Zones logistiques - CGEM

Traçabilité c. Service à la carte d. Marché ... tiers (planification, méthodes, informatiques…). Mais surtout le .... la traçabilité et un meilleur respect des conditions ...
7MB taille 75 téléchargements 128 vues
ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

ÉDITO La logistique représente une part essentielle du tissu économique du Maroc. Elle contribue à hauteur de 5% du PIB, emploie environ 300.000 personnes (dont 25-30% pour le compte d’autrui) et apporte une contribution majeure à tout le tissu industriel et commercial du pays, participant à la croissance du pays en général, ainsi qu’à celle de la balance des paiements, à travers les exportations et les investissements directs étrangers. Aujourd’hui, la performance du secteur, dans son ensemble, reste à un stade intermédiaire, caractéristique des pays émergents, mais présentant un fort potentiel de développement par rapport aux pays qui ont réussi leur mutation logistique : une offre de service encore inégale (coût, qualité, délai), une demande en moyenne peu sophistiquée et un manque d’infrastructures spécialisées sur certains flux. Le coût logistique représente une part non négligeable, voire majoritaire, du prix de revient du produit. La maîtrise de ce coût n’est pas assurée tant les différents éléments qui le composent dépendent de fonctions qui agissent indépendamment les unes des autres, sans coordination ou supervision appropriées. La discipline «Logistique» représente une opportunité de faire mieux correspondre le service, au sens large du terme, aux besoins et attentes des clients, tout en faisant face à la pression concurrentielle croissante que connaît le marché. Le présent guide est établi dans le but de jeter la lumière sur une des composantes de la logistique : les zones logistiques. Il apporte des éclaircissements sur leur évolution, leurs fondements et les services qu’ils offrent dans le but de concorder les besoins des clients aux offres du marché. Il informe les entreprises des atouts d’une implantation dans une zone logistique et les acquis du Maroc en la matière afin de mieux gérer leur coût logistique. Mohamed Talal Président de la Commission Logistique

Commission Logistique

3

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION

5

LES TYPES DE LOGISTIQUE

7

EVOLUTION DES ZONES LOGISTIQUES

9

ZONES LOGISTIQUES : QUELQUES DÉFINITIONS

11

a. Sites logistiques b. Zones logistiques c. Pôles logistiques d. Espaces logistiques

12 13 14 14

LES TYPES DE PLATEFORMES LOGISTIQUES AU MAROC

15

a. Plateformes conteneurs b. Plateformes distribution et sous-traitance logistique c. Plateformes d’agro-commercialisation d. Plateformes céréalières e. Plateformes de matériaux de construction

16 16 16 17 17

CAS DU GRAND CASABLANCA

19

ZONES LOGISTIQUES, POURQUOI FAIRE ?

21

FONDEMENTS DES ZONES LOGISTIQUES

23

COMMENT BIEN CHOISIR SA PLATEFORME LOGISTIQUE ?

26

a. Conditionnement des produits b. Traçabilité c. Service à la carte d. Marché et réglementation

27 28 28 29

ZONES LOGISTIQUES, OÙ S’IMPLANTER?

30

a. Proximité b. Transport c. Vocation du site logistique

31 31 31

INTRODUCTION

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

INTRODUCTION La logistique est devenue depuis quelques années une variable majeure des stratégies de développement des entreprises. Le choix de l’externalisation ou l’internalisation des fonctions logistiques leur permet de gagner en productivité, de se positionner par rapport à leurs concurrents, de diversifier leur offre de services. L’importance de ces fonctions est d’autant plus décisive en période de mutation des chaînes de production et de distribution et surtout dans les perspectives de croissance et de développement national et international. Fonction indispensable pour les entreprises, la logistique est également essentielle au fonctionnement interne et externe des métropoles économiques. Cette mue a engendré l’apparition de nouveaux métiers en lien avec l’externalisation des fonctions : la complexification des opérations logistiques et des outils utilisés conduisent à l’émergence de nouvelles fonctions et métiers (planification, méthodes, informatiques…). Mais surtout le développement des espaces dédiés à la logistique répondant aux différents besoins d’opérateurs en matière de groupage/dégroupage de marchandises, traçabilité des commandes….

6

Commission Logistique

LES TYPES DE LOGISTIQUE

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

LES TYPES DE LOGISTIQUE Quatre types de logistique peuvent être définis : ¡¡ La logistique industrielle est l’interface entre la production et le marché. Elle se localise différemment selon qu’elle a en charge la gestion des flux d’approvisionnement des usines ou la logistique de distribution des produits finis. Matières premières et composants donnent naissance à des lieux de stockage au plus près des usines ; ¡¡ La logistique de la grande distribution concerne la spécialisation des sites logistiques permettant d’obtenir une homogénéité des pratiques (sites dédiés aux produits secs, plateformes « frais et surgelés »…) et conduit à un développement du nombre de sites au sein de localisations polycentriques. Les vocations relèvent moins du stockage que d’organisations proches de la messagerie basées sur l’optimisation des circuits et le passage rapide par des plateformes de transit jouant essentiellement un rôle de groupage-dégroupage ; ¡¡ La logistique endogène est tournée vers le support des performances du tissu industriel et le bassin de consommation ;

8

Commission Logistique

¡¡ La logistique exogène réunit les entreprises qui ne sont pas présentes industriellement sur le territoire mais qui ont choisi d’y implanter un site logistique.

ÉVOLUTION DES ZONES LOGISTIQUES

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

ÉVOLUTION DES ZONES LOGISTIQUES Les plateformes logistiques se sont développées en fonction du potentiel qu’elles génèrent. Ce potentiel est estimé sur la base d’une analyse multicritère croisant l’intérêt des acteurs à se positionner sur le territoire (demande), la capacité du territoire à accueillir le secteur (offre) et l’acceptabilité par les élus et riverains. Les zones logistiques ont souvent été décidées localement en réponse à des situations extrêmement variées. Toutefois, force est de constater que ces zones résultent actuellement d’une politique nationale d’aménagement du territoire visant à favoriser le développement d’une région. Nous pourrons recenser trois grandes familles d’origine des zones logistiques qui se sont développées au cours des dernières années en parallèle : 1. les zones créées aux côtés des zones d’activités industrielles et de consommation ; 2. les parcs logistiques développés de toute pièce par des promoteurs et des investisseurs. C’est en général du locatif correspondant à certains besoins ;

10

Commission Logistique

3. les zones s’appuyant sur une vraie démarche économique et sur un véritable concept intégrant les besoins régionaux, la multimodalité et les axes de communication.

ZONES LOGISTIQUES : QUELQUES DÉFINITIONS

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

ZONES LOGISTIQUES : QUELQUES DÉFINITIONS

a. Sites logistiques Les sites logistiques sont des installations techniques et/ou des bâtiments dédiés aux opérations de gestion de flux dont la fonction est privative, dédiée à une chaîne logistique ou de transport d’une ou d’un groupe d’entreprises. Il s’agit : ¡¡ de sites logistico-industriels ou agricoles. Ce sont des sites de production qui génèrent des flux physiques en amont ou en aval de la production et ont à ce titre, un rôle logistique réel. Les entrepôts adossés à la production présentent une forte inertie quant à leur localisation ; ¡¡ de sites logistiques spécifiques privatifs dits également plate-

12

Commission Logistique

formes logistiques, qui sont des installations ou bâtiments exclusivement dédiés à des fonctions logistiques (stockage, gestion des stocks, préparation de commandes, conditionnement, distribution…). Parmi ces sites ont peut distinguer : • les plateformes ou entrepôts internalisés d’industriels, exploités par les entreprises elles-mêmes mais spatialement autonomes de la production ; • les plateformes ou entrepôts internalisés de distributeurs qui peuvent être interrégionaux (produits de grande distribution, frais…) ou nationaux (non alimentaire), le commerce de

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

gros entre également dans cette catégorie ainsi que les plateformes ou entrepôts de prestataires logistiques qui prennent en charge des opérations logistiques externalisées et peuvent être mono ou multiclients.

La co-localisation de plusieurs types de plateformes dans une même zone logistique et l’établissement de couloirs logistiques autour des grandes métropoles permet la mutualisation de la connectivité de la zone en infrastructures routières, autoroutières et ferroviaires.

Les sites logistiques assurent une fonction d’optimisation des circuits et de transfert de stocks. Ils doivent être distingués :

Les zones logistiques sont des espaces publics ou collectifs accueillant plusieurs activités et entreprises exerçant des fonctions logistiques ou de transport. Elles comprennent :

¡¡ des sites à vocation purement transport (agence de messagers ou de transporteurs) qui s’inscrivent dans des logiques publiques (au service de plusieurs clients) ; ¡¡ des sites techniques multimodaux qui assurent le traitement physique des marchandises le plus souvent des contenants et leur transfert d’un mode à l’autre. b. Zones logistiques On entend par « Zone Logistique » une zone d’activité dédiée à la logistique, comportant un ou plusieurs types de plateformes différentes, avec une mutualisation des infrastructures communes et des services généraux sur site.

¡¡ les zones logistiques de fait qui sont des zones d’activités traditionnelles dont le positionnement a favorisé de façon spontanée l’implantation d’établissements d’exploitation logistique ; ¡¡ les zones logistiques dédiées, plus récentes et généralement conçues par des collectivités territoriales. Elles sont dédiées à l’accueil des fonctions logistiques et des sites logistiques privatifs ; ¡¡ les parcs logistiques correspondent à un concept de zones logistiques développé par les investisseurs. Une offre de bâtiments locatifs en blanc (réalisé de manière « proactive » avant

Commission Logistique

13

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

l’obtention de clients) ou gris (surface préparée mais bâtiment réalisé lorsque l’investisseur a un client) est faite aux entreprises, avec des services spécifiques. c. Pôles logistiques Les pôles logistiques sont des territoires ouverts, généralement métropolitains, parfois polycentriques qui accueillent un nombre important de sites et de zones logistiques. Ils peuvent être très dynamiques et volontaristes dans leur politique d’aménagement et de développement logistique ou au contraire peu proactifs. Ces pôles logistiques sont les espaces structurants de la logistique à un niveau macro-géographique. d. Espaces logistiques Les espaces logistiques sont des territoires macro-géographiques cohérents, qui rassemblent plusieurs pôles logistiques au sein d’une entité géographique homogène et complémentaire. Les espaces correspondent soit à des ensembles géographiques naturels et histori-

14

Commission Logistique

quement définis, soit à des corridors ou axes, soit à des territoires interrégionaux logistiquement homogènes. Le grand Casablanca constitue un espace logistique un peu particulier structuré à la fois par des axes, des infrastructures et l’importance de son bassin de consommation.

LES TYPES DE PLATEFORMES LOGISTIQUES AU MAROC

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

LES TYPES DE PLATEFORMES LOGISTIQUES AU MAROC Il existe 5 grands types de plateformes :

b. Plateformes distribution et sous-traitance logistique :

a. Plateformes conteneurs :

Ce sont des plateformes mises à la disposition des opérateurs industriels et commerciaux et qui serviront à accompagner la croissance de la distribution moderne en rationalisant des circuits de la distribution traditionnelle.

Les plateformes conteneurs sont des zones de stockage servant de nœuds d’innervation logistique en flux conteneurs. Elles offrent des espaces de stockage ainsi que d’autres activités telles que les services de dépotage/empotage des conteneurs, triage des conteneurs par destination (vers les plateformes des autres villes), chargement/déchargement des camions/ trains, entretien de conteneurs, etc. Elles sont développées sous l’impulsion du marché pour améliorer la vitesse de sortie et d’entrée des conteneurs aux ports et leur acheminement, dans les meilleurs délais, à destination. Elles offrent aux armateurs et opérateurs économiques des liaisons à haute capacité avec les ports, routière et ferroviaire et des accès directs aux zones de stockage et aux services logistiques. Le contrat programme de la compétitivité logistique au Maroc prévoit 5 plateformes conteneurs qui se situeront au niveau des villes suivantes : Casablanca, Tanger, Marrakech, FèsMeknès , Oujda-Nador.

16

Commission Logistique

Ces plateformes sont développées dans les grandes agglomérations urbaines et à proximité des plateformes conteneurs. Le Contrat programme de la compétitivité logistique au Maroc prévoit la création de ces plateformes dans les villes suivantes : Grand Casablanca, TangerTétouan, Rabat, Marrakech, Meknès, Fès, Agadir, Oujda, Kénitra, Khouribga, El Jadida, Laâyoune, Dakhla. c. Plateformes d’agro-commercialisation : Les plateformes d’agro-commercialisation constituent une réponse au besoin de rationaliser les flux agricoles entre les bassins de production et de consommation (groupage des collectes des bassins de production, éclatement vers les réseaux de distribution et les bassins de consommation).

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

Nouvelles stations pour le passage des produits agricoles et véritables bourses des produits frais, ces plateformes offrent des infrastructures (capacités importantes d’entrepôts notamment frigorifiques, etc.) et de nombreux services (manutention, contrôle qualité et traçabilité des produits, administratifs, bancaires, etc.) et contribuent à la réduction et l’homogénéisation des coûts de commercialisation et à la continuité de la chaîne du froid, la traçabilité et un meilleur respect des conditions d’hygiène. Le Contrat programme de la compétitivité logistique au Maroc prévoit la création de ces plateformes dans les villes suivantes : Grand Casablanca, Rabat-Salé-Zemmour-Zaer,Tanger-Tétouan, Meknès-Tafilalet, Fès -Boulemane, Marrakech - Tansift - Al Haouz , Sous - Massa – Draa, Oriental, Chaouia – Ouardigha, Doukala – Abda, Tadla – Azilal , Taza - Al Hoceima –Taounat, Laâyoune – Sakia Hamra – Boujdour, Oued Ed Dahhab – Lagouira. d. Plateformes céréalières : Ce type de plateforme vient répondre à la problématique de la fluctuation de la production nationale des céréales et à la volatilité des prix à l’international. Elles sont développées à proximité des ports d’importation, auprès des bassins

de productions locales et des principaux bassins de consommation. La mise en place des silos de stockage des céréales permet d’améliorer et de sécuriser les approvisionnements, d’optimiser les achats pour une stabilisation des prix et permet également une meilleure organisation des flux vers les minoteries et un accès facile aux producteurs de céréales. Ces zones de stockage et dépôt, constituent des réserves nationales de céréales et offrent, en plus des opérations de groupage et d’éclatement de la production nationale et des importations, une large gamme de services tels que le lavage des céréales, la fertilisation des semences, le tri et la classification des céréales. Le Contrat programme de la compétitivité logistique au Maroc prévoit la création de ces plateformes dans les villes suivantes : Grand Casablanca, Fès, Khouribga, Meknès, Marrakech, Tanger, Agadir, Oujda, Settat, Nador, Safi, Beni Mellal, Taza. e. Plateformes de matériaux de construction : Les plateformes de matériaux de construction permettent l’amélioration des chaînes d’approvisionnement des chantiers de construcCommission Logistique

17

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

tion. Elles visent le groupage des matériaux pour une massification des flux et une meilleure desserte des villes. La mise en place de zones de stockage et de commercialisation des produits de base, des produits transformés (ex. briques) et des composantes préfabriquées, de transformation des matériaux de base, de fabrication de composants préfabriqués (ex. pré-dalles, hourdis, poutrelles) permet d’harmoniser les prix, de normaliser le secteur et de mettre en concurrence les différents acteurs en termes de prix et de qualité.

18

Commission Logistique

Le Contrat programme de la compétitivité logistique au Maroc prévoit la création de ces plateformes dans les villes suivantes : Grand Casablanca, Tanger-Tétouan, Marrakech, Agadir, Oujda, Rabat, Meknès, Fès, Kénitra, Khouribga, Settat, Nador, El Jadida , Safi , Beni Mellal , Taza , Laâyoune. Il existe d’autres types de plateformes logistiques : les plateformes dédiées à la gestion de la logistique des déchets, à la logistique de la messagerie…

CAS DU GRAND CASABLANCA

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

CAS DU GRAND CASABLANCA La stratégie de développement de la compétitivité logistique prévoit pour le Grand Casablanca, la mise en place de huit (08) plateformes logistiques multi-flux d’une superficie totale de 607 ha en 2015 et 978 ha en 2030. Ces plateformes se situeront sur les corridors Zenata– Nouaceur et Nouaceur-Lakhyayata. Elles comprendront la plus grande plateforme conteneurs du Royaume. Il s’agit de la zone logistique de Zenata qui est développée progressivement en fonction de l’évolution de la demande à Zenata sur une superficie totale de 323 ha. En accompagnement au développement de cette plateforme conteneurs, un nouveau schéma opératoire portuaire sera mis en place en relation avec le développement de ladite plateforme conteneurs. Il s’agit d’une connexion routière et ferroviaire de haute capacité port-plateforme permettant l’optimisation et la massification des flux de marchandises du port de Casablanca vers la plateforme conteneurs Zenata en particulier et les différentes plateformes en général. Le nouveau schéma opératoire portuaire, qui contribuera à la décongestion urbaine de la ville de Casablanca et l’amélioration de la sécurité routière, sera accompagné de mesures incitatives et régulatrices de la circulation routière de marchandises.

20

Commission Logistique

Il sera opéré l’organisation et la massification du trafic routier poids lourds entre le port et les plateformes logistiques, par la mise en place d’une connexion routière et ferroviaire port-plateforme performante permettant un fonctionnement intégré du système « Port – plateforme ». Il s’agit de la construction d’une route à haute capacité sur 20 km et la construction d’une ligne ferroviaire entre le port de Casablanca et la plateforme conteneurs de Zenata. Il sera établi également l’interdiction de la circulation des poids lourds de grand tonnage et des camions portes conteneurs à l’intérieur du périmètre urbain de Casablanca et sa limitation à la voie routière à aménager entre le port de Casablanca et la plateforme logistique de Zenata, ainsi qu’aux axes routiers limitrophes à ladite voie routière dédiée. la limitation de la circulation des véhicules de transport de marchandises desservant le périmètre urbain de Casablanca à partir de la plateforme de Zenata et les autres plateformes logistiques du Grand Casablanca, par camions petit tonnage et la régulation du trafic des marchandises permettront de limiter l’impact sur la ville en termes de congestion et de pollution.

ZONES LOGISTIQUES, POURQUOI FAIRE ?

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

ZONES LOGISTIQUES, POURQUOI FAIRE ? Les zones logistiques servent à l’optimisation et la massification de la plupart des flux logistiques à travers le groupage et le dégroupage de marchandises. Véritables centres de valeur logistique ajoutée à proximité des opérateurs économiques et des consommateurs, ces plateformes logistiques serrent de zones pour la canalisation et la concentration des flux nécessaires au développement d’une offre de services compétitive et à forte valeur ajoutée. Les plateformes de services logistiques sont utilisées comme outil central d’optimisation pour la plupart des flux. Elles ont des objectifs généraux/ macro-économiques communs : ¡¡ réduction des coûts logistiques : baisse du poids des coûts logistiques par rapport au PIB, au profit des consommateurs et de la compétitivité des opérateurs économiques, à travers une gestion optimisée, sécurisée et massifiée des flux de marchandises (coûts logistiques à l’import/export et dans les réseaux de distribution interne) ;

22

Commission Logistique

¡¡ accélération de la croissance du PIB par l’augmentation de la valeur ajoutée induite par la baisse des coûts logistiques notamment à travers l’émergence d’un secteur logistique compétitif avec des acteurs logistiques intégrés et des plateformes de services performants, véritables centres de concentration et de création de valeur ajoutée logistique ; ¡¡ contribution du secteur logistique au développement durable du pays, à travers la réduction des nuisances (baisse du nombre de tonnes/kilomètres, réduction des émissions CO2, décongestion des routes et des villes).

FONDEMENTS DES ZONES LOGISTIQUES

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

FONDEMENTS DES ZONES LOGISTIQUES

Le développement d’un réseau de plateformes logistiques nécessite de réunir certaines conditions, notamment : ¡¡ un foncier disponible à des coûts raisonnables, respectant des critères de localisation précis, variables d’un flux à l’autre (proximité de la ville, proximité du port, nombre de zones par bassin de demande) ; ¡¡ une connectivité adaptée en termes de « grande logistique » (autoroute, rail) et « petite logistique » (p.ex. innervation pour la desserte des points de vente dans le cas de la distribution) ; 24

Commission Logistique

¡¡ la régulation du transport routier de marchandises en milieu intra et péri-urbain ; ¡¡ accompagnement de la mise en place des infrastructures hors site nécessaires à la connexion des zones logistiques aux réseaux autoroutier, routier, ferroviaire et leur liaison aux ports et aéroports les plus proches ; ¡¡ mise en œuvre de mesures de régulation de la circulation des poids lourds de grand tonnage et des camions porte-conteneurs au sein des centres urbains et en milieu périurbain en ligne avec le développement des plate-

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

formes logistiques à proximité des grandes agglomérations ; ¡¡ implication des opérateurs privés à investir dans les différentes zones logistiques en tant qu’opérateurs logistiques et en tant que partie prenante des montages financiers nécessaires à leur réalisation ; ¡¡ encouragement au développement au niveau des zones logistiques de centres de recherches et de formation en relation avec les services et activités logistiques ;

¡¡ respect de la localisation des plateformes logistiques conformément aux orientations des Schémas Directeurs d’Aménagement Urbain et des Plans d’Aménagement ; ¡¡ sensibilisation aux bienfaits et opportunités de déplacement des lieux des activités logistiques (ateliers et entrepôts) vers les nouvelles plateformes logistiques.

¡¡ mise en place, au niveau des plateformes traitant les flux d’importation/exportation, de systèmes administratifs et douaniers performants, fluides et adaptés aux exigences de la compétitivité des flux et des acteurs économiques permettant de conférer un avantage compétitif par rapport aux procédures douanières en vigueur dans les sites traditionnels ; ¡¡ limitation d’autorisations de développement des zones logistiques et d’entrepôts à l’intérieur des villes à une superficie maximale ;

Commission Logistique

25

COMMENT BIEN CHOISIR SA PLATEFORME LOGISTIQUE ?

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

COMMENT BIEN CHOISIR SA PLATEFORME LOGISTIQUE ? Que se passe-t-il sur une plateforme logistique? Comment choisir la meilleure implantation? Comment valoriser une rupture de charge? Autant de questions à se poser... et à poser à un prestataire logistique avant de faire son choix. La logistique recouvre des prestations complémentaires qui, combinées entre elles, représentent une somme de savoir-faire souvent fort éloigné du cœur d’activité des entreprises. L’externalisation peut, dans ce cas, être une solution. Pour mieux travailler avec un prestataire logistique, mieux vaut connaître la palette des services qu’il peut fournir et qui sont en principe regroupées sur un seul lieu : la plateforme logistique. Au départ, un entrepôt logistique est une plateforme sur laquelle convergent des marchandises à transporter. On répartit ensuite ces marchandises suivant leur destination. Une fois, cette fonction de groupage réalisée sur la plateforme de départ, les marchandises sont acheminées vers une plateforme de destination où elles seront dégroupées pour être livrées à leur destinataire. Chaque plateforme a,

en général, la double fonction de groupage et dégroupage. a. Conditionnement des produits Dans ces conditions, il est tentant de les utiliser à d’autres fonctions. Les plateformes logistiques peuvent servir à l’entreposage, afin de prendre en charge des stocks pour des destinataires qui ont besoin d’approvisionnements réguliers. L’exploitant de la plateforme devient gestionnaire du stock de ses clients. Disposant de la marchandise, le prestataire logistique peut aussi prendre en charge l’étiquetage et le conditionnement. Ce qui permet au client, en amont, d’approvisionner en masse le stockage tampon, l’exploitant de la plateforme se charge de la préparation de la marchandise en fonction des commandes des destinataires, avant d’en assurer la livraison. La plateforme logistique peut recevoir directement des sousensembles de sous-traitants, et procéder à des opérations simples d’emballage, voire d’assemblage. La plateforme logistique devient une partie intégrante du processus industriel. La tendance à l’externalisation est un facteur de développement de ces processus d’intégration auquel on assiste sur les plateformes logistiques.

Commission Logistique

27

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

b. Traçabilité

Dans la logistique moderne, la gestion des flux physiques de marchandises s’accompagne d’une gestion parallèle des flux d’informations sur les marchandises. L’utilisation de l’étiquette électronique permet une traçabilité optimale des produits depuis la chaîne de production jusqu’au consommateur final et accroîtra les besoins en moyens informatiques. Pour toute entreprise qui a recours à une plateforme logistique, la capacité de connexion de la plateforme à un réseau de télécommunications à très haut débit est impérative. Les municipalités qui implantent de nouveaux parcs logistiques pour créer de l’emploi (on estime qu’une zone logistique permet de créer 30 à 40 emplois à l’hectare) ont bien compris qu’il s’agit d’un équipement absolument nécessaire.

28

Commission Logistique

c. Service à la carte La plateforme logistique peut accueillir des clients de tailles différentes et de nature de produits différents, n’offrant pas le même potentiel d’activité. Le commun entre toutes les marques avec leurs spécificités réside dans le même intérêt à recourir aux services d’un spécialiste de la supply chain. La plateforme logistique permet à ses partenaires de se concentrer sur la R&D, le commercial et la finance, sans se soucier d’usines, ni d’entrepôt. Les produits fabriqués chez des fournisseurs convergent chez le logisticien, qui stocke les marchandises, gère les commandes et effectue les livraisons. En réalité, les prestations peuvent être très variées et la palette des interventions est diversifiée. D’une façon générale, dans le cas de

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

productions de masse, l’intervention du prestataire logistique vise à personnaliser les produits pour les adapter à chaque marché et à chaque utilisateur final : ajout de la notice appropriée, intégration d’une pièce spécifique en fonction des réglementations, mise en place d’un logiciel réalisé spécialement pour un marché... Les logisticiens réalisent de plus en plus d’opérations entrant dans un processus de «différenciation retardée» des produits. d. Marché et réglementation

Ce mode d’intervention permet de coller au plus près aux évolutions des marchés et de réduire les stocks. Les marques renouvellent

régulièrement leurs gammes et lancent des opérations commerciales ponctuelles. Mais les produits de base restent inchangeables. La différenciation retardée permet de gérer le stock de ces produits tout en donnant la possibilité d’adapter les conditionnements et d’intégrer les actions promotionnelles en fonction des stratégies commerciales des clients.» Par ailleurs, grâce aux livraisons en «pooling» (regroupement de plusieurs clients), le logisticien peut procéder à des livraisons par camions complets alors qu’un client, seul, ne remplirait pas le camion. L’avantage est évident sur les coûts, mais aussi sur la fréquence des livraisons et sur les stocks qui peuvent être réduits sur les lieux de consommation. Dans un environnement réglementaire de plus en plus normatif, les prestataires logistiques garantissent le respect des normes en vigueur et de leur évolution. Les règles de stockage sont de plus en plus strictes. Même les produits standards peuvent être soumis à des conditions de stockage particulières. La mise en conformité des entrepôts représente des investissements qui seraient disproportionnés pour un client sans prestataire extérieur.

Commission Logistique

29

ZONES LOGISTIQUES, OÙ S’IMPLANTER?

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

ZONES LOGISTIQUES, OÙ S’IMPLANTER? Qui décide de l’implantation d’une zone logistique ? A quel niveau la décision est-elle prise ? L’offre correspond-elle réellement au besoin des entreprises ? Les réponses à ces questions varient considérablement d’une région à l’autre. Si la logistique est désormais reconnue comme un élément clé du développement économique local ou national, les projets sont souvent menés d’une manière assez aléatoire. a. Proximité Si les prix des terrains et les loyers sont attractifs en général, c’est avant tout la proximité des ports et des bassins de consommation qui fait le succès des zones logistiques. Par ailleurs, les acheteurs sont très attentifs aux coûts de transport et raisonnent en coût global avant de s’implanter. La différence de prix ne suffit pas à justifier une implantation. Les loyers ne sont qu’un élément d’appréciation. Pour les utilisateurs, ce qui est déterminant, c’est le coût de transport. Même si les prix de loyer sont extrêmement attractifs dans certaines zones, ce qui compte, c’est le coût global et le service.

b. Transport Concernant la localisation géographique, la question est toujours de trouver le bon barycentre pour le client. Qu’il soit industriel ou distributeur. La perception chez les utilisateurs est que le transport coûte cher, ce qui a pour conséquence de déplacer le besoin de plateformes (en particulier pour la distribution) au plus près des bassins de consommation et des zones de chalandises. Le besoin de proximité s’est considérablement accentué au cours des dernières années. Un éloignement de plus de 60 km des villes est souvent rédhibitoire. Aux critères purement logistiques se rajoutent des aspects sociaux. c. Vocation du site logistique Pour les distributeurs, mais aussi pour les producteurs, le choix de l’implantation est intimement lié à la vocation du site logistique et les prestations annexes qu’il offre comme l’emballage, le co-manufacturing ou la différenciation retardée.

Commission Logistique

31

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

32

Commission Logistique

ZONES LOGISTIQUES : UN AUTRE CHOIX D’EXTERNALISATION

Commission Logistique

33

Retrouvez tous nos guides en version téléchargeable sur www.cgem.ma – Rubrique « publications »

CONTACT UTILE Agence marocaine de Développement de la Logistique (AMDL)

11 Angle Avenue d’Alger et Rue Kayraouane, BP 4434, Tour Hassan, Rabat – Maroc Tel : + 212 538 00 92 93/94 Fax : +212 537 76 16 68 E-mail : [email protected]

Mars 2015

23, Bd Mohamed Abdou, Quartier Palmiers 20 340 - Casablanca - Maroc Tél : +212 522 99 70 00 - Fax : +212 522 98 39 71 www.cgem.ma