POUR NOS ENFANTS

C'est la Ville de Drummondville qui décide si un brigadier est présent ou non à une intersection. Elle doit respecter des critères de la Société d'assurance.
4MB taille 2 téléchargements 318 vues
Les brigadiers de Drummondville

une présence indispensable

POUR NOS ENFANTS Chaque jour de classe, les brigadiers scolaires de Drummondville sont présents à des intersections stratégiques. Ils veillent avec empressement à la santé et à la sécurité des enfants. C’est la Ville de Drummondville qui décide si un brigadier est présent ou non à une intersection. Elle doit respecter des critères de la Société d’assurance automobile du Québec. Ces critères jugent de la dangerosité de l’intersection : présence d’une artère majeure, configuration de l’intersection, présence de véhicules lourds, présence d’un trottoir, etc. La Ville peut se contenter de ces critères, qui sont un minimum. Elle peut aussi déployer davantage de brigadiers pour couvrir des intersections supplémentaires. Cet automne 2017, la Ville a aboli deux postes de brigadiers où des enfants traversaient et continueront de traverser, au motif que l’intersection n’est pas assez dangereuse et que les enfants sont peu nombreux à y traverser. Vos brigadiers de Drummondville regrettent cette décision. Leur présence à cette intersection n’était pas superflue. À la veille des élections municipales, réclamons une administration qui s’engage à protéger les enfants au maximum. Donnons-nous les moyens de protéger au mieux ce que nous avons de plus précieux : les enfants.

Un message de vos brigadiers, membres de la section locale 5273 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

5

2

7

3