Sommaire

prenant part à un programme au pair. Ces mobilités concernent tous les niveaux (licence, master, doctorat, apprentissage du Français Langue. Etrangère « FLE ») et domaines d'études (sciences humaines et so- ciales, sciences naturelles, ingénierie, économie, gestion etc.). Le plus gros flux des étudiants est constitué par ...
2MB taille 3 téléchargements 157 vues
Magazine de la coopération universitaire, scientifique et technique France–Chili

Décembre 2017/ N°8

Edito pontificale catholique du Chili à travers un projet pour 2017-2019.

Je suis heureux de partager avec vous ce nouveau numéro de notre bulletin de l’actualité franco-chilienne de la coopération universitaire, scientifique et technique.

Ce dernier Nucléo de l’année est également l’occasion de faire le bilan de l’année 2017 pour la coopération universitaire franco-chilienne et régionale. Comme chaque année, de nombreux chercheurs et enseignants-chercheurs français sont venus collaborer avec leurs pairs chiliens, parfois dans un contexte régional en collaboration avec le Centre franco-argentin des Hautes Études (CFA) de Buenos Aires. Nous avons ainsi pu bénéficier de la disposition de nombreux experts à partager leur savoir, tant avec des publics spécialistes qu’auprès d’audiences plus larges.

Dans cette huitième édition, nous revenons sur les événements qui ont ponctué la fin de l’année 2017. À la Une, nous vous embarquons sur la première tournée doctorale au Chili, au cours de laquelle nous avons parcouru quatre villes avec les représentants de huit consortiums d’universités françaises parmi les plus actives en matière de coopération scientifique et universitaire avec le Chili. Cette tournée, marquée par des rencontres institutionnelles et des entretiens avec les étudiants des universités chiliennes partenaires, s’est avérée fructueuse et a d’ailleurs déjà débouché sur la mise en place d’une cotutelle entre l’Université du Chili et l’Université Paris Sud.

L’année n’est pas encore terminée que nous vous attendons déjà pour vos actions de coopération en 2018 avec l’ouverture de notre première vague d’appels à projet de l’année pour les mobilités doctorales et les rencontres scientifiques !

Le dossier de ce Nucléo est consacré au témoignage d’AGROCAMPUS OUEST (AO) et de son expérience avec le programme Erasmus+ et les Mobilités Internationales de Crédits (MIC). Un projet de MIC de l’enseignement supérieur peut comprendre des mobilités d’étudiants et de personnels de l’enseignement supérieur. Après avoir obtenu un projet pour 2015-2017 en partenariat avec l’Université de Talca, AO poursuivra la consolidation de sa collaboration avec cette université ainsi qu’avec l’Université

Je vous laisse donc découvrir la série d’événements qui ont animé notre coopération en cette fin d’année 2017. Bonne lecture et excellente année 2018 ! Jean Claude Reith / Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Chili, Directeur de l’Institut Français du Chili.

Sommaire 2

A LA UNE

2

Tournée doctorale au Chili

3 DOSSIER 3

Le programme Erasmus+, Mobilités Internationales de Crédits (MIC) : un accélérateur de coopération !

6

ECHOS DE LA COOPÉRATION

6

Actualités universitaires / Brèves

7

Actualités scientifiques / Brèves

8 AGENDA

Tournée doctorale Chili 2017

1

A la une

Tournée doctorale au Chili Une délégation de représentants d’universités françaises s’est rendue entre le 6 et le 10 novembre dans les villes de Santiago, Concepción, Antofagasta et Valparaíso, afin de promouvoir les programmes doctoraux, piliers de la coopération francochilienne en matière de recherche.

nant lieu à près de 1000 publications scientifiques conjointes, soit 10% des publications du Chili. Ces relations scientifiques nourrissent les interactions universitaires, notamment les échanges d’étudiants. En effet, nous comptons environ 900 étudiants chiliens en France dont 32% au niveau doctorat.

Les Communautés d’universités et établissements (ComUE) ou consortiums d’universités françaises les plus actives en termes de coopération au niveau doctorat avec les universités chiliennes ont participé à cet événement. C’est ainsi que nous avons compté sur la représentation de:

La délégation française a rencontré des représentants du CRUCH (Conseil des recteurs des universités chiliennes – équivalent de la CPU) et de la CONICYT (Commission nationale pour la recherche scientifique et technologique), qui ont présenté le système de l’enseignement supérieur et de la recherche au Chili ainsi que le système de bourses Becas Chile. Réciproquement, le représentant de la CPU a exposé le panorama de la recherche en France et les défis de la formation doctorale.

• • • • • • • •

Université de Bordeaux Languedoc-Roussillon Universités Université de Lyon Université Paris Lumières Université Paris-Saclay Université Paris Sciences et Lettres Universités Rennes 1 & 2 Sorbonne Universités

Lors des rencontres institutionnelles, certaines thématiques en particulier ont été évoquées : changement climatique, environnement, énergies renouvelables, risques et société, sociologie, anthropologie, archéologie, ville intelligente, agronomie. Ces thématiques correspondent d’ailleurs à celles mises en avant lors du dernier Forum scientifique et académique franco-chilien. Par ailleurs, l’accent a été mis sur la cotutelle de thèse et l’invitation de chercheurs français dans les laboratoires de recherche chiliens comme instruments de coopération à privilégier.

Par ailleurs, la délégation était présidée par un représentant de la Conférence des Présidents d’Universités (CPU). Cette initiative s’inscrit dans la continuité des Forums scientifiques et académiques franco-chiliens (Paris en juin 2015 et Santiago en janvier 2017), ainsi que de la visite des recteurs des universités chiliennes en France (mai 2016). Toutes ces rencontres ont porté le doctorat au cœur de la collaboration scientifique et universitaire entre nos deux pays.

Des rencontres individuelles ont été organisées dans chaque ville entre les étudiants des universités chiliennes intéressés par le doctorat en France et les représentants des universités françaises. Cela a permis aux futurs doctorants d’établir un rapport de proximité avec les universités françaises et de bénéficier d’une orientation personnalisée. Au total, 44 étudiants se sont inscrits, ce qui équivaut à plus de 100 rendez-vous. De plus, un stand Campus France était mis à disposition afin de renseigner l’ensemble des étudiants des universités locales, et Campus France Chili a donné chaque jour une conférence présentant les études doctorales en France.

La richesse de cette relation bilatérale s’illustre par les quelques 3200 opérations liant les établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et chiliens. Chaque année, près de 500 chercheurs français viennent collaborer avec leurs homologues chiliens et soutenir l’activité des 14 laboratoires communs et de la soixantaine de projets ECOS en cours, don-

Stand Campus France à Valparaíso

Rencontres institutionnelles à Concepción

2 Retour au sommaire

Dossier

Le programme Erasmus+, Mobilités Internationales de Crédits (MIC) : un accélérateur de coopération !

François Brisoux (RI Agrocampus Ouest) en compagnie de l’équipe RI de l’Université de Talca

et d’établissements (COMUE) Université de Bretagne Loire (UBL). Ces différentes formations représentent au total 2000 étudiants dont 10% d’étudiants internationaux. AO est membre fondateur d’Agreenium/Institut Agronomique, Vétérinaire et Forestier de France (IAVFF) qui regroupe les principales écoles d’ingénieur et instituts de recherche agronomique français.

AGROCAMPUS OUEST (AO) est une grande école, publique, dédiée à la formation d’ingénieurs dans le domaine des sciences du vivant. Localisée sur 2 campus dans l’Ouest de la France (Rennes et Angers), au cœur de l’une des plus grandes régions agricoles françaises et européennes, elle propose un cursus d’ingénieur qui se décline en 4 grands domaines (agronomie, agroalimentaire, horticulture, paysage) et offre un grand choix de spécialisations ainsi que 15 masters co-habilités dont 2 labellisés Erasmus Mundus en développement rural et en santé des plantes. AO est également habilité à délivrer le diplôme de doctorat et participe à 5 écoles doctorales dont l’E.D. Écologie, Géosciences, Agronomie et Alimentation (EGAAL), pilotée par AO dans le cadre de la communauté d’universités

AO représente de plus un potentiel de recherche de haut niveau avec 140 enseignants-chercheurs répartis dans 11 Unités Mixtes de Recherche (UMR), essentiellement en partenariat avec les 450 chercheurs de l’INRA présents sur nos campus et stations expérimentales.

3 Retour au sommaire

Dossier AO est engagé en Amérique Latine au travers de collaborations scientifiques depuis les années 80 et a notamment participé de façon active au réseau ESTRELA, constitué d’universités européennes et latino-américaines de 8 pays (Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Cuba, Équateur, Mexique, Venezuela). Cette participation a permis par la suite de remporter plusieurs appels d’offre européens (projets ALFA : programme européen de coopération en matière d’enseignement supérieur avec l’Amérique latine) à partir de 1995. Les coopérations avec le Chili sont très solides et anciennes. Des collaborations recherche très actives en particulier avec l’Université de Talca (programmes ECOS Sud en 1995, 2005 et 2009) dans le domaine de la protection des plantes, de la lutte biologique, de l’écologie des populations de pucerons ravageurs des cultures et de leurs organismes associés. Elles impliquent des enseignants-chercheurs et doctorants de nos UMR et de l’Institut de Sciences Biologiques (laboratoire d’interactions insectes-plantes) de Talca très réputé dans ce domaine. AO a également animé de 2012 à 2014 un master PREFALC en arboriculture fruitière et viticulture durable avec l’Université de Comahué (Argentine) et l’Université catholique du Maule (Chili).

Hors financement Erasmus+, l’Université de Talca a accueilli 3 étudiants d’AO en semestre d’étude et une étudiante pour un stage de master dans un laboratoire de recherche. Certaines mobilités de chercheurs et doctorants ont été également financées dans le cadre d’un autre programme européen dédié à la recherche (Marie Curie Research and Innovation Staff Exchange - RISE). Une véritable dynamique s’est créée tant au niveau des mobilités académiques que de la recherche, avec une réelle réciprocité. La totalité du financement de ce premier projet Erasmus+ aura été valorisée. De nombreux projets sont envisagés pour les années à venir tant au niveau recherche (nouvelles collaborations) qu’au niveau académique (double diplôme). Nous avons été à nouveau retenus pour le dernier appel à projet 2017-2019 avec l’Université de Talca et un nouveau partenaire : l’Université pontificale catholique du Chili (PUC). Les missions réalisées au Chili depuis deux ans ont en effet permis de prospecter et renforcer les relations avec d’autres universités afin d’élargir le cercle des partenaires chiliens et poser les fondations d’un partenariat durable. En particulier, la complémentarité de nos formations et la convergence de certaines de nos thématiques de recherche avec la PUC ainsi que la volonté partagée d’accroitre notre processus d’internationalisation nous ont conduit à déposer un projet Erasmus+ commun.

Dans le cadre de sa stratégie internationale, AO a souhaité mieux structurer et développer ses partenariats avec les universités chiliennes en raison de leur excellence académique et scientifique et des synergies potentielles sur les thématiques de recherche. Nous avons signé un premier accord-cadre en 2014 avec l’Université de Talca. Cette même année, nous avons débuté les premiers échanges académiques avec la faculté d’agronomie: semestres d’étude pour les élèves ingénieurs et stages en laboratoire de master. Nous avons proposé à notre partenaire de soumettre un projet Erasmus+ MIC lors du premier appel à projets début 2015, et le financement obtenu dans le cadre de ce programme Erasmus+ pour la période 2015-2017 a favorisé une réelle montée en puissance des échanges et collaborations avec l’Université de Talca.

Le programme Erasmus+ MIC représente une véritable opportunité pour accompagner et renforcer des coopérations existantes. C’est un programme très sélectif (seulement 10 projets retenus en 2017 pour tout l’enseignement supérieur français dans toutes les disciplines et pour l’ensemble des pays d’Amérique Latine, le budget global demandé correspondant à 12 fois le budget disponible) et exigeant en termes de suivi, coordination, gestion des appels à candidature, préparation des mobilités, gestion administrative et financière. La plus-value est importante à tous les niveaux : les institutions développent leurs partenariats et leurs projets futurs en cohérence avec leur stratégie internationale d’une part, et les bénéficiaires étudiants, personnels, enseignants et chercheurs développent leurs réseaux à l’international, leur aptitude à l’interculturel et leurs compétences professionnelles d’autre part. Ce programme représente enfin un réel facteur d’attractivité en faveur de l’enseignement supérieur européen et facilite les mobilités permettant d’envisager de nouveaux projets de collaboration.

Les Directeurs/Directeur Adjoint Relations Internationales de chacune des institutions ont réalisé un staff mobility chez le partenaire permettant de se former sur la conduite de la stratégie internationale du partenaire, sur les processus de préparation au départ, de suivi des étudiants entrants et sortants, la structuration et l’organisation du service des relations internationales, etc. Les mobilités d’enseignement (une dans chaque sens) ont été très productives tant pour les étudiants bénéficiaires de ces cours que pour les enseignants concernés qui ont, par la même occasion, développé de nombreux contacts en vue de collaborations recherche. Par ailleurs, 4 étudiants du cursus d’ingénieur et une doctorante de Talca ont bénéficié d’un semestre de mobilité à AO avec un dispositif d’apprentissage du français dans leur université d’origine durant l’année précédant leur mobilité et des cours de perfectionnement durant leur semestre à AO.

Article de François Brisoux, Direction des relations internationales, AGROCAMPUS OUEST [email protected]

4 Retour au sommaire

Dossier Témoignage de Bruno Jaloux, enseignantchercheur AO, bénéficiaire d’une mobilité d’enseignement Erasmus+ à l’Université de Talca :

année pour développer une nouvelle technique au sein de notre équipe. La dynamique créée et les supports que constituent les programmes de mobilité nous permettent d’envisager des formes de collaboration plus durables, via la construction de projets de recherche communs, le co-encadrement de doctorants et des périodes de résidence de plusieurs mois. Je retiens de mon expérience qu’à partir d’un objectif initial bien identifié, les programmes de mobilités permettent d’initier, d’accélérer et de maintenir des collaborations internationales réelles, efficaces et de confiance.

Enseignant chercheur à AO Angers depuis 2007, j’enseigne l’entomologie et le contrôle biologique des ravageurs, principalement dans le cursus d’ingénieur en Horticulture. En recherche, j’explore l’influence de la diversification végétale des parcelles (cultures associées, bandes fleuries) sur les mouvements et l’exploitation des ressources par les insectes auxiliaires. L’Institut de Sciences Biologiques et le laboratoire d’interactions insectes-plantes de l’Université de Talca développent des recherches de haut niveau, précisément dans mes thématiques, avec des modèles biologiques communs. À l’occasion d’une mission au Chili en 2016, une première rencontre à l’Université de Talca nous a permis de définir les bases d’une collaboration, et s’est traduite par l’accueil d’une étudiante française de Master à Talca et ma participation, suite à leur invitation, à une session dédiée à notre domaine lors du congrès mondial d’entomologie en septembre 2016 à Orlando. L’obtention d’une bourse de mobilité d’enseignement Erasmus+ nous a permis d’organiser conjointement à Talca en juillet 2017 un workshop centré sur les méthodes complémentaires développées par nos laboratoires pour suivre le déplacement des insectes auxiliaires et leur consommation de proies ou de nectar directement dans les champs. Je suis intervenu sur différentes séquences d’enseignement et de travaux dirigés auprès de 26 participants, étudiants en Master ou Doctorat, ou chercheurs jeunes et confirmés de l’Université de Talca et de différentes universités chiliennes. Ils ont acquis à cette occasion des techniques de pointe pour développer leurs propres recherches. Une post-doctorante de Talca qui a participé à l’organisation de ce colloque a obtenu une bourse de mobilité Marie Curie et aura passé deux mois à Angers à la fin de cette

Témoignage de Carolina Torres del Campo, Directrice des relations internationales et enseignante-chercheuse à la Faculté de sciences agraires de l’Université de Talca : Carolina Torres a visité AO en juillet dernier pour une semaine de staff training. Elle a participé à différentes activités afin de renforcer la coopération internationale entre les deux institutions et établir des collaborations spécifiques dans le domaine de la post-récolte de fruits. Pendant sa visite, plusieurs réunions et sessions de formation (organisation du bureau des relations internationales, processus d’accueil des étudiants internationaux, stratégie internationale, etc.) se sont déroulées entre professionnels des relations internationales et chercheurs en physiologie post-récolte d’arbres fruitiers, graines et biologie moléculaire. Ce séjour a permis de prospecter de nouvelles opportunités de collaboration en recherche et d’établir une future convention de double diplomation entre les cursus des deux institutions.

Le professeur Bruno Jaloux (Agrocampus Ouest) avec une partie des participants à l’occasion des cours donnés à l’Université de Talca

5 Retour au sommaire

Echos de la coopération

Brèves

Actualités universitaires

La France, troisième pays de destination des étudiants chiliens

La coopération franco-chilienne et régionale en 2017

Certains d’entre eux sont venus dans le cadre du programme de soutien à l’organisation de rencontres scientifiques et de séminaires de formation doctorale de l’Ambassade de France au Chili. Celle-ci promeut et encourage l’accueil d’enseignants-chercheurs et de chercheurs exerçant au sein de laboratoires de recherche rattachés à des établissements français d’enseignement supérieur ou à des organismes français de recherche. À travers ce dispositif, elle souhaite structurer et renforcer la coopération avec des personnes ou des institutions chiliennes dans les domaines de la recherche ou de la formation. L’Ambassade de France au Chili finance des projets cohérents avec la stratégie de coopération française au Chili dans son soutien à la structuration du lien formation-recherche, en visant prioritairement le niveau doctorat. La participation des chercheurs invités à la politique de rayonnement de la France et de leur établissement de rattachement, ainsi que l’apport direct aux activités des institutions chiliennes partenaires en recherche, formation ou innovation, sont également valorisés. Ce programme de soutien entend par ailleurs participer au développement de la politique partenariale internationale des établissements français de rattachement. D’autres chercheurs se sont déplacés dans un contexte de coopération régionale avec le Centre franco-argentin des Hautes Études (CFA) de Buenos Aires. C’est ainsi que nous avons accueilli les philosophes Barbara Cassin et Florent Guénard, le spécialiste de littérature fr anç aise A ntoine Compagnon, le politologue spécialiste du monde arabe contemporain, Gilles Kepel, et le politologue spécialiste de la vie intellectuelle en France, Laurent Jeanpierre.

©www.lopinion.fr/

Le Chili a accueilli de nombreux enseignants-chercheurs et chercheurs provenant de disciplines très diverses tout au long de l’année 2017.

Antoine Compagnon, titulaire de la Chaire Littérature française moderne et contemporaine au Collège de France

Grâce au dynamisme de la coopération universitaire et scientifique francochilienne, la France est le troisième pays de destination des étudiants chiliens à l’échelle internationale, et premier pays de destination non-anglophone. En 2016-2017, 357 chiliens ont commencé ou poursuivi leurs études supérieures en France, accompagnés par Campus France Chili, l’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité internationale. Sur cette même période, le nombre total d’étudiants chiliens en France s’élevait à 904. Un chiffre significatif auquel il convient d’ajouter 51 doctorants effectuant leurs travaux de recherche en France avec un visa scientifique. Notons que ces données sont inférieures à la réalité car tous les étudiants ne peuvent être comptabilisés par Campus France: ceux possédant une double nationalité européenne, ceux effectuant des séjours en France de moins de trois mois, ceux bénéficiant d’un visa scientifique / Passeport Talent, d’un visa vacances-travail et enfin ceux prenant part à un programme au pair.

Laurent Jeanpierre, professeur de science politique à l’Université Paris 8 et chercheur au CNRS

Né en 1996 d’une volonté de réactiver une longue tradition d’échanges intellectuels entre l’Argentine et la France, le CFA permet des formations d’écoles doctorales grâce à un accord de coopération entre l’École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS) et l’Université de Buenos Aires (UBA) en proposant des sessions de 15 à 30 heures de cours données par des enseignants-chercheurs mis à disposition par les universités françaises. La création d’un tel centre au Chili est actuellement envisagée, ce qui permettrait de dynamiser encore plus la coopération universitaire francochilienne déjà bien établie.

Ces mobilités concernent tous les niveaux (licence, master, doctorat, apprentissage du Français Langue Etrangère « FLE ») et domaines d’études (sciences humaines et sociales, sciences naturelles, ingénierie, économie, gestion etc.). Le plus gros flux des étudiants est constitué par les échanges et les doubles diplômes, pour presque la moitié des partants, ce qui met en évidence la coopération entre les établissements d’éducation supérieure chiliens et français. Concernant la mobilité individuelle, celle-ci est principalement constituée de formations diplômantes (niveau master), suivie des formations en FLE. Enfin, 43% des étudiants (hors FLE) ont suivi une formation en anglais en France.

6 Retour au sommaire

Echos de la coopération

Actualités universitaires Actualités scientifiques Forum IRCAM L’Université catholique du Chili, l’Université du Chili, le Centre de Modélisation Mathématique (CMM – unité mixte internationale du CNRS), le Centre Gabriela Mistral (GAM) et l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/ Musique (IRCAM) ont organisé le Forum IRCAM Hors les murs à Santiago, avec la participation de l’Ambassade du Chili à Paris et le soutien de l’Institut Français. L’événement a eu lieu dans le cadre de l’Année de l’Innovation France-Chili et a réuni 120 participants, étudiants, professionnels ou amateurs pendant quatre jours du 11 au 14 octobre.

de réalisateurs en informatique musicale et de compositeurs des universités locales et de l’IRCAM, le Forum IRCAM facilite l’échange et la transmission de savoir-faire au bénéfice des artistes, scientifiques et professionnels du son et de la musique.

Ce forum rassemble la communauté des utilisateurs des technologies du son et de la musique issues des recherches de l’IRCAM et de ses partenaires. Grâce à la présence de chercheurs, d’enseignants,

Parmi les temps forts du forum, des compositeurs invités de l’IRCAM ont présenté, lors du concert de clôture, leurs compositions interprétées par le DMUS Ensemble, dirigé par Pablo Aranda (Chili).

Le DMUS Ensemble, dirigé par Pablo Aranda

Colloque international France-Chili : maladies chroniques et troubles cérébraux liés au vieillissement Le colloque s’est déroulé les 11 et 12 octobre et a été organisé dans le cadre du Forum Scientifique et Académique France-Chili par le Centre de Géroscience, Santé Mentale et Métabolisme (GERO – Université du Chili), ainsi que le Centre de Modélisation Mathématique (CMM – UMI CNRS/Université du Chili/ Université de Concepción). Des scientifiques français et chiliens ont échangé sur les perspectives et les défis des maladies liées au vieillissement. Cette rencontre a permis de connaître l’expérience française en études sur la détérioration cognitive de la population et

de projeter des actions de collaboration à partir des initiatives développées par les chercheurs chiliens. Le colloque a bénéficié de la participation de nombreux chercheurs chiliens, dont Andrea Slachevsky et Rodrigo Assar du Centre GERO, et le directeur du CMM Alejandro Maass. Côté français, était présent Philippe Robert, docteur en psychiatrie, professeur de l’Université de Nice et directeur du Centre Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR) de Nice. L’activité a également compté sur la contribution de l’épidémiologiste Karine Pérès de l’Université de Bordeaux.

Organisateurs et participants du colloque

Brèves Journée de l’Innovation et de la Recherche Navale Le 21 novembre dernier, NAVAL Group a organisé la Journée de l’Innovation et de la Recherche Navale avec la par ticipation de sa filiale NAVAL Energies (anciennement DCNS). Cette événement s’est inscrit dans le cadre de l’Année de l’Innovation francochilienne, lancée au début de l’année 2017 par les Présidents des deux pays. Cette journée a été l’occasion d’aborder les collaborations scientifiques et les dispositifs d’aide à la recherche et au développement en France et au Chili, tels les échanges pour les doctorants ou le soutien du Ministère de la défense français aux industries du secteur de la défense. Les énergies marines renouvelables sont liées à l’industrie de la défense à travers les développements et les recherches que contribuent à fournir les nouvelles technologies dans les deux secteurs navals. C’est ainsi que Naval Energies fait partie du centre d’excellence MERIC (Centre de Recherche et d’Innovation sur l’Énergie Marine) basé au Chili.

Rencontre Institut Français Guadalupe Santa Cruz en textes, en gravures et à l’écran avec Stéphanie Decante Maîtresse de Conférences à l’Université Paris Nanterre en Études hispanoaméricaines, Stéphanie Decante est spécialiste de littérature et de cinéma chiliens. Le 19 décembre, elle a présenté l’écrivaine et artiste chilienne Guadalupe Santa Cruz, étudiante à l’Académie des Beaux-Arts de Liège pendant son exil. Stéphanie Decante a également participé à deux rencontres internationales : Mémoires de l’exil, mémoires de la solidarité internationale : politiques de collecte et de valorisation des sources et archives, les 4 et 5 décembre au Musée de la Mémoire et des Droits Humains de Santiago, et Exil chilien : archives orales et documentaires, le 6 décembre au Parc Culturel de Valparaíso.

7 Retour au sommaire

Agenda

BOURSES ERASMUS MUNDUS – MASTER EN DROIT DE LA SANTÉ À RENNES ↘ jusqu’au 11 janvier La Faculté de Droit de l’Université de Rennes 1 offre des bourses Erasmus Mundus pour un Master en Droit de la santé. Le montant de la bourse est de 1000€ par mois. Pour plus d’informations, suivre le lien vers la page du Master [+]

OUVERTURE APPEL À CANDIDATURES - MOBILITÉ DOCTORALE CLAUDE GAY ↘ jusqu’au 14 janvier Le programme d’aide à la mobilité doctorale Claude Gay est ouvert aux doctorants chiliens dans tous les domaines de la connaissance jusqu’au 14 janvier inclus. Ce programme prévoit divers bénéfices pour les lauréats. Pour plus d’informations, suivre le lien vers l’appel [+] ou écrire à : [email protected]

OUVERTURE APPEL À CANDIDATURES - RENCONTRES SCIENTIFIQUES ET DE SÉMINAIRES DE FORMATION DOCTORALE ↘ jusqu’au 14 janvier L’Ambassade de France au Chili encourage l’accueil d’enseignants-chercheurs et de chercheurs exerçant au sein de laboratoires de recherche rattachés à des établissements français d’enseignement supérieur ou à des organismes français de recherche. Pour plus d’informations, suivre le lien vers l’appel [+] ou écrire à : [email protected]

OUVERTURE APPEL À CANDIDATURES - SÉMINAIRES D’ÉCHANGE ET ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LE DOMAINE PÉDAGOGIQUE ↘ jusqu’au 14 janvier L’expertise française se met à la disposition du Chili pour appuyer les grandes réformes entreprises dans le domaine éducatif et les recherches menées en faveur de l’enseignement et de l’éducation. Pour plus d’informations, suivre le lien vers l’appel [+] ou écrire à : [email protected]

APPEL À CANDIDATURES : PROGRAMME DOCTORAL INTERNATIONAL IC-3i ↘ jusqu’au 18 janvier L’Institut Curie recrute 12 doctorants en octobre 2018 dans le cadre du programme doctoral international IC-3i. Ce programme permet aux doctorants en sciences du vivant de bénéficier, entre autres, d’un financement de 3 ans. Pour plus d’informations et candidater, suivre le lien vers l’appel [+] 8 Retour au sommaire

Agenda COURS INTENSIF DE BIOLOGIE CELLULAIRE AVEC L’INSTITUT CURIE ET LA FUNDACIÓN CIENCIA & VIDA ↘ du 22-26 janvier L’Institut Curie et la Fundación Ciencia & Vida organisent un cours intensif de biologie cellulaire, destiné à des doctorants français, chiliens, et provenant d’autres pays sud-américains.

OUVERTURE APPEL À CANDIDATURES LABCITOYEN 2018 ↘ jusqu’au 28 janvier LabCitoyen est un programme dédié aux grandes thématiques des droits de l’Homme. Il invite en France une cinquantaine de jeunes citoyens engagés, âgés de 20 à 26 ans, francophiles et francophones, à se former à ces questions à travers une série de conférences et de débats. Pour plus d’informations, suivre le lien vers l’appel [+] ou écrire à : [email protected]

OUVERTURE APPELS À PROJETS - FORMATION EN ARTS ET ARCHITECTURE EN FRANCE ↘ jusqu’au 15 février CampusArt est le site de candidature en ligne pour les étudiants étrangers pour la formation en arts, mode, design, musique, patrimoine, architecture, etc. Pour plus d’informations, suivre le lien vers le site de CampusArt [+] et pour postuler suivre le lien [+]

Retrouvez toutes nos activités à venir sur www.institutofrances.cl [+] INSTITUT FRANÇAIS DU CHILI Francisco Noguera 176, Providencia (Métro Pedro de Valdivia)

T (+562) 2470 8060 www.institutofrances.cl Retrouvez nous sur Twitter et Facebook

al stób orte n Cri ra N tane Cos

o Sa Cerr

o

ed .P Av

och

Map

de i ld Va

s.

on

via

oN isc

c an Fr

ro

M

ra N

z

ep nc

n Sa

Co

va ue

n

ció

rch

Ma an ere tP ira

Notre coopération s’enrichit tous les jours ! Soyez acteurs de sa mise en valeur et consultez en ligne la plateforme de la coopération universitaire et scientifique entre la France et le Chili | Plus d’informations : http://cooperacion.institutofrances.cl

9 Retour au sommaire

id ov Pr

a

ci

en

ue og

ro te So

La

Pedro de Valdivia

cia

en

vid ro

.P Av