speculum universalis 18 novembre 2014 - ONG CNRJ

18 nov. 2014 - redressement productif a annoncé la créa- tion d'un fond .... d'une part, de la maintenance de robots, à ..... mation chez TOTAL GUINEE SA.
4MB taille 1 téléchargements 137 vues
NOVEMBRE 2014 N°18 / 3 €

www.CNRJ.org

SPECULUM UNIVERSALIS

SOMMAIRE

Les deux revues, celle que vous avez entre les mains et celle de décembre sont deux revues qui envisagent le futur. Cette première revue indique une certaine hauteur et une certaine perspective de notre ONG. C’est pourquoi Frédéric Fappani envisage les évolutions technologiques actuelles, mais aussi les processus profondément à l’œuvre tant dans les individus que dans la société actuelle. Il envisage un futur possible, positif si nous sommes capables de dépasser les aspects sombres de notre nature, de nous ouvrir aux bienfaits tant de la technologie que des beautés de notre nature. Il n’y a là rien essentialiste, car cela va demander à chacun un véritable travail sur soi, ce qui est finalement un travail culturel d’avènement de soi-même. Avec Didier Calvet, nous balayons là certainement un des enjeux majeurs de ce 21ème siècle. C'est-à-dire, l’EDUCATION ! Cet article n’envisage pas ce que nous avons de nombreuses fois écrit dans nos pages, à savoir l’éducation au bonheur ou l’éducation de soi-même. Néanmoins, il ouvre des perspectives, des voies de réflexions collectives qui sont fortement étudiées, explorées actuellement. Avec Saidu Ahmed Enagi vous pourrez explorer " in English of course", le nerf de la guerre à savoir la question de l’argent. D’une certaine manière, après avoir envisagé les processus à l’œuvre au sein des êtres humains, après avoir envisagé les évolutions technologiques possibles, les voies d’éducations potentielles, Saidu nous amène à réfléchir sur les infrastructures économiques et leurs évolutions possibles. Il va même jusqu’a parler de « New System Economic »

2 « Edito » Par Frédéric Fappani et Audrey Gautier 3 « Voici venir les humanoïdes dans la société des Hommes » Par Frédéric Fappani 7« Comment créer de la richesse par l’éducation? » Par Didier Calvet 9 « Qui serais-je demain ? » Par Valentine Coquet 10 « Dialogue with Reality » Par Saidu Ahmed Enagi 12 « Du rêve à la réalité ! » Par Eric Chede

Eric Chede et son équipe ont travaillés sur leurs urgences et leurs réalités quotidiennes, les besoins d’appuis locaux, les financements locaux, l’Ebola qui frappe leur nation, tout cela est aussi la réalité de l’état de l’homme aujourd’hui. De manière très pragmatique l’équipe a travaillé ces questions. Nous vous livrerons dans les lignes suivantes les résultats de ces réflexions dont celui d’un parrainage qu’ils ont réussi à obtenir. Avec ces 4 perspectives nous avons là une question fondamentale de l’Homme vis-à-vis de lui-même. L’Homme se retrouve face à lui-même et doit modifier son rapport à lui aux autres et au monde sous peine de poursuivre son aventure auto destructive, sa crise qui se décline dans toutes ses activités économie, éducation, rapport à la planète etc. Les urgences de terrain, la souffrance psychique, physiologique, économique, tout pousse à ce que l’homme se regarde en face. Ce face à face de l’homme avec lui-même est une exigence de notre temps… et c’est avec Valentine Choquet que nous pourrons illustrer ce questionnement, ce face à face, car celle-ci nous offre le dessin d’un homme regardant un androïde. Evidemment, il ne vous échappera pas que l’homme est sous les traits de notre président Frédéric Fappani et que l’androïde fait référence certainement au texte que nous avons en ouverture du LSU. Il s’agit là d’un symbole, d’une métaphore à des questions que chacun de nous se pose plus ou moins consciemment : Où j’en suis, vers quoi vais-je, qu’est-ce-que je serais ? Ce LSU balaie donc de manière très large la question de l’Homme et de son futur. Bonne lecture Frédéric Fappani et Audrey Gautier

LE SPECULUM UNIVERSALIS- DIRECTEUR DE PUBLICATION : Frédéric Fappani / REDACTRICE EN CHEF : Audrey Gautier / MISE EN PAGE : LC Ont participé à ce numéro : Frédéric Fappani ( Président international de ONG CNRJ) / Eric Chede ( Responsable du CNRJ Guinée) / Saidu Ahmed Enagi ( Responsible for CNRJ-Nigeria ) / Didier Calvet( Correspondant de l’ONG-CNRJ pour le Canada ) / Valentine Choquet ( Illustratrice des revues) LE SPECULUM UNIVERSALIS N°18 (2014) est une publication éditée par l’ONG CNRJ, Cercle Nationaux de Réflexion sur la Jeunesse. Il est la version internationale du Speculum Mentis . Association loi 1901 déclarée en Préfecture de Police de Paris. Déclaration de l’ONG CNRJ en préfecture. Dépôt légal à parution- Diffusion : 5 000 exemplaires ISSN : 2267- 4934

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 2

SPECULUM UNIVERSALIS « Voici venir les humanoïdes dans la société des Hommes » Par Frédéric Fappani Président international de ONG CNRJ

un essor. C'est dans ce climat global qu'ils

J'évoquerais plus en détails quelques chiffres

débarquent ! J'aborderais donc dans ce tex-

sur les robots et les millions d'euros déjà en

te, le grand paradoxe que nous traversons,

enjeux dans le passage suivant. Mais nous

le déploiement des humanoïdes et évidem-

pouvons en être sûr, une aube nouvelle se

ment les questions socio-économiques et

lève ! Cela commence en Asie et sera là,

psycho-philosophiques que cela pose.

très rapidement aux Etats-Unis et en Europe.

Je rappelle que mes textes sont des essais, des propositions de réflexions et donc que

Il y a là, un paradoxe insupportable à beau-

je ne prétends pas détenir la science infuse.

coup, car ce déploiement de nouvelles tech-

Je m'intéresse à la question de l'homme et

nologies arrive dans un contexte particulier.

je l'aborde souvent du point de vue d'une

En effet, il se caractérise par un écroule-

approche psycho-philosophique que je dé-

ment sociétal, par un écroulement individuel

veloppe depuis plusieurs années. J’essaye de

très répandu et un accroissement technolo-

rester simple parfois proche d’une forme

gique important. Ce que certains n'aiment

d’oralité mais que l’on ne s’y trompe pas, il

pas c'est l'accroissement matériel (surtout à

y a quand même de la synthèse, de l’analyse

forme humaine) au moment même d'un

et des concepts.

écroulement de l'homme. Il faut dire que la majorité touchée par cette crise personnel-

Vous ne couperez donc pas à devoir « subir

le n'aime pas grand-chose.

» mon approche, mais cette fois-ci, je vous

Avant-Propos

propose d'aborder un phénomène de socié-

Alors que la majorité des humains sont en

té, que pour ma part, je trouve assez cen-

crise et qu'ils sont incapables, encore, de

tral : l'apparition des humanoïdes dans la

donner une signification profonde et haute à

société des hommes.

leur vie, les robots débarquent. Cette majo-

Les premiers humanoïdes arrivent !

rité continue assez souvent à donner du Le grand paradoxe que nous traver-

sens à leurs activités. Elle pointe au travail

sons :

ou au chômage, amasse de l'argent ou survie

Il ne s'agit plus là, d'un ou deux exemplaires dans des laboratoires qui sont de sortie,

matériellement quand elle a la chance de

mais de la première vague que l'on com-

pouvoir le faire. Bref, elle mange pour se

mence à déployer pour de vrai dans les

nourrir, s'habille pour se protéger, etc.

économies nationales. Je ne parlerais, que quasiment du déploiement fait par Aldeba-

Ne soyons pas dupe beaucoup d'humains ne

ranRobotics à titre d'illustration, afin d'abor-

font ces choses que par imitation et seuls

der la question du nombre qui arrivent,

quelques-uns arrivent à donner du sens.

mais aussi des domaines concernés. Néan-

Parmi eux, il n’y a que très peu d’individus

moins, aux vues des quantités et des domai-

qui en plus du sens qu’ils donnent aux activi-

nes concernés on peut s’autoriser à réflé-

tés, sont capables de donner une significa-

chir sans trop de risques.

tion à la vie, à leur vie.

Évidemment ce déploiement se fait à un

Pendant longtemps l'arrivée des robots à

Manger parce qu'il faut manger, car l'on sait

moment, où de nombreux êtres humains

l'apparence humaine n'a été que quelque

que cela permet de se régénérer ou man-

sont en crise personnelles, sont dépréciatifs

chose de chimérique, de l'ordre de la scien-

ger, car l'on sait que ce repas participe à

de tout (même d'eux-mêmes) ce qui existe.

ce-fiction, mais là, cela devient aujourd'hui

l'avènement de nous-mêmes, à un projet

Dépréciation de l'homme pour lui-même,

bien réel. Pour beaucoup, il y aura là, quel-

personnel que l'on réalise et qui participe de

que l'homme s'ingénie à déployer en crises

que chose d'un peu impressionnant, de pas-

l'avènement de l'humanité c’est n’est ni la

dans toutes ces activités : relation, intégra-

sionnant et d'inquiétant.

même chose ni même la même humanisa-

tion sociale, économie, rapport à la planète etc.

tion. Les budgets, les services rendus, les modifications sociales et psychologiques sur la

Alors qu'il ne reste donc plus qu'à la majori-

Certaines activités humaines se maintien-

question de l'arrivée des humanoïdes sont

té que la surface des choses, des activités à

nent malgré cette crise multiforme et même

conséquents et donc on quitte là, la chimè-

vivre sans hauteur et profondeur, sans

sont paradoxalement en train de connaitre

re.

connaissance de son individuation des

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 3

SPECULUM UNIVERSALIS machines à l'apparence humaine débarquent.

Mais cette fois c'est la société AldebaranRo-

me imaginées lors la rédaction du projet.

Bref au moment où, une humanité est re-

botics qui est la première à avoir amorcé le

Entre les deux versions, la conception de la

pliée sur elle-même et vit de manière quasi-

mouvement et ce sont des milliers d'androï-

colonne vertébrale a changé, l’électronique

robotique, les robots authentiques arrivent !

des qui vont être déployés au Japon et nous

définitive a été intégrée dans la tête, les

entrons là, dans une nouvelle ère.

coques du haut du corps ont été réalisées

Pour une grande part de l’humanité il y a là,

dans une matière plus solide, le câblage

un vrai problème qui n’est pas juste le pro-

Un premier constat est l'arrivée massive des

électronique des jambes a été amélioré, les

blème (pourtant bien réel) de l’ordre du

robots de services. En effet, AldebaranRo-

batteries ont été intégrées... Il va permettre

remplacement probable de certains humains

botics a été choisi par Nestlé. Cette derniè-

à différents groupes de chercheurs ainsi qu’à

des tâches subalternes, automatiques etc.

re a décidé d'acheter 1 000 de ces robots

Aldebaran d’explorer un territoire promet-

humanoïdes pour équiper ses points de

teur : celui de l’assistance grâce aux robots

Le grand déploiement des humanoï-

vente Nespresso au Japon. Un premier test

humanoïdes. »

des a commencé :

sera fait avec une vingtaine de Peppers (Pepper est le nom des androïdes) puis le

Tout est en place pour que le phénomène

reste du contingent sera déployé dans le

se développe et se répande dans divers

courant de l'année 2015. L'arrivée des ro-

secteurs : Accueil, banque, téléphonie, servi-

bots s'est faite aussi via Softbank. Cet opé-

ce à la personne, assistance handicap, «

rateur mobile japonais a annoncé la mise en

compagnon » de jeux, détente etc. Et nous

vente des robots dans ses boutiques et leur

ne sommes qu’au début !

déploiement en tant que démonstrateurs pour les produits et services de la marque.

On peut se demander si certains services

Le prix à la vente de ces robots est de 200

publics ne seront pas affectés ?

000 Yens, soit environ 1500 euros hors-

Déjà de nombreux services publics améri-

taxes. Un prix qui commence à attirer le

cains, japonais réfléchissent sérieusement à

grand public.

la question de leurs intégrations. Très peu de projet public en Europe.

Les expériences sont en train de se déve-

Pour Albeldarann « En se basant sur les

lopper de plus en plus souvent concernant

émotions universelles (joie, surprise, colère

La France affirme cependant une volonté

l’arrivée d’Humanoïde. Trois expériences au

et tristesse) et en analysant vos expressions

publique et politique d’investir, ainsi Arnaud

moins très connues sont en cours :

faciales, votre langage corporel et vos mots,

Montebourg alors qu’il était ministre du

Pepper devine dans quel état vous vous

redressement productif a annoncé la créa-

- Lowe, la grande chaîne de distribution

trouvez et s'adaptera. Il pourra par exemple

tion d'un fond d'investissement public-privé

américaine spécialisée dans le matériel de

essayer de vous remonter le moral en pas-

doté de 80 millions d'euros, Robolution

construction et de jardinage vient d’équiper

sant votre morceau préféré ! » .

Capital, pour développer de nouvelles générations de robots qui doperont les exporta-

un de ses magasins californiens de quatre robots assistants pour conseiller sa clientè-

Le projet Romeo est lui aussi prometteur,

tions françaises du futur, avec à la clé de

le.

car il ouvre très prochainement la porte à

nouveaux emplois industriels mais il n’est

l'assistance aux personnes aux robots.

pas question-là, d’intégrer des robots dans les services de l’état. Il s’agit plus de soute-

- Dans un hôtel en Californie, un test un peu particulier vient de démarrer : faire

En résumé pour ce projet, selon Aldebaran :

effectuer le room-service à un assistant

« En quatre ans, Romeo est passé d’une

robot. Si l’essai est concluant, la chaine

vision ambitieuse de la robotique d’assistan-

d’hôtels Aloft prévoit de doter chaque éta-

ce à un robot de 1,40 m, connu dans le

blissement d’un à deux robots.

monde entier, dont les premiers exemplai-

nir la mutation en cours.

res ont été commandés par des laboratoires - Ou encore : Hiroshi Ishiguro, célèbre

français et européens. La dynamique fonda-

expert en robotique androïde à l’Université

trice de la filière de la robotique de service

d’Osaka, vient d’introduire comme guide

française, créée par ce projet FUI, se pro-

dans un musée de Tokyo, le premier robot

longe déjà dans de nouvelles collaborations

à forme humaine. Cet androïde baptisé

nationales et européennes. Au cours de ces

Kodomoroid est capable de communiquer

quatre années, la plateforme physique de

avec les visiteurs de la manière la plus natu-

Romeo a été entièrement assemblée par

relle possible, sans à-coup.".

Aldebaran. Elle a connu deux versions, com-

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 4

SPECULUM UNIVERSALIS Les questions socio-économique et

avait accordé cette capacité de créer des

500.000 postes seraient créés dans le do-

psycho-philosophique que cela po-

œuvres d'art. Il propose à Mr Martin de

maine de l'environnement, des nouvelles

sent :

remplacer Andrew, mais celui-ci refuse.

technologies, de la relation clients. Les tâ-

Andrew crée donc des œuvres d'art, et les

ches restantes seraient très polarisées :

Un certain nombre de questions se posent

vend, jusqu'au jour où il vient demander à

d'une part, de la maintenance de robots, à

très rapidement. Un bon nombre de fausses

Mr Martin la permission de lui acheter quel-

faible valeur ajoutée. D'autre part, des mé-

questions existent, mais deux vraies cepen-

que chose : sa liberté. Et c'est le début d'un

tiers très pointus, avec une forte compéti-

dant ressortent clairement. Ces deux der-

long combat, qui durera deux siècles, pour

tion au niveau mondial».

nières sont d'une part la question de la des-

qu'Andrew se fasse reconnaître comme un

truction des emplois et d'autre part la ques-

être humain. ».

D’un point de vue psycho-philosophique, l’ONG CNRJ a établi quelques perspectives

tion de l'état psycho-affectif global de l'humanité dont l'émergence d'une nouvelle

En effet, la nouvelle aborde ainsi plusieurs

concernant la France mais qui pourrait être

humanité.

questions du point de vue de l’androïde

entendues. Il y aurait en cours un écroule-

dont deux centrale : son travail et son hu-

ment symbolique et un dépassement possi-

manisation. Nous dirions même en psycho-

ble sous certaines conditions.

Les fausses questions consistent le plus souvent à se demander s'il n'y a pas là une

logie son individuation car il ne s’agit pas là

convergent entre homme et machine ou si

juste des aspects moteurs ou mécaniques

Souvenez-vous : « L’écroulement symboli-

l'homme 2.0 sera mécanique etc. À l'heure

mais de quelques chose de plus profond.

que dans lequel est tombé la société française ( qui se décline dans le réel ) est impor-

actuelle il s'agit d'élucubration plus que de vraies pensées et cela n'a aucun intérêt pour

Il est curieux de constaté que les deux

tant. Dire qu’il y a un écroulement symboli-

le moment.

questions émergentes auxquelles va devoir

que ça ne veut pas dire que ce n’est pas réel

s’ouvrir l’Humanité face à l’arrivée des an-

ou que ça n’existe pas. En effet, un grand

Cependant un homme avait mêlé les deux

droïdes sont précisément la question de

nombre de personne par ignorance pense

questions est finalement de manière assez

l’emploi et la question de l’individuation.

que ce qui est symbolique n’est pas important, ceux sont les même qui nous parlent

étrange, il nous apporte un questionnement très profond et intéressant sur le sujet. Dans l’Homme bicentenaire (titre original :

Asimov utilisait-t-il la figure du robot de sa

de symbole de ceci ou cela sans même sa-

nouvelle pour nous préparer au choc cultu-

voir. Cela vient justement d’un problème de

rel mais surtout a le dépasser ?

‘de-symbolisation’ et d’écroulement. En effet, Il s’agit de l’écroulement du symbo-

The Bicentennial Man) Isaac Asimov, avait abordé un thème intéressant dans cette

D’un point de vue socio-économique c’est

le et parfois même de la fonction de symbo-

nouvelle, parue pour la première fois en

le cabinet Berger qui a établi les premières

lisation dont les gens sont porteurs indivi-

février 1976 dans Stellar Science-Fiction.

perspectives.

duellement et collectivement. Aujourd’hui la majorité est tellement écroulée, les gens

Pour rappel de la nouvelle : « Gérald Martin

sont tellement pris dans leurs douleurs,

a acheté pour sa famille un robot de Type

leurs peurs et leurs angoisses que l’ensem-

NDR à la société US Robots, qui possède le

ble de la nation est littéralement écroulée,

monopole dans ce domaine. Le robot est

qu’elle vocifère, qu’elle est pleine d’agressi-

vite baptisé Andrew, et sert de valet, de

vité. Cet état d’être général se décline évi-

maître d'hôtel et de femme de chambre. Il

demment dans l’ensemble des populations

remplit correctement ses fonctions tout en

quelques soient leurs âges, leurs origines,

divertissant les deux filles de Mr Martin,

quelques soient leurs professions, leurs

jusqu'au jour où il offre à "la petite Made-

Selon le cabinet Roland Berger : « avec 20%

positions sociales. Cette déclinaison de la

moiselle" un pendentif qu'il a taillé dans le

de tâches automatisés d'ici à 2025 – un

crise sociétale se déploie aussi dans la ma-

bois. Normalement, les robots n'en sont pas

scénario que l'étude juge tout à fait proba-

nière d’être dans les débordements comme

capables, car leurs cerveaux positroniques

ble – les robots mettraient sur le tapis plus

nous l’avons vu ces derniers jours en France

sont conçus pour accomplir des tâches

de 3 millions de salariés en France. Agri-

à Barbes et Sarcelles. Il serait peut-être

précises, et ne peuvent posséder la faculté

culture, bâtiment, industrie, hôtellerie, ad-

temps, que chaque individu en France se

de créer des œuvres d'art. Dès lors, il com-

ministration publique, comme l'armée et la

mette à faire un véritable travail sur lui,

mence à en créer de plus en plus, après

police, hôtellerie, services aux entreprises

continuer à dire qu’il faut faire des choses

avoir rencontré un responsable de L'US

et aux particuliers… Tous les secteurs per-

d’un point de vue sociétale sans se remettre

Robots. Celui-ci lui affirma que les trois lois

draient des emplois, sauf l'éducation, la san-

en cause c’est à dire sans faire un travail sur

des robotiques bien présentes dans le cer-

té et la culture. Le taux de chômage, en

soi sur sa profondeur et sur ses problèmes

veau d'Andrew, mais qu'un léger défaut lui

pertes brutes, s'élèverait à 18%. Seuls

me paraît quand même un petit peu gonflé de la part de nombreuses personnes.

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 5

SPECULUM UNIVERSALIS Pour ainsi dire l’ensemble des gens qui ne

Mais en France clairement il y a peu de gens

En effet, selon l'ONG cette rupture épisté-

travaillent pas sur eux même et qui pensent

qui se mettent en route et qui appellent de

mologique, ce changement de valeurs va

détenir une compréhension de la société

leurs vœux des solutions sociales. Nom-

aussi obliger l'homme à se réinventer. C'est-

française ou même de leur métier ou même

breux sont ceux qui déclarent des solutions

à-dire que très rapidement bons nombres

de et qui n’ont jamais fait un travail sur eux

et des analyses mais comment pourraient-ils

d'Homme ou de Femme vont devoir se

même sont en faux semblant dans leur tra-

savoir ce qui est bon pour le collectif ? Ils ne

mettre à penser eux-mêmes, leur vie et se

vail, dans leur relation aux autres et dans la

sont même pas capables de savoir ce qui est

mettre à changer peut être juste pour deve-

société française. Donc les gens qui sont

bon pour eux même ! Ils ne peuvent avoir

nir vraiment eux-mêmes dans un monde où

dans cette situation et qui ont du pouvoir,

par conséquent que des solutions collecti-

la technologie va bientôt les mettre face à

une place ou qui occupent des relations ou

ves douteuses. Alors imaginez le problème

eux d'autant que ces machines auront, de

qui écrivent ou qui tout simplement se

que l’on a dans la société française ou la

plus en plus, leurs apparences.

croient permit de prendre la parole et d’agir

majorité des personnes qui ont des places

et qui n’ont pas fait ce travail « là » sont des

ou qui s’autorise à faire des commentaires

Même si pour certains, il y aura un refus de

traîtres à l’Humanité en commençant par

ou à agir ou ne pas agir ou qui empêche les

ce mouvement des androïdes, un repli dans

eux même.

autres et qui n’ont pas fait cette part du

de l'entre soi plus humain sans effort d'hu-

En effet, ils le sont car ils ne savent pas vrai-

boulot et sont donc dans cet écroulement.

manisation, sans individuation durement

ment ce qu’ils veulent et ce qu’ils ont en

»

acquise, cela laissera ces humains dans le

eux, et qui pourraient profiter à eux même et aux autres mais par contre ils déploient

froid et le robotisé. Conclusion

leur énergie à aller à contre-courant, à ne

Car ce qui rends les gens robotiques, ce

rien faire ou à freiner les autres. Pour ainsi

Le grand paradoxe que nous traversons et

n'est pas la fréquentation ni des robots, ni

dire le bonheur commence par soi-même

le grand déploiement des humanoïdes qui a

d'un monde technologisé mais l'absence

de manière à pouvoir rayonner ensemble et

commencé, peuvent inquiéter.

d'un vrai travail sur soi à connaitre son hu-

certains font justement l’inverse ils poussent

manité et celle des autres.

à l’écroulement. Comme beaucoup de gens

Cependant, bien que certains comme le

sont écroulés, mal dans leur peau et ne font

cabinet Berger ou dans une moindre mesu-

Donc pour ou contre, avec ou sans sympa-

pas ce travail d’aller chercher en eux même,

re l'ONG CNRJ lorsqu'ils nous parlent, les

thie pour les androïdes il va falloir que la

alors nous en sommes collectivement dans

uns de destruction massive d'emplois et les

majorité des humains se mette en mouve-

une impasse. C’est le premier point central

autres d'écroulement majeur de l'Humanité

ment.

de la problématique en France. Evidemment

peuvent dans un premier temps nous confir-

que la problématique est planétaire et l’é-

mer ces peurs, mais aussi qu'il y a et y aura

croulement symbolique est partout dans

de la casse. Il nous reste encore de l'espoir.

l’humanité.

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 6

SPECULUM UNIVERSALIS « Comment créer de la richesse par l’éducation? »

Afin de pallier une carence éducative et d’uniformiser les connaissances, l’institution scolaire, privilège accordé au début aux mieux nantis, a englobé peu à peu toute la jeunesse des pays développés. Cette prise

Par Didier Calvet Correspondant Officiel de l’ONG-CNRJ pour le Canada

en charge de l’éducation s’est faite par les états qui en avaient les moyens grâce à un enrichissement collectif, conséquence de l’industrialisation et, pour plusieurs pays, des profits d’un colonialisme souvent douteux, parfois honteux. Il a permis d’élever le niveau scolaire de la majorité de la jeunesse et, ainsi, à plusieurs, d’accéder à des postes professionnels enviables. L’après-guerre, à partir des années 50, a vu un effort, de la part des gouvernements, de généraliser l’enseignement à l’ensemble des populations. Effort louable qui a vu cependant un nivellement vers le bas des attentes en termes de connaissances et de compétences pour pouvoir distribuer des diplômes

L’école est avant tout un lieu de formation générale nivelée selon la moyenne de sa population avec des contenus standardisés,

Nos collaborateurs l’ont tous compris, l’é-

massivement. L’école est devenue, dans

ducation est une porte d’entrée à des

plusieurs pays, un passage obligé pour la

conditions de vie meilleures pour les jeunes

jeunesse, un creuset hélas de moins en

personnes dont ils ont la charge. Nous indi-

moins valable pour aider les jeunes à se

quions, dans le bulletin du mois d’octobre,

débrouiller dans la vie. Un fort pourcentage

qu’au Québec, 49% de la population a de la

de parents ne s’engage plus non plus pour

difficulté à lire.(1) En France, sont illettrées

motiver leurs enfants et les accompagner

30 % des personnes âgées de 46 à 55 ans et

dans leur scolarité. La conséquence est le

9 % de celles entre 18 et 25 ans. (2) En Bel-

décrochage scolaire de plus en plus massif.

gique, on estime qu’une personne sur dix

Si l’on se fie, au Québec, à l’étude de Ja-

est en grande difficulté face à l’écrit. Qu’en

nosz et al. (2000), ( 3) on identifie quatre

est-il dans les pays africains et dans les pays

groupes de décrocheurs potentiels :

moins bien nantis? Doit-on rester les bras

Dans certains pays, comme la Corée du sud,

Décrocheurs discrets : ils aiment l’école,

croisés ?

le Japon, et, de plus en plus, la Chine, la

sont engagés, ne présentent aucun problè-

course à l’obtention de diplômes est deve-

me comportemental et ils ont un rende-

nue un défi auquel les parents s’investissent

ment scolaire un peu faible. (40 %)

parfois au détriment de leurs propres condi-

L’éducation englobe une multiplicité d’éléments et de facteurs, tous inter reliés qui débouchent, pour l’individu, sur une amélioration de ses capacités de s’exprimer en utilisant au mieux les médiums de communication disponibles dans sa communauté, d’acquérir une plus grande autonomie grâce à un apprentissage donnant accès à des connaissances qui lui permettront d’avoir une plus grande indépendance pour satisfaire ses besoins, de comprendre que son

au long de son existence afin de bénéficier des avantages de la vie sociale, culturelle et économique en évolution dans sa communauté.

uniformisées à l’ensemble de sa clientèle. Ainsi les plus brillants s’y ennuient, la plupart s’y investissent peu, les moins doués passent au travers des années d’études avec la confirmation, de plus en plus évidente pour eux, qu’ils sont des-moins-que-rien, un grand nombre de ces derniers réagissant par des comportements sociaux perturbateurs ou destructeurs pour eux-mêmes.

tions de vie, offrant ainsi un défi très élevé Décrocheurs inadaptés : ils ont des échecs

pour la jeunesse avec, hélas, des conséquen-

scolaires, des problèmes comportementaux,

ces néfastes pour ceux qui n’y parviennent

sont délinquants et proviennent de familles

pas, comme l’exclusion sociale ou l’accès à

difficiles. (40 %)

des emplois précaires.

Décrocheurs désengagés : ils ne présentent

Comment offrir à la jeunesse des opportu-

pas de problèmes de comportement et ont

nités de s’investir dans l’acquisition de

des notes dans la moyenne, mais sont très

connaissances à sa portée, comment créer

désengagés face à leur scolarisation. (10 %)

chez les jeunes l’envie de s’investir, com-

Décrocheurs sous-performants :ils sont en

joie de participer, de collaborer, l’idée de

situation d’échec scolaire et sont désenga-

partager leur savoir faire avec d’autres plus

gés face à leur scolarisation. Ils présentent

jeunes ou moins habiles à se débrouiller

des troubles d’apprentissage mais aucun

dans la vie ?

niveau de connaissances et de compétences doit s’améliorer, et de se perfectionner tout

des approches pédagogiques le plus souvent

ment leur redonner la fierté de réussir, la

trouble de comportement. (10 %)

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 7

SPECULUM UNIVERSALIS Notre monde s’élargit grâce aux réseaux

L’école fait son travail de fond nécessaire à

Enseignants mais aussi, les parents, grands-

sociaux et aux nouvelles technologies, il

une certaine uniformisation des connaissan-

parents, membres de la famille, éducateurs,

devient, cependant, souvent un leurre, pour

ces de base mais elle laisse dans son sillage

animateurs socioculturels, bibliothécaires,

qui

tout-de-suite-

un fort pourcentage de décrocheurs. Dans

artistes, tous les corps de métiers, nous

maintenant est devenu le cadre de référen-

le contexte même de son mode de fonc-

pouvons tous contribuer, individuellement

ce. Cette nouvelle forme d’apprentissage

tionnement et de son financement, elle ne

et collectivement à cet épanouissement en

est cependant une piste à explorer car elle

peut faire davantage. L’enseignement de

faisant l’effort d’un coup de rame de plus

est souvent ludique et attrayante, mais trop

masse est incompatible avec un enseigne-

pour faire avancer le bateau plus vite afin

souvent limitée.

ment individualisé à l’écoute de l’évolution

que des changements significatifs s’opèrent

de chaque élève.

tant dans les pays riches que dans les pays

l’immédiateté

ou

le

L’innovation dans les méthodes d’enseigne-

moins nantis.

ment pour donner le goût aux élèves de

Le développement d’un enfant, d’un adoles-

s’investir dans leurs apprentissages est quasi

cent, ou d’un jeune adulte ne se fait pas

Cet article fait suite à « Éducation non

impossible car le cadre scolaire dispose

seulement à l’école. Des organismes socio-

formelle » (4) publié dans la revue d’octo-

d’outils de contrôle qui empêchent de déro-

culturels réalisent un travail remarquable

bre 2014.

ger aux prescriptions pédagogiques. La me-

qui redonne de l’estime de soi à certains de

Spéculum Universalis rejoint de nombreux

nace que constitue un enseignant qui vou-

ces jeunes en mettant à profit leurs talents

pays ; votre opinion sur le sujet en lien avec

drait déroger du système éducatif et des

artistiques ou sportifs. Ces jeunes décou-

votre pays, votre région, serait des plus

contenus imposés l’empêche d’être margi-

vrent que, par l’effort, ils parviennent à se

appréciées.

nal. L’enseignement est bâti pour des grou-

réaliser et à être reconnus. D’autres orga-

pes et non pour des individus. Impossible,

nismes leur permettent de s’investir dans

Donnez

d’autre part, pour un enseignant, de faire

des actions valorisantes tournées vers des

[email protected]

appel à des instances extérieures pour le

personnes dans le besoin, vers des causes

seconder dans son travail. De plus, des ré-

d’ordre culturel ou social en menant des

glementations empêchent généralement de

actions ciblées dans lesquelles ils se décou-

faire entrer des personnes et même des

vrent des talents qu’ils ne soupçonnaient

1)

organismes de l’extérieur qui pourraient

pas en eux.

education/330606/l-analphabetisme-au-

votre

avis

à

projetjeunes-

Références: http://www.ledevoir.com/societe/

quebec-un-fleau-pour-toute-la-societe

proposer leur soutien. Un jeune, pour s’investir, a besoin de se

2)

Comment offrir à cette jeunesse l’opportu-

sentir appuyé, soutenu, accompagné dans

recherche/illettrisme-France/illetrisme-en-

nité de s’investir pour que la maturité en

ses démarches jusqu’à voler de ses propres

france.html

devenir de chacun s’échafaude sur des va-

ailes avec ses nouvelles connaissances, son

3) http://csss-stleonardstmichel.qc.ca/

leurs et des acquis constructifs alliant la

bagage socioculturel et professionnel.

fileadmin/csss_slsm/Menu_corporatif/

fierté de devenir plus compétent, l’efficacité

http://www.dglflf.culture.gouv.fr/

Publications/

tout en demeurant à l’écoute de son envi-

Comment, alors, offrir une éducation qui

DecrochageScolaire1312201137_01.pdf

ronnement humain immédiat et de sa com-

favorise le plein épanouissement de l’enfant,

4) http://www.cnrj.org/app/

munauté, la préoccupation de participer à

de l’adolescent, du jeune adulte ? Il n’y a pas

download/5793842087/

un développement durable respectueux de

de réponse mais nous savons bien que l’é-

Éduca-

l’environnement ?

ducation est l’affaire de nous tous qui en-

tion+non+formelle+par+Didier+Calvet.pdf

tourons cette jeunesse en devenir.

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 8

SPECULUM UNIVERSALIS Valentine CHOQUET est l’illustratrice de la revue SPECULUM UNIVERSALIS. Cette jeune artiste de 13 ans exerce sa passion du dessin et du graphisme depuis son plus jeune âge. Défendre les droits de la jeunesse au travers de sa collaboration avec CNRJ est pour elle une grande satisfaction.

Vous pouvez consulter ses planches sur son blog sissi-saprine.overblog.com et la suivre sur twitter @valentine0907. Si vous souhaitez la contacter, adressez vous au pôle édition du LSU.

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 9

SPECULUM UNIVERSALIS « Dialogue with Reality :

others. The poor getting poorer and the

Nicaragua, Nigeria, Algeria, Afghanistan,

a neo-classical observation on economic interdependence among third world nations »

rich getting more powerful and influential.

Trinidad and Tobago, et cetra. To support

Violence, disease, Trans-national Terrorism

this conceptualization, the First World

and cultural conflict, economic recession,

(developed market economies) and Second

the failure of capital to accumulate, the cor-

World ( developed centrally planned econo-

ruption and despotic dramatization of de-

mies) Nations are the wealthy industrial,

mocracy has not allow a fateful contract to

democracy and economically advanced na-

hold and flourish between the people and

tions.

Par Saidu Ahmed Enagi Responsible for CNRJ-Nigeria

their respective government. Natural and man-made disasters, Climate Change, food insecurity and poverty has become the problem of developing countries. Now, how can these issues be solved? is there a wayforeword? What is the global Future of the Third World Nations? The aim of this paper is to briefly take a look at the aforementioned problems and how can they be addressed from a neoclassical standpoint. let's now start the dialogue

Mohammed Ali Pate, Adjunct Professor of Global Health at the Duke University Global Health Institute. USA. And Bill Gate, Board Member, Microsoft and Chairman Corbis.

We have seen over the years how the Dialogue no.1: Think local

wealthy nations group themselves into 'interest-blocs' in order to advance their political and economic agendas, some of this

Preamble

groups include the G-8 Countries, OECD, European Union(EU). Thinking locally has

The world of mankind has come to a deci-

now allow the Third World nations to real-

sion-point where economic development

ize that there is a divide between the rich

among nations provide a platform for the

and the poor, thinking locally has allow

emergence of private properties and socio-

Third World nation to know that there is a

economic classes dividing the humanity into

need for them to re-write their history in

spheres of influence: The Rich and The

gold, to discard the idea that they can also

Poor, The Powerful and The Weak, Political

walk their paths to economic freedom. the

Control and Political Dependency, Imperialism checkmating the dynamics of human development. An intellectual cartography that saw Aristotle,

the philosophical emergence of Plato

Academy,

Marxism-

Ricardianism, Han Dynasty, Bait-Alhikma, Newtonian Industrial Revolution

and re-

cently the rise of the Computer Age and the globalization of Nuclear Science and Petroleum Economy. Global inequality and distributive injustice has continue to threatened our path to development modernization, a united international community has been difficult to achieve despite classical-historical literary endeavor by Immanuel Kant Perpetual Peace (1795), Ibn Khaldun Muqqaddima (13th Century), Mohandas Gandhi Civil Disobedience and Non-violence among

problem of a nation can only be solved by Charity begins at home, said a popular plati-

that nation, no one else can, and a nation

tude. if the world is facing critical challenges

can only be acquitted this reality when

to economic development the first hypothe-

those in it are willing to think locally.

sis to a sustainable resolution, i believe should begin from understanding the do-

Dialogue no.2 : act global

mestic foundation of what brings about the wealth of a nation. The Third World nations

When the third world nations realizes the

are the economically less-developed states

implication of the economic power disparity

that tended to share a colonial history. the

existing between the developed and the

third world is a home to more than 85 per-

developing nation, they began to challenge

cent of the world's people it commands less

themselves to take-up the task of nation-

than 20 percent of its wealth. these coun-

building. In the 1960s, the third world na-

tries are characterized by low productivity,

tions formed a coalition of the world's

high rate of population growth, and skewed

poor, the Group of 77 (known in diplomatic

patterns of income distribution, with large

circles simply as (G-77) and used their vot-

segments of their populations suffering from

ing power to convene the UN Conference

poverty, illiteracy, and ill health. these coun-

on Trade and Development (UNCTAD).

tries include Namibia, Madagascar, Bolivia,

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 10

SPECULUM UNIVERSALIS UNCTAD later became a permanent UN

begin to feel that they have brothers and

organization

Third

sisters in Indonesia, Cote d'ivore, Peru and

World express its interests concerning

anywhere in the world were mankind exist.

development issue. a decade later, the G-77

for us to actualize this, for the third world

composing of about 120 Countries used its

to achieve its lofty dream, then the idea, the

numerical majority to push for a New Inter-

struggle must begin with you and i.

through which the

national Economic Order (NIEO) to replace the international economic regime championed by the United State and other capitalist powers since the World War II. Dialogue no.3 : be part of global economic solution Today, despite the economic and sociopolitical challenges, the Third World Nations were still able to contribute to global economic solution. in 2006, net capital flows climbed to $647 billion, the highest level on record. the Asia/ Pacific region now accounts for two-fifths of the worldwide capital investments. In 2007 Global remittances have steadily climbed since the 1970s to reach $318 billion, nearly ten percent of the Philippines lives abroad, sending home $15 billion a year, a seventh of the country's GDP. Argentina and Paraguay Members of the Mercosur free-trade Zone that expanded trade to $21.1 billion in South America. Dialogue no.4 : it begins with you and i. A conclusion Everything in life begins with an idea, science and chemistry allow us to understand that rain is as a result of Condensation taking place beyond the atmosphere, Literature became the powerful tool in history because it was an idea accepted by all. The idea of E-commerce was invented because of the increasing globalization of business transactions across continents. the idea that the world need to live in peace as against the cutthroat and desperate political power struggle by great economies, i believe in a world free from war, free of nuclear weapons, free from poverty and hunger, i want a world where cultural affinity of the man in India with the young man in South Africa is possible, where the man in Ethiopia and the man in Brazil believe in collective change, a world where the children in Nigeria should

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 11

SPECULUM UNIVERSALIS « Du rêve à la réalité !

Après plusieurs séances d’intense labeur

Nomination de Monsieur

parrainage de l’ONG CNRJ-GUINEE, le

Lucien Beindou GUILAO comme Parrain officiel de l’ONG CNRJ-GUINEE ! »

portant exclusivement sur la question de Bureau Exécutif de la dite association fort conscient de l’atout que cela pourrait constituer pour l’équipe, a procédé à une identification de personnes ressources en fonction des critères bien définis à l’interne. Au

Par Eric Chede - Responsable du CNRJ Guinée

rang des personnalités ciblées, figure au premier rang Monsieur Lucien Beindou GUILAO, ancien Ministre des Guinéens de l’extérieur et actuel Chargé à la communication, au développement durable et à la formation chez TOTAL GUINEE SA. Connu pour son attachement à la promotion de la

Une partie de notre interview sera évidem-

jeunesse guinéenne, son engouement et sa

ment consacrée au fléau d’Ebola notamment

détermination à accompagner les jeunes

au vécu quotidien des populations guinéen-

dans leur initiative de développement per-

nes partagées entre Ebola-phobie, Ebola-

sonnel et de renforcement des capacités, le

manie et Ebola-psychose. La question de la

charisme, la perspicacité et l’expertise de

stigmatisation dont sont victimes les per-

l’homme, justifient à plus d’un titre le choix

sonnes guéries d’Ebola au sein de nos socié-

porté sur sa modeste personne.

tés africaines trouvera également toute la lumière dans cette interview. Je vous invite

Ça y est ! Un nouveau soleil brille sur le toit de notre chère et commune association, le CNRJ, entendu Cercle National de Réflexion sur la Jeunesse. « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Loin de vaciller entre polémiques, cafouillages et rétropédalages comme certaines jeunes associations de son rang, le CNRJGUINEE est plutôt au TOP de son niveau ! Considérant le baromètre des opinions de chacun et de tous, cela ne fait d’ailleurs aucun doute. En effet, Jeune d’environ quinze mois seulement, l’actuel Organe dirigeant s’est assigné comme objectif primordial au seuil de l’année 2014, de doter l’association d’un parrain avant la fin de l’année. Ambitieux, déterminé, perspicace et persévérant, ce Bureau n’aura lâché aucune occasion malgré les intempéries mais aussi et surtout malgré les flambées liées à l’épidémie d’Ebola qui aurait presque tout dévasté voire paralysé sur son chemin.

En effet, après deux audiences de prise de

donc à suivre l’intégralité des déclarations

contact, d’échange et de présentation des

du nouveau parrain dans l’interview que lui

idéaux de l’ONG CNRJ, au cours des quels

accordent deux de nos représentants sur

l’homme a été sollicité pour parrainer l’as-

place, à savoir :

sociation, il faudra attendre un troisième rendez-vous pour qu’enfin le rêve de toute

Mademoiselle Pétronile AGBODOSSINDJI

une association devienne enfin une réalité.

et Monsieur IDRISSA lhadj Annour, avec à

Et oui ! Sollicité pour accorder une inter-

leur côté Monsieur le Président pour la

view à notre équipe sur le fléau d’Ebola,

coordination.

Monsieur GUILAO finira par lâcher le morceau à la satisfaction de tous les membres adhérents de l’association. Interrogé sur la question de parrainage, il répond :« C’est avec plaisir que j’accepterais d’être le parrain de votre association, qui pour moi est une association non intéressée. Une association, ce sont mes premières impressions, assez civique, qui a le sens du travail et qui a de l’avenir devant elle. Là je n’ai aucun souci là-dessus, c’est une association de qualité et euh…… J’ACCEPTE ! ». C’est donc sur ces mots enthousiastes et porteurs d’espoir certain que l’ancien Ministre des guinéens de l’extérieur, confirme et signe son adhésion à notre sollicitation, et par ricochet aux idéaux de l’association CNRJ.

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 12

SPECULUM UNIVERSALIS CNRJ : Bonsoir Monsieur GUILAO !

Q2 : Quelles sont vos impressions sur

médaille. Il appartient à tout le monde de se

cette autre version des faits du com-

comporter comme de vrai citoyen, des

mun des mortels qui stipule que :

humains et savoir que quelqu’un qui a été

« Ebola n’est que de la pure inventio-

atteint d’Ebola et qui est guéri, il est guéri !

CNRJ : Permettez-moi de vous remercier

némanant de la politique politicienne

Il n’y a plus de risque à s’approcher de lui.

mon équipe et moi, pour avoir accepté de

de nos dirigeants ?

Mr GUILAO : Bonsoir !

Q3-b : Quel dilemme ! La psychose de

nous accorder un peu de votre temps combien précieux, pour partager avec nous, vos

R2 : Moi je trouve que c’est aberrant de

la population guinéenne doit être re-

réflexions sur le fléau de l’année que consti-

dire qu’Ebola est une invention. Il y a tou-

cherchée dans la peur de contracter la

tue la maladie d’Ebola.

jours des gens comme ça qui racontent

maladie ou plutôt d’être rejeté par les

En effet, ayant fait apparition en début d’an-

n’importe quoi et dans quel but on ne sait

siens une fois rétabli ?

née dans notre pays (notamment en région

pas. Ebola c’est quelque chose de réel. C’est

forestière) avant de se propager un peu

une maladie qui est apparue déjà depuis plus

Vous en tant que personnage public

partout dans le reste du monde, l’épidémie

de trente ans hein; en tout cas c’était en

de ce pays, quels conseils aviez-vous à

d’Ebola constitue incontestablement de nos

1976 c’est ça ! Et je crois qu’on ferait mieux

prodiguer aux guinéens face à cet état

jours, une menace à l’échelle planétaire.

d’y croire et de suivre les conseils en ma-

de fait ?

tière d’hygiène. Déjà Ebola vu la manière Plus de 5.000 morts(D’après l’OMS) ont été

dont ça se propage, vu la manière dont ça

R3-b :Moi je crois que les hommes politi-

enregistrés à travers le monde, avec plus de

détruit des foyers, des familles ne saurait

ques, les personnalités de ce pays, que ça

1.000 cas de décès amputables à la Guinée

être une invention hein ! Et les 5.OOO cas,

soit de la politique, de la musique, du ciné-

(D’après le bilan de la coordination pour la

ce n’est pas de l’invention; c’est du réel. Il

ma, des arts doivent nous aider à faire ad-

riposte contre Ebola en Guinée) ; ce qui lui

faudrait qu’on fasse très attention et qu’on

mettre ses patients guéris d’Ebola lorsqu’ils

permet de figurer au rang des trois pre-

suive les consignes en matière d’hygiène, à

se remettent à vivre dans la société. N’est-

miers pays les plus touchés par cette épidé-

la lettre.

ce-pas tout récemment qu’on a vu le Prési-

mie.

dent Obama embrassée une patiente qui a Q3-a : D’après les statistiques publiées

été guérie d’Ebola !

Face à l’urgence de la situation qui se traduit

par l’OMS, plus d’un millier de pa-

par des données épidémiologiques sans

tients atteints de la maladie d’Ebola

Il faudrait que nous montrons, nous les gens

cesse croissante liées aux différentes flam-

en Guinée, ont pu survivre à la mala-

en qui la population croît, que cette maladie,

bées qu’a connues la maladie d’Ebola, un

die. Mais force est de constater que

dès qu’on est guéri, on est guéri quoi. Il n’y

état d’urgence sanitaire a été décrété par

ces personnes guéries d’Ebola, sont à

a pas de risque que ça revienne… si … peut

l’autorité.

plus d’un titre victimes d’une stigmati-

être dans quelques années mais là on est

Alors ma première question que je m’en

sation sans cesse une fois de retour

plus contagieux. Donc moi je crois qu’il

vais vous poser est la suivante :

dans leur milieu de vie.

nous appartient à nous les hommes publi-

Q1 : Que pensez-vous en tant que

Alors selon vous, parlera-t-on pour ces

personnes déjà et de les embrasser; Mon-

citoyen guinéen, de l’épidémie d’Ebo-

personnes, d’une ‘’lune de miel’’ ou

trer aux gens moins instruits et analphabè-

la ?

plutôt d’une ‘’lune de fiel’’ ?

tes, qu’il ne sert à rien de stigmatiser quel-

R1 :Beh…. Vous venez de faire des statisti-

R3-a : Bon ! Selon les cas ; mais en général

premier aspect. Deuxième aspect, il faut

ques qui sont à mon avis assez mortelles

quand on sort, on survit à une telle maladie,

réintégrer ses patients guéris dans la lutte

hein ! Euh … il va de soi que Ebola est une

c’est plutôt une lune de miel. On est

même contre Ebola afin que tout le monde

maladie très dangereuse, mortelle à 80% et

content de retrouver sa famille, on est

sache que ces patients sont maintenant

qui met à nu tout notre système éducatif ;

content de retrouver ses amis, on est

actifs et qu’ils apportent quelque chose à la

euh… non seulement éducatif, non seule-

content de retrouver ses collaborateurs, on

société et qu’il participent à la riposte. Donc

ment de santé, et même la Société Civile se

est content de continuer à vivre, de faire

je crois que si on le fait, c’est une bonne

voit un peu ébranlée par cette maladie

tout ce qu’on aime faire. Ça peut se trans-

chose ; les gens sauront qu’il n’y a pas de

hein... ! Quand on voit surtout les cas de

former en lune de fiel comme vous le dites

risque, il n’y a aucun intérêt à stigmatiser

stigmatisation; Donc pour moi Ebola c’est

quand ceux que vous aimez, vos collabora-

quelqu’un qui est déjà guéri d’Ebola ; mettre

quelque chose de très dangereux qui désé-

teurs avec qui vous travaillez, la société dans

quelqu’un en marge de la société, c’est très

quilibre toute une économie, qui fait naitre

laquelle vous vivez, vous rejettent un peu

dangereux !

des disparités, des inégalités, et c’est très

parce que vous aviez été atteint d’Ebola. Ça

très dangereux pour un pays.

peut être frustrant; c’est le revers de la

ques, les hommes célèbres, d’aller vers ses

qu’un qui est déjà guéri d’Ebola ; ça c’est un

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 13

SPECULUM UNIVERSALIS Q4 : Du chapitre Ebola nous passerons

R4 : Oui ! Je vous le dis et je vous le répète;

sans transition au chapitre parrainage

comme je vous l’ai dit la dernière fois, c’est

de l’association CNRJ-GUINEE.

avec plaisir que j’accepterais d’être le parrain de votre association, qui pour moi est

Monsieur GUILAO, qu’il vous souvien-

une association non intéressée. Une associa-

ne que lors de nos deux précédents

tion, ce sont mes premières impressions,

entretiens, le Bureau Exécutif de

assez civique, qui a le sens du travail et qui a

l’ONG CNRJ-GUINEE avait formulé à

de l’avenir devant elle. Là je n’ai aucun souci

votre endroit, un vœux, une doléance

là-dessus, c’est une association de qualité et

selon laquelle il souhaiterait vous

euh……euh……….. J’ACCEPTE !!!

nommer comme parrain de l’association CNRJ-GUINEE. Vous connaissant

Merci a vous monsieur GUILAO, de nous

pour votre sens d’écoute, votre exper-

avoir reçu !

tise mais aussi et surtout fidèle à vous-

Au plaisir de vous revoir, a très bientôt !

même à travers le respect des valeurs morales intrinsèques qu’incarne l’image de votre personne en milieu jeune, j’ai le réel plaisir de vous reposer à nouveau la question : Monsieur GUILAO, accepteriez-vous parrainer l’ONG CNRJ-GUINEE pour les douze prochains mois ?

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 14

SPECULUM UNIVERSALIS « Comment faire un don et recevoir jusqu’à 66 % de réduction d’impôt pour ce don ? » Ce texte et ces dispositions concernent uniquement la fiscali-

Comment justifier de ce don auprès des impôts ?

té française c’est-à-dire les gens payants leurs impôts en France. Pour les autres pays nous contacter à [email protected]

Vous recevrez alors sur simple demande par courrier un document nommé Cerfa n°11580*03

Les règles relatives à l'impôt sur le revenu - 27.12.2013 : Ce reçu est couramment appelé « reçu fiscal ». Il permet aux La loi de finances pour 2014 modifie certaines règles relatives

organismes et associations d'intérêt général bénéficiaires d'un

à l'impôt sur le revenu (barème de l'impôt, plafonnement du

don ou d'une cotisation de délivrer une attestation au dona-

quotient familial, fiscalité des plus-values mobilières et immo-

teur, afin qu'il bénéficie d'une réduction d'impôt.

bilières, réductions d'impôt, etc.) et vous permet aussi de

Il permet aussi de justifier des sommes correspondant à une

faire des dons à notre ONG dans de nouvelles disponibilités.

renonciation par un bénévole au remboursement de ses frais.

Quels sont les dons concernés ?

Pour les dons en nature, il faut indiquer son évaluation en numéraire (son équivalence en argent).

Vous devez effectuer votre don sans rien recevoir en contrepartie et celui-ci peut prendre la forme d’un versement direct

Des renseignements et informations complémentai-

d’argent.

res ?

Pourquoi l’ONG CNRJ peut-elle recevoir vos dons ?

Ecrire à : [email protected]

Les conditions remplis sont que notre organisme respecte les

Références légales: Code général des impôts : article 200 ,

3 conditions suivantes :

Bofip-impôts n°BOI-IR-RICI relatif aux réductions et crédits

- être à but non lucratif,

d'impôt et Bofip - Impôts n° BOI-IR-RICI-250-20 relatif aux

- avoir un objet social

dons faits aux associations et aux frais engagés par les béné-

- une gestion désintéressée, et ne fonctionnant pas au profit

voles ouvrant droit à réduction d'impôts.

d'un cercle restreint de personnes. Si je fais un don, ai-je droit à un abattement d’impôt ? Oui ! Il ne peut pas excéder plus de 20 % de vos revenus (vous ne pouvez pas nous verser tous vos impôts dus au Trésor Public) et la réduction est de 66 %. Dans la grande majorité des dons, cette condition est suffisante. Comment faut-il faire ? Il vous suffît d’envoyer un chèque à notre ONG avec vos nom, prénom et adresse à : ONG CNRJ 66, Avenue des Champs Elysées 75008 PARIS. Il s’agit d’une adresse administrative de traitement. Où faire un virement bancaire sur le compte suivant : IBAN FR76 30004 01638 00010142823 68

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 15

SPECULUM UNIVERSALIS

Nous trouver sur le Web ? Retrouvez-nous sur www.CNRJ.org Rejoignez nos soutiens ! « Le groupe de soutien sur Facebook » Autorisez-vous à nous contacter en envoyant un mail à [email protected]

APPEL À PARTENAIRES / DONS Nous sommes toujours à la recherche de partenaires (Editeurs, Journaux, Institutions publiques) ou de dons (nous contacter). Des demandes d’intervention sont aussi possibles au cas par cas.

SPECULUM UNIVERSALIS | Revue internationale de ONG CNRJ | www.cnrj.org |N°18 Nov 2014 | 16