7 La crise alimentaire mondiale est-elle évitable ? Textes courants Genres : affiche et caricature

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 154-155 Corpus de textes 7B La crise alimentaire mondiale est-elle évitable ?

• S’informer.

Texte 8 L’argent ne fait pas le malheur !, de Marianne Jean Texte courant Genre : texte d’opinion (lettre ouverte)

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 156-157

• S’informer.

Notes personnelles

4

FAMILLES DE SITUATIONS

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

Corpus de textes 8B L’argent ne fait pas le malheur ! Textes à annoter 9B L’argent ne fait pas le malheur !

NOTIONS ET CONCEPTS Le lexique

Le texte

• La formation des mots R p. 320-321 • Le sens des mots R p. 321-322 • La périphrase R p. 325

• La reprise de l’information R p. 248 • La thèse R p. 272 • Les arguments R p. 272 • Les contre-arguments R p. 272-273 • La réfutation R p. 274

• Le sens des mots R p. 321-322 • Les figures de style R p. 325

• Le destinataire R p. 243 • La conclusion R p. 272 • Les organisateurs textuels R p. 273 • Les procédés explicatifs R p. 274, 279

• Les variétés de langue R p. 324

• Le message R p. 243 • Le contenu de la séquence argumentative R p. 272

• Les familles de mots (dérivation) R p. 320 • Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • Les figures de style R p. 325

• La thèse R p. 272 • Les arguments R p. 272 • La conclusion R p. 272 • Le type de raisonnement R p. 272-273 • Les procédés explicatifs R p. 274, 279

APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ET CONCEPTS

Notes personnelles

CORPUS DE TEXTES

5

Tableau de planification de l’enseignement INDICATIONS GÉNÉRALES L’argent Le recueil Tout Deschamps offre au public les versions originales et intégrales des monologues et des chansons que l’humoriste Yvon Deschamps a présentés durant ses 30 premières années de carrière. Il comprend plus d’une soixantaine de monologues, une trentaine de chansons et une vingtaine de textes inédits. Le monologue suivant fait partie des transcriptions personnelles de l’auteur. Toutes les marques du texte oral y sont conservées. La lecture du texte s’en trouve bien sûr un peu plus difficile, mais elle n’en est que plus savoureuse…

Yvon Deschamps. Yvon Deschamps.

J’voudrais ben pas faire comme tout l’monde J’essaye, mais c’est plus fort que moé J’voudrais pas y penser, j’voudrais même l’oublier Mais quand tu crèves de faim, y a rien à faire T’en as besoin…

5

10

15

158

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 158-161 Corpus de textes 9B L’argent

• Découvrir des univers littéraires. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 10 L’argent fait le bonheur, des Respectables Texte littéraire Genre : chanson

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 162-163 Corpus de textes 10B L’argent fait le bonheur

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 11 Journée d’Amérique, de Richard Séguin et de Marc Chabot Texte littéraire Genre : chanson

Niveau de difficulté : difficile Manuel, p. 164-165 Corpus de textes 11B Journée d’Amérique

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 12 Confession d’une accro du shopping, de Sophie Kinsella Texte littéraire Genre : roman

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 166-170 Corpus de textes 12B Confessions d’une accro du shopping

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 13 Tout ce qu’il faut pour être heureux, d’André-Philippe Côté Texte littéraire Genre : bande dessinée

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 171 Corpus de textes 13B Tout ce qu’il faut pour être heureux ?

• Découvrir des univers littéraires.

CORPUS DE TEXTES

La chanson présentée ci-dessous est tirée du quatrième album du groupe Les Respectables, $ = bonheur. Premier disque de langue française du quatuor, cet album connaît un succès considérable dès sa sortie, en 1999. Portée par une musique de style reggae, cette chanson se maintient au sommet des palmarès pendant plus de deux mois.

5

10

L’argent fait le bonheur, l’argent On peut dire ce qu’on peut Mais l’on fait pas ce qu’on veut Sans l’argent Oui, l’argent fait le bonheur Je vais chez mon garagiste Pour faire changer mes pe-neus Ça coûte de l’argent Je vais chez mon barbier Pour faire teindre mes cheveux Ça coûte de l’argent L’argent fait le bonheur

L’argent fait le bonheur, l’argent [...]

15

20

Je vais au magasin Pour m’acheter des cossins1 Encore l’argent Je veux manger des bananes Manger des dîners en canne2 Mais j’ai pas d’argent C’est ça qui est le malheur... L’argent fait le bonheur, l’argent [...] 1. Cossin (québécisme familier) : objet plus ou moins utile. 2. En canne (anglicisme) : en conserve.

CORPUS DE TEXTES

Journée d’Amérique « Journée d’Amérique » est une chanson de Richard Séguin parue en 1988 sur l’album du même nom. L’américanité, l’urbanité, le besoin d’espace et le désir de vivre ses rêves sont autant de thèmes abordés dans cette chanson. L’album Journée d’Amérique, quatrième disque solo du poète et musicien, obtient le Félix du meilleur album pop-rock de l’année au Gala de l’ADISQ de 1988.

5

10

15

164

Texte 9 L’argent, d’Yvon Deschamps Texte littéraire Genre : monologue

Maudite argent ! On dirait que l’monde pense inque à ça, l’argent. L’argent, l’argent, l’argent ! On dirait que l’monde a la tête pleine d’argent. Entécas, y en ont plusse dans tête que dins poches ! Ben crime, réveillez-vous ! Y a pas inque ça dans vie, l’argent ! Y a ben d’autres affaires dans vie à part l’argent ! Han ? Dans vie là… ben y a pas inque l’argent dans ça. Dans vie. La vraie vie là… y a pas inque l’argent. Dans vie ? Euh, bon, y a l’argent, mais y a pas inque ça ! Y a ben d’autres choses à part de t’ça, eille ! Prenons la vie, là ; ça, c’est la vie, bon. Han ? Ça, c’est la vie… Attends, j’vas changer d’vie, celle-là est pas bonne… Bon ! Ça c’est la vie, ici y a l’argent ; correct, on la met d’côté. Y a pas inque ça : y a ça, ça, ça pis ça… Comment ça s’appelle, ça ?… M’en rappelle pus, câline ! Entécas, ça s’peut pas qu’y a inque l’argent, bon. Ça s’peut pas parce que chez nous, on en a jamais eu. Ça nous a-tu empêchés d’faire queque chose ? Ça nous a jamais empêchés de rien faire. On a tout l’temps

L’argent fait le bonheur

162

FAMILLES DE SITUATIONS

Y fait froid, y’est cassé Sans diplôme, sans papier Accoté le long d’un mur Y cherche un peu d’azur Dans la foule y s’faufile Ou bien y fait la file Y’a des rêves qui brûlent Au fond de sa poitrine Journée d’Amérique Journée d’Amérique Journée de silence Journée d’impatience Journée sans travail Journée de cobaye Journée de soupir Journée de désir

CORPUS DE TEXTES

Scène et affiche du film Confessions d’une accro du shopping (version française de Confessions of a Shopaholic), de P. J. Hogan, 2007. D’après le roman du même nom de Sophie Kinsella. Isla Fisher dans le rôle de Rebecca.

Confessions d’une accro du shopping1 Rebecca est journaliste dans un magazine financier. Son travail consiste à expliquer aux lecteurs comment gérer leur budget. Or, la jeune Londonienne n’a pas la vocation et, par surcroît, elle ne connaît rien à la finance. Sa passion est tout autre : le magasinage. Devant une vitrine affichant « – 50 % », son cœur s’emballe et sa volonté défaille. Elle adore les articles branchés… en solde. Le hic : ses dépenses excèdent ses revenus. Dans l’extrait suivant, Rebecca doit trouver un moyen de se remettre à flot.

5

[…] Je suis assise dans la cuisine de mes parents, il n’est pas question de me payer des vacances et je viens de dépenser quatre-vingts livres2 pour une coupe en bois que je n’aime même pas. Dépitée, je mets la bouilloire en route, prends un numéro de Woman’s Journal sur le plan de travail et commence à le feuilleter. Mais cela ne me remonte pas le moral. Tout semble me ramener à l’argent. J’en arrive à penser que mon père a raison. Dépenser Moins est peut-être la solution. Imaginons… imaginons que je réussisse à économiser soixante livres par semaine. En cent semaines, j’aurai amassé six mille livres. 1. Shopping (anglicisme) : magasinage. 2. Livre (£) : livre sterling. Unité monétaire britannique équivalant à environ deux dollars canadiens.

166

CORPUS DE TEXTES

Tout ce qu’il faut

pour être heureux?

© André-Philippe CÔTÉ.

CORPUS DE TEXTES

6

171

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

NOTIONS ET CONCEPTS Le lexique

Le texte

• La formation des mots R p. 320-321 • Le sens des mots R p. 321-322 • Les figures de style R p. 325

• Les marques de modalité R p. 245-246 • Les personnages R p. 252-253 • La thèse et les arguments R p. 272 • Les procédés de réfutation R p. 274

• Les variétés de langue R p. 324 • Les figures de style R p. 325

• La thèse R p. 272 • Les procédés explicatifs R p. 274, 279

• Le sens des mots R p. 321-322 • Les figures de style R p. 325

• Le point de vue R p. 245-246 • Les procédés descriptifs R p. 261

• La formation des mots R p. 320-321 • Le sens des mots R p. 321-322 • L’hyperbole R p. 325

• Le personnage R p. 252-253 • La chronologie du déroulement du récit R p. 252 • Les phrases à construction particulière R p. 292

• La formation des mots R p. 320-321 • Les figures de style R p. 325

• Le message R p. 243 • Les marques de modalité R p. 245-246 • Les personnages R p. 252-253

APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ET CONCEPTS

Textes à annoter 11B Chercher le vent

CORPUS DE TEXTES

7

Tableau de planification de l’enseignement INDICATIONS GÉNÉRALES

FAMILLES DE SITUATIONS

Texte 14 Le travail qui tue, de Brigitte Breton Texte courant Genre : éditorial

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 172-173 Corpus de textes 14B Le travail qui tue

• S’informer.

Texte 15 Pas vraiment chill, de Nathalie Collard Texte courant Genre : éditorial

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 174-175 Corpus de textes 15B Pas vraiment chill

• S’informer.

Texte 16 Germinal, d’Émile Zola Texte littéraire Genre : roman

Niveau de difficulté : difficile Manuel, p. 176-180 Corpus de textes 16B Germinal

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 17 Possible de concilier les études et le travail ? Textes courants Genres : affiche et caricature

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 181 Corpus de textes 17B Possible de concilier les études et le travail ?

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 18 Propos « mafaldiens », Mafalda, de Quino Texte littéraire Genre : bande dessinée

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 182-183 Corpus de textes 18B Propos « mafaldiens »

• Découvrir des univers littéraires. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 19 Chagrin d’école, de Daniel Pennac Texte littéraire Genre : essai

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 184-187 Corpus de textes 19B Chagrin d’école

• Découvrir des univers littéraires.

En haut, scène du film Germinal, de Claude Berri, 1993. D’après le roman du même nom d’Émile Zola. En bas, à l’avant-plan, Renaud dans le rôle d’Étienne Lantier et Judith Henry dans le rôle de Catherine Maheu.

Germinal C’est l’automne. Dans la fosse du Voreux, Toussaint Maheu et sa bande achèvent leur journée de travail et vont bientôt remonter. Tous les matins, à l’aube, Toussaint et ses trois enfants aînés, Zacharie, Catherine et Jeanlin, descendent dans les ténèbres glaciales de la mine de charbon où ils besognent pour un salaire de misère. En cette saison, la terre est détrempée et menace de s’effondrer à tout moment. Dans l’extrait suivant, Jeanlin a remarqué que Bataille, le cheval qui tire les berlines, s’est arrêté net à quelques reprises…

5

10

15

176

Le train repartit. Et, au voyage suivant, lorsqu’il eut ouvert la porte d’aérage d’un coup de tête, Bataille de nouveau refusa d’avancer, hennissant, tremblant. Enfin, il se décida d’un trait. Jeanlin, qui refermait la porte, était resté en arrière. Il se baissa, regarda la mare où il pataugeait ; puis, élevant sa lampe, il s’aperçut que les bois avaient fléchi, sous le suintement continu d’une source. Justement, un haveur, un nommé Berloque dit Chicot, arrivait de sa taille, pressé de revoir sa femme, qui était en couches. Lui aussi s’arrêta, examina le boisage. Et, tout d’un coup, comme le petit allait s’élancer pour rejoindre son train, un craquement formidable s’était fait entendre, l’éboulement avait englouti l’homme et l’enfant. Il y eut un grand silence. Poussée par le vent de la chute, une poussière épaisse montait dans les voies. Et, aveuglés, étouffés, les mineurs descendaient de toutes parts, des chantiers les plus lointains, avec leurs lampes dansantes, qui éclairaient mal ce galop d’hommes noirs, au fond de ces trous de taupe. Lorsque les premiers butèrent contre l’éboulement, ils crièrent, appelèrent les camarades.

CORPUS DE TEXTES

Propos « mafaldiens » Les quatre bandes dessinées suivantes proviennent de deux albums de la série Mafalda. Les BD de Mafalda se distinguent par leur caractère politique et leur humour pétillant. L’auteur y observe les défauts et les injustices de la société à travers les yeux d’une enfant, Mafalda. Celle-ci est contestataire et idéaliste, et refuse le monde tel qu’il est. Elle est entourée de divers personnages dont Libertad, sûre d’elle et de gauche, Manolito, ambitieux, capitaliste... mais généreux et Miguelito, anarchiste de droite. Observonsles ici échanger sur le bonheur, l’argent et la langue française. Mafalda.

QUINO, Mafalda et ses amis, Grenoble, Éditions Glénat, 1984, p. 3 et 33. © Éditions Glénat 1995.

182

CORPUS DE TEXTES

Chagrin d’école Daniel Pennac, l’auteur de l’extrait suivant, a été professeur de français pendant un quart de siècle. Durant ces années, il a remis en cause diverses croyances en matière de pédagogie. Il réhabilite ici la dictée – qui compte un lot important de détracteurs – en l’assimilant à un exercice de compréhension de la langue incomparable. En qualité d’ancien cancre, il connaît bien les sentiments d’échec et d’incompétence qu’éprouve l’élève nul en orthographe. En pratiquant la dictée selon ses principes, il a réussi à briser les blocages de plusieurs « abonnés au zéro ».

5

10

184

8

J’ai toujours conçu la dictée comme un rendez-vous complet avec la langue. La langue telle qu’elle sonne, telle qu’elle raconte, telle qu’elle raisonne, la langue telle qu’elle s’écrit et se construit, le sens tel qu’il se précise par l’exercice méticuleux de la correction. Car il n’y a pas d’autre but à la correction d’une dictée que l’accès au sens exact du texte, à l’esprit de la grammaire, à l’ampleur des mots. […] Quelles qu’aient été mes terreurs d’enfant à l’approche d’une dictée − et Dieu sait que mes professeurs pratiquaient la dictée comme une razzia de riches dans un quartier pauvre ! −, j’ai toujours éprouvé la curiosité de sa première lecture. Toute dictée commence par un mystère : que va-t-on me lire là ? Certaines dictées de mon enfance étaient si belles qu’elles continuaient à fondre en moi comme un bonbon acidulé, longtemps après la note infamante qu’elles m’avaient pourtant coûtée. Mais, ce zéro en orthographe, ou ce moins 15, ce moins 27 !, j’en avais fait un refuge dont personne ne pouvait me chasser. Inutile de m’épuiser en corrections puisque le résultat m’était connu d’avance !

CORPUS DE TEXTES

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

NOTIONS ET CONCEPTS Le lexique

Le texte

• Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • Les figures de style R p. 325

• La thèse R p. 272 • Les arguments R p. 272 • La conclusion R p. 272 • Les types de raisonnement R p. 272-273

• Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323

• Les arguments R p. 272 • La conclusion R p. 272

• Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • Les figures de style R p. 325

• Les marques de modalité R p. 245-246 • Les caractéristiques du personnage R p. 252-253

APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ET CONCEPTS

• Le point de vue R p. 245-246 • Le ton R p. 275 • Les éléments graphiques R p. 280 • La ponctuation (points de suspension) R p. 315-317 • Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323

• Les organisateurs textuels R p. 261 • Le contenu et l’organisation de la séquence explicative R p. 278-279 • Les procédés explicatifs R p. 274, 279

• Le sens des mots R p. 321-322 • Les figures de style R p. 325

• Les actions du récit R p. 252 • Les séquences textuelles secondaires dans la séquence narrative dominante R p. 256

CORPUS DE TEXTES

9

Tableau de planification de l’enseignement INDICATIONS GÉNÉRALES Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 188-189 Corpus de textes 20B La langue de chez nous

• Découvrir des univers littéraires. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 21 Chanter pour ne pas disparaître, de Bianca Joubert Texte courant Genre : article

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 190-192 Corpus de textes 21B Chanter pour ne pas disparaître

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 22 Rap pour un monde meilleur, de Bianca Joubert Texte courant Genre : article

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 193-194 Corpus de textes 22B Rap pour un monde meilleur

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 23 Ariane Moffatt en DVD : c’est exxxtrasss, de Marie-Christine Blais Texte courant Genre : critique

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 195

• S’informer. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

Texte 24 Les habits neufs du petit prince, de Carole Tremblay Texte courant Genre : critique

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 196-197 Corpus de textes 24B Les habits neufs du petit prince Textes à annoter 10B Les habits neufs du petit prince

L’île d’Orléans, au Québec, a été un des premiers foyers de colonisation de la Nouvelle-France.

La langue de chez nous

Le Mont-Saint-Michel, situé aux confins de la Normandie, en France.

La chanson présentée ci-après est l’œuvre d’Yves Duteil, auteurcompositeur-interprète français. Hymne à la beauté et à la richesse de la langue française, elle figure sur l’album du même nom, sorti en 1985. Yves Duteil l’a dédiée à Félix Leclerc, poète, chansonnier et grand défenseur de la langue et de la culture françaises au Québec. « La langue de chez nous » a remporté de nombreux prix et distinctions, dont la médaille d’argent de l’Académie française, en 1986.

C’est une langue belle avec des mots superbes Qui porte son histoire à travers ses accents Où l’on sent la musique et le parfum des herbes Le fromage de chèvre et le pain de froment 5

10

15

188

10

Texte 20 La langue de chez nous, d’Yves Duteil Texte littéraire Genre : chanson

FAMILLES DE SITUATIONS

Et du Mont-Saint-Michel jusqu’à la Contrescarpe En écoutant parler les gens de ce pays On dirait que le vent s’est pris dans une harpe Et qu’il en a gardé toutes les harmonies Dans cette langue belle aux couleurs de Provence Où la saveur des choses est déjà dans les mots C’est d’abord en parlant que la fête commence Et l’on boit des paroles aussi bien que de l’eau Les voix ressemblent aux cours des fleuves et des rivières Elles répondent aux méandres, au vent dans les roseaux Parfois même aux torrents qui charrient du tonnerre En polissant les pierres sur le bord des ruisseaux

CORPUS DE TEXTES

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

Corpus de textes 23B Ariane Moffatt en DVD : c’est exxxtrasss

• S’informer.

NOTIONS ET CONCEPTS Le lexique

Le texte

• Le sens des mots R p. 321-322

• L’énonciateur R p. 243 • Le référent R p. 243 • Le point de vue R p. 245-246

• La formation des mots (québécismes) R p. 320-321 • Le champ lexical R p. 323 • La métaphore R p. 325

• Le point de vue R p. 245-246 • Les procédés de réfutation R p. 274

• La formation des mots R p. 320-321 • Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • Les figures de style R p. 325

• Le discours rapporté R p. 246 • La thèse R p. 272 • Les arguments R p. 272 • Les procédés argumentatifs R p. 273-275

• Les classes de mots R p. 293-294 • Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • Les variétés de langue R p. 324

• Le point de vue (phrases ou groupes incidents) R p. 245-246 • La séquence dominante argumentative R p. 272-273 • Les procédés argumentatifs R p. 273-275

• Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • La périphrase R p. 325

• Le point de vue R p. 245-246 • Les marques de modalité R p. 245-246 • Les procédés argumentatifs R p. 273-275

APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ET CONCEPTS

CORPUS DE TEXTES

11

Tableau de planification de l’enseignement INDICATIONS GÉNÉRALES Speak What En 1968, Michèle Lalonde, poète, dramaturge et essayiste québécoise, écrivait Speak White (en français, « Parlez blanc »), un poème « révolutionnaire », un appel à la liberté et à la solidarité des peuples. Le titre fait référence à une insulte adressée autrefois aux Canadiens français par les Canadiens anglais lorsqu’ils parlaient français en public. Le poème suivant, de Marco Micone, composé en 1989 et intitulé Speak What par analogie avec Speak White, souligne l’apport de l’intégration des immigrants dans un pays.

5

10

15

20

Il est si beau de vous entendre parler de « La Romance du vin »1 et de L’Homme rapaillé 2 d’imaginer vos coureurs des bois des poèmes dans leurs carquois nous sommes cent peuples venus de loin partager vos rêves et vos hivers nous avions les mots de Montale3 et de Neruda4 le souffle de l’Oural le rythme des haïku

speak what 25

30

speak what now

35

nos parents ne comprennent déjà plus nos enfants nous sommes étrangers à la colère de Félix et au spleen de Nelligan parlez-nous de votre Charte de la beauté vermeille de vos automnes du funeste octobre5 et aussi du Noblet6 nous sommes sensibles aux pas cadencés aux esprits cadenassés

40

comment parlez-vous dans vos salons huppés vous souvenez-vous du vacarme des usines and of the voice des contremaîtres you sound like them more and more speak what now que personne ne vous comprend ni à Saint-Henri ni à Montréal-Nord nous y parlons la langue du silence et de l’impuissance

FAMILLES DE SITUATIONS

Texte 25 Speak What, de Marco Micone Texte littéraire Genre : poème

Niveau de difficulté : difficile Manuel, p. 198-199 Corpus de textes 25B Speak What

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 26 Se soucier de la poésie, d’Annie Beaulac Texte littéraire Genre : slam

Niveau de difficulté : difficile Manuel, p. 200-201 Corpus de textes 26B Se soucier de la poésie

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 27 Lingua sola, de Gérald Godin Texte littéraire Genre : poème

Niveau de difficulté : facile Manuel, p. 202 Corpus de textes 27B La lingua sola

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 28 Solitude, d’Alice Lemieux Texte littéraire Genre : poème

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 203 Corpus de textes 28B Solitude

• Découvrir des univers littéraires.

Texte 29 Merci à la vie, de Violeta Parra Texte littéraire Genre : chanson

Niveau de difficulté : moyen Manuel, p. 204-205 Corpus de textes 29B Merci à la vie

• Découvrir des univers littéraires. • Poser un regard critique sur des textes courants et littéraires.

speak what « productions, profits et pourcentages » parlez-nous d’autres choses des enfants que nous aurons ensemble du jardin que nous leur ferons

1. « La Romance du vin » : poème d’Émile Nelligan, poète québécois (1879-1941). Ce poème, qui lui a apporté une certaine notoriété, s’adressait aux « détracteurs de la poésie ». 2. L’Homme rapaillé : recueil de poèmes de Gaston Miron (1928-1996), poète québécois engagé et ardent défenseur de la langue française au Québec. 3. Eugenio Montale : poète italien (1896-1981). 4. Pablo Neruda : poète chilien (1904-1973). 5. Funeste octobre : allusion aux violents événements politiques qui se sont déroulés au Québec en octobre 1970. 6. Noblet : Maurice Le Noblet Duplessis, premier ministre du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959.

198

CORPUS DE TEXTES

Se soucier de la poésie Le slam présenté ci-après a été écrit par Annie Beaulac, poète originaire de la ville de Québec. Il figure dans la première anthologie de slam publiée au Québec : Slam ma muse : anthologie de la poésie slamée à Québec. Ce recueil, paru en 2008, contient les textes de 12 slameurs rattachés aux univers de la poésie, du conte, de la chanson ou des arts visuels. Annie Beaulac.

5

10

15

20

25

Mes semelles empreintes de traces circonstancielles me ramènent à la maison emmitouflée entre l’efface et la mine de mon crayon je pense sans souci, je poétise ceci : Se soucier de la poésie sans l’observer c’est jouer à saute-mouton en faisant l’autruche pis s’apercevoir que dans l’embouchure d’un sablier est restée coincée notre tête de cruche ! J’ai vu entendu lu et relu sur scène, dans des revues et dans des livres la poésie sourire, s’entrouvrir réfléchir sans fléchir multiplier ses sens sans s’astreindre au silence... Mais la poésie voyage, sans bagages, mirage se lève, s’élève s’allume sur une webcam zig zag dans le wigwam d’une première nation pis se raconte attablée dans la cabane du bûcheron C’est sûr... mais qu’à cela ne tienne l’oralité relance la rime et la sonorité ludique d’une comptine la poésie « sonne, sonne ses matines » !

200

CORPUS DE TEXTES

La lingua sola Le poème suivant est tiré du collectif Lectures plurielles: coexistence et cultures, paru aux Éditions Logiques en 1991. Son auteur est le poète et politicien québécois Gérald Godin. Celui-ci a toujours associé sa parole à celle de son peuple ; ses mots simples et populaires en font foi. La lingua sola montre que l’ancien ministre des Communautés culturelles et de l'Immigration considérait les qualités du cœur comme un langage universel.

5

10

15

La langue du cœur en espagnol, on dit corazon en grec, on dit gardia en italien, on dit cuore en français, on dit cœur en anglais, on dit heart en allemand, on dit herz en portugais, on dit coraçaon en yiddish, on dit herts Dans toutes les langues, on parle du cœur la racine est le mot sanscrit Kerd les humains ne parlent qu’une seule langue quand ils laissent parler leur cœur Dans ma ruelle, deux enfants ismaéliens construisent un bonhomme de neige avec les mêmes gestes que deux cents ans d’enfants québécois la langue de mon pays, c’est l’hiver mais les gestes sont toujours les mêmes et le cœur humain, il est partout le même

Gérald

Gérald GODIN, « La lingua sola », dans Lectures plurielles : coexistence et cultures, collectif sous la direction de Norma Lopez-Therrien, Montréal, Les Éditions Logiques, 1991, p. 39.

Godin

(1938-1994)

Poète et journaliste très engagé dans la défense de la langue française, Gérald Godin est élu député pour le Parti québécois en 1976. Réélu en 1981, il est tout d’abord nommé ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration, puis ministre responsable de l’application de la Charte de la langue française. Malgré ses nombreux engagements politiques, Gérald Godin poursuit sa carrière littéraire en publiant le recueil Soirs sans atout et son premier roman L’ange exterminé. En 1993, un an avant sa mort, il publie son dernier recueil de poésie, Les botterlots. Pour en savoir plus sur cet auteur, voir la page 137.

202

CORPUS DE TEXTES

Solitude Le texte présenté ci-dessous est extrait du deuxième recueil de la poète québécoise Alice Lemieux-Lévesque, Poèmes, publié en 1929. Avec cet ouvrage, elle remporte le prix David, ex æquo avec Simone Routier. Les deux femmes appartiennent à la génération des écrivaines de l’entre-deux-guerres, qui s’inscrivent dans le courant dit « néoromantique féminin ».

Mon cœur mélodieux, blessé par l’Infini, Est venu se guérir près de toi, solitude ! Pose ta gravité sur mon inquiétude, Et baigne mes rancœurs au sein de ton oubli. 5

15

20

Mets ta sève de paix dans le feu de mon sang, Âme des astres d’or, lumière de mon âme. Et que je me réchauffe au baiser de ta flamme Avant de repartir dans un nouvel élan.

Alice

10

Apaise mes regrets par ta grande tendresse, Donne-moi ton silence où reposer ma voix, Mère des cœurs de force et de douceur, dis-moi Comment porter le mien sans crainte ni faiblesse.

Lemieux-Lévesque

Fais que chaque rayon m’éclaire jusqu’aux moelles! Je veux tant découvrir un peu de l’Inconnu ! Console-moi d’avoir le cœur désert et nu, Et vaste… à contenir le jardin des étoiles ! Ô solitude ! fais mon rêve simple et pur, Et fais que jamais plus je ne craigne la vie. Et puisque dans mes yeux tu mets ta poésie, Dirige mes regards vers les yeux de l’azur ! Alice LEMIEUX-LÉVESQUE, Poèmes, Québec, Librairie d’action canadienne-française, 1929, p. 35-36.

(1910-1983)

Poète native de Québec, Alice Lemieux publie son premier recueil de poèmes en 1926, Heures effeuillées, puis un deuxième en 1929, simplement intitulé Poèmes. L’année suivante, elle met le cap sur Paris pour une année d’études à la Sorbonne. À son retour, elle commence une carrière de journaliste avant de s’établir au New Hampshire, aux États-Unis. Très impliquée dans la défense du français chez les Franco-Américains, Alice Lemieux-Lévesque publiera six nouveaux recueils de poésie entre 1962 et 1979. De retour au Québec en 1964, elle travaille comme traductrice tout en poursuivant sa carrière littéraire.

CORPUS DE TEXTES

Merci à la vie Une ode à la vie, telle est la chanson présentée ci-après (en espagnol, Gracias a la vida), de Violeta Parra, artiste chilienne qui, paradoxalement, mit fin à ses jours. Immortalisée par la chanteuse argentine Mercedes Sosa et reprise, notamment, par Joan Baez, légende américaine de la musique folk, cette chanson est la plus connue de Violeta Parra.

5

10

204

12

203

Merci à la vie qui m’a tant donné. Elle m’a donné deux yeux et quand je les ouvre Je distingue parfaitement le noir du blanc Et là-haut dans le ciel, un fond étoilé Et parmi les multitudes, l’homme que j’aime. Merci à la vie qui m’a tant donné. Elle m’a donné d’entendre, oreilles grandes ouvertes Enregistrer nuit et jour grillons et canaris, Marteaux, turbines, aboiements, orages, Et la voix si tendre de mon bien-aimé.

CORPUS DE TEXTES

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

NOTIONS ET CONCEPTS Le lexique

Le texte

• Le sens des mots R p. 321-322

• La situation de communication R p. 243

• La formation des mots R p. 320-321 • Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323

• La situation de communication R p. 243 • Le point de vue R p. 245-246 • Le thème R p. 253 • Le champ lexical R p. 323 • L’intertextualité

• Le sens des mots R p. 321-322 • Les figures de style R p. 325

• Le message R p. 243 • Les thèmes R p. 253 • L’intertextualité

• Le sens des mots R p. 321-322 • Les figures de style R p. 325

• Le thème R p. 253 • Le ton R p. 275 • Les caractéristiques du poème R p. 284-287 • La ponctuation (le point d’exclamation) R p. 315-317

• Le sens des mots R p. 321-322 • La synonymie R p. 323 • Les figures de style R p. 325

• Le point de vue R p. 245-246 • Le contenu du poème R p. 284-289

APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ET CONCEPTS

Textes à annoter 16B Un poète et Le discours sur la paix

CORPUS DE TEXTES

13

Le Répertoire personnalisé Afin que les élèves développent leur compétence à apprécier des textes variés, des fiches d’appréciation sont fournies en documents reproductibles sous l’onglet correspondant. Elles permettront aux élèves de conserver des traces de leur lecture dans leur répertoire personnalisé.

L’évaluation de la compétence en lecture Afin de mieux soutenir l’évaluation de la compétence Lire et apprécier des textes variés, le guide d’enseignement propose une variété d’outils, dont les suivants. Outils destinés aux enseignants : ÉV 7.1 - CD 1 Grille d’évaluation : échelle descriptive ÉV 7.3 - CD 1 Grille d’évaluation : compilation – élève

Outils destinés aux élèves : ÉV 7.4 - CD 1 Grille d’évaluation : autoévaluation ÉV 7.5 - CD 1 Grille d’évaluation : coévaluation

Les grilles d’évaluation mentionnées ci-dessus peuvent aussi servir à établir le profil de lecteur des élèves. Le portfolio est un autre outil pour évaluer la compétence des élèves. Les enseignants ont toute latitude d’y ajouter les documents reproductibles proposés dans le tableau de planification de l’enseignement qu’ils jugeront pertinents.

Notes personnelles

14

PLANIFICATION DE L’ENSEIGNEMENT

Notes personnelles

CORPUS DE TEXTES

15