Politiques et dispositifs de raccrochage scolaire - CIEP

L'objectif de la stratégie Europe 2020 en matière d'éducation est de ramener .... Ministère de l'éducation nationale/Paris, mars 2014, 81 p., disponible sur le site ...
301KB taille 21 téléchargements 379 vues
Politiques et dispositifs de raccrochage scolaire

Sommaire

Septembre 2014

Les recommandations de la Commission européenne 2

Introduction Réduire le décrochage scolaire est devenu un enjeu essentiel pour les pays car les conséquences économiques, sociales et humaines de ce phénomène sont importantes pour les individus comme pour la société. Avec la stratégie « Europe 2020 », Les États membres de l’Union européenne se sont fixé comme objectif de « réduire le taux de décrochage scolaire à moins de 10 % ». Cette bibliographie, qui porte uniquement sur l’enseignement scolaire, offre un aperçu des études publiées ces deux dernières années. Les premières références donnent des éléments chiffrés sur la situation actuelle en Europe. Les références suivantes présentent et analysent des dispositifs de raccrochage scolaire. Un focus est proposé ensuite sur les dispositifs et outils mis en place en France et au Québec pour améliorer la réussite scolaire des jeunes. Cette sélection de références complète une première bibliographie publiée en 2012 : Décrochage scolaire : éclairages sur la situation internationale

CENTRE INTERNATIONAL D’ÉTUDES PÉDAGOGIQUES Centre de ressources et d’ingénierie documentaires Rédactrice : Bernadette Plumelle : [email protected] - Téléphone : 33 (0)1 45 07 60 84 WWW.ciep.fr

Quelques données chiffrées

2

Politiques de raccrochage scolaire

3

Études sur la situation en France et au Québec

4

Quelques exemples de dispositifs

7

Biblio-flash

Les politiques et dispositifs de raccrochage scolaire Septembre 2014

Quelques données chiffrées Eurostat, Commission européenne Chiffres clés de l’Europe : résumé 2013 de l’annuaire en ligne d’Eurostat Union Européenne/Bruxelles, 2013, 190 p., disponible sur le site de la Commission européenne http://goo.gl/m4VeO7 Ce recueil de statistiques comporte un chapitre sur l’éducation et la formation avec un tableau chiffré (p. 62) des jeunes qui quittent prématurément le système d’éducation et de formation dans les 27 pays de l’Union européenne. Commission européenne État des lieux de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive : annexes à la Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et sociale européen et au Comité des régions Commission européenne/Bruxelles, 19 mars 2013, 46 p., disponible sur le site de la Commission européenne http://goo.gl/vfMfm6 L’objectif de la stratégie Europe 2020 en matière d’éducation est de ramener l’abandon scolaire à moins de 10 %. Le texte apporte un état de la situation dans l’Union européenne (p. 22-27) avec un taux de sortie précoce du système scolaire en baisse à 12,7 % en 2012. Neuf États membres ont déjà atteint ou dépassé leurs objectifs nationaux 2020 pour cet indicateur (la République tchèque, le Danemark, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, l'Autriche, la Slovénie, la Slovaquie et la Suède). En 2012, la proportion des jeunes ayant quitté prématurément l'éducation et la formation a diminué par rapport à 2005 dans tous les États membres, excepté en Pologne et au Royaume-Uni. La baisse la plus marquée a été enregistrée au Portugal (de 38,8% en 2005 à 20,8% en 2012).

Les recommandations de la Commission européenne Commission européenne Reducing early school leaving: key messages and policy supports. Final report of the thematic working group on early school leaving Commission européenne, novembre 2013, 46 p., disponible sur le site de la Commission européenne http://goo.gl/8Hhwex En juin 2011, le Conseil de l'éducation a adopté une recommandation sur les politiques pour réduire le décrochage scolaire (early school leaving : ESL). Pour être efficaces, ces politiques doivent aborder tous les niveaux de l'éducation et impliquer les acteurs de différents domaines d'action (jeunesse, social/bien-être, emploi et santé). Pour aider à concevoir des politiques, un groupe de travail (décideurs, praticiens, experts…) a échangé et recueilli des informations sur les politiques efficaces de réduction des ESL. Ce rapport présente les conclusions et les enseignements à tirer des expériences menées par les pays. Après avoir défini ce qu’est l’ESL et donné un aperçu de la situation en Europe, les chapitres suivants développent la notion de «politiques globales» pour réduire l’ESL et exposent les caractéristiques clés des politiques couronnées de succès. En annexe : des outils (document d’auto-évaluation) ou des exemples de pratiques menés dans des pays d’Europe. LASTRA-BRAVO Xavier B., TOLON-BECERRA Alfredo, SALINAS-ANDUJAR José A. Proposal for national targets in the framework of the European reduction goal for early school leaving International review of education, octobre 2013, vol. 59, n° 5, p. 569-601, bibliogr. La Commission européenne préconise dans sa stratégie "Europe 2020" un abaissement du taux de sortie précoce du système scolaire à moins de 10 % d'ici 2020 dans les États membres de l'Union européenne. Les auteurs proposent une méthode qui a pour but de fournir aux décideurs des alternatives permettant de traduire l'objectif européen en objectifs nationaux. La pondération s’effectue en fonction de quatre indicateurs : le taux de l'abandon scolaire prématuré (ASP), le taux de chômage, la dépense éducative en termes de pourcentage du produit intérieur brut (PIB), et la dépense scolaire par élève. Neuf scénarios en ont été tirés pour la réduction de l'ASP dans chacun des États membres. 2

Biblio-flash

Les politiques et dispositifs de raccrochage scolaire Septembre 2014

Politiques de raccrochage scolaire BERNARD Pierre-Yves, MICHAUT Christophe Le partenariat interinstitutionnel : un nouvel instrument de politique éducative ? Le cas des politiques de traitement du décrochage scolaire Éducation comparée, 2014, vol. 11, p. 111-132, bibliogr. La Commission européenne, dans le cadre de la réduction de l’abandon scolaire, invite à nouer des partenariats. Cet article examine les logiques de partenariats institutionnels qui prédominent dans différents contextes locaux et nationaux en s'appuyant sur deux expérimentations différentes (un logiciel de suivi des élèves en situation de décrochage et une action d’accompagnement d’élèves à risque) menées en Belgique et en France. Les auteurs déterminent, pour les institutions, trois logiques de partenariat face au traitement du décrochage : la logique administrative la logique territoriale, la logique de co-éducation ou d’éducation partagée. Commission européenne, Ecorys DAY Laurie, MOZURAITYTE Neringa, REDGRAVE Katy, et al. Preventing early school leaving in Europe. Lessons learned from second chance education Commission européenne/Bruxelles, 2013, 108 p., disponible sur le site de la Commission européenne http://goo.gl/pSYdwT Cette étude, commandée par la Commission européenne, a pour objectif d’identifier les bonnes pratiques en matière de dispositifs de seconde chance. Elle examine également comment la formation initiale pourrait bénéficier de ces expériences afin de prévenir le décrochage scolaire. L’étude comprend une analyse quantitative des données et une analyse des documents ayant trait aux politiques et aux recherches. Des entretiens ont été menés au niveau européen et dans dix pays (Angleterre, Autriche, France, Hongrie, Irlande, Lituanie, Pologne, Portugal, Roumanie, Suède) pour examiner 15 programmes. Les données recueillies mettent en évidence trois modèles susceptibles de permettre le transfert des stratégies de la deuxième chance dans l’enseignement initial. Des organismes, écoles, ONG ont été sollicités ainsi que des experts pour définir les conclusions et recommandations. Un résumé de 12 pages est proposé en français. MOULIN Stéphane, DORAY Pierre, PREVOST Jean-Guy, et al. La propagation internationale d’une représentation. Le cas du décrochage scolaire Histoire et mesure, 2014/1, vol. XXIX, p. 139-166 Les préoccupations relatives au « décrochage scolaire » ont émergé aux États-Unis dans les années 1960. Elles semblent ensuite avoir connu un déclin dans la décennie suivante, pour réapparaître dans les années 1980 et conduire à la mise en place d’un système de collecte de données sur le phénomène au début des années 1990. Au cours des années, la notion de décrochage scolaire s’est progressivement diffusée dans d’autres espaces nationaux, anglophones dans un premier temps comme le Canada anglais, puis francophones. L’article cherche à mieux comprendre cette propagation. L’analyse proposée souligne que la propagation ne se réalise pas sans un travail social explicite et elle décrit les conditions intellectuelles, sociales et économiques qui ont permis l’appropriation et l’utilisation du concept de décrochage scolaire dans différentes sociétés. [résumé revue] TIECHE CHRISTINAT Chantal, GILLES Jean-Luc (coordonnateurs) Alliances éducatives Éducation et formation, décembre 2013, n° e-300, 178 p., bibliogr., disponible sur le site de la revue Éducation et formation http://goo.gl/GqbH4A Le décrochage scolaire a un impact économique pour la société qui a investi dans un potentiel non réalisé et un impact social pour la collectivité mais ce sont sans doute les conséquences humaines en termes d'estime de soi et de projection dans l'avenir qui sont les plus pénibles à porter pour les élèves. Les contributions issues de différents horizons géographiques (Belgique, Canada, France, Madagascar, Mexique, Suède, Suisse) envisagent la question de l’accrochage scolaire sous l’angle des alliances éducatives entre différents acteurs du monde éducatif. Si les enseignants doivent se concerter au sein de leur établissement c'est aussi avec les partenaires du monde social, de l'aide à la jeunesse ou de l'univers de la culture et des loisirs qu'ils doivent collaborer. Une 3

Biblio-flash

Les politiques et dispositifs de raccrochage scolaire Septembre 2014

première partie insiste sur le processus de construction des alliances ; la deuxième partie se centre sur la diversité des alliances comme celles menées avec les entreprises, les bibliothèques, les structures associatives et publiques ou les collaborations écoles-familles. THIBERT Rémi Décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs Le Dossier d’actualité veille et analyses IFE, Ecole normale supérieure/Lyon, mai 2013, n° 84, 28 p., disponible sur le site de l’Ifé http://goo.gl/uBjFd2 L'auteur aborde les différentes actions de lutte contre le décrochage lorsque celui-ci apparaît, en général aux moments de rupture dans l'enseignement secondaire. Après un état des lieux à l'international, il s'attarde sur les causes directement liées à l'école : absentéisme, ennui, climat scolaire, orientation, etc. La lutte contre le décrochage oscille entre réparation et prévention, cette dernière prenant de plus en plus d'importance car jugée plus efficace et moins onéreuse. De nombreux dispositifs sont présentés dans différents pays (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Québec, Royaume-Uni…), internes à l'école ou externes au système scolaire traditionnel, mais ils ne sont pas suffisamment nombreux pour prendre en compte tous les élèves à risque. La prévention du décrochage et la prise en charge des élèves en situation de sortie précoce sont envisagées maintenant de manière plus globale, en mettant en place des nouvelles alliances éducatives, inscrites dans un territoire donné, entre les acteurs concernés par cette problématique : école, institution, collectivités locales, parents, tissus économique et associatif.

Études sur la situation en France et au Québec Assemblée nationale. Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques JUANICO Régis rap., POISSON Jean-Frédéric (rapporteurs) Évaluation des politiques publiques en faveur de la mobilité sociale des jeunes Assemblée nationale/Paris, décembre 2013, 701 p., disponible sur le site de l’Assemblée nationale http://goo.gl/9IKRba Au terme de leurs travaux, les auteurs de ce rapport constatent que le modèle français de mobilité sociale « a tendance à se gripper », du fait d'une accentuation de la reproduction sociale et de la linéarité des parcours. Ils préconisent une réforme des politiques en direction des jeunes autour de trois axes : déployer une gouvernance plus efficace, en associant les jeunes à la conception et à la conduite des politiques déployées en leur direction ; réformer l'orientation et adapter l'offre de formation, en offrant aux jeunes la possibilité de choisir leurs parcours d'orientation, en redonnant de la visibilité aux filières professionnelle et en faisant de la lutte contre le décrochage scolaire une priorité des politiques publiques ; favoriser l'accès des jeunes à l'emploi et à l'autonomie, en créant, entre autres, une aide à l'insertion professionnelle et en instituant un « droit de tirage » (formation différée) dans le cadre du compte personnel de formation. BERNARD Pierre-Yves, VENART Alain (coordinateurs) Décrochages, raccrochages Administration et éducation, mars 2013, n° 137, p.5-131, bibliogr. Ce dossier offre un ensemble d’articles sur le double thème des décrochages et raccrochages scolaires. Un premier article fait un historique de l’origine de sa désignation choisie par l’Europe au début des années 2000. Il est ensuite question de l’indicateur européen « décrochage » qui permet la mise à l’agenda de cette priorité politique mais dont la construction statistique peut, par certains aspects, avoir un caractère arbitraire. Les articles suivants présentent des dispositifs, en France comme au Québec. Sont évoqués les difficultés d’articulation qui peuvent exister entre les différents niveaux d’intervention (national, régional), les problèmes de gouvernance ou les nécessaires complémentarités entre les différents acteurs sociaux. Les derniers articles portent sur les dispositifs de prévention du décrochage scolaire.

4

Biblio-flash

Les politiques et dispositifs de raccrochage scolaire Septembre 2014

BOUDESSEUL Gérard De l’administration éducative du « décrochage scolaire » à la coopération intersectorielle : vers un nouveau cadre de référence ? Formation et emploi, 2014/2, n° 126, p. 39-60 La lutte contre le « décrochage scolaire », devenue une priorité nationale, a fait l’objet d’un grand nombre d’expérimentations. L’auteur retrace la genèse des appellations qui ont cherché à définir les « laissés pour compte » de la croissance scolaire et les trois cadres de références qui se seraient succédé sans grand succès : le face-à-face psychopédagogique au regard de « l’élève en échec », la critique radicale des pratiques et du système scolaire au regard de « l’exclu » et enfin l’administration éducative prenant en charge cette nouvelle catégorie que constitueraient « les décrocheurs ». Ces cadres de référence ne sont plus dominants et les actions de lutte contre le décrochage relèvent plus souvent d’une approche intersectorielle avec d’autres acteurs des secteurs de l’emploi, de l’insertion, de la santé et de différents niveaux de collectivité territoriale. DGESCO : Direction générale de l'enseignement scolaire, SGMAP : Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique Évaluation partenariale de la politique de lutte contre le décrochage scolaire Ministère de l'éducation nationale/Paris, mars 2014, 81 p., disponible sur le site du ministère de l'éducation

nationale http://goo.gl/HcwJGi

Après un chapitre introductif qui décrit les caractéristiques et les contours du décrochage scolaire en France, le deuxième chapitre présente la politique en construction, centrée sur la remédiation et l'intervention. Le rapport constate que le pilotage et la coordination sont à renforcer pour obtenir une politique de lutte contre le décrochage, globale et cohérente, notamment avec d'autres politiques éducatives, comme la politique d'éducation prioritaire. Il propose en conclusion une synthèse des constats et pistes d'évolution pour une politique de lutte contre le décrochage scolaire plus efficace. JANOSZ Michel, PASCAL Sophie, BELLEAU Luc, et al. Les élèves du primaire à risque de décrocher au secondaire : caractéristiques à 12 ans et prédicteurs à 7 ans Institut de la statistique du Québec/Montréal, février 2013, vol. 7, fascicule 2, 24 p., disponible sur le site de l’Institut de la statistique du Québec http://goo.gl/3rWvtS Au Québec, 26 % des jeunes n’ont toujours pas obtenu un diplôme ou une qualification d’études secondaires à l’âge de 20 ans (2011). Ce fascicule s'appuie sur les données d’une étude conduite par l'Institut de la statistique du Québec, dont l'objectif est de comprendre les trajectoires qui, pendant la petite enfance, conduisent au succès ou à l'échec lors du passage dans le système scolaire. Il décrit les caractéristiques individuelles, familiales et sociales d'élèves québécois qui, à 12 ans, présentent des signes avant-coureurs de décrochage. Les prédicteurs sociodémographiques, familiaux et psycho-sociaux n’expliquent que partiellement le décrochage scolaire ; la qualité de l’expérience scolaire des élèves constitue l’un des plus puissants prédicteurs du décrochage. Les auteurs de l’étude tentent d'identifier les facteurs qui, dès 7 ans, sont annonciateurs de ces difficultés car les chances de réussite des actions préventives sont plus élevées et le rapport coût-bénéfice est meilleur si l’on intervient tôt. Groupe d’experts franco-québécois sur la persévérance scolaire et la réussite éducative Persévérance scolaire, réussite éducative et innovation : pilotage de la coopération franco-québécoise : rapport final ANARE et VISAJ/Paris et Saguenay, octobre 2013, 66 p., disponible sur le site de l’ANARE http://goo.gl/9Bn4F1 Au Québec comme en France, la question de l’abandon scolaire est un problème éducatif et social majeur. Un groupe d’experts s’est réuni autour de l’Association nationale des acteurs de la réussite éducative (Anaré) en France et de la Chaire UQAC−Cégep de Jonquière sur les conditions de vie, la santé et les aspirations des jeunes (VISAJ) au Québec. De 2011 à 2013, il a travaillé au projet « Persévérance scolaire et innovation : pilotage de la coopération franco-québécoise » en concentrant ses efforts sur la question de la prévention, de la petite 5

Biblio-flash

Les politiques et dispositifs de raccrochage scolaire Septembre 2014

enfance à l’obtention d’un diplôme de second degré en France et d’un diplôme d’études secondaires au Québec. Le rapport propose des portraits croisés des deux systèmes éducatifs et s’attache à clarifier trois notions clés : la réussite éducative pour la France, la persévérance scolaire pour le Québec et l’innovation sociale. Le rapport présente la méthodologie du projet, la situation en France et au Québec, les constats communs aux deux pays, enfin, les préconisations et recommandations du groupe d’experts. IGEN : Inspection générale de l’éducation nationale, IGAEN : Inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la recherche ARMAND Anne, BISSON-VAIVRE Claude, LHERMET Philippe (coordinateurs) Agir contre le décrochage scolaire : alliance éducative et approche pédagogique repensée : rapport à Monsieur le ministre de l'éducation nationale, Madame la ministre déléguée chargée de la réussite éducative MENESR/Paris, juin 2013, 23 p., disponible sur le site du ministère de l'éducation nationale, annexes

http://goo.gl/756CWO

Ce rapport focalise ses réflexions sur la prévention du décrochage scolaire en insistant sur les responsabilités incombant à l’école. Dans le cadre d’Europe 2020, l’Union européenne a adopté une politique commune de réduction du taux des sorties précoces (réduction à une moyenne de 10 % en 2020). La France a décidé d’atteindre, à cette échéance, le taux de 9,5 %. Comment faire évoluer les pratiques actuelles pour atteindre cet objectif ? La première partie du rapport aborde les fondements de la prévention du décrochage ; la deuxième, la connaissance du phénomène (les définitions divergent selon les acteurs) ; la troisième développe les réponses de prévention à apporter ou à développer dans l’immédiat ; la quatrième, les actions à engager à moyen terme pour réduire durablement le décrochage. Ministère de l’éducation, du loisir et du sport Contrer le décrochage à la fin du secondaire MELS/Québec, 2013, 36 p., disponible sur le site du MELS http://goo.gl/xX3FeV Ce guide a été conçu pour aider à prévenir le décrochage des élèves des dernières années de l’enseignement secondaire et, dans une moindre mesure, des élèves qui ont décroché. Il présente des actions dont l’efficacité a été démontrée et donne une vue d’ensemble de ce qui peut être réalisé par l’ensemble des parties prenantes : direction d’établissement, parents, enseignants, conseillers d’orientation, etc. et les élèves eux-mêmes. Après avoir dressé une typologie des élèves à risque de décrochage, le guide formule sept grandes recommandations concernant le repérage et l’accompagnement, les relations maître-élèves, l’engagement affectif et cognitif, les projets d’avenir, l’école comme un milieu de vie (sentiment d’appartenance), la contribution des parents et l’organisation scolaire. ROSTAM Wali L'école de la 2° chance, la "grande école" des décrocheurs motivés Dares analyses, septembre 2014, n° 068, 13 p., disponible sur le site du ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social http://goo.gl/lwtYQp En France, une quarantaine d'écoles de la 2e chance (E2C) proposent un accompagnement global pour favoriser l'insertion sociale et professionnelle des jeunes sortis sans diplôme du système scolaire, 14 000 jeunes y ont été accueillis en 2013. Une enquête qualitative a été menée en 2012 pour évaluer le fonctionnement et les pratiques de ces écoles qui, toutes, partagent les mêmes principes d'individualisation des parcours et d'alternance en entreprise avec des pratiques adaptées au territoire d'implantation. Les jeunes qui fréquentent ces écoles, en rupture scolaire, sont sélectionnés sur leur motivation. Leur parcours est organisé en alternant trois volets : une remise à niveau des savoirs de base, des stages en entreprise et des activités d'ouverture sur l'extérieur. L'enquête de la DARES fait apparaître un avis positif de ces jeunes mais souligne la difficulté de mesurer leur devenir à la sortie du dispositif. Il est prévu un suivi pendant un an mais les modalités précises ne sont pas clairement définies et elles sont réalisées de façon inégale selon les écoles.

6

Biblio-flash

Les politiques et dispositifs de raccrochage scolaire Septembre 2014

Quelques exemples de dispositifs Les réseaux « Formation Qualification Emploi » (FOQUALE) : une seconde chance pour les jeunes en situation de décrochage Bulletin officiel n° 14 du 4 avril 2013 http://cache.media.education.gouv.fr/file/14/44/9/annexe_1_247449.pdf Les journées de la persévérance scolaire Le Québec se mobilise pour la réussite éducative dans le cadre des journées de la persévérance scolaire (JPS) qui ont lieu chaque année durant la troisième semaine de février. Plusieurs centaines d’activités sont organisées à travers le Québec. Présentation des journées http://www.perseverancescolaire.com/journees-de-la-perseverance-scolaire/presentation/ PARcours - Pratiques d’accompagnement du raccrochage scolaire des 16-20 ans Réseau de chercheurs et de praticiens engagés dans le renouvellement des pratiques d’accompagnement du raccrochage scolaire au Québec, en France (Grenoble), en Belgique (Bruxelles) et en Espagne (Palma). Ils mènent une recherche-action sur deux thématiques : les parcours de jeunes de 16-20 ans en processus de raccrochage scolaire et leur accompagnement par un grand nombre d’acteurs sociaux. Le site propose des capsules vidéo qui présentent des témoignages de jeunes en processus de raccrochage scolaire, des pratiques novatrices d'accompagnement de ces jeunes, ainsi que des outils et autres informations utiles aux professionnels. http://parcours.uqam.ca L’observatoire de la réussite éducative L’observatoire de la réussite éducative a été créé en juillet 2013 par la ministre de la réussite éducative. Le site ouvert en mars 2014 est un site collaboratif. Les collectivités territoriales (villes, intercommunalités, départements...), les établissements scolaires et les associations (de l'éducation populaire mais aussi sportives et culturelles) y présentent leurs projets, les plans d'intervention… Dans la section « international », deux articles sur les politiques éducatives locales, l’Espagne (Catalogne) et le Royaume Uni. http://observatoire-reussite-educative.fr/

7

Retrouvez les archives de la veille éditoriale : Par date : http://www.ciep.fr/selection/archives_date.php Par thème : http://www.ciep.fr/selection/archives_theme.php

Pour s’abonner à la « veille éditoriale » (périodicité mensuelle) : http://www.ciep.fr/selection/index.php

Autres ressources documentaires à consulter : Bibliographies : dernières publications L’éducation à la citoyenneté, regards sur la situation internationale et française, septembre 2013

http://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/biblio-flash/docs/biblio-flash-education-citoyennete_0.pdf La mobilité des étudiants en Europe, 25 ans du programme Erasmus, décembre 2012

http://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/bibliographie/bibliographie-mobilite-etudiants-en-europe-25ans-erasmus.pdf Insertion scolaire des enfants immigrés, décembre 2012

http://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/biblio-flash/docs/biblio-flash-insertion-scolaire-des-enfantsimmigres.pdf Le bien être à l'école - Well-being at school, octobre 2012

http://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/bibliographie/bibliographie-le-bien-etre-a-l-ecole.pdf Répertoire de liens Ce répertoire est une sélection de sites qui couvre les deux domaines d'activités du CIEP, l'éducation et les langues, sous un angle international. C'est un répertoire de sites institutionnels, accompagnés d'une brève description et classés par thématiques, qui permet au lecteur d'identifier des institutions de référence dans ces domaines. http://www.ciep.fr/produits-documentaires/repertoire-liens

Le centre de ressources et d’ingénierie documentaires  Il est ouvert aux étudiants, enseignants et chercheurs du mercredi au vendredi de 9h à 18h sur rendez-vous.  Téléphone : 33 (0)1 45 07 60 84  Courriel : [email protected]

Créé en 1945, établissement public national depuis 1987, le CIEP est l’opérateur public de référence du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, principal partenaire opérateur du ministère des affaires étrangères et du développement international pour la langue française. Il contribue à la réflexion dans le domaine de la coopération internationale en éducation et s'appuie, pour conduire ses actions, sur un réseau d'experts et de partenaires nationaux et internationaux, ainsi que sur le savoir-faire d'une équipe de 250 personnes. Il est l’opérateur public de référence en charge de la coopération internationale en éducation, au cœur de partenariats français et étrangers. Il comprend deux pôles d'activités, l'éducation (enseignement général, supérieur et professionnel, reconnaissance des diplômes) et les langues (langue française, évaluation et certifications en français, langues étrangères et mobilité). C’est également un espace d'information et de réflexion et un lieu d'accueil de séminaires et de conférences internationales.